Bouquet de muguet pour Macron – « faisceau de black blocs » pour tous les autres

1er mai 2019      Apostille du lendemain 2 mai 2019

 

Macron- président – en -marche ne fera pas d’allocution pour saluer l’Histoire du projet humaniste du syndicalisme dans l’Histoire de France du XIX ème siècle, puis dans celle du XX ème siècle.

 

Il ne fêtera pas, comme le bon peuple, l’Histoire des victoires de la classe laborieuse sur un patronat et un second Empire qui envoyaient la cavalerie contre les grévistes, hommes, femmes et enfants qui se battaient, eux, pour conquérir leur dignité et leurs droits de travailleurs. L’idée ne lui en sera même pas venue.

Par contre,  il a donné l’ordre  au ministre de l’Intérieur de nous informer sur la dangerosité de participer avec les syndicats à nos défilés du 1er mai, traditionnellement sous le signe du muguet porte-bonheur !

 

Depuis son Hôtel de Beauvau, nous est parvenue, lors de son point presse, mardi 30 avril 2019, la liste de Castaner pour la fête du travail du 1er mai 2019 (1).

 

Le ministre de l’Intérieur-en-marche débitait sa liste sur le ton monocorde de celui qui veut se débarrasser rapidement d’une corvée, tout en appuyant lourdement sur le déferlement des « black blocs » anarcho-terroristes, et comble de la traîtrise,  tout en ayant par ses services de renseignement, leurs identités, leur provenance et leurs armements- en plus de leurs drapeaux et de  leurs cagoules noirs.

Le plan de bataille de « la journée du muguet versus  journée noire « black blocs » était le suivant :
 » 1.000 à 2.000 activistes radicaux (black blocs) , après de nombreux appels à transformer Paris en « capitale de l’émeute », possiblement (sic) renforcés d’individus (black blocs) venant de l’étranger pourraient tenter  (sic) de semer le désordre et la violence. Ils devraient être rejoints  par plusieurs milliers de ce qu’il convient désormais d’appeler des ultra jaunes (?), ces gilets jaunes qui se sont peu à peu radicalisés (?)»
Et pour assurer la protection des biens et des personnes durant cette journée si pacifique et si joyeusement festive du 1er mai, dans notre bonne ville de Paris, MM. Macron et Castaner sont fiers de nous annoncer :
« un dispositif fort sera mis en place et plus de 7 400 policiers et gendarmes seront mobilisés ».

 

Pour donner un exemple fort de « projet humain », M. Macron qui aime tant recevoir les champions du monde après leur match,  et les DJ en résille à l’Élysée, le jour de la fête de la musique, se fera-t-il  un devoir de recevoir et de récompenser aussi généreusement,  les 7 400 policiers et gendarmes avec leurs familles … dans les jours qui viennent ...  ainsi qu’ après chaque nouvelle guérilla urbaine du quinquennat ?

____________________________

1er mai : « Plus de 7400 policiers et gendarmes déployés » annonce Castaner

Source AFP /Public Sénat
_____________________________

Apostille   du lendemain 2 mai 2019

         ⇒  Si Macron était bien le président laissant le sinistre « faisceau de black blocs » ruiner le 1er mai  des travailleurs et de leurs syndicats, à Paris, juste au moment où les « gilets jaunes » commencent à  réfléchir à l’importance qu’aurait leur ténacité, s’ils étaient solidaires du mouvement syndical pour leurs revendications communes,

….  sur son agenda#today     (sic)        on lisait :

« Mercredi 01 mai 2019    12:00
Réception en l’honneur de la formation professionnelle des                           métiers de bouche et des fleuristes, Palais de ’Elysée »

 

 ⇒ Et c‘est  ainsi qu’hier, en Europe, Macron fut le seul président à être barricadé dans son palais de l’Élysée (2) prisonnier du « faisceau de black blocs » de la liste Castaner.
Mais pour Macron  le profiteur vedette, seule comptait, en ce 1er mai, la bonne photo qui veut que, pour la fameuse tradition présidentielle, les fleuristes, lui fassent en porte-bonheur, un spectaculaire bouquet de muguet….

______________________________________
1er mai : Macron reçoit les métiers de bouche dans un Élysée barricadé

Source AFP /Public Sénat
______________________

 

Les commentaires sont clos.