Le projet d’un « Président Macron » : bien achever la « candidate » Marine Le Pen

23 – 25 26 avril 2022

 

De même, qu’il avait retardé le plus possible, l’annonce de sa candidature le 3 mars 2022,   Emmanuel Macron E.M. nous a fait parvenir son tract électoral : « Nous tous – E.M. avec vous »(?), le 22 avril – deux jours après le  débat avec Marine Le Pen et trois jours seulement, avant le  second tour du 24 avril 2022.

En quelque sorte, il voulait que son « Nous tous – E.M. avec vous »  puisse  continuer le lynchage de sa rivale dans les têtes des citoyens, avec pour nous impressionner, en première page, son front plissé, sa main crispée et son anneau conjugal (!).

Et nous retrouvons  en page 3,  « Le  choix d’une France unie »:  

♠  E.M. se présente comme « Un Président qui a cinq ans d’expérience et sait faire face aux crises », et peut se permettre d’attaquer grossièrement, sur sept points, celle qu’il nomme « la  candidate » déclarée nulle, alors que lui avait géré parfaitement (?) le Covid-19  et la guerre en Ukraine(?) .

Un Président qui avait tout réussi en France (?) parce que « lui croit en l’Europe » (?) mais pas « la candidate ».

♠  « Un Président constant dans ses choix et ses propositions » (?) mais pas « la candidate« .

« Un Président qui dit la vérité aux Français sur l’état du pays (?) et tient ses promesses » (?) mais pas « la candidate »

« Un Président  qui unit et rassemble » – 20,07%  des suffrages des 48 747 876 électeurs inscrits ; mais pas « la candidate » qui en  a rassemblé  16,69 %.  

Et pour finir :
L’orgueil d’ « Un Président qui n’avait jamais fait de politique et s’est engagé pour servir (?)  les Françaises et les Français» (?) , quand « la candidate » était héritière d’un clan familial, politicienne professionnelle depuis plus de 30 ans ».
___________________________
E.M.  avec « sa Cornegidouillepar la puissance de ses appétits inférieurs », se vanterait donc de n’avoir jamais fait de politique, [sauf évidemment pour le groupe mondialiste Bilderberg et Compères,  depuis 2012 ].
 Le Père Ubu-Macron, y puisant  « la phynance (sic) et ses honneurs   (…) et parallèlement, la Merdre ». [comme il sait si bien dire aux citoyens Français ] 
– Alfred Jarry avait déjà tracé – à sa façon- les grandes lignes de ce personnage.
(1)
 __________________________________
 
« Un Président sérieux qui propose un projet financé », [en comptant , bien sûr, les factures de McKinsey]  quand  « la candidate » mettrait en danger nos retraites, notre épargne et nos emplois ».

________________

À La page 2 du tract Nous tous – E.M. avec vous », des surprises nous attendent encore !

Macron le jésuite, nous écrit   « je vous ai compris (?) et je vous tends la main seulement aujourd’hui (?) (…)»
[ demain, je n’aurai plus besoin de vous car mon pouvoir présidentiel n’a pas besoin du peuple]

et il informe ses chers compatriotes sur ses six choix  du 24 avril 2022   :

«Nous pouvons tout financer par le plein emploi et les réformes (…) ; sinon  [avec la candidate] nous mettrons en danger nos pensions, notre épargne et nos emplois (?)

Nous pouvons faire de la France une puissance écologique ; sinon [avec la candidate] nous plongerons le pays dans la régression climatique (… ) (?)(?)

Nous pouvons continuer dans l’Europe (…) avec les démocraties pour nous défendre (?)(?) sinon  [avec la candidate] nous fragiliserons la France (… ) (?)(?)

Nous pouvons cultiver notre unité (?) en considérant chaque citoyen / sa naissance (?)  son milieu social (?), ses croyances (?) ; sinon [avec la candidate] nous verrons des Françaises et des Français stigmatisés en raison de leur religion (?) (?) (?).

Nous pouvons poursuivre sur le chemin de l’indépendance française (?) ; sinon [avec la candidate] nous soumettrons notre pays au parti de l’étranger(?) (?),  en particulier la Russie.  (?) (?) (?) (?)
…….sinon
 [avec la candidate]  nous prenons même le risque de sortir de l’Histoire (?) (?) (?) (?) (?) (?)»

 Je finis par me demander si E.M. ne prend pas trop de «chocolatine».  (2)  
___________________________________________________________

À la page 4, E.M. aligne « 10 raisons de choisir le projet d’Emmanuel Macron  » : un inventaire bâclé, des promesses, qui comme à chaque fois, n’engagent que ceux qui les croient. 

Nous noterons simplement, qu’«un Président Macron » veut ignorer – jusqu’en 2027- le mot « laïcité » qui figure pourtant dans notre Constitution ; et nous plonger un peu plus dans le fanatisme islamique. qui a déjà fait  tant de victimes innocentes depuis 2012.

Mais nous ne le laisserons pas signer par décret, dans son Palais de l’Élysée, l’abolition de la Loi de 1905 sur la séparation de l’Église et de l’État.  / alors qu’elle n’est toujours pas appliquée totalement dans les départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle – dans lesquels le régime concordataire de 1801, reste le souvenir sinistre des occupations prussienne et nazie et n’est toujours pas aboli.

 ___________________________________________________________

Cf. Macron, le porte-malheur, le porte-brulôt

1 Alfred Jarry, Ubu Roi,  p.25, Le Livre de poche.

 Cf. En Marche ! Macron leaks / Julian Assange
 mercredi 4 avril 2017
E.M. répond à Greg :
 » Note cette mesure à appliquer par décret dès mon investiture : imposer  l’utilisation  du mot « chocolatine » à tout l’hexagone. »
_____________________________________
Cf. Wikipédia  [crystal/méthamphétamine ou chocolatine ]
Extrait :« Les médecins militaires allemands bourraient aussi le chocolat de méthamphétamine, donnant le Fliegerschokolade ou « chocolat des aviateurs » aux soldats ».
 ____________

L’abstention, piège fatal pour le peuple souverain

6- 7 – 8 – 10- 18 avril 2022

 

Lorsque le 3 mars 2022, je m’interrogeais sur le véritable M. Macron : « serait-il « mondialiste » avant d’être Français ? »,   je découvrais « en même temps », qu’il avait enfin officialisé sa candidature  « par une lettre adressée à l’ensemble des titres de la presse régionale ».

M. Macron  qui avait commencé sa campagne électorale depuis un an, avec tous  ses grands médias de  milliardaires (ses donateurs en-marche) , reste
 « leur seul grand favori » dans tous leurs sondages, dans tous leurs journaux, leurs radios et  leurs télévisions, et ils le proclameront « grand vainqueur » jusqu’au second tour. Cf. La Fabrication du consentement.

 M. Macron avait ainsi prévu avec ses richissimes soutiens, un véritable lynchage médiatique durant toute la campagne, pour ses rivaux sérieux, telle Valérie Pécresse, qui aura été sa victime, dès son premier meeting au Zenith, le 13 février 2022, d’un déferlement de critiques. C’est lui qui  était  aux commandes, comme il l’avait été,  cinq ans auparavant, en février 2017,  pour éliminer
François Fillon. Cf. Macron serait-il mondialiste (…) ?
__________________________________________

L’Article premier de la Constitution du 4 octobre 1958 de la Vème République  proclame  :

«La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale».

«Une République indivisible» : aucune partie du peuple, ni aucun individu, ne peut s’attribuer l’exercice de la souveraineté nationale.

« Seul le peuple exerce cette souveraineté par la voie de ses représentants, les députés et les sénateurs, ou du référendum ».

  «Le caractère démocratique de la République implique le respect des libertés fondamentales et la désignation des différents pouvoirs au suffrage universel (ouvert à tous les citoyens majeurs), égal (chaque électeur dispose d’une voix) et secret (chacun vote librement à l’abri de toute pression)».

_____________________________________

Mais la Constitution de la Vème République, et l’élection au suffrage universel du président, ne permet plus aux Français,  de se prononcer réellement pour élire démocratiquement – avec une vraie majorité de citoyens électeurs,  quand on laisse 12 candidats se présenter.

L‘élection d’un président avec 12 candidats devient une caricature de la souveraineté  nationale.

Nous serons 48 747 876 millions à pouvoir exercer notre devoir citoyen et démocratique d’électeurs, les  10 avril et 24 avril 2022. La Constitution de 1958 nous oblige donc à être encore plus vigilant sur la vraie valeur des candidats

et tout particulièrement sur le vrai bilan du quinquennat de M. Macron, qu’il achève en disant cyniquement aux lecteurs du journal Le Parisien, (de son richissime ami B. Arnault) , invités à L’Élysée le 4 janvier 2022, qu’il avait «très envie d’emmerder (?)» les non-vaccinés, après avoir cessé de payer « sa promesse (!) » du 12 juillet 2021–  les personnels soignants non- vaccinés, le 15 septembre 2021.
⇒  Alors que dans Le Parisien  du 31.12.2021,  la constatation que  « La virulence des variants du Covid et la pénurie de personnel, en particulier infirmier, met encore plus à mal l’hôpital. Le bateau va tanguer en janvier 2022, prévient Martin Hirsch, le patron de l’AP-HP. Pour les soignants, il coule déjà » [Carole Sterlé].
_______________________________

 Pour mémoire, en 2017, M. Macron avait été élu au 1er tour par 18,19 % soit 8 657 326 sur  47 582 183 de Français inscrits ;  et au second tour -par l’addition des abstentions et des votes blancs et nuls-, il était élu par 43,61% ,  sans la vraie majorité des Français inscrits.

Où est alors le pouvoir démocratique du peuple ?  La France est-elle encore une démocratie  ?

Il faudra  s’interroger  sur cette Constitution de 1958 qui a  introduit non seulement, un nouveau mode d’élection au suffrage universel du président, avec en plus  « huit pouvoirs propres », dont celui de dissoudre l’Assemblée nationale (article 12) – mais aussi le recours à  l‘article 16 pour mettre en  oeuvre ses pouvoirs exceptionnels  et celui de signer des ordonnances (article 38) et des décrets délibérés en Conseil des ministres (article 13). 

Et il faut se représenter, en ce mois d’avril 2022,  la force républicaine que constituerait le véritable pouvoir de 48 747 876 millions de vrais votes : ni abstention, ni refus de se prononcer [vote blanc ou nul], c’est-à-dire avoir le véritable pourcentage de voix pour le candidat « vainqueur » [avec la majorité des électeurs inscrits]

♦ Ainsi, cette élection ne doit pas être un déni de notre démocratie.
Notre grand devoir citoyen est de voter, tous, au 1er tour, en ayant la vue la plus juste possible sur l
es candidat(e)s, sur leurs qualités, leurs compétences, et leur bonne expérience concrète et réussie en politique – en tant qu’élu(e)-, sur le plan social et humain, comme sur le plan des grands enjeux agricoles et industriels .

♦ Notre République indivisible, laïque, démocratique et sociale,
ne doit pas devenir une chimère, avec un président Macron qui,
possédant ces pouvoirs exceptionnels, se prépare à gouverner,
dans son second mandat, à contresens de tous nos fondamentaux,
au risque de provoquer le pire pour l’avenir de la France.
_____________________________________________

     Cf. Élection présidentielle 10 avril 2022 1er tour       

  Voix pour M. Macron  au 1er tour :
  9 783 058  soit  20,07%  des 48 747 876 électeurs inscrits.
  ⇒  38 964 818 Français n’ont pas voté pour lui.
 L’élection présidentielle, au suffrage universel,
  est devenue un véritable leurre, une imposture de démocratie.

______________________________________________

Macron serait-il « mondialiste » avant d’être Français ?

3 – 78- 9- 20 mars 2022

 

M. Macron serait-il le délégué des États-Unis-les grands maîtres-de-l’OTAN, qui aiment tellement la paix,  que leur dernière guerre infâme en Irak  de 2003 à 2011,  avait pour seul but de lui voler son pétrole ?
En 2022, c’est le peuple ukrainien qui est pris au piège de la volonté des États-Unis, de pointer des missiles à ses frontières avec la Russie./ Cf. (3 La dernière déclaration du président ukrainien Zelensky, à la chaine américaine de télévision ABC).

 M. Macron a choisi de délaisser le sol national, pour survoler l’Europe en sauveur de l’Ukraine, et en négociateur à Moscou,  pour aussi survoler la campagne électorale en France, se démarquer des autres candidats, pour mieux échapper à tout débat économique et politique.

Aucune déclaration de candidature, il s’est mis en congé de la République.
Il n’a pas à s’expliquer sur  ses fameux  «Grands dossiers du Président de la République  (1) » :  « la France de 2030 qui se prépare aujourd’hui » que son équipe – avec la participation du cabinet McKinsey –  a rédigés pour lui (comme en 2017).

Il n’a pas à expliquer pourquoi :

–    Ses grands dossiers sont pour :

Écologie « Notre planète, notre biodiversité, nos vies sont en danger» 55 publications
L’- Nos vies  sont tous les jours  en danger avec l’islam terroriste.  

Europe  « construire un projet commun »  57

– Avec les Américains et les Allemands , comme l’ont fait Jean Monnet et Robert Schuman [bien rémunérés] dès 1948 ?

Quand en France, les gouvernements et les parlements  violent depuis 17 ans  – depuis le 29 mai 2005, l’opposition démocratique des Français votant à près de  55%  contre le projet de Constitution européenne (dite de Lisbonne). 


– Quand les Français exigent un vrai projet pour leur France, un vrai projet social, un vrai projet de politique industrielle dans le secteur public, sans la dictature des injonctions de lobbyistes, maîtres d’une Commission de Bruxelles, non-représentative du peuple français.

Nos aïeux Patriotes de 1789 n’auraient pas accepté une telle humiliation.


Et ses dossiers très minces sont : 

Égalité des chances «la République  aide chacun selon ses besoins»(sic ?) 27

– Titre dérisoire à la manière des Actes des Apôtres – Macron le jésuite , gouvernera  avec l’Évangile dans sa poche pour réduire les Français  à l’aumône.

Souveraineté et sécurité « un État fort capable de protéger ses citoyens »  23

– Nous avions déjà appris le 5 mai 2017, par « la fuite des dossiers secrets de Macron, [ou Macron Leaks] »(2), tout ce qu’il ne proposerait pas pour lutter contre le terrorisme.

– Et nous avons vécu 5 ans, le djihadisme au quotidien, ses morts et ses blessés par centaines, les violences, les incendies, les explosions , dans tous les territoires (toutes les villes – y compris dans les écoles),  conquis par l’islamisme.  … Mais pour nous protéger, le Père Ubu- Macron n’a qu’une seule idée : construire « le musée du terrorisme ». Jusqu’où ira-t-il dans son machiavélisme ?

Économie 16 pour poser les fondations d’un nouvel essor

– Il serait temps !
L’Écologie et l’Europe ne font pas un programme social, industriel et démocratique pour la France et les Français de 2022 à 2027.
Mais pour M. Macron, c’est le seul  programme  que les tenants du mondialisme lui ont dicté.
_________________________

M. Macron a-t-il manqué de traducteur pour ne pas avoir compris le discours de Vladimir Poutine qui demandait le lundi 23 février 2022  « le non-déploiement d’armes offensives près des frontières de la Russie – les missiles de l’Otan pouvant atteindre Moscou en quatre à cinq minutes ​et attaquer des villes russes jusque dans l’Oural » ? (3) .

Ce lundi 23 février, M. Macron, grand chef des Armées, convoquait dès 19 h, son Conseil de défense et de sécurité nationale (sic) pour examiner la situation entre l’Ukraine et la Russie. On doute fort,  que le dit Conseil  ait eu des oreilles pour saisir le sens du discours de V. Poutine.
______________________

Bref, M. Macron serait-il uniquement le valet européen  des États-Unis,  avant d’être Français et d’avoir le temps et l’envie, de déclarer sa candidature  ?

Jusqu’à quand profitera-t-il  de l’affrontement entre les États-Unis et la Russie sur le sol ukrainien, pour fuir cette campagne électorale qu’il voulait justement, sans aucun contact avec les autres candidats, avant le 10  avril 2022  ?

La lâcheté du personnage est flagrante. Il a été sélectionné par le camp Bilderberg pour accomplir sa mission mondialiste  .  .  .  . 

Et quand il s’écriera  « Vive la France ! » nous ne le croirons plus.

_______________________________________________________________

1 Les grands dossiers du Président de la R
épublique  2022 -2027 / Il pense mériter la prolongation jusqu’en 2030 (?).
♦___________________________________                     

2 M.Macron, banquier fusion-acquisition chez Rothschild, puis intérimaire au ministère des Finances, prépara son élection de mai 2017 avec « ses grands dossiers secrets », élaborés grâce à son équipe de favoris bien rémunérés par de généreux donateurs. 

 Emmanuel Macron : « J’ai  été sélectionné par le Groupe Bilderberg. Il n’y a pas de démocratie à proprement parler en France. » – Michelduchaine

Cf.  Deux extraits  du début  de «l’inquiétude de M. Macron»   après  la fuite de ses grands dossiers secrets  [ou Macron Leaks] :

1 / «Communiqué de presse de la Commission nationale de contrôle
Paris, le 6 mai 2017
Recommandation aux médias suite à l’attaque informatique dont a été victime l’équipe de campagne de M. Macron.» 


2 / La tactique de M. Macron : déshonorer le rival et augmenter les abstentions, pour mieux déposséder les citoyens français électeurs de leur pouvoir démocratique. 
C’est une véritable atteinte à notre Constitution.

Ci-dessous le message interne de « l’équipe de campagne de M. Macron », avant la 5ème parution de l’article du Canard enchaîné du 22 février 2017, contre le seul vrai rival qu’était François Fillon /nom de code : « Version martyre ».
Ce  fut une attaque qui dura jusqu’au 13ème article du 19 avril 2017, quatre jours avant le 1er tour des Présidentielles du 23  avril 2017. Le candidat  Fillon aura été visé par une
attaque avec « lynchage médiatique et judiciaire ».
Notre vote démocratique est banni de la doctrine des tout-puissants idéologues de Bilderberg et Cie /3/,  les maîtres de M. Macron qu’il fréquente et qui l’ont endoctriné.

 

Je suppose que M. Hollande,  M. Macron et sa fine équipe de campagne, en rient encore dans leurs barbes.

3/  Groupe Bilderberg/ Wikipédia  /En 2014 : La réunion s’était tenue du au 1er juin à Copenhague au Danemark. Parmi les invités : Emmanuel Macron, Fleur Pellerin et François Baroin.
 
 __________________________________♦

3  Les trois demandes de Vladimir Poutine (23 février 2022)

En écho, La dernière déclaration du président ukrainien Zelensky, à la chaine américaine de télévision AB, le 8 mars 2022.

Cf.  l’article
publié
le 9 mars 2022, à 7h45  dans LA DEPECHE.fr :

 Guerre en Ukraine : Zelensky prêt à ne plus adhérer à l’Otan et à un « compromis » avec les Russes… 

« « Nous nous battrons jusqu’au bout », a lancé ce mardi 8 mars, le président ukrainien par lien vidéo depuis Kiev, devant le parlement britannique. Dans un entretien avec la chaîne américaine de télévision ABC, Volodymyr Zelensky a par ailleurs déclaré ne plus insister sur une adhésion de l’Ukraine à l’Otan, une des questions invoquées par Moscou pour justifier l’invasion. Le Président Zelensky s’est aussi dit prêt à un « compromis » sur le statut des territoires séparatistes de l’est de l’Ukraine dont Vladimir Poutine a reconnu unilatéralement l’indépendance. »
Salomé D. avec AFP

À noter que cette information n’aura été reprise le 9 mars 2022 par aucun des autres médias français / journaux/radios/télévisions !

Seulement en fin de journée, et  sur Boursorama :

    Rebond de Wall Street après quatre séances dans le rouge – 09/03/2022 à 16:17 – Boursorama

Pendant que le CAC 40  reprenait  7,13  % .   .   .     .

 

………..  et M. Macron continuait de faire la mouche du coche européen, et  d’être le « grand » favori des médias français, avec « son seul » drapeau européen, pendant sous l’Arc de Triomphe et sur la tombe du Soldat inconnu !  …………………..

_____________ 

« Il n’aura échappé à personne que le postulat démocratique… »

21 février 2017 –  Cinq ans après  16 février 2022

 Extrait :
La Fabrication du consentement 
de Noam Chomsky et Edward Herman 1988 *

 Introduction

« Il n’aura échappé à personne que le postulat démocratique affirme que les médias sont indépendants, déterminés à découvrir la vérité et à la faire connaître ; et non qu’ils passent le plus clair de leur temps à donner l’image d’un monde tel que les puissants souhaitent que nous nous le représentions.

Ceux qui dirigent les médias crient haut et fort que leurs choix éditoriaux sont fondés sur des critères impartiaux, professionnels et objectifs – ce que cautionnent les intellectuels.

Mais il s’avère effectivement que les puissants sont en position d’imposer la trame des discours, de décider ce que le bon peuple a le droit de voir, d’entendre ou de penser, et de gérer l’opinion à coups de campagnes de propagande, l’idée communément acceptée du fonctionnement du système n’a alors plus grand chose à voir avec la réalité. (…)».

L’analyse des auteurs porte sur les médias des États-Unis à la fin du XXème siècle, et cependant, il nous semble bien reconnaître ce qui se passe en France actuellement, dans cette période pré-électorale…

C’est le moment d’ouvrir  les yeux  :  la comédie-tragédie ubuesque  que nous jouent les médias
pour éliminer François Fillon du premier tour de l’élection présidentielle le 23 avril 2017, ne doit pas nous faire oublier la réalité et notre devoir de penser juste  !

                 ♦___________________♦

 

  • *La Fabrication du consentement de Noam Chomsky et Edward Herman 1988 *  –(Nouvelle édition revue et actualisée 2008 – 2009 -Texte intégral – Agone).

Macron ou « L’indifférence de l’ homme d’État sans conscience » 2017-2019

6 décembre 2021 –   3  février 2022 

 

 L’indifférence de l’homme d’État, telle qu’elle fut définie par Chateaubriand dans ses Mémoires d’Outre-Tombe (1)  entre en résonance avec la conception du pouvoir de l’actuel président de la République :

«L’indifférence, j’en conviens, est une qualité des hommes d’État, mais  des hommes d’État sans conscience. Il faut savoir regarder d’un œil sec tout événement, avaler des couleuvres comme de la malvoisie ◊, mettre au néant, à l’égard des autres, morale, justice, souffrance, pourvu qu’au milieu des révolutions on sache trouver sa fortune particulière.»
_____________________________________________________

  ♠ La passation de pouvoir de l’année 2017, de F. Hollande à  E. Macron, se fit avec huit attentats , suivis de quatre autres attentats en 2018, tous revendiqués par l’État islamique.

Dès son arrivée à l’Élysée, en juin 2017, M. Macron fit savoir qu’il n’assisterait pas à toutes les commémorations :  « Il ne veut pas s’enfermer dans la commémoration permanente » osaient dire ses proches.

M. Macron, ex-secrétaire général adjoint, chargé des affaires économiques de M Hollande, depuis 2012, était devenu son ministre de l’Économie et des Finances, du 26 août 2014 au 30 août 2016.

Ainsi, en 2022, M. Macron est depuis une décennie [à quelques mois près] à l’Élysée.
Et il compte bien y rester encore 5 ans pour «continuer le travail »(sic).
_____________________

Pendant son temps de ministre, M. Macron s’était donné le droit de préparer sa « promotion élyséenne » dès le début 2016,  en constituant sa première task force  Bercy-Mckinsey,  avec une trentaine de technocrates des grandes écoles et/ou strauss-kahniens et la collaboration d’une dizaine de salariés (mais par qui ?) du cabinet Mckinsey.

Le mercredi 6 avril 2016, à Amiens, (son lieu de naissance)
le ministre Macron pouvait proclamer la création de « son mouvement, pas à droite, pas à gauche (sic) : En Marche !( dont le sigle est EM, bien sûr !)
Je ne sais pas si ça va réussir   (sic!).
Le mercredi 16 novembre 2016 (7 mois après ),  il annonçait sa candidature à la présidence de la République !

Et nous le retrouvâmes,  le 7 mai 2017,  président de la  République !
                                            ?      ?      ?
_______________

 M. Macron, si  bien « mis en marche » (par qui ? ) avec sa  feuille de route mondialiste (façon Bilderberg), avait préparé, pour son  premier Conseil des ministres, le 14 juin 2017,  un décret relatif à « la transformation  de la coordination  nationale du renseignement », en lui ajoutant la lutte contre le terrorisme » avec la création en son sein, d’un « centre national de contre-terrorisme », qu’il appellera aussi  sa « task force » – sa « force opérationnelle » et dont il est le chef, comme il est le « chef des armées ». 

 
Cette nouvelle organisation devait renforcer  la coordination des services (sic),  avec le coordonnateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme, Laurent  Nuñez [depuis juillet 2020], qui recevrait pour les transmettre, les seules instructions  de  « la Macron task force (sic)», aux ministres responsables de ces services.

En réalité, tous les renseignements, sur tous les terroristes islamistes, ont toujours été parfaitement communiqués à leurs directions, par tous les services concernés ; mais les directions  ne devaient obéir qu’aux instructions des  ministres, à condition que  le chef Macron de la task force, donne un sens aux mots   » morale, souffrance, justice » pour leur en donner l’ordre.
_______________________________________

Dès le premier conseil des ministres du 14 juin 2017, l’indifférence de M. Macron, face aux drames des atteintes quotidiennes à la paix civile et à la vie des citoyens, fut gravée dans la suppression, du secrétariat d’État pour l’aide aux victimes, rattaché au Premier ministre, dans le gouvernement précédent.

⇒ Il
savait déjà que  sa posture laxiste, laisserait le communautarisme islamiste s’imposer partout, dans les mosquées, dans les écoles et les collèges des « territoires conquis de l’islamisme » (2), dans toutes les familles, avec la chaîne tv Al- Jazeera (Qatar), tribune des groupes terroristes, contre la laïcité, de l’école primaire à l’université, et que les attentats djihadistes allaient se multiplier.

«En même temps [pensait-il]», il lui suffirait de donner  des ordres tels, à ses serviteurs- ministres et  ses serviteurs- procureurs,  à ses médias du pouvoir, qu’ils  traduisent comme lui le terme « l’hydre islamiste » du 8 octobre 2019,  par le terme « incivilités » en août 2020, alors que depuis janvier 2020, se succédaient des crimes odieux de « l’hydre islamiste » avec le 16 octobre 2020, la décapitation du professeur Samuel Paty, à Conflans-Sainte-Honorine, et le 29 octobre 2020, le massacre au couteau  de trois personnes dans la Basilique de Nice.

 Macron de la task force ne voulait assurer que la banalisation des crimes, et faire diversion, en masquant la gravité de la menace islamique.

__________________________________

Nous vîmes, dès le début de sa mandature, les 7 janvier 2018 et 7 janvier 2019, l’indifférent Macron, heureux d’accueillir  à l’Élysée, Ahmet Ogras,  président du Conseil français du culte musulman  (CFCM).  Ahmet Ogras, Turco- Français, qui avait applaudi, au nom de l’islam radical, à tous les massacres perpétrés en France depuis 2012 et clamé sa haine contre notre République  laïque.
Ce furent les deux premiers scandales d’État de l’indifférent Macron : privilégier les assassins islamistes plutôt que rendre hommage à leurs victimes innocentes

   Macron l’indifférent tenait à nous montrer combien notre laïcité républicaine défendue par Charlie Hebdo était absente de son esprit.

Pour lui , rendre hommage aux victimes de Charlie Hebdo, à la policière, aux victimes de l’hyper Cacher de janvier  2015  eut été une perte de temps inutile ; tout comme aurait été sa participation la même année, à la commémoration des attentats du  13 novembre 2015,  acquittant ainsi la  dizaine de terroristes, et la vingtaine de complices qui firent en sept attaques, 131 morts et 453 blessés dont 99 très gravement, à Paris et à Saint-Denis. (3)

Macron l’indifférent ignorait l’important  travail de recherche du  Pr Thierry Baubet, spécialiste des traumatismes collectifs à l’hôpital Avicenne de Bobigny,  et coordinateur d’une étude évaluant l’impact des attentats de janvier et de novembre 2015 sur la population.  Selon le Pr Thierry Baubet « entre 4 000 et 6 000 personnes ont été touchées par les attentats de 2015.  (… ) et il « rappelait, à l’heure des commémorations [sans Macron], l’importance de la résistance populaire et des hommages rendus aux victimes »

En ce début de XXIème siècle, nous pouvions déjà en conclure, que  Macron l’indifférent, avait décidé, face à la monstruosité  de tous les attentats perpétrés en France,   par les djihadistes de l’État islamique, de ne jamais s’affliger de la douleur des autres. C’était l’évidence pour lui.
Qu’importaient toutes ces personnes assassinées par des fanatiques égorgeurs islamistes, dans son quinquennat de petit banquier millionnaire, aux ordres  de la finance mondiale ?

  Rien ne serait fait  :
pour expulser
les milliers de [futurs assassins] radicalisés – fichés S(Sécurité de l’État), par son  gouvernement et  par  sa justice.
pour en finir avec les attaques intolérables, toutes les nuits, des policiers, des gendarmes et des pompiers, et mettre fin à la dévastation et aux incendies des quartiers et des voitures, au massacre des innocents, partout en France.
pour récupérer le milliard d’euros par an, des odieux trafiquants  de drogues,  qui font des drogué(e)s des malades mentaux, et qui sont d’ignobles pourvoyeurs d’armes  de guerre, d’explosifs etc. pour les terroristes.
♠ pour saisir ces
millions d’armes de guerre dans les sous-sols.
♠  pour reconsidérer la place éminente de l’école républicaine et laïque et
pour endiguer la montée en puissance de la haine et de la barbarie  islamique chez les  garçons.

Et l’année 2019 eut son lot d’infamies, dont l’indifférent gouvernement sans conscience ne retint que trois attentats revendiqués par l’État islamique :  
   le 5 mars 2019, l’attentat de la prison de Condé-sur-Sarthe, le détenu radicalisé, criminel purgeant une peine de 30 ans, a poignardé deux surveillants.
   le 24 mai 2019, l’attentat de la rue Victor Hugo à Lyon [avec explosif tel que celui utilisé le 13 novembre2015 à Paris] 14 blessés.

Suivirent 
deux autres terribles scandales d’État : les incendies de N.D. de Paris, le 15 avril 2019 et de l’usine Lubrizol  à Rouen , le 25 septembre 2019.


Macron, chef de la task force de lutte contre le terrorisme, reprit avec son procureur R. Heitz, la formule de J. Chirac pour l’incendie de l’usine AZF, le 21 septembre 2001. Le président Chirac avait dit : »On ne parlera pas d’attentat »,  ce que le procureur de Toulouse, M. Bréard, avait repris sous la forme :  » C’est un accident à 99,9% ».

Pour Notre-Dame de Paris, le 15 avril 2019
, le président Macron et le procureur de Paris, R. Heitz, arrêtèrent l’enquête préliminaire de la Direction régionale judiciaire deux mois après ; et l’incendie monstrueux fut considéré à 99,9% comme un banal accident : l’explosion d’un mégot mal éteint plutôt que l’explosion d’un pot thermique.

 Pour la destruction et les ravages de la pollution de l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen, le 26 septembre 2019, l’indifférent Macron , se contenta  d’envoyer son premier Ministre, et ne vint à Rouen que le 30 octobre 2019, afin d’échapper au désagrément de la pollution, laquelle, après la région rouennaise avait  gagné tout le nord de la France.
Pour le centre national de contre-terrorisme (CNCT) de l’Élysée, le Super coordonnateur Macron déclara  qu’il jurait « avec force » que c’était à 99,9% un accident.

   Macron l’indifférent sans conscience se mettait ainsi à 99,9% en rupture totale avec la justice, la morale et la souffrance du pays.

Et puis après ces deux catastrophes nationales,  il y eut encore  le 3 octobre 2019, à la Préfecture de Police de Paris, un jour horrible de tuerie au couteau, au nom d’allah, de quatre personnes et d’une cinquième grièvement blessée, par Mickaël Harponagent administratif – avec l’habilitation Secret Défense
 de la Direction  du renseignement de la Préfecture de police (DRPP).
Les enquêteurs avaient confirmé la radicalisation islamiste de Mickaël Harpon en février 2019, mais la  DRPP  n’avait pas diligenté une véritable enquête sur le futur assassin. 
 Macron « chef de la task force » du renseignement et de la lutte contre le terrorisme n’aura, ni accompli sa mission, ni renforcé la coordination des services, ni favorisé le partage d’informations, ni permis d’extraire Mickaël Harpon de la Direction du renseignement, afin de le juger, puisqu’il  l’a laissé dans ses services, accomplir l’irréparable.

Il s’agissait encore d’un vrai scandale d’État, à la Direction du renseignement.
Et le 8 octobre 2019, à la préfecture de police de Paris, où avait eu lieu le carnage, Macron le chef de la task force  fit son discours « historique »
(4).

Il avoua qu’ il était aussi ignorant qu’ impuissant, qu’il n’avait aucune instruction à transmettre aux ministres des services spécialisés dans la lutte contre le terrorisme de « l’hydre islamiste ».

Ce fut un vain discours de lâche où Macron « l’indifférent homme d’État sans conscience, mettant au néant, à l’égard des autres, morale, justice, souffrance »   n’était qu’un homme d’État « cherchant  sa fortune particulière », et l’hydre islamiste, ce n’était pas son affaire :
 

« Mais je veux aussi vous le dire avec force,  aujourd’hui les institutions seules   ne suffiront pas. L’administration seule et tous les services de l’Etat ne sauraient  venir à  bout de l’hydre islamiste. Non, c’est la Nation toute entière qui doit s’unir, se mobiliser, agir. Nous ne l’emporterons que si notre pays qui est venu à bout de tant et tant d’épreuves dans l’histoire se lève pour lutter contre cet islamisme souterrain qui corrompt les enfants de France. »

 

Nous savions déjà que ce n’est pas la République en marche de M. Macron qui se lèverait pour lutter contre cet islamisme souterrain qui corrompt les enfants de France.

Son décret du 14 juin 2017 n’était qu’un leurre, une imposture  générant des scandales d’État. Macron avec sa dérisoire « force opérationnelle »  continue à nous  faire vivre les années les plus sombres de ce début du XXI ème siècle.

Alors, comme Mirabeau disait, dans les Mémoires d’Outre-Tombe :
    – aurons-nous ce souverain mépris pour Macron l’indifférent homme d’État, se proclamant supérieur mais sans conscience ?  

_________________________________________________________

1  Chateaubriand [1768-1848], Mémoires d’Outre-Tombe,
« Indifférence » : la citation est extraite du livre V, chap. 12.  de ses Mémoires.
  [le Grand Robert
  t. IV
, p.61]

 L’ingénue : En cette fin de mandature de M. Macron, il me semblait que le terme « indifférence » le définissait bien. Et cette citation m’est apparue comme une évidence le concernant.

Cependant, il se pourrait que l’édition GF Flammarion des Mémoires d’Outre-Tombe 1997, livre V, au chapitre 12,  , pp. 261-262, nous en donne une première version, fort intéressante, puisque attribuée à Mirabeau, et que Chateaubriand aurait réécrite entre 1841 et 1847 .  
« Paris, novembre 1821
Deux fois j’ai rencontré Mirabeau à un banquet, une fois chez la nièce de Voltaire, la Marquise de Villette, une autre fois au palais-Royal, avec des députés de l’opposition que Chapelier m’avait fait connaître (…)
Le grand convive s’étendit sur la politique étrangère, et ne dit rien de la politique intérieure ; c’était pourtant ce qui l’occupait ;
mais il laissa échapper quelques mots d’un souverain mépris contre ces hommes se proclamant supérieurs, en raison de l’indifférence qu’ils affectent pour les malheurs et les crimes.»

 ◊ malvoisie :   Vin grec célèbre, doux et liquoreux  Le Grand Robert  Tome IV  p.1109.

 2  Les territoires conquis de l’islamisme,  sous la direction de Bernard Rougier,
PUF 2021 janvier. Ouvrage publié avec le soutien de la région Île -de-France.

3  La commémoration des attentats du 13 novembre 2015 sans Macron ni Hollande 

Discours de Macron chef de la task force du 8 octobre 2019, à la Préfecture de Police de Paris  


 Cf. par L’ingénue  20.07.2017 : Le discours du général P. de Villiers à méditer par le « chef » Macron   

__________________________________________________