M. Macron a perdu « le fil du projet national »

Heure de Berlin
Glacial matin

21 avril 2019 – samedi 27 avril – dimanche 28 avril 2019

 

 

Après cinq mois d’émeutes … on attend toujours … que M. Macron devienne utile à la France.

Ce ne sera pas une fois de plus l’allocution solennelle de « sa grandeur » (1) assis, debout, devant, derrière son bureau.
Après l’incendie de Notre-Dame de Paris , le 15 avril 2019  et son sermon du lendemain, « sa grandeur » a choisi de jouer à la vedette pour nous prêcher « sa bonne parole »,  jeudi 25 avril 2019,  lors d’une séance -de-cinéma-conférence -de- presse.

 

Comment pourra-t-il justifier :

son indifférence au maintien de la paix civile dans nos villes,

 

– son mépris devant la valeur de nos biens publics incendiés, de nos monuments symboliques de la République vandalisés,

 

– son dédain pour les destructions de biens privés (immeubles, maisons, voitures, motos etc.) et/ou commerces, privant de leur travail des centaines d’employés,

 

son insupportable lâcheté face à la mobilisation de groupuscules incendiaires et armés de l’anarchie nihiliste qui, désormais sont ses alliés, pour nuire au bon déroulement des vraies manifestations légales et pacifiques, comme le défilé lors de la Fête du travail le 1er mai, pour toutes revendications professionnelles  légitimes.

– sa totale incompétence qui s’ajoute à la nullité de son gouvernement, et laisse  mourir par suicide, s’épuiser, semaine après semaine, ceux dont la mission est de veiller sur nous, nos admirables forces de police et de gendarmerie, nos extraordinaires pompiers, médecins et soignants des services d’urgence des hôpitaux … ?

… On attend toujours que M. Macron soit utile à la France, depuis l’appel, sur les réseaux sociaux,  à des manifestations illégales en gilets jaunes pour bloquer la circulation, sur tout le territoire, le samedi 17 novembre 2018.

♠ ♠ ♠          ♠ ♠ ♠         ♠ ♠ ♠     ♠ ♠ ♠

Apostille   27 – 28 avril 2019

♠ ♠ ♠         ♠ ♠ ♠        ♠ ♠ ♠      ♠ ♠ ♠

 

Mais M. Macron le jésuite a appris la  leçon de ses maîtres ; il sait quand il doit se taire.


... Faudra-t-il nous suffire d’attendre …  jusqu’en 2022  ? …


… Faudra-t-il  nous contenter de voir comment, chaque fin de semaine,

Macron le porte-brûlot, laisse  tranquillement les black blocs avec le renfort « des islamistes des territoires d’Outre-République », dévaster Paris et toutes nos villes,  fêter impunément dans la violence et à leur manière de tueurs incendiaires,
les 20 avril , 27 avril, 1er mai 2019 …  4 mai… 11 mai… 18 mai, 25 mai 2019 etc. etc. ….?
 MM. Macron et Castaner nous diront-ils encore qu’il s’agit de « violences involontaires », de « destructions involontaires » ou bien encore « d’incendies  involontaires » ?  … …

_______________

 

  Enfin, comment peut-on penser que M. Macron  -après l’incendie de Notre-Dame le 15  avril 2019 – appliquerait à lui-même ses paroles « inspirées » (sermon du 16 avril 2019), 
pour
« changer cette catastrophe en occasion de devenir (…) en ayant profondément réfléchi à ce que  [j’ai] été et à ce que [j’ai] à être,  [meilleur que je ne le suis ]. Il [me] revient de retrouver le fil de notre projet national, celui qui nous a fait, qui nous unit, un projet humain, passionnément français. »  ?

À quand ce projet humain ?
À quand ce  projet passionnément français  ?

Mais on sait que M. Macron est le meilleur élève de l’Union -européenne – des -pères -capitalistes- fondateurs, ceux qui ont commencé à détruire au fil des années, comme des malfaiteurs, avec la CECA (2), notre belle puissance industrielle au profit de l’Allemagne,

Comment le croire quand des trémolos dans la voix, il nous promet « de retrouver le  fil de notre projet national » ?

 

♠______________________________________♠

1  « Jupiter dit un jour :  » Que tout ce qui respire
S’en vienne à comparaître au pied de ma grandeur. »   La Fontaine, Fables, I, 7.

« Monseigneur, j’ai reçu avec une soumission aveugle les ordres qu’il a plu à Votre Grandeur (…) »     La Bruyère, les Caractères, XI, 7.

Le grand Robert, tome III, p.1480.

 

2  La version française de cette  communauté européenne du charbon et de l’acier fut  mise en œuvre par le « si peu socialiste » président Mitterrand, trahissant sans vergogne le Programme commun de la Gauche. 

_________________________

Les commentaires sont clos.