Humour grinçant … et heure de Berlin … à Brest

29 – 30 avril – 5 mai 2019  

 

Prologue 

 

C’est par une interprétation capitaliste dévoyée du  « réchauffement climatique », que MM. Macron et Philippe ont élaboré leur supercherie d’une « transition écologique en-marche », qui  n’a été  qu’une succession de hausses de taxes et d’impôts – bagatelle pour les Français riches des classes dites « supérieures » – infernale pour tous  les autres. 

… Et le projet d’hiver glacial avec TU+2, dès 2021, dans le déni de « notre  biodiversité d’êtres humains français, vivant  dans notre méridien (1)est maintenant dans les cartons de Macron !

Ce projet a pour lui, président impuissant face à une grave crise sociale et économique  qu’il ne sait pas gérer, le double avantage : celui de créer une diversion,  tout en l’intégrant à sa trompeuse « économie d’énergie pour la transition écologique en-marche ».

♣_____________  ♣   _______________   ♣    __________________♣

 

 Depuis 1976, pour le bon plaisir du néo-aristocrate d’Estaing, l’heure de notre méridien est avancée de 2 heures mettant Brest à l’heure de Berlin, de mars à octobre.

 

L’heure de Berlin à Brest  ou le Berlin-Brest (2)

 

La fourberie du sieur d’Estaing
Malgré l’avis des médecins,
Avec le froid glacial chaque matin,
Mit Brest à l’heure de Berlin.

 

La fourberie du sieur d’Estaing
Malgré l’avis des médecins,
Moins de lumière tous les matins,
Plut fort aux urbains métropolitains.

 

La fourberie du sieur d’Estaing
Malgré l’avis des médecins,
Moins de sommeil pour les gamins,
Plus d’infarctus pour les anciens.

 

La fourberie du sieur d’Estaing
Malgré l’avis des médecins,
Trouble du rythme circadien,
Légalisée en 2021 ?

 ____________________________

 

On remarquera que les présidents de la République de Giscard à Macron, s’acharnent sur le bon peuple de France comme si nous étions exclus « du vrai vivant de la vraie biodiversité humaine ».

Le parti des écolocrates*préférant réintroduire la biodiversité des loups et des ours pour observer, dans ce qui est désormais en France, la réserve humaine des Alpes et des Pyrénées composée d’habitants et d’éleveurs, les effets désastreux et les pertes dans la biodiversité des élevages de moutons …etc.

C’est ainsi que MM. Macron, Philippe et Mme la ministre de la Santé, n’ont pas fait de « communication » dans les médias.** pour que les « biocréatures humaines » que nous sommes » n’aient accès à aucune information éclairée sur le sujet développé par les chronobiologistes, lors de la consultation dite citoyenne, avant de se prononcer sur quelle nouvelle heure, en France : TU +1 ou +2 en 2021″ ?

 *Cf. par L’ingénue : La ministre et le couple de loups du vallon de Mollières
[ C’était Mme Ségolène Royal en 1992 – qui ne s’intéressait plus au changement d’heure giscardien – idem ministre à « l’environnement » sous le quinquennat Hollande]

**Fin du changement d’heure / les chronobiologistes contre l’heure d’été permanente, Charlène Catalifaud, 19 avril 2019, Le quotidien du médecin.

Cf. par L’ingénue : Clin d’œil aux lève-tôt … et aux couche-tard 

Cf. Biodiversité : les mesures de Macron pour mieux préserver la planète  Le Parisien.fr, P.R. avec AFP, 6 mai 2019

2  Le « Berlin- Brest » ne peut être confondu avec le « Paris-Brest », délicieux gâteau pour fêter avec nos amis berlinois les retrouvailles de 1989 !

♦___________________

Épilogue

Pour ce gouvernement et ses médias de la biodiversité exclusivement animale, l’astuce démagogique et simpliste consiste à répéter en boucle :  TU +1 : c’est l’heure d’hiver qui n’est qu’un vilain (Brrr…) et TU+2 : c’est l’heure d’été qui est plaisant et gentil (Hi ! Hi !).

Mais quelle incompétence, quelle imbécillité de plus pour ce quinquennat déjà ébranlé par son impossibilité de gouverner le pays autrement que par la baisse de notre pouvoir d’achat  [notoire dès l’introduction de l’euro]un  quinquennat qui abandonne notre secteur industriel et qui nous ruine en vendant notre secteur commercial  public !

 

⇒ Il lui faut aussi mettre  la France et les Français hors la lumière du soleil, jusqu’à 10h du matin en hiver,  pour être à l’heure de Berlin !

Il lui faut aussi expulser les Français hors de leur méridien (qui s’appela un temps le méridien de Paris).

Est-ce encore un fil du projet humain *de M. Macron dans lequel les Français ne feraient plus partie du genre humain ?

____________________

* Cf.
Extraits du sermon de Macron du 16 avril  2019, après l’incendie de Notre-Dame de Paris

_____________________________♦

Série noire pour le harceleur Belattar

9 avril 2019

Yassine Belattar avait déjà été pris en flagrant délit d’insultes envers une policière aux Mureaux (Yvelines), le 20 février 2018, et mis en garde à vue, alors qu’il se disait invité –mais sans son carton d’invitation – par le président, lequel un mois plus tard, le nommait conseiller présidentiel des villes.

Le service de presse et de communication de l’Élysée, dirigé alors par Mme Sibeth N’Diaye, fit passer dans les médias, le point de vue d’« un proche du chef de l’État » selon lequel le « frère » du président n’avait pas (encore !) tenu de propos qui tombent sous le coup de la loi » ; et comme les vingt-quatre autres sélectionnés, il était « animé par un engagement, il était reconnu pour [son] expertise (sic) et chargé de nourrir la réflexion (sic) du président de la République sur la politique des villes ( !). » (1)

Cependant, son côté « frère musulman » avec ses excès de violence, avait déjà amené des directeurs de salles de spectacles  à ne plus l’accueillir.

Et c’est aussi logiquement, que le jour de sa mise en examen, jeudi 28 mars 2019, pour menaces de mort et harcèlement moral,   « les organisateurs d’un festival d’humoristes sur le thème du harcèlement (2)   ont annulé sa venue le 30 mars 2019, alors que l’animateur Yassine Belattar de Radio Nova était mis en retrait de la station dès jeudi soir« .

 

le vrai M. Belattar est enfin démasqué.


Côté comique grossier
, il a profité de sa popularité ( ?) pour jouer au père-la-pudeur et au frère-la-décence, en appelant au rassemblement du 13 avril 2019 ; il est de ceux qui exigent des femmes qu’elles se couvrent la tête avec le hijab islamique, tout en harcelant avec des obscénités celles de son entourage professionnel.

Côté conseiller présidentiel des villes, on retrouve l’archétype de l’homme musulman auquel la charia permettrait  d’infliger les pires excès, les pires violences, les pires humiliations aux mécréants.

Ainsi, quand il s’agit de considérer, dans chaque ville française, les situations de violence extrême de nuit comme de jour, voulues par des  harceleurs haineux , plus ou moins jeunes, et qui refusent tous d’obéir aux lois de notre République laïque, démultipliant les attaques de commissariats, les destructions et les incendies des biens publics, des gymnases, des écoles, comme des commerces, les agressions mortelles de policiers, de gendarmes et de pompiers …

… On   s’interroge  sur  la vraie valeur de ce « monsieur banlieues » qui aurait mérité les faveurs du président… pour ramener la sécurité et la paix civile dans nos quartiers…

Mais, par contre, l’on sait désormais que le harceleur moral, Yassine Belattar,  choisi  par un président Macron, allié du Conseil français du culte musulman contre la loi de 1905, avait leur double appui pour appeler au grand rassemblement de harcèlement islamiste radical  des femmes, place de la République, le 13 avril 2019.
____________________

L’humoriste Yassine Belattar intègre le «Conseil des villes» de Macron 
Arthur Berdah, Le Figaro.fr, 14 mars 2018.
2 Le Parisien avec AFP, 29 mars 2019

Autre source intéressante déjà citée dans la précédente note :  Marianne.net  : Yassine Belattar au Conseil présidentiel des villes : qui Macron choisit-il d’écouter ? Céline Pina,16 mars 2018.

_________________________________

Humour noir … et sombre perspective pour les musulmanes

12 – 16 mars –  Apostille  – 18 mars 2019

Humour noir avec M. Belattar …

Pour Yassine Belattar, la dignité des femmes est dans le droit au  « hijab ».
Le retrait de la vente du « hijab » de running par Décathlon, a pris la barbe de M. Belattar « à rebrousse-poil,  et désormais, il s’affiche, non seulement comme le frère  musulman du président Macron,  « grand défenseur » de la décence des femmes, « grand gardien » de leur chasteté, au titre de « grand eunuque » de l’islam radical wahhabite en France, même si,  dans ses « spectacles », le comique aime bien répéter « je m’en bats les c……. » ! …
… Il faut ajouter que M.  Bellatar, [coreligionnaire de M. Benalla –
bien connu des sénateurs et de la directrice de la prison de la Santé] a aussi été choisi par le président Macron comme « conseiller »(1).

 

C’est ainsi que M. Belattar, furieux, courroucé et rebroussé du poil, a lancé un appel au rassemblement pour la défense des victimes de l’enseigne ; et il compte bien leur faire battre le pavé de la place de la République, le 13 avril 2019, avec leur « hijab » no running -de-tous- les -jours,  pour qu’elles soient décentes.

 

Celles qui viendront avec le  drapeau vert au sabre de l’Arabie saoudite et le drapeau noir au sabre du djihad islamique, avec en plus le niqab et la burqa ou l’abaya, seront acclamées pour leur soumission à la « charia ». 

Sans oublier que les gros bras des barbus  discrimineront les femmes dignes avec « hijab »,  des femmes indignes avec capuche, ces dernières seront huées pour non-respect de la charia.
Chacun sait que le capuchon avec la cagoule sont les couvre-chefs des hommes anarcho-djihadistes et autres islamo-gauchistes, qui feront l’animation avec leurs feux de voitures et de poubelles et leurs hurlements antisémites.

Puis, les gros bras des barbus  voudront remplacer le bonnet phrygien, symbole de la Liberté de Marianne, notre symbole féminin de la République française, par un « hijab » islamique, qui est leur symbole de la soumission des femmes …

Qui sait, si MM. Macron et Castaner n’auront pas dit au préfet de police,  de leur prêter une échelle ce jour-là ?

 

Aux côtés de M. Belattar, l’autre alliée du sérail est Mme la ministre de la Justice-  en-marche avec le Conseil français du culte musulman (CFCM) de M. Ahmet Ogras et le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) de Mme Lila Charef , proche des frères musulmans-   qui « regrette l’hystérisation du débat ».

Là où « le célèbre humoriste (sic) » avait senti « la pression des populistes qui ont fait pression sur Décathlon (2)» ; et même avec son bandeau (car la justice est aveugle), Mme Belloubet avait aussi  reconnu les populistes hystériques, avec l’entonnoir qu’ils ont sur la tête.
Et Mme la ministre de la Justice-aveugle-en-marche avait ajouté l’argument ad hoc avec son bandeau :
« Je ne vois pas pourquoi les femmes se contraindraient elles-mêmes à porter ce type de vêtement. »(3)

 

 … Et sombre perspective pour le « toilettage » de la Loi de 1905 sur la laïcité…

 

À l’évidence, Mme Belloubet n’a  jamais lu la presse, qui suit au XXIème siècle, la longue et douloureuse marche des Saoudiennes, des Iraniennes, des Pakistanaises, des Afghanes… vers leur émancipation, vers leur droit de devenir des vraies citoyennes libres, des citoyennes libérées de l’implacable tutorat masculin, toujours en liaison avec les sordides polices religieuses, Mutawa en Arabie, Gasht e Ershad en Iran …

MONTAGNE PASCAL/SIPA

Elle n’a pas lu sur RFI (4) le témoignage émouvant de Julia (prénom d’emprunt), le 1er février 2019. « Julia est Saoudienne et elle a obtenu en 2014,  le statut de réfugiée en France (…) ».

« Son histoire est celle d’une jeune femme mariée de force, ce qu’elle n’a jamais accepté. Elle a donc décidé de s’échapper durant son voyage de noces à Paris, il y a cinq ans. La jeune femme et son mari viennent d’atterrir et c’est à l’aéroport, au moment du contrôle des passeports que tout bascule :

« Je me suis dit c’est le moment ou jamais, raconte Julia. D’un coup, je me suis tournée vers le policier. Comme je pleurais, il ne comprenait pas ce que je voulais.
J’ai dit : « Aidez-moi, sauvez-moi la vie, je demande l’asile ! Je demande l’asile ! »

Il m’a dit de me calmer, il a compris qu’il se passait quelque chose. Il a repoussé mon mari et lui a demandé mon passeport. Il lui a pris mon passeport et a demandé à mon mari de quitter l’aéroport immédiatement.

A ce moment-là, j’ai enlevé mon hijab et mon abaya [vêtement noir que portent les femmes dans les pays du Golfe] et j’ai tout jeté à la poubelle.

Mon mari m’a vue le faire et il était furieux !

Je pleurais de joie. A ce moment, j’ai réalisé que j’étais vivante, je n’avais pas 27 ans, je venais de naître… En fait, c’est le vrai jour de ma naissance… »


En insistant lourdement, sur le retrait de la vente du « hijab
de running», en accusant des « populistes fous (?) »  M. Belattar et Mme Belloubet, augmentent toujours plus la pression des intégristes sur les musulmanes en France.
Et c’est
ce prosélytisme exacerbé , délirant, incessant, qui est l’insupportable pression pour renforcer toujours plus la volonté de domination de la charia de l’islam radical sur nos lois citoyennes laïques.

 

M. Macron le lâche, M. Belattar le comique, frère du précédent, Mme la ministre au bandeau, veulent mettre les femmes musulmanes de France, sous hijab, à l’heure de l’horreur salafiste.


Ainsi  Israa al-Ghomgham,  la jeune femme saoudienne, militante chiite des Droits de l’homme, emprisonnée depuis 2015,  a été condamnée à mort en 2018.
Pour l’AFP, il n’y a eu aucune annonce officielle de sa mort par la justice wahhabite du prince héritier Mohamed ben Salman, alors que Fatma Tnani de L’Économiste maghrébin cite « des sources non officielles, déclarant qu’elle avait été décapitée, le dimanche 19 août 2018 », et cite ses dernières paroles : « On me tue alors que je suis innocente – Je demanderai justice à Dieu. »
_____________________


 … Apostille …

… La loi de 1905 est la seule qui puisse s’opposer à ce prosélytisme islamique permanent…
Ce prosélytisme, qui s’est encore accru depuis le début du XXIème siècle, depuis qu’Al-Qaïda et l’État islamique ont déclaré la guerre à tous les peuples  de la terre, y compris aux peuples musulmans.
Ce sont ces intégristes qui, en appelant 
(comme le frère Belattar)  les femmes à porter voiles et  burqas, se servent des femmes, comme armes de propagande  islamique.
Ces femmes voilées, armes du prosélytisme belliqueux financé par  des théocraties au pouvoir absolu   …   ces femmes sont maintenues à des années-lumière de nos avancées démocratiques. 

La  vraie dignité des femmes musulmanes est dans leur droit à la liberté de citoyenne, non dans « le droit divin » des hommes, dont M. Belattar est le complice, et qui les prive de cette liberté.

_________________________

« Yassine Belattar au Conseil présidentiel des villes »
Céline Pina, marianne.net, 16 mars 2018.
2   oumma.com      27 février 2019
3   atlasinfo.fr    27 février – 3 mars 2019.
4 « Saoudienne réfugiée en France : « Je me suis dit : c’est le moment ou jamais » RFI, N. Falez, A.M. Bissada, 1er février 2019.

Autres sources :
Arabie saoudite: des militants des droits des femmes vont être jugés
RFI, 2 mars 2019
Droit de conduire des femmes en Arabie saoudite, la militante Loujain al Hathloul persécutée  Amnesty.fr, 30 mai 2018
Arabie Saoudite: Les femmes fuient le pays et la tutelle des hommes
Lucie Bras, 20 minutes.fr  23 mars 2017
_______________________________________

Humour noir et point de vue sur l’imbécillité

7 février 2019 – 21 février 2019

 

L’équipe d’information matinale de Radio Classique avait lu l’article sur Les Échos du 6.02.2019 (1) et le répéta mot pour mot sur la chaîne qui venait de recevoir le bras droit du président de la Société générale ; lequel avait minimisé tout naturellement l’absence d’imposition sur les bénéfices du capital.

Très en verve, le gentil présentateur nous apprit que « l’ex – bras droit de l’islamophobe hollandais Geert Wilders » s’était converti à l’islam, et reprit la formule de son confrère des Échos :

« Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis » !

 

◊ C’était d’une grande finesse, tant il me semble bien vrai
que ni les 45 000 islamistes radicalisés antisémites fichés S,
ni la troupe de djihadistes antisémites qui débarque en France,
ni MM. Castaner et Macron et « leur pseudo-majorité de la République – soumise à l’islam- antisémite-en-marche » avec leur déni de la vraie laïcité fraternelle, leur déni de la loi de 1905, pour satisfaire le CFCM de M. Ogras,
ne sont des types prêts à changer d’avis.

_________________________

 » Ca (sic ! – Les Échos ont perdu la cédille) se passe en Europe… » Les Echos.fr – Didier Burg – 6.02.2019

___________________

Cf. par L’ingénue  l’autre clin d’œil du jour : Humour et foi d’animal

et  l’humour noir du 22 février 2019 :  et conseil de la ministre de la Santé en 2019

 

Le président Macron, l’islam radical et la loi de 1905

9 janvier 2019 – note revue le  12 janvier et le ♠ 3 février 2019

Apostille du 13 janvier complétée le 31 janvier 2019 

 

Nous sommes désormais dans  l’An VII de la terreur islamique, contre laquelle, se battent courageusement en France et dans le monde nos forces de sécurité (police et gendarmerie) et nos militaires.

Ce  7 janvier 2019, le matin du jour du  quatrième anniversaire de l’attentat  sanglant de 2015 contre les journalistes de Charlie Hebdo, l’itinérant  président Macron (1) a eu l’impudence de recevoir en entretien amical, pendant 1h 30,  des membres du Conseil français du culte musulman (CFCM), en présence du Premier ministre et de M. Castaner, ministre de l’Intérieur.

Ainsi, « en même temps », le chef de l’État refusait de participer aux cérémonies d’hommages aux victimes de la semaine sanglante du 7 au 11 janvier 2015, mais il faisait allégeance aux chefs d’une organisation islamique, dont le président Ahmet Ogras , n’a cessé de déclarer : « il n’y a pas d’islam radical »(2) en exigeant toujours plus d’argent de la République grâce à   « un toilettage (sic)  » de la loi de 1905.

Nul doute que tous les messieurs du culte d’allah  étaient d’excellente humeur quand ils sortirent de l’Élysée,  puisqu’il est rapporté que le CFCM avait été « rassuré »  par Macron (1)

Dès à présent,  le réformisme politique de M. Macron, « l’humble serviteur » du grand capital international,  est tellement  affligeant d’incohérence, d’injustice sociale, d’aveuglement dogmatique et d’étroitesse d’esprit, qu’ il nous apparaît difficile de lui laisser faire  le « toilettage » de la loi de 1905 de séparation des églises et de l’État
– avec ces très inquiétants radicaux islamiques, qui ne lâcheront rien pour que les Français  musulmans et les Françaises musulmanes aient la même liberté de conscience laïque que les autres Français ;
– avec ces très « anti-Lumières »♠,  ces très  féroces radicaux islamiques qui ne lâcheront rien et qui ne signeront pas « la Charte de la laïcité ». 
(2)

Nous ne pouvons plus  faire confiance à M. Macron,
inféodé à  cet islam  radical qui menace et qui tue, aussi bien ses croyants que ceux qu’ils appellent haineusement, les mécréants ;
inféodé à  cet islam radical qui ose nous donner des leçons de morale et de démocratie en violant nos lois républicaines.

Quant à la très servile majorité en marche derrière Macron, il est certain qu’une dissolution de l’Assemblée nationale, redonnerait à tous les citoyens la possibilité de s’exprimer – et là encore, il ne nous faut plus de candidats amateurs, choisis dans les réseaux sociaux, il nous faut des vrais candidats sérieux qui ont l’expérience du terrain,  proches et conscients des vrais problèmes économiques et sociaux et qui sauront défendre notre laïcité.


Et pour continuer la journée du 7 janvier 2019 de M. Macron, son déjeuner fut tranquille avec les membres du Conseil constitutionnel, le Premier ministre et Mme Belloubet, ministre de la Justice.

Avant son entretien de 15h 45 avec Mme Belloubet, Emmanuel  Macron « Je ne suis pas Charlie »,  est sorti de son mutisme, de son indifférence,  pour écrire quelques mots sur sa petite messagerie, à 15h 28 :

« Ceux qui se sont lâchement attaqués à Charlie Hebdo, il y a 4 ans déjà, combattaient la liberté d’expression et donc la République. La République est toujours là  (sic), et la liberté d’expression plus forte que jamais (3) .
Nous n’oublions pas (sic)ceux qui ont payé cela de leur vie. »

 

Ainsi pour Emmanuel Macron, le Janus au double langage, l’aveuglement est total face à l’islam radical ♠.
Non seulement, il est dans le déni de tous les meurtres et de tous les attentats commis par les radicalisés islamiques, durant ces quatre dernières années en France, mais il est aussi dans la mystification de la réalité quand il ose dire que « la liberté d’expression [est] plus forte que jamais » alors que les défenseurs de la République laïque et de la liberté de penser sont toujours menacés de mort.

Le 7 janvier 2019, M. Macron le lâche, a choisi son camp, le camp islamique, plutôt que l’hommage aux victimes de 2015 et aux victimes depuis 4 ans.
M. Macron le lâche n’a pas voulu voir et entendre, les survivants de Charlie Hebdo à l’Élysée.
M. Macron le lâche  feindra d’ignorer ce que Riss, le directeur du journal, a expliqué sur France info (3), le matin du 7 janvier 2019 : comment, pour faire face aux menaces de mort que profèrent en permanence, les fondamentalistes islamiques chers au président Macron -« [de] la République- qui est toujours là « , Charlie Hebdo doit payer « 1,5 million d’euros par an,  pour assurer la sécurité des locaux et du personnel » ; une telle situation n’est pas « viable ».

♦  Demain, 10 janvier 2019, à l’Élysée :

Réunion avec les représentants des cultes en présence du Premier ministre et de     M. Castaner, ministre de l’Intérieur.

♦♦                Tous les clergés de l’obscurantisme, tous ses messieurs en robes,                                       partent à l’assaut de la laïcité républicaine , de notre géniale loi de                                      séparation des églises et de l’État !

       ♦ ♦  ♦ Et TOUS, avec Macron le lâche, Macron le père jésuite, jubilent !

 

____________________________________________

 Pour conclure sur le « vrai »♠ visage du CFCM actuel, « rassuré » par M. Macron,  il faut se souvenir de la « vraie » déclaration qu’ avait faite Ahmet Ogras, l’actuel président, sur RFI,  le 15 décembre 2015, à propos de la page de couverture du numéro des survivants (4). 

 

 

« Il n’y a pas d’islam radical » dixit Ahmet Ogras CFCM   15 janvier 2015

« Pour moi, il est inadmissible dans la conjoncture actuelle de persister et de signer.
Il y a trouble de l’ordre en provoquant les personnes, en humiliant deux milliards de personnes aujourd’hui. »
S’adressant à RFI qui l’accueille et aux médias, en général :
 » Vous êtes complices  pour moi. Vous persistez.
Je ne comprends pas comment vous admettez que c’est possible qu’au nom de l’islam on peut égorger, qu’on peut tuer des personnes.
Vous êtes des associés à ces terroristes en disant ça.
Il n’y a pas d’islam radical. »

En ce début d’année 2019, puisque M. Ahmet Ogras est encore dans l’ignorance totale, il faut lui dire que M. Macron, son gouvernement, le Parlement et les Français, savent qu’il y a 25 000 individus islamistes radicalisés S et 20 000 individus sur le FSPRT en voie de radicalisation islamiste (Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste) en France.

_________________________________

♦ Agenda du président

8.01.2019 Loi de 1905 : le Conseil français du culte musulman « rassuré » par Macron Le Monde.fr   Par Louise Couvelaire
♠ Cf. le numéro spécial de CHARLIE HEBDO du 5 janvier 2019 : Le Retour des Anti-Lumières

Cf. par L’ingénue 7 janvier – 7 juillet 2015

3    7.01.2019France info « C’est un peu tous les jours le 7 janvier pour nous » rappelle Riss

7.01.2019  Ouest- France a repris l’émission et ajouté le passage sur les frais de sécurité de Charlie Hebdo

  4  L’Opinion – La polémique du jour  « Il n’y a pas d’islam radical »  RFI 15 novembre 2015
____________________________________

 

♠ Apostille du 13 et du 31 janvier 2019

… et clin d’œil de L’ingénue  …

sur l’allocution debout de M. Macron « qui a le sens de l’effort » et qui était encore à l’Élysée, le 31 décembre 2018,  au sujet des  trois vœux  qu’il a formés pour lui  (!) et pour nous, ses « chers compatriotes (sic)«  :

« D’abord un vœu de vérité. Oui, nous souhaiter en 2019 de ne pas oublier (sic) qu’on ne bâtit rien sur des mensonges ou des ambigüités. Or, je dois bien dire que depuis des années, nous nous sommes installés dans un déni parfois flagrant de réalité (re sic).
suivent (…) » … « un vœu de dignité … un vœu d’espoir. »

Il semble  que le 7 janvier 2019,  il avait déjà oublié les trois…
et qu’aux 45 000 terroristes français radicalisés, il ajouterait quelques centaines de djihadistes français, soldats sanglants de la terreur de l’État islamique en Syrie et en Irak » que son-pouvoir-en-marche va rapatrier en 2019.

_________________________________________________________