L’égalité citoyenne sans le voile et sans la burqa

20 octobre 2009  
note
revue le 26 septembre 2019, puisque dix ans après,  la monstrueuse aberration de l’obligation du voile et de la burqa est omniprésente en France.
Apostille
27 septembre 2019, en hommage aux douze institutrices massacrées en Algérie, le 27 septembre 1991, dans le district de Sidi bel Abbès, par le Groupe islamique armé. 
Extraits du livre de Jeannette Bougrab
:
Lettre aux femmes voilées et à ceux qui les soutiennent.

♠ ♠ ♠  ♠ Et en France, en 2019, nous avons -comme en Algérie- avec Yassine Belattar, un champion de « l’hijabisation  des femmes ».
Cf. par L’ingénue :  Humour noir … et sombre perspective pour les musulmanes  12.03.2019 … et   :
Série noire pour le harceleur Belattar 9.04.2019 ♠  ♠ ♠ ♠  

___________________
« La Femme grillagée »
Quand la femme est grillagée / Toutes les femmes sont outragées / Les hommes les ont rejetées / Dans l’obscurité. 
Pierre Perret
______________________

 

             Lorsqu’en 2007, le journal Charlie Hebdo gagna le procès (1) que lui avaient intenté  le Conseil français du culte musulman (CFCM), l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) et la  Grande Mosquée de Paris, ce fut au nom du droit inviolable de la liberté d’expression ; mais au soir du procès, comme un déni toujours renouvelé de la loi républicaine, des menaces de mort furent adressées à Philippe Val, alors directeur du journal.

On se souviendra aussi qu’en 2004 avait été rappelé haut et fort,  le principe inviolable de la  laïcité à l’école, au collège, au lycée et à l’université. L’interdiction du port d’insignes et de vêtements religieux garantissait, avec la suppression de tout affichage et  prosélytisme religieux,  le retour à l’espace libre et citoyen dans l’enseignement public.

Mais nous aurions eu tort de penser que cela suffirait pour redonner à l’espace public cet égal respect citoyen des croyances et des non croyances. De subversions en attentats terroristes,  des  chefs religieux musulmans fondamentalistes salafistes ou talibans (2)  se réclamant d’un islam intégriste  haineux et dominateur,  édictaient alors  pour les femmes  une charia ( loi divine (? ) qui portait atteinte à leur droit à l’ intégrité physique et morale, à leur identité d’être humain, à leur droit à l’éducation et à tant d’autres droits. Pour ces criminels, les femmes devaient devenir d’ invisibles esclaves encore plus ignorantes qu’eux,  sous la menace constante des coups, des jets de vitriol et de la lapidation. Et le voile sous toutes ses formes que les intégristes islamistes voulaient imposer aux jeunes adolescentes françaises, n’était pour eux que le précurseur de la burqa, le précurseur de la disparition des femmes du monde des vivants. Pour les intégristes islamistes,  la burqa,  la soumission ou la mort sont les seuls droits des femmes.

           Mais innombrables par le monde sont celles qui résistent  bravement  à cette fureur  intégriste. Parmi les plus admirables, j’aimerais citer les jeunes filles et les femmes afghanes :  Shamsia,  Habiba Sarabi, gouverneur(e) de la province de Bamiyan depuis 2005, Sabrina Saqeb  députée, Zarmina, Zakia, Jamila (3)  …

Elles se souviennent toutes de la férocité du régime islamiste des talibans (1990-2001). Zarmina raconte :  » J’étais au marché. J’ai soulevé quelques instants ma burqa pour mieux regarder les aliments sur les étals. Des vigiles talibans m’ont aussitôt frappée.  »   Mais la situation actuelle est toujours insupportable,  puisque  » à  15 km de Kaboul, si une femme n’est pas vêtue de la burqa, elle est menacée par les intégristes.  »  dit Jamila  ; et puis un peu partout, comme dans la province de Kandahar, les écoles de filles sont  incendiées par les talibans.

Alors que la France intervient en Afghanistan pour (re)construire un état démocratique,  hors de l’emprise des talibans, il serait inconcevable que l’actuelle commission  parlementaire (présidée par André Gérin) sur le port du voile et de la burqa dans l’espace public puisse concevoir, un seul instant, en France, des jeunes filles et des femmes privées de leur identité,  soumises  à l’ignoble charia des mêmes intégristes
D’ailleurs les députés devraient savoir, les théologiens le leur ont confirmé, le port du voile et de la burqa n’est pas une prescription du coran.

Mais quand Tarek Oubrou (4) dit que voile et burqa ne sont ni des  objets cultuels  ni des  symboles de sacré :
– « C
‘est aberrant de réduire une femme musulmane à son foulard ; c’est de l’ignorance. Le foulard n’est pas un objet cultuel, encore moins un symbole de sacré. »
C’est pour ajouter dans son  double langage du prêcheur intégriste :
 –  » Le problème, c’est que lorsqu’elles enlèvent le foulard, elles arrêtent aussi de prier. »
Il est comme tous les imams, à des années-lumière de notre conception républicaine de  la laïcité respectueuse de l’autre  -sans discrimination ni prosélytisme religieux- dans l’espace public. 

Alors que le statut des femmes dans les religions monothéistes est toujours inférieur à celui des hommes, et alors que c’est la gloire de la réflexion de notre humanité libérée du joug des cultes, que d’avoir commencé à les rétablir dans tous leurs droits, des responsables musulmans ripostent en nous accusant d’ islamophobie (!).
Le mot  » islamophobie  » littéralement  » peur de l’islam  » me semble d’ailleurs  inapproprié ;
je lui préfèrerais l’expression  » anti-islamo-intégrisme  » qui est refus du terrorisme politique islamiste, refus de ses charias et de sa barbarie.

Alors, plutôt que de jouer aux victimes, ces responsables musulmans seraient mieux inspirés en communiquant à leurs fidèles un respect inconditionnel de la laïcité et de l’égalité citoyenne femmes/hommes – sans le voile et sans la burqa – comme preuve décisive de leur bonne foi, et de leur islam  » apaisé « , sans lien d’aucune sorte avec les intégristes. C’est à ce prix-là que la confiance sera retrouvée.

C’est au pouvoir politique que revient la volonté  de faire respecter notre Constitution laïque aux fanatiques religieux terroristes
Il lui faut défendre nos lois républicaines, défendre notre démocratie, avant que ne se referme le piège d’un communautarisme religieux identitaire qui construit les ghettos, et remplace la fraternité par la haine du pays d’accueil.

La charia islamiste sur la burqa n’a aucune légalité dans notre pays républicain.
De même que nous ne transigerons pas sur le droit de la liberté d’expression, il nous faudra être inflexibles sur le droit inviolable de l’identité de l’être humain et de l’égalité citoyenne sans le voile (pour cacher la chevelure) et sans  la burqa (pour cacher la chevelure, le visage, le corps de la femme) .
Une telle aberration pour punir toutes les femmes est une monstruosité de la part de ceux qui l’ordonnent, et toujours sous la menace.
Il y va de la Liberté et de l’Égalité des femmes, de la paix sociale, de la Fraternité républicaine, tout simplement.

______________________________                                       

Cette note est parue -moins détaillée – dans les Chroniques d’abonnés (Lemonde.fr  22.10.09 ).

1 par L’ingénue   23 septembre 2008  Charlie Hebdo, « C’est dur d’être aimé par des cons » 

2 par L’ingénue  25 août 2009             Les talibans et l’enfance sacrifiée 

3  par L’ingénue 27 décembre 2009   Shamsia  L’une à Kandahar, l’autre à Evry 

Habiba Sarabi La gouverneur(e) afghane  article de Frédéric Bobin (Le Monde 25.08.09)  /
Sabrina Saqeb, députée à la pointe du combat des femmes en Afghanistan article de F. Bobin (Le Monde 13/14.09.09) /
Zakia, Jamila et les autres : des Afghanes entre désillusion et espoir
article de F. Bobin (Le Monde 19.08.09)

4  propos de Tarek Oubrou, imam de Bordeaux recueillis par Stéphanie Le Bars  (Le Monde 16.10.09)

__________________________________________________         

Apostille
27 septembre 2019

Extraits du livre Lettre aux femmes voilées et à ceux qui les soutiennent  Jeannette Bougrab pp.81-85  Éditions du cerf, 2019. 

« Ce samedi 27 septembre, à l’entour de 15h 30, il pleut sur le village d’Aïn Adden, près de Sfisef, dans le district de Sidi Bel Abbès. La classe vient de se finir et les onze institutrices que compte l’établissement scolaire franchissent en courant l’enceinte pour attraper le bus.
Là, en pleine rue elles sont arrêtées net par des membres d’un commando du GIA qui les frappent et les attachent avant de les égorger devant leurs élèves qui, hallucinés par l’horreur, pleurent et hurlent.
Un de leurs collègues, alerté par les cris des enfants, se précipite vers la scène du carnage mais tombe à son tour, abattu de plusieurs coups de feu par les djihadistes. Les corps des douze victimes baignent dans la mare vermeille qui recouvre l’asphalte.
Si pour Hamlet « le sang attire le sang », la tragédie algérienne aura été plus que shakespearienne au vu des scènes toujours plus morbides accumulées au fil des mois et des années de cette guerre de la terreur. Des milliers de femmes auront été assassinées.
Autant d’autres auront été violées collectivement, détenues comme esclaves sexuelles dans des casemates fichées au coin de maquis perdus et certains seront devenues mères d’enfants nés de leurs bourreaux. Les survivantes doivent vivre avec leurs blessures inguérissables, même si les pires méfaits dont elles ont eu à souffrir ne sont plus, collectivement, qu’un cauchemar passé.

L’islamisation des institutions, elle, a perduré. Depuis peu, une femme semble vouloir changer la donne. la courageuse ministre de l’Éducation, Nouria Benghabrit, une anthropologue francophone diplômée de l’université Paris V et membre du Conseil économique et social des Nations unies, a adopté en 2017, un arrêté pour interdire le voile intégral et du niqab à l’école, non seulement pour les élèves mais également pour tous les fonctionnaires qui en relèvent, les enseignants comme les agents.
Pour faire avaler la pilule aux fondamentalistes, la ministre a invoqué la lutte contre la tricherie aux examens.(…) Cela n’a pas empêché les islamo- conservateurs de dénoncer une « atteinte à la liberté des filles voilées » dans les écoles. Ils ne cessent de s’en prendre à cette scientifique de renom qui mène avec une main de fer une révolution tranquille. (…)

Le combat de Nouria Benghabrit reste cependant titanesque. Depuis 2005, l’enseignement de la charia est devenu obligatoire dans les filières du secondaire. Polygamie, répudiation, punissions corporelles, et hijab bien sûr, sont désormais au programme des cours d’instruction civique ! Le code de la famille algérien a d’ailleurs été réformé pour être conforme à la loi coranique.
(…)

« Dans cette épreuve de force, afin de miner le camp démocratique, il est vital pour les islamistes de rendre plus invisible le sexe féminin. (…)
Parmi ces campagnes, il y a celle lancée en 2014, par l’association Daawa qui vise la « hijabisation » des moins de quinze ans. Elle a été financée par des dizaines d’hommes d’affaires (…)

Commentant au XIIème siècle La République de Platon, le philosophe arabo-musulman Averroès dressait, lui, un plaidoyer en faveur de l’émancipation des femmes et de leur pleine participation à la vie de la cité.
Comment, en dix siècles (…) les esprits ont-ils pu être corrompus au point de systématiser un monde où les femmes sont réduites à une forme d’esclavage ?  Comment arrêter cette radicalisation, sinon radicalement ?(…) »  

————————————————————

Diront-ils NON à E. Macron ? Quel est « l’état d’esprit des Français » ? …

18 avril – ♠ Le soir du 20 avril 2017    ♠♠  ajout du  30 avril 2017

 

…  Voilà bien la question qui taraudait MM. Bergé, Pigasse et Niel, propriétaires du journal Le Monde et de Rue89 (etc.)-  dix jours avant  le 1er tour de l’élection présidentielle :
Oseront-ils dire NON à LEUR candidat E. Macron, qui est leur pur produit de matraquage publicitaire depuis un an ?
Oseront-ils dire NON  à celui qui poursuivra la politique absurde d’un président exclu du droit à un second mandat ?

Mais quel est donc « l’état d’esprit des Français » ? C’était même venu à l’esprit de M. Bergé : cinq ans d’un  président Hollande de plus en plus impopulaire, vite lâché par ses propres ministres A. Montebourg et B. Hamon,  et les Frondeurs du PS , cela devait donner à réfléchir aux braves citoyens de la République que nous sommes.

Alors ils commandèrent un (soi-disant dernier) sondage à Ipsos Public Affairs, – auprès de 1509 personnes dont 582 ne savent pas /ou ne disent pas (?) s’ils iront voter dimanche et a fortiori pour qui.

Publié le vendredi 14 avril 2017 (1), les quatre jours de Pâques fleuries se sont passés à recompter des suffrages incertains dans les paniers des candidats. En effet, Ipsos Public Affairs  devait avouer qu’avec 38 % de citoyens « indécis », la marge d’erreur  de  2,7%  écartait toute certitude  sur « le rapport de force » entre F. Fillon, M. Le Pen, E. Macron et J.L. Mélenchon.

Ainsi, ces messieurs n’ont pas eu la réponse qu’ils attendaient et ils ne pourront pas faire clamer toute la semaine, dans « leurs groupes multimédias dominants » le nom de leur vainqueur.
Certes, ils ne nous lâcheront pas – on a l’habitude – mais ils devront attendre dimanche pour découvrir « l’ état d’esprit » d’un peuple, qui avait un président qui se disait  « normal exemplaire » et qui n’aurait « pas dû dire ça ».

Nous, par contre,  nous savons  « leur état d’esprit ». Nous savons qu’ils voteront pour continuer  la politique « au fil de l’eau » de F. Hollande mais avec son secrétaire général adjoint E. Macron.
E. Macron est leur création- éclair, un artefact pour nous gouverner En-Marche– du- centre-gauchiste PS – au -centre- banquier-PS -droit.
Mais comment
 cet embryon de parti composite En-Marche,  pourrait-il constituer d’ici le 1er tour des élections législatives, d’ici le 11 juin 2017,  une vraie majorité politique à l’Assemblée nationale ?
Il est clair que la même question se pose pour M. Le Pen et J.L. Mélenchon.

Le programme  du candidat E. M. est celui qu’il avait préparé en 2012, avec l’économiste Élie Cohen, dans  le « groupe de la Rotonde », pour l’élection de F. Hollande ; c’est celui qui a donné les résultats calamiteux du bilan 2017 (2).
Mais avec  E. Macron et son conseiller gris F. Hollande pour le politico-judiciaire, avec  F. Bayrou comme Premier ministre, le « changement « , lundi 8 mai 2017, sera encore  pire :

– avec T. Ramadan, l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), la grande Mosquée de Paris et le Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) – tous fondamentalistes, frères musulmans ou salafistes-comme « conseillers du culte », le modèle « comme au bled  » de la Seine-Saint-Denis » (3) sera reproduit dans tous les départements, de telle façon à imposer la loi islamique à toutes les femmes,  de l’école primaire à l’université,  de la crèche à l’hôpital.(4) … ….
 Notre laïcité sera bafouée partout dans le domaine public, alors qu’elle est le  fondement de notre fraternité citoyenne, de notre vrai savoir-vivre-ensemble –  hors d’atteinte des lois du communautarisme religieux. ♠

– avec T. Pech et le programme californien de Terra Nova (5), on légalisera le cannabis en disant que c’est aussi bon que le tabac pour la santé des jeunes. … …

Et enfin le comble de ce sondage Ipsos Public Affairs  est que, nonobstant le fait que la marge d’erreur est telle qu’il soit absolument impossible de donner un résultat fiable pour le 1er tour, le directeur du Département Opinion et recherche sociale d’ Ipsos Public Affairs, a réussi à chiffrer « L’intention de vote au 2nd tour » qui donne le favori E. Macron vainqueur, quel(le) que soit le (la) rival(e).

Heureusement, face aux sondages de dernière minute, et pour garder un état d’esprit objectif et rationnel, on peut consulter la sérieuse étude comparative de la fondation IFRAP sur l’Évaluation des programmes économiques des candidats à l’élection présidentielle (6) , laquelle chiffre par exemple, le dérapage budgétaire que seraient les stratégies de dépenses publiques selon les programmes de J.L. Mélenchon, M. Le Pen pour le quinquennat et celui d’ E. Macron pour la première année.  Pour le taux de chômage, c’est la stratégie de F. Fillon qui permet la création du plus grand nombre d’emplois marchands en comparaison des trois autres … …

… De fait, dimanche 23 avril 2017, nous aurons l’esprit de ne pas nous priver de notre droit de vote et nous l’exercerons dans le secret, en toute liberté de conscience.
En clair, nul besoin de nous sonder. Nous sommes forts et fiers de notre « état d’esprit de Français libres »
; toujours libres de nous choisir un avenir, toujours libres d’échapper à la médiocre pesanteur des médias de la caste des milliardaires.

                            … « dans la nuit la Liberté nous écoute… » *

……………………………………………..

Le soir du  20 avril 2017♠ , à 20h50, sur les Champs-Élysées, Karim Cheurfi, multirécidiviste de Seine-et-Marne, a tiré à la kalachnikov sur  un car de police, tuant un policier, et  blessant deux autres grièvement.
Cette attaque djihadiste a été revendiquée aussitôt par l’État islamique qui a le pouvoir de commander en France – on le sait-  tous les criminels islamistes multirécidivistes, classés « S », tous passés par la case prison et ses imams salafistes, et remis en liberté par « la justice Taubira -Hollande »… qui sera celle d’E. Macron.

♠♠ 30 avril 2017 : Et pour le 1er tour des législatives du 11  juin 2017,  une autre question se pose  :  le parti « En marche » de Macron  sera-t-il composé de députées islamistes/voilées sélectionnées sur internet, par Mohamed Saou « son référent radicalisé » et par Marwann Muhammad, l’anti- laïque forcené du CCIF ?
…….   
Et puis une autre encore :   le député PS-comme-au-bled  de Seine-Saint-Denis, Benoît Hamon va-t-il  se convertir ? 

À lire l’excellent livre de F. Fillon : Vaincre le totalitarisme islamique  (2016) pour comprendre  « L’aveuglement volontaire et l’état d’indigence » de la politique du gouvernement Hollande, depuis 2012.
_____________________________________

1   Le Monde.fr  / Gérard Courtois 14.04.2017
2  Bilan 2007-2017 Fiscalité, dette, dépenses publiques, chômage n° 176- février 2017 IFRAP

Cf.   par
L’ingénue
« La Seine-Saint-Denis, c’est comme au bled « 

 Chanteloup-les-Vignes, Baby-Loup et la haine de la loi républicaine
L’idéologie dite « black blanc beur » du « Touche pas à mon pote »

Voilà « le char go fast  » de Terra Nova !
L’INSERM et les jeunes face au délire de Terra Nova

6     l’Évaluation des programmes économiques des candidats à l’élection présidentielle  IFRAP

Cf.   par L’ingénue    Le ramadan 2014 en France serait-il djihadiste ?    Suivront trois années sanglantes...

______________________________
*Le Chant des Partisans paroles de Joseph Kessel et Maurice Druon – musique d’Anna Marly.

Le sociologue chiffre le « vide existentiel » des Français

12 mai 2015
Comme une suite inattendue à la page  2015 : Après trois ans d’intelligentsia de gauche

♠  Voulant éclairer notre chandelle,  le sociologue Emmanuel Todd vient, à la lumière de ses calculs de démographe, nous asséner son point de vue sur les cinq millions de citoyens français qui marchèrent courageusement le 11 janvier 2015,  dans de formidables manifestations de solidarité fraternelle et laïque envers les victimes, sacrifiées par des djihadistes, au nom de l’islam- pour venger le prophète- ,  lors de la semaine sanglante du 7 au 9 janvier 2015 – 12 parmi les 17 personnes massacrées étant de l’équipe du journal CHARLIE HEBDO.

M. Todd a-t-il pensé écrire son essai : «Qui est Charlie ? Sociologie d’une crise religieuse» *(Seuil) pour exprimer sa détestation de «la masse» du 11 janvier et de CHARLIE HEBDO , son envie hargneuse de trouver  cinq millions d’acheteurs, ou mieux encore  sept millions comme pour le journal des survivants ?  On pourrait le croire.

Cependant, dans ses premières conclusions, l’éclairage de l’anthropologue est troublant.

En effet, son calcul obtenant comme profil de manifestant : un homme de 50 ans, citadin aisé, cadre ou profession intellectuelle supérieure est totalement vrai (!)  pour le groupe de dirigeants politiques qui marchèrent en rang serré autour de M. Hollande.

Fichtre ! M. Todd aurait donc vu juste ?

Hélas ! Sa vision s’embrouille ; il feint de pouvoir – après avoir épluché les dossiers des évêchés-, déterminer pour le 11 janvier, selon les villes et  dans «la masse » la part majoritaire  des « catholiques zombies **» et chiffrer ainsi le «vide existentiel» des millions de marcheurs et des millions d’acheteurs.
Point de vide par contre pour M. Todd et  l’«intelligentsia de gauche» qui  fustigent depuis des décennies l’identité nationale française (donc judéo- chrétienne).  Leurs valeurs morales  sont celles  de l’internationale capitaliste et son inépuisable capacité de nuire aux peuples.

Et l’œil exercé de l’anthropologue  découvre  «la fausse conscience»  des manifestants car toujours selon sa calculette,  leur résistance face à la barbarie islamique ne serait qu’«égoïsme, autisme et humeur répressive».

Son concept de «catholique zombie»  le rapproche de M. Dieudonné,  auquel il emprunte les manières lors du procès intenté contre CHARLIE HEBDO par les très faibles et très opprimés Union des Organisations islamiques de France, Conseil français du culte musulman, Grande Mosquée de Paris, Union islamique mondiale en 2007.

♠♠♠  Selon M. Dieudonné et notre perspicace sociologue, la devise laïque de la République n’est qu’un «droit de cracher sur la religion des plus faibles ». Le calife- égorgeur- de- chrétiens- de l’État islamique n’a pas dit pire en parlant des «Français sales et méchants».

Ainsi avec M. Emmanuel Toddla bourgeoisie PS  a son  troisième panier  pour 2017 :
Dans le premier, elle agitera l’épouvantail de l’extrême-droite,
Dans le deuxième, elle tentera d’éliminer l’ancien rival avec l’aide des juges du «mur des cons».
Dans le troisième, elle obéira aux assassins islamistes de janvier 2015 et à leurs commanditaires,  en considérant que parmi les électeurs français  d’origine musulmane, il ne pourrait y avoir d’athées et de laïques, et que  tous seraient des soutiens au djihad en France  à l’appel de M. Tariq Ramadan.

Mais pour faire gagner le candidat Hollande en 2017,
Suffira-t-il de mettre les Français de la solidarité nationale laïque du 11 janvier 2015  dans la catégorie des STCZAI , celle des sales- types -catholiques- zombies -antisémites – islamophobes ?
Ou oseront-ils par une énième ordonnance,  bafouer la laïcité (respect de la liberté de tous – hors dogmes religieux) et interdire  le droit de blasphème ?

 Mission accomplie pour M. Todd  ou  nouvel essai savant d’ici 2017 …  au cas où …  nous serions encore des millions de résistants anti-islamistes (comme on disait antinazis)  à marcher ?

_______________________________________

* Sources :   Vous avez manifesté pour Charlie ? Voici votre portrait-robot selon Emmanuel Todd / Élise Lambert, Nicolas Enault 7.05.2015 – Qui est Charlie ? Cinq citations pour comprendre le livre controversé d’E. Todd / Élise Lambert 7.05.2015 /   Francetvinfo

** inconnu du Littré le zombie fait son apparition selon Robert en 1832 comme mot créole haïtien,  de n’zambi « dieu », zumbi « fétiche » en tchilouba ( langue bantoue – Afrique).
♦ Dans les cultes  vaudou : dieu-serpent -pouvoir surnaturel qui peut ranimer un mort / fantôme d’un mort, revenant.
♦♦ Personne qui paraît vidée de sa substance.
♦♦♦ Personne sans volonté /  fantoche pantin
_____________________________

En mémoire la dernière tribune de Charb (20.11.2013) – republiée dans Le Monde.fr du 7 janvier 2015
Non, «Charlie Hebdo» n’est pas raciste!
…………………………………………………

Je suis Charlie  En mémoire

Du massacre à Paris par les frères Kouachi, djihadistes de la mosquée Adda’wa (Paris 19 ème / imam :  Larbi Kerchat  « Algérien de l’islam de France (sic) »/  le 7 janvier 2015

Des dessinateurs CHARB  CABU  WOLINSKI  TIGNOUS  HONORÉ,  des collaborateurs  Mustapha OURRAD, Elsa CAYAT, Frédéric BOISSEAU, du journaliste Bernard MARIS, de l’invité Michel RENAUD,

Des policiers Franck BRINSOLARO  Ahmed MERABET.
______________________________________

_____________________

 

 

Le Président « normal » est un laïque « inch’allah »

Note du 6 février 2015 complétée sur le vif  le 9 février 2015 , puis le 23 février 2015 après le triomphe de TIMBUKTU,
et le
3 mars 2015 après les incendies de Grigny (91) et d’ Eragny-sur-Oise (95).
C’est la réponse à la note du 7 avril 2013
_____________

Certes, nous avons pris l’habitude de sa manière de parler, de son élocution ralentie, laborieuse, de sa voix molle et monocorde, de sa piètre rhétorique. Nous le savons, l’homme n’est pas un brillant orateur ; il n’est pas Jean Jaurès.
Bref, là où le métier de président demanderait de l’énergie, du courage et de la clarté, il préfère égrener péniblement des mots vagues qui ne l’engagent à rien.

Sa conférence de presse du 5 février 2015 – (à peine un mois après les journées sanglantes au nom d’ allah et de son prophète) – n’a nullement dérogé à ses vieilles habitudes. Elle fut comme les précédentes, longuement préparée par ses conseillers qui avaient  choisi avec soin  les intervenants et leurs questions, tout en sachant que, aussi médiocre soit-il, les médias godillots  assureraient le service après-vente et le couvriraient d’éloges.

Voilà le président qui nous parle de sa laïcité, de la laïcité officielle de son parti, le PS [le Parti Si dieu le veut / PS inch’allah].
Mais il ne nous dit rien de  notre laïcité bafouée dans les écoles, menacée, sacrifiée par des djihadistes de  l’État islamique.

Il ne nous en dit rien alors que c’est maintenant qu’ils nous égorgent et nous abattent comme des « chiens » !
Ouvrez les yeux, vous qui rechigniez à chanter la Marseillaise  !

Mais qu’importe pour M. Hollande ! Il va en quelques phrases justifier sa trahison du 11 janvier 2015 avec le prêchi-prêcha des hommes de dieu(x). Face au péril, il nous renvoie dans leurs pattes.

♦ Le président utilise même une formule réductrice : « La laïcité doit être comprise pour ce qu’elle est : la liberté de conscience, et donc de religion» ; ainsi les imams sont libres d’appeler au djihad contre nous puisque nous sommes des croisés et des mécréants.
Sa laïcité ne serait que « liberté de religion » ?  nous ne serions libres – nous citoyens français-  que d’être « croyants »  et aux ordres des prêcheurs de mosquées ♠?

Il n’y  aurait rien à imposer aux organisations islamiques qui  auraient toute liberté d’enfreindre nos lois et de nuire gravement à la paix civile ?

Les dites organisations n’auraient jamais le devoir de signer une Charte de la Laïcité incluant, parce qu’il en est le fondement, le droit de blasphème, alors que leurs chefs religieux intégristes  menacent et portent  atteinte à la vie et  à la liberté d’expression des citoyens,  dans leurs discours comme dans leurs actes – dans les mosquées comme dans  les prisons ?

LA QUESTION est posée : quand les dirigeants musulmans de France deviendront -ils laïques pour faire passer le message, et donner l’exemple  à l’ensemble des musulmans de France ?

La République vous attend, MM. Dalil Boubakeur et  Abdallah Zekri ( président et membre du Conseil français du culte musulman (CFCM),  Mohamed  Moussaoui (président de l’Union des mosquées de France),  Amar Lasfar (proche de Martine Aubry/ président de l’Union des organisations islamiques de France/ UOIF) et vous aussi M. Ahmed Jaballah (vous pourrez même venir signer avec « le frère » Tariq Ramadan).


Exemple de prêche du 7 février 2015 – organisé par l’UOIF (un mois après le massacre du 7 janvier à Paris) sur «l’humanisme (?) du prophète  », histoire de rallier de nouveaux (et anciens) convertis à la même haine envers nous que les Kouachi et Coulibaly, histoire d’essayer de tuer CHARLIE HEBDO et notre laïcité une troisième fois – (la première, c’était leur procès perdu en 2007 contre le journal).

C’est à Saint-Denis, que « le plus important institut de formation théologique islamique (…) l’Institut européen des sciences humaines (IESH) [fief de MM. Jaballah et Ramadan] et rattaché à l’UOIF  s’est ouvert en 2001. (…[sachant que l’UOIF ] fut le pivot du Conseil français du culte musulman (CFCM) … C’est dans cette galaxie [hautement intégriste] que l’un des plus agressifs organismes de certification halal, À votre service (AVS) prit son essor.»  
(Quatre-vingt-treize/ Gilles Kepel [entre crochets : ajouts ])

Bref, Tariq Ramadan et Ahmed Jaballah, de la confrérie des frères musulmans et du fondamentalisme islamique ont les oreilles de MM. Hollande et Valls et de Mme Vallaud-Belkacem ;  ils sont  à l’ouvrage  pour démolir ensemble notre laïcité républicaine.

 M. Hollande utilise aussi une définition négative et un conditionnel, juste pour faire diversion. La laïcité pour le président n’est  « pas un principe qui devrait subir des accommodements».
Alors pourquoi le PS a-t-il refusé d’appliquer la loi sur l’interdiction de la burqa ?
Tout simplement parce que  sa laïcité  est la laïcité inch’allah, celle qui interdit qu’on interdise Δ aux femmes d’être à visage découvert.

♦ Le président ne prononcera pas le mot citoyenneté pour y inclure la laïcité. Il préfèrera  l’expression « vivre ensemble » qui inclut  la discrimination religieuse au nom d’Allah et de son prophète des femmes et le prosélytisme des barbus (chaque burqa  signale un milieu intégriste haineusement anti-laïque)  ainsi que les massacres puisque les 17 victimes des terroristes multirécidivistes représentaient parfaitement la société française haïe par les tueurs, parce que justement unie par les liens de la citoyenneté  ; si bien que l’on peut dire que la laïcité inch’allah du président conduit au « mourir ensemble » /// mais avec les hommages du président.

♦ Et il se répète, sa laïcité  « ce sont des valeurs et des règles de droit qui consistent à protéger ce qui  nous est commun, mais aussi ce qui nous est singulier ». 
Donc, on continuera à protéger ce qui est «singulier (?)» : les burqas, les kalachnikovs dans les caves, l’argent sale des drogues et les cagoules, les lapidations, les viols, les multirécidivistes sortis des prisons réservoirs (grâce à Mme Taubira, ministre de la Justice) : 66 % ♠♠  de malfrats islamistes avérés ou en formation  ( Un imam nous dit 75% à Fleury-Mérogis !), les prêches incendiaires, les programmes scolaires revus et corrigés par les islamistes etc.
sans protéger ce qui nous est commun, notre liberté de pensée et d’expression dans un espace public et une école publique libérés totalement des dogmes et des interdits religieux.

Les effets de la laïcité inch’allah sont partout

1/ La guérilla urbaine entre racailles de trafiquants de drogues,  avec tirs en rafale sur les policiers pour terroriser les femmes, les enfants des écoles, les citoyens républicains de la Castellane.

9 février 2015 Alors que MM. Valls et Caseneuve ainsi que Mme Vallaud- Belkacem sont à Marseille et se félicitent des «excellents résultats sur la sécurité (sic), lundi matin, aux alentours de 9 heures,  dix jeunes vêtus de noir et cagoulés porteurs de gilets pare-balles circulaient à scooter, armés de fusils-mitrailleurs de type AK-47.» Ils ont investi la cité de la Castellane et « les 130 enfants et les 9 instituteurs et membres du personnel de l’école maternelle ont été évacués…et déplacés sous l’escorte de 6 policiers armés en équipement lourd. (source Aziz Zemouri  Le Point.fr 9.02.2015)

Il est à noter que Marseille avait le plus faible taux de participation dimanche 11 janvier 2015 à la marche républicaine et laïque : 60 000 personnes pour 1 700 000 habitants, quand Lyon pour 1 400 000 habitants réunissait 300 000 personnes

2/ La censure 

Depuis les massacres de janvier 2015, le gouvernement qui ne peut garantir notre sécurité de citoyens à cause des menaces du communautarisme islamiste – interdit de fait l’affiche et le spectacle LAPIDÉE ( sur la lapidation des femmes au Yémen),

et  censure de fait  le film TIMBUKTU* d’Abderrahmane Sissako,  le  film l’APÔTRE** de Cheyenne Carron, ainsi qu’une œuvre représentant « des paires d’escarpins posées sur des tapis de prière musulmans ». etc.***


La guérilla, la censure, l’autocensure et la peur se sont installées dans notre société laïque.

la  laïcité «inch’allah»  que définit le président nous plonge dans l’obscurantisme  en totale infraction de la liberté d’expression.

Ah ! nom de dieu !

 ______________

La surveillance des prêches dans les mosquées et les prisons en France devrait être déclarée grande cause nationale 2015  si l’on veut mettre fin à l’endoctrinement islamiste et djihadiste.
♠♠  Dixit M. J. Lang dans sa lettre au Premier ministre M. Valls.

Voir  # qui rechigne  14.05.2014
# dire dièse  pour la Marseillaise, c’est plus musical que le bobu hashtag – lourd, crétinisant ou  mortel comme le haschich, la schlag, le goulag, le stalag …

En italique, les paroles prononcées par F. Hollande dans sa conférence de presse / source Le Point.fr 5.02.2015

Δ Vieille formule soixante-huitarde  et qui s’annule d’elle-même !  Cf. Un peu de sociologie / Paris, samedi 4 mai 1968

___________________________

* TIMBUKTU   En compétition au Festival de Cannes 2014, le film méritait la palme d’or. Les 4 jurys (Longs métrages / Jane Campion- Un certain regard / Pablo Trapero – Caméra d’or / Nicole Garcia – et  Cinéfondation / Gilles Jacob) ne lui ont décerné aucun de leurs 16 prix. Cherchez l’erreur ou … la censure !
On peut encore voir le film en France mais ni à Saint-Denis, ni à Marseille  

♦  Lundi 23 février 2015
Après les 7 César remportés par Timbuktu le 20 février : César du meilleur film- César du meilleur réalisateur- César du meilleur scénario – César du meilleur montage-  César du meilleur son –  César de la meilleure photo et César de la meilleure musique,  et le cri du cœur d’Abderrahmane Sissako :

« La France est un pays magnifique, parce qu’elle est capable de se dresser contre l’horreur, contre la violence, l’obscurantisme » (source AFP),  on pouvait penser voir ou revoir le film.

De fait, en prenant les exemples à Paris, en Île-de-France et dans les Bouches-du-Rhône, il faudra se contenter de peu :

(75) Paris  /13 salles
(77)  Seine-et-Marne  3  salles                   (78) Yvelines   4 salles
(91)  Essonne   1  salle                          (92) Hauts-de-Seine  2  salles   
(93)  Seine-Saint-Denis 0                 (94) Val-de-Marne  3  salles
(95)  Val-d’Oise  0
A Marseille 1 salle et dans tout le département, les Bouches-du-Rhône, 2 salles
L’absence de distribution du film est une bonne indication du niveau de radicalisation complice des imams et des organisations islamiques dans ces quartiers ou départements : nombre de femmes en burqa surveillées de près par des salafistes / présence massive de trafic de drogues / nombre de caches d’armes de guerre / nombre de bâtiments publics incendiés / nombre de policiers tué(e)s ou blessé(e)s),  de la forte perception d’insécurité et de l’absence de liberté laïque d’expression.

Ajout du 3.03.2015

Ainsi, en ce début de mars 2015,  dans l’Essonne (91) et dans le Val d’Oise (95) , on ne verra pas TIMBUKTU et ses terroristes de l’AQMI, mais un gymnase calciné et une résidence dans un parking en feu, évacuée en pleine nuit !

♦♦  À Grigny, le nouveau gymnase /4 millions d’euros/ du quartier de la Grande Borne [« flambant neuf »(sic) nous dit Le Parisien.fr -2.03.2015] est incendié – pour la deuxième fois.
♦♦♦ À Eragny-sur-Oise, «Trente-sept logements de la résidence de la Challe Pourpre ont été évacués dimanche soir 1er mars vers 22 heures suite à l’incendie du parking de l’immeuble. Trente-deux voitures ont été entièrement détruites par les flammes. » /Le Parisien.fr avec AFP/
 – SI le ministre de l’Intérieur et SI la ministre de la Justice laissent à la police et  à la justice,  la liberté de nous informer, nous saurons vite à qui les malfrats obéissent et quelle est leur filière islamiste.

Bref retour en 2012

Photo Olivier Corsan. Le Parisien.fr 13.12.2012 / 

   Pour le Val d’Oise, voir la fin de la note Quand le savoir d’une professeur agrégée, docteur  ès lettres ne fait plus autorité du 19.12.2012
_______________________

** L’APÔTRE    Le film qui raconte la conversion d’un jeune homme musulman au catholicisme est interdit en salles par le ministre de l’Intérieur. Puisque l’apostasie est punie de mort par l’islam,  et puisque M. Hollande est laïque inch’allah, la République française devrait obéir à la charia ?  M. Hollande n’a jamais été Charlie !

*** Cf. Après Charlie hebdo, la culture s’autocensure Cécile Bourgneuf / 29.01.2015 /  Libération .fr

___________________________

Le cardinal Vingt-Trois, comme les imams, aime les femmes en burqa

Note du 22 janvier 2015 revue le 23 janvier

Ah ! Le brave homme !

Les hommes d’église et de mosquée, religieux monothéistes et dogmatiques,  comme les  « jeunes » musulmans formés par des frères musulmans et des salafistes s’accordent sur le même traitement « spécial »  pour les jeunes filles et les femmes musulmanes.

Si les chrétiennes n’ont jamais été soumises à ce traitement discriminatoire, ce n’est pas le cas pour les musulmanes qui, par centaines de millions dans le monde, au XXI ème siècle, doivent subir quand elles sortent de chez elles la contrainte de vêtements rituels, sous peine d’emprisonnement, de sévices, de  lapidation ou de pendaison si récidive.

En France, les femmes ne sont soumises à aucun rituel vestimentaire ;  elles ont libres quand elles sortent de chez elles – mais oui  cher André, dans notre « espace public neutre et chimiquement pur »* et elles peuvent même faire du vélo ou conduire une voiture – ce qui leur est évidemment totalement interdit dans le paradis salafiste de l’Arabie saoudite.

Il n’empêche que le cardinal Vingt-Trois  (dirait-il 2-3 ?)  résonne /ou déraisonne/sur le même tempo que les « rappeurs de Seine-Saint-Denis -de Marseille -Nique- ta- mère -et-compagnie- qui « don’t laïk » **(sic), et sur les mêmes sourates que le CFCM, l’UOIF et l’observatoire national de l’islamophobie : il hait la laïcité comme eux.

Ce qu’il aime, le cardinal, dans les rues de Paris, ce sont les femmes en burqa et lors des manifestations violentes et pro-djihadistes interdites, ce sont les femmes en burqa qui brandissent les drapeaux de l’État islamique et d’Al-Qaïda.

Ce qu’il hait, c’est notre espace public laïque qu’il qualifie de  « neutre et chimiquement pur »  où il craindrait de ne  plus croiser les silhouettes de femmes portant  le deuil de leur liberté, ou bien des barbus en djellaba courte, signes tangibles d’un environnement intégriste proche avec filière djihadiste pour la Syrie et l’Irak…

Rien ne le réjouirait autant que l’espace public des villes où il respirerait l’air puant et asphyxiant des voitures, des poubelles, des bus … brûlés pour fêter le 14 juillet, le jour de l’an, et chaque fois qu’il y a un rappel de la loi ;  l’espace public des villes où gisent des  policiers poignardés,  ou assassinés, baignant dans leur sang sur les trottoirs, ou devant les locaux de CHARLIE HEBDO où vient d’avoir lieu un massacre de rituel islamique.

On l’aura compris, pour le cardinal,  « l’espace public neutre et chimiquement pur », qui le fait rechigner, c’est notre espace de citoyenneté, de laïcité, de liberté de chacun par le respect de tous.

On lui souhaite pour sa prochaine retraite de bons séjours à Ryad ou à Téhéran et de bonnes promenades dans un espace public -chimiquement-pur- intégriste-sunnite-ou-chiite où les femmes impures sont contrôlées et punies en permanence par la police locale des  mœurs.

Si le dieu local saoudien ou iranien le veut, je pense qu’un homme en robe rouge sans barbe  ne se ferait pas arrêter ; mais à vrai dire, je n’en suis pas sûre – puisque Français, le dieu local a dit qu’il était  «sale et méchant».

_______________________________

* source Le Point.fr (avec AFP) 19.01.2015 /    Cardinal Vingt-Trois entretien  sur I-Télé

** idem  –  Jeu de mot anglaisé pour ne pas hurler en français l’ordre :  « Haïssez la laïcité  » dernier rap  à la mode de Médine Zaouiche qui  rejoint la fine équipe du rap « anti – République française » qui aime la « laïcité inch’allah »  c’est-à-dire pas de laïcité du tout.
Leur logique est radicale :
– les Français sont racistes et islamophobes  parce qu’ils sont laïques, et ne veulent pas de burqa pour les femmes.
– Les Français sont des criminels (?)  parce qu’ils ont appliqué le principe de  laïcité  depuis 110 ans et que l’interdiction de la burqa – comme stigmatisation religieuse et prosélytisme dans l’espace public- en fait partie.
Δ Par contre Les assassins de CHARLIE HEBDO et de l’épicerie casher, eux, ne sont pas des criminels racistes et des anti-laïques ; ce sont de bons musulmans qui tuent selon la loi de leur dieu qui leur donne tous les droits de l’homme islamiste dont le droit de tuer tous les mécréants, ces «chiens»  qui dessinent, qui font leurs courses ou qui sont gardiens de la paix.

 

Apostille

Il serait temps que l’homme religieux dogmatique, abstinent (?) pape, archevêque, évêque, cardinal, curé, ou avec harem (!) calife, émir, chérif, imam, cheik,   se comporte comme tous les Français civilisés, suffisamment lucides et maîtres d’eux-mêmes pour voir le visage des femmes sans avoir peur (sic), sans les agresser, ni les arroser d’essence ou de vitriol, et sans les accuser de tous les péchés.
Bref, que l’homme religieux dogmatique  devienne aussi civique que les autres, sans obsessions sexuelles compulsives charriées depuis des siècles par les religions,  sur les femmes et le péché – les femmes et l’impureté – sur les femmes et l’infériorité … car en écrivant cela, je pense d’abord à la (re)conquête de leurs droits pour  des millions de musulmanes soumises.

Hélas ! Aux antipodes,  les hommes des trois monothéismes tentent de sauver leurs trois dogmes, et en France le Parti Si dieu le veut les félicite et les renforce, pour qu’ils puissent bafouer ensemble notre République laïque.
Il advient que d’un œcuménisme basé sur la toute-puissance des hommes de trois dieux, qui font en France leurs trois prés carrés pour leurs trois troupeaux de brebis, résulte une triple sape infernale  de notre  République indivisible, fraternelle et laïque.
______________________________

♥ Voir  Un CABU extraordinaire ( vidéo de l’émission hommage à Cabu sur France Inter le 18 janvier 2015 –  c’est un condensé de sensibilité, d’intelligence, d’humanisme … et de jazz.)

Hélas !  Depuis le 18 février 2015, on ne peut plus revoir cette belle vidéo.

Les bobus de ladite Culturebox de Francetvinfo nous l’écrivent en langue « barbare » de la presse française contemporaine :

  « Ce live n’est plus disponible en replay »
__________________