Le président Macron, l’islam radical et la loi de 1905

9 janvier 2019 – note revue le  12 janvier et le ♠ 3 février 2019

Apostille du 13 janvier complétée le 31 janvier 2019 

 

Nous sommes désormais dans  l’An VII de la terreur islamique, contre laquelle, se battent courageusement en France et dans le monde nos forces de sécurité (police et gendarmerie) et nos militaires.

Ce  7 janvier 2019, le matin du jour du  quatrième anniversaire de l’attentat  sanglant de 2015 contre les journalistes de Charlie Hebdo, l’itinérant  président Macron (1) a eu l’impudence de recevoir en entretien amical, pendant 1h 30,  des membres du Conseil français du culte musulman (CFCM), en présence du Premier ministre et de M. Castaner, ministre de l’Intérieur.

Ainsi, « en même temps », le chef de l’État refusait de participer aux cérémonies d’hommages aux victimes de la semaine sanglante du 7 au 11 janvier 2015, mais il faisait allégeance aux chefs d’une organisation islamique, dont le président Ahmet Ogras , n’a cessé de déclarer : « il n’y a pas d’islam radical »(2) en exigeant toujours plus d’argent de la République grâce à   « un toilettage (sic)  » de la loi de 1905.

Nul doute que tous les messieurs du culte d’allah  étaient d’excellente humeur quand ils sortirent de l’Élysée,  puisqu’il est rapporté que le CFCM avait été « rassuré »  par Macron (1)

Dès à présent,  le réformisme politique de M. Macron, « l’humble serviteur » du grand capital international,  est tellement  affligeant d’incohérence, d’injustice sociale, d’aveuglement dogmatique et d’étroitesse d’esprit, qu’ il nous apparaît difficile de lui laisser faire  le « toilettage » de la loi de 1905 de séparation des églises et de l’État
– avec ces très inquiétants radicaux islamiques, qui ne lâcheront rien pour que les Français  musulmans et les Françaises musulmanes aient la même liberté de conscience laïque que les autres Français ;
– avec ces très « anti-Lumières »♠,  ces très  féroces radicaux islamiques qui ne lâcheront rien et qui ne signeront pas « la Charte de la laïcité ». 
(2)

Nous ne pouvons plus  faire confiance à M. Macron,
inféodé à  cet islam  radical qui menace et qui tue, aussi bien ses croyants que ceux qu’ils appellent haineusement, les mécréants ;
inféodé à  cet islam radical qui ose nous donner des leçons de morale et de démocratie en violant nos lois républicaines.

Quant à la très servile majorité en marche derrière Macron, il est certain qu’une dissolution de l’Assemblée nationale, redonnerait à tous les citoyens la possibilité de s’exprimer – et là encore, il ne nous faut plus de candidats amateurs, choisis dans les réseaux sociaux, il nous faut des vrais candidats sérieux qui ont l’expérience du terrain,  proches et conscients des vrais problèmes économiques et sociaux et qui sauront défendre notre laïcité.


Et pour continuer la journée du 7 janvier 2019 de M. Macron, son déjeuner fut tranquille avec les membres du Conseil constitutionnel, le Premier ministre et Mme Belloubet, ministre de la Justice.

Avant son entretien de 15h 45 avec Mme Belloubet, Emmanuel  Macron « Je ne suis pas Charlie »,  est sorti de son mutisme, de son indifférence,  pour écrire quelques mots sur sa petite messagerie, à 15h 28 :

« Ceux qui se sont lâchement attaqués à Charlie Hebdo, il y a 4 ans déjà, combattaient la liberté d’expression et donc la République. La République est toujours là  (sic), et la liberté d’expression plus forte que jamais (3) .
Nous n’oublions pas (sic)ceux qui ont payé cela de leur vie. »

 

Ainsi pour Emmanuel Macron, le Janus au double langage, l’aveuglement est total face à l’islam radical ♠.
Non seulement, il est dans le déni de tous les meurtres et de tous les attentats commis par les radicalisés islamiques, durant ces quatre dernières années en France, mais il est aussi dans la mystification de la réalité quand il ose dire que « la liberté d’expression [est] plus forte que jamais » alors que les défenseurs de la République laïque et de la liberté de penser sont toujours menacés de mort.

Le 7 janvier 2019, M. Macron le lâche, a choisi son camp, le camp islamique, plutôt que l’hommage aux victimes de 2015 et aux victimes depuis 4 ans.
M. Macron le lâche n’a pas voulu voir et entendre, les survivants de Charlie Hebdo à l’Élysée.
M. Macron le lâche  feindra d’ignorer ce que Riss, le directeur du journal, a expliqué sur France info (3), le matin du 7 janvier 2019 : comment, pour faire face aux menaces de mort que profèrent en permanence, les fondamentalistes islamiques chers au président Macron -« [de] la République- qui est toujours là « , Charlie Hebdo doit payer « 1,5 million d’euros par an,  pour assurer la sécurité des locaux et du personnel » ; une telle situation n’est pas « viable ».

♦  Demain, 10 janvier 2019, à l’Élysée :

Réunion avec les représentants des cultes en présence du Premier ministre et de     M. Castaner, ministre de l’Intérieur.

♦♦                Tous les clergés de l’obscurantisme, tous ses messieurs en robes,                                       partent à l’assaut de la laïcité républicaine , de notre géniale loi de                                      séparation des églises et de l’État !

       ♦ ♦  ♦ Et TOUS, avec Macron le lâche, Macron le père jésuite, jubilent !

 

____________________________________________

 Pour conclure sur le « vrai »♠ visage du CFCM actuel, « rassuré » par M. Macron,  il faut se souvenir de la « vraie » déclaration qu’ avait faite Ahmet Ogras, l’actuel président, sur RFI,  le 15 décembre 2015, à propos de la page de couverture du numéro des survivants (4). 

 

 

« Il n’y a pas d’islam radical » dixit Ahmet Ogras CFCM   15 janvier 2015

« Pour moi, il est inadmissible dans la conjoncture actuelle de persister et de signer.
Il y a trouble de l’ordre en provoquant les personnes, en humiliant deux milliards de personnes aujourd’hui. »
S’adressant à RFI qui l’accueille et aux médias, en général :
 » Vous êtes complices  pour moi. Vous persistez.
Je ne comprends pas comment vous admettez que c’est possible qu’au nom de l’islam on peut égorger, qu’on peut tuer des personnes.
Vous êtes des associés à ces terroristes en disant ça.
Il n’y a pas d’islam radical. »

En ce début d’année 2019, puisque M. Ahmet Ogras est encore dans l’ignorance totale, il faut lui dire que M. Macron, son gouvernement, le Parlement et les Français, savent qu’il y a 25 000 individus islamistes radicalisés S et 20 000 individus sur le FSPRT en voie de radicalisation islamiste (Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste) en France.

_________________________________

♦ Agenda du président

8.01.2019 Loi de 1905 : le Conseil français du culte musulman « rassuré » par Macron Le Monde.fr   Par Louise Couvelaire
♠ Cf. le numéro spécial de CHARLIE HEBDO du 5 janvier 2019 : Le Retour des Anti-Lumières

Cf. par L’ingénue 7 janvier – 7 juillet 2015

3    7.01.2019France info « C’est un peu tous les jours le 7 janvier pour nous » rappelle Riss

7.01.2019  Ouest- France a repris l’émission et ajouté le passage sur les frais de sécurité de Charlie Hebdo

  4  L’Opinion – La polémique du jour  « Il n’y a pas d’islam radical »  RFI 15 novembre 2015
____________________________________

 

♠ Apostille du 13 et du 31 janvier 2019

… et clin d’œil de L’ingénue  …

sur l’allocution debout de M. Macron « qui a le sens de l’effort » et qui était encore à l’Élysée, le 31 décembre 2018,  au sujet des  trois vœux  qu’il a formés pour lui  (!) et pour nous, ses « chers compatriotes (sic)«  :

« D’abord un vœu de vérité. Oui, nous souhaiter en 2019 de ne pas oublier (sic) qu’on ne bâtit rien sur des mensonges ou des ambigüités. Or, je dois bien dire que depuis des années, nous nous sommes installés dans un déni parfois flagrant de réalité (re sic).
suivent (…) » … « un vœu de dignité … un vœu d’espoir. »

Il semble  que le 7 janvier 2019,  il avait déjà oublié les trois…
et qu’aux 45 000 terroristes français radicalisés, il ajouterait quelques centaines de djihadistes français, soldats sanglants de la terreur de l’État islamique en Syrie et en Irak » que son-pouvoir-en-marche va rapatrier en 2019.

_________________________________________________________

Faire-part du président Macron

24 – 25 – 26 décembre 2018
Faire – part 

Le président Macron, M. Philippe, Premier ministre, M. Castaner, ministre de l’Intérieur, et Mme Belloubet, ministre de la Justice  ont le plaisir de nous souhaiter  un joyeux Noël 2018 et une bonne année 2019,
en nous offrant un lâcher de 450 fauves djihadistes entre 2018 et 2019.
Ils ont été -et seront- libérés par la République française – donc libres de rejoindre les gardiens salafistes et frères musulmans des zoos radicalisés par Al-Qaida et l’ État islamique, dans l’Outre-République fondamentaliste de nos villes.

MM. Macron et Philippe savent que les fauves islamistes trouveront dans les sous -sols,  avec l’argent de la drogue, les armes en abondance pour de nouveaux massacres d’innocents.

MM. Macron et Philippe assurent qu’ils seront présents en costumes noirs, et mettront des bougies ou des roses sur les lieux ensanglantés, de même qu’ils rendront  hommage aux victimes dans la cour des Invalides.

 Enfin, « pavés sur les policiers »,* MM. Macron et Philippe nous transmettent le vœu d’un des lyncheurs des trois motards de la police, sur les Champs-Élysées, le soir du 22 décembre 2018 :
– « Casse-toi fils de pute ! »

On l’aura compris, ce faire-part n’annonce pour nous que de mauvais présages, en guise de « Bonne année 2019 », mais l’on sait qui est, et sera, aux commandes.

__________________________

* « Cerise sur le gâteau » pendant la trêve des confiseurs

_______________________________

Lu sur RTBF.be 22.12.2018 : Une vidéo d’allégeance au groupe Etat islamique (EI) retrouvée sur une clé USB du tueur Chérif Chekatt  ( Strasbourg. 11 décembre 2018 – AFP


Dixit M. Castaner, ministre de l’Intérieur

12 – 13-15 17– 18 décembre 2018

Dixit M. Castaner :

–  D’après lui, Chérif Chekatt, le terroriste djihadiste assassin (1) aux 16 victimes, du marché de Noël de Strasbourg, le 11 décembre 2018, était LIBRE !

Il avait eu vingt-sept condamnations MAIS comme il avait purgé sa peine, dixit M. Castaner :  il était LIBRE !

LIBRE ! Mais était-il pour autant devenu un honnête homme et un bon citoyen prêt au « vivre-ensemble-en -paix- avec nous» ?
La réponse est évidemment :  NON.

Jusqu’où ira l’aveuglement coupable du pouvoir politique et de la justice de notre pays ?
Et comme à chaque fois que l’on veut tricher avec la réalité des parcours des tueurs islamistes 
(2),
on voit apparaître le nouveau concept de « tueur hybride«  qui serait plus braqueur de banques que tueur djihadiste.

Alors que l’on peut les suivre tous, de leurs rôles de guetteurs dès l’école primaire, puis de trafiquants de drogues dans les  « go fast » Maroc-Espagne-France ; c’est ainsi qu’on les voit s’acheter des BMW et des Porsche, et toujours plus d’armes pour attaquer les banques, les bijouteries etc. … pour finir  assassins djihadistes.

Il avait purgé sa peine mais il n’avait pas purgé sa haine contre le peuple français.

Armé et multirécidiviste, il obéissait encore et toujours,
comme des dizaines de milliers d’autres individus,
TOUS LIBRES et radicalisés, comme lui par les imams (salafistes et frères musulmans) des mosquées et des prisons ;

TOUS CONNUS, comme lui, du ministère de l’Intérieur, du ministère de la Justice,  et de la cellule de sécurité de l’Élysée
TOUS AUX ORDRES de l’État islamique et d’Al-Qaida,  comme lui,
financés par l’Arabie saoudite, le Qatar et les Émirats arabes unis, féroces monarchies absolues de droit divin (3).

Il était LIBRE … mais pour nous TUER …

Depuis le début du XXIème siècle,  après l’Algérie dévastée par les tueries du GIA-groupe islamique armé, après l’Irak dévasté par l’armée des Bush-Ben Laden,  notre pays est devenu  celui du  MOURIR-ENSEMBLE.

Que l’on s’en souvienne sous les ors du Palais de l’Élysée, du Palais Bourbon et du Palais du Luxembourg !

____________________________________________________

  1   16 victimes innocentes, hier, 11 décembre 2018 : 5 morts et 11 blessés dont 4 grièvement. –  Cf.  Touristes ou Strasbourgeois, des victimes de la fusillade âgées de 20 à 65 ans  Stéphane Kovacs AFP agence / 12-13 décembre 2018. Le Figaro.fr

Cf. Strasbourg : le profil hybride de Chérif Chekatt, fiché S radicalisé et braqueur de banques Le Figaro.fr
« [Les] premiers méfaits de Chérif Chekatt ont eu lieu dès l’âge de 10 ans. Il n’avait que 13 ans lorsqu’il a été condamné pour la première fois. Au total, «il a fait l’objet de 67 inscriptions pour diverses interventions et comportements qui systématiquement étaient marqués par la violence», a indiqué le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner ».
Chérif Chekatt  avait été radicalisé en prison et lors d’une énième incarcération, il avait été signalé à la justice, entre 2013 et 2015. La Direction générale de la Sécurité intérieure -DGSI) l’avait intégré dans le fichier S en 2016.
Cf. par L’ingénue (2) La résistible extension de l’anarcho-djihadisme : 12 mai 2018 Paris    ♠  Quand M. Macron parlait « du prix du sang » ;  il s’agit bien, depuis 2012,  du sang du peuple.

3   Cf par L’ingénue 12-16 septembre 2018 La chape de silence sur le crime quotidien dans l’espace public  

La chape de silence sur le crime quotidien dans l’espace public

  12 – 15-16 septembre 2018

12 septembre  2018   –  La chape de silence sur la criminalité djihadiste

Le 10 septembre 2018, des djihadistes ont fêté – à leur manière- en France,  l’anniversaire de la tragédie du World Trade Center à New York le 11 septembre 2001.
Dans le XIXème arrondissement de Paris, un Afghan a poignardé sept personnes – dont quatre sont dans un état grave.
Inutile de préciser que le président qui « aime farouchement les Français » n’est pas allé à leur chevet ; « en même temps », il avait rendez-vous à 11h à l’Élysée avec Mme A. Azoulay, directrice générale de l’UNESCO, par la grâce de son prédécesseur, M. Hollande.

Un autre homme circulant à grande vitesse dans une Mercedes-bélier à contresens sur l’A 46 et l’A 42 , est repéré par des CRS ;  il se dirige vers l’aéroport de Bron puis vers la Part-Dieu et finit sa course en fonçant sur les pistes de Lyon Saint-Exupéry, après avoir  brisé deux portes du Terminal 1, blessant un ouvrier … et criant allah akbar quand on l’arrête. (source Le figaro avec AFP)

Selon sa « théorie du fou islamiste déséquilibré « , le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a orchestré le silence assourdissant des médias sur tout lien possible des fous islamistes déséquilibrés, avec les réseaux sociaux  d’Al- Qaïda ou de l’État islamique.

 Désormais, il est « normal » d’être  poignardé  en France C’est devenu « normal » dans la France de -la -République-en-marche-arrière d’être poignardé au cri d’allah akbar , puisque ce cri  de guerre est celui d’un fou déséquilibré.

Désormais, sur ordre du ministre de l’Intérieur (ex -maire de Lyon) et du président, chaque commentaire, chaque article, doit impérativement se terminer (comme pour le fou islamiste déséquilibré de Lyon) par :
« Selon une source au ministère de l’Intérieur, les enquêteurs  retiennent pour l’heure la piste (sic) d’un déséquilibré. Le parquet terroriste de Paris ne s’est pas saisi de l’affaire à ce stade , d’après l’AFP. »

⇒  Il serait donc « normal » et logique, d’envoyer en  urgence,  tous ces fous islamistes déséquilibrés, dans les hôpitaux psychiatriques de leurs pays arabo-musulmans d’origine et autres pétromonarchies de droit divin.

⇒ Ce serait aussi « normal » de rendre à leurs patries, les milliers de fous islamistes déséquilibrés que nous logeons et nourrissons gratuitement dans nos prisons, ainsi que tous ceux  qui sont « normalement » dangereux, puisque  inscrits sur le fichier « S » comme sécurité.

Nul ne doute de  l’accueil  « humanitaire » que les  « chers princes et amis de M. Macron« :     Mohammed ben Salman, le sanglant MBS, prince  héritier  d’Arabie saoudite 

 et Mohammed ben Zayed, prince héritier des Émirats arabes unis – leur réserveront.


15 septembre 2018     – 
La chape de silence sur l’islam en  guerre de religion, sunnites contre chiites
  De fait, ce mot « humanitaire » est souvent utilisé pour Mohammed Ben Salman. En effet, c’est lui qui a provoqué, selon l’ONU, au Yémen « la pire crise « humanitaire » au monde », dans un conflit qui a fait près de 10.000 morts et 53.000 blessés, dont de nombreux civils, avec des frappes sur des camps de déplacés, sur des marchés, des immeubles résidentiels, des hôpitaux …
Mais
en même temps (sic) que les frappes, Mohammed ben Salman annonçait pour le Yémen, un plan d’aide « humanitaire », en janvier 2018 (2).
Et, lors de leur conférence de presse commune du 10 avril 2018, M. Macron lui avait proposé « une conférence « humanitaire » sur le Yémen  à Paris d’ici à l’été » (1).
Mais de cette conférence du 27 juin 2018, on ne trouvera pas trace, ni dans l’agenda présidentiel, ni dans l‘ordre du jour du conseil des ministres. 
Ce fut une conférence « humanitaire a minima » et à huis clos, entre experts et hors champ ministériel, qui se tint  « honteusement » une semaine après « l’offensive des forces gouvernementales du Yémen, appuyées par les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite », un des pires bombardements, depuis 2014, sur la ville d’Hodeïda, le 20 juin 2018″(3)

 

Le prince héritier d’Arabie saoudite et le prince héritier des Émirats arabes unis, les deux nouveaux amis « humanitaires «  sunnites  de M. Macron, loin, très loin de tout idéal de paix et de fraternité entre les peuples, mènent leur sanglante guerre de religion contre les chiites du Yémen, comme ils l’ont fait en Irak, comme ils la font dans leur propre pays, en attendant de déclencher une troisième guerre mondiale avec l’Iran.

________________________________________

 ⇒ Les discours pédants du président Macron depuis un an, dans la péninsule arabique (4) comme en France, prouvent
   1  son aveuglement face à la réalité des guerres de religion entre les états islamiques et des guerres contre tous les autres peuples haïs parce qu’ils ont d’autres r
eligions,
   2 
son aveuglement face à la réalité de la guerre islamique sous forme de subversions urbaines et d’attentats terroristes, en France, comme sur toute la planète.

_________________________

1 Source 20 minutes 10.04.2018.
2 Source Le Monde.fr 23 janvier 2018.
Sources France 24  /21 et 27 juin 2018 / et RFI 27 juin 2018.

4  Son discours à  l’inauguration du Louvre Abu Dhabi, le 8 novembre 2017, est un chef-d’œuvre du genre.
Il commence par citer Dostoïevski en disant l’énormité que l’écrivain russe n’est pas de sa culture !  
Il termine en comparant  le musée  » à un merveilleux piège à bêtises (sic) » et il l’étrenne  en vantant « l’esprit de fraternité » (sic) du cher prince des Émirats arabes unis qui rime avec « son combat avec l’esprit de conquête » (et re sic) »
À Abu Dhabi,  il vante la langue française , et à Paris, le service communication de l’Élysée   publie le lendemain son discours avec cinq fautes d’orthographe, dont une grosse dans le titre : Émirats arabes unies ! …
♦    ♦      ♦

… À suivre dans une prochaine note …

____________________________

(2) La Résistible extension de l’anarcho-djihadisme : 12 mai 2018 – Paris

17-18-  2027 mai 2018

Ou comment les communautarismes des anarchistes et des islamistes sont des « Blocs hostiles et violents » prêts à combattre notre société républicaine.

Après l’attaque de l’anarcho-« benditisme (1) » du 1er mai 2018 contre le défilé pacifique de la Fête du Travail, et avant le ramadan, à Paris, le soir du 12 mai 2018, un égorgeur djihadiste  hurlant  « allah akbar »  a sacrifié, comme ils feront pour les moutonsRonan, un jeune homme de 29 ans, avant de se jeter sur quatre autres personnes pour les tuer aussi, et qu’il a blessées.

Alors que les cinq malheureuses victimes baignaient dans leurs sang, le- président- Macron- du- haut- de- son- Fort- de -Brégançon, osait déclarer que la France payait « une nouvelle fois le prix du sang ».
C’était une nouvelle fois,
alors que nous étions révoltés par la bestialité djihadiste, l’expression de la lâcheté convenue du discours présidentiel.

Pourquoi Emmanuel Macron n’a-t-il pas dit à qui nous payons le prix du sang de ces cinq victimes innocentes ?
Parce que le sanglant déferlement djihadiste que nous subissons en France, depuis 2001, est financé par des états islamiques, avec lesquels il a signé un pacte d’allégeance.

⇒ Et, comme son prédécesseur F. Hollande, il fera tout pour leur obéir, pour les décorer de la Légion d’honneur, pour les remercier de doter nos villes de France de mosquées pro-djihad, dans lesquelles  des imams salafistes ou frères musulmans débitent en arabe, cinq fois par jour, leur charia de mort du VIIème siècle contre les juifs et les chrétiens, contre les musulmans et musulmanes laïques, contre nous tous, qui les avons accueillis en France.

⇒ Il ne faudra pas compter non plus sur Macron, le jésuite « blanc »(2), et son « frère » Yassine Belattar, pour faire signer par les organisations islamiques de France et leurs imams, la Charte de la Laïcité républicaine.

Tous les citoyens peuvent donc s’attendre encore à payer, pendant l’ère Macron « le prix de leur sang ».

___________________________________

Apostille

Pour tous ceux et toutes celles qui rechignent à écouter, à chanter La Marseillaise,  on peut l’actualiser, pour qu’ils en comprennent le sens à la fois tragique mais aussi de défense de notre République, avec tout le sang versé par les soldats de l’An 2 … comme par nos soldats de 1914-1918 … comme par nos Forces Françaises Libres (FFL), nos Forces Françaises de l’Intérieur (FFI), nos Francs-Tireurs et Partisans (FTP) et nos Résistants (♥)en lutte contre le nazisme(1940-1944)  …

  Allons ! Enfants de la Patrie !
Le jour de gloire est arrivé !
Contre nous de l’islam djihadiste,  (3)
 
L’étendard sanglant est levé ! (Bis)
Entendez-vous dans les campagnes
 Mugir ces féroces soldats ?
 Ils viennent jusque dans vos bras
 Égorger vos fils, vos compagnes.

 _____________________________________

1 « benditisme » ; néologisme de L’ingénue sur le nom de  D. Cohn-Bendit , celui qui avait appris (où ? avec qui ?)  comment on déclenche un mouvement anarchiste en milieu étudiant, avec des occupations d’universités et des violences urbaines ; les arrestations justifiant à chaque fois,  le redoublement et l’extension des violences, incendies et barricades.

♥  Ballade de celui qui chanta dans les supplices  Louis Aragon.

⇒ 2  M. Macron se définissant comme « un mâle blanc » (sic),  son « frère » Yassine Belattar serait-il  « un mâle beur » et son épouse et Première dame Brigitte, qui l’avait qualifié de « meuf /mec extrêmement utile aux femmes (sic)« , serait-elle « la Première femelle blanche de France », dans le nouveau lexique présidentiel ?
Cf. par L’ingénue : Black  Blanc   Beur, ou tous citoyens ?

3 Cf. par L’ingénue Paris 1944 : libéré des nazis – Paris 2014 : occupé par les djihadistes

__________________
NB  20 mai 2018  
par L’ingénue : Le nouveau titre : (1) La Résistible extension de l’anarcho-« benditisme »: 1er mai 2018 – Paris, fait référence au titre de la pièce de théâtre de Bertolt Brecht : La Résistible Ascension  d’Arturo Ui  / Traduction en français : Armand Jacob – Éditeur : L’Arche 1959 / Date de création : 8 novembre 1960 – Paris -Théâtre national populaire – Metteur en scène : Jean Vilar.
__________________