Le projet d’un « Président Macron » : bien achever la « candidate » Marine Le Pen

23 – 25 26 avril 2022

 

De même, qu’il avait retardé le plus possible, l’annonce de sa candidature le 3 mars 2022,   Emmanuel Macron E.M. nous a fait parvenir son tract électoral : « Nous tous – E.M. avec vous »(?), le 22 avril – deux jours après le  débat avec Marine Le Pen et deux jours seulement, avant le  second tour du 24 avril 2022.

En quelque sorte, il voulait que son « Nous tous – E.M. avec vous »  puisse  continuer le lynchage de sa rivale dans les têtes des citoyens, avec pour nous impressionner, en première page, son front plissé, sa main crispée et son anneau conjugal (!).

Et nous retrouvons  en page 3,  « Le  choix d’une France unie »:  

♠  E.M. se présente comme « Un Président qui a cinq ans d’expérience et sait faire face aux crises », et peut se permettre d’attaquer grossièrement, sur sept points, celle qu’il nomme « la  candidate » déclarée nulle, alors que lui avait géré parfaitement (?) le Covid-19  et la guerre en Ukraine(?) .

Un Président qui avait tout réussi en France (?) parce que « lui croit en l’Europe » (?) mais pas « la candidate ».

♠  « Un Président constant dans ses choix et ses propositions » (?) mais pas « la candidate« .

« Un Président qui dit la vérité aux Français sur l’état du pays (?) et tient ses promesses » (?) mais pas « la candidate »

« Un Président  qui unit et rassemble » – 20,07%  des suffrages des 48 747 876 électeurs inscrits ; mais pas « la candidate » qui en  a rassemblé  16,69 %.  

Et pour finir :
L’orgueil d’ « Un Président qui n’avait jamais fait de politique et s’est engagé pour servir (?)  les Françaises et les Français» (?) , quand « la candidate » était héritière d’un clan familial, politicienne professionnelle depuis plus de 30 ans ».
___________________________
E.M.  avec « sa Cornegidouillepar la puissance de ses appétits inférieurs », se vanterait donc de n’avoir jamais fait de politique, [sauf évidemment pour le groupe mondialiste Bilderberg et Compères,  depuis 2012 ].
 Le Père Ubu-Macron, y puisant  « la phynance (sic) et ses honneurs   (…) et parallèlement, la Merdre ». [comme il sait si bien dire aux citoyens Français ] 
– Alfred Jarry avait déjà tracé – à sa façon- les grandes lignes de ce personnage.
(1)
 __________________________________
 
« Un Président sérieux qui propose un projet financé », [en comptant , bien sûr, les factures de McKinsey]  quand  « la candidate » mettrait en danger nos retraites, notre épargne et nos emplois ».

________________

À La page 2 du tract Nous tous – E.M. avec vous », des surprises nous attendent encore !

Macron le jésuite, nous écrit   « je vous ai compris (?) et je vous tends la main seulement aujourd’hui (?) (…)»
[ demain, je n’aurai plus besoin de vous car mon pouvoir présidentiel n’a pas besoin du peuple]

et il informe ses chers compatriotes sur ses six choix  du 24 avril 2022   :

«Nous pouvons tout financer par le plein emploi et les réformes (…) ; sinon  [avec la candidate] nous mettrons en danger nos pensions, notre épargne et nos emplois (?)

Nous pouvons faire de la France une puissance écologique ; sinon [avec la candidate] nous plongerons le pays dans la régression climatique (… ) (?)(?)

Nous pouvons continuer dans l’Europe (…) avec les démocraties pour nous défendre (?)(?) sinon  [avec la candidate] nous fragiliserons la France (… ) (?)(?)

Nous pouvons cultiver notre unité (?) en considérant chaque citoyen / sa naissance (?)  son milieu social (?), ses croyances (?) ; sinon [avec la candidate] nous verrons des Françaises et des Français stigmatisés en raison de leur religion (?) (?) (?).

Nous pouvons poursuivre sur le chemin de l’indépendance française (?) ; sinon [avec la candidate] nous soumettrons notre pays au parti de l’étranger(?) (?),  en particulier la Russie.  (?) (?) (?) (?)
…….sinon
 [avec la candidate]  nous prenons même le risque de sortir de l’Histoire (?) (?) (?) (?) (?) (?)»

 Je finis par me demander si E.M. ne prend pas trop de «chocolatine».  (2)  
___________________________________________________________

À la page 4, E.M. aligne « 10 raisons de choisir le projet d’Emmanuel Macron  » : un inventaire bâclé, des promesses, qui comme à chaque fois, n’engagent que ceux qui les croient. 

Nous noterons simplement, qu’«un Président Macron » veut ignorer – jusqu’en 2027- le mot « laïcité » qui figure pourtant dans notre Constitution ; et nous plonger un peu plus dans le fanatisme islamique. qui a déjà fait  tant de victimes innocentes depuis 2012.

Mais nous ne le laisserons pas signer par décret, dans son Palais de l’Élysée, l’abolition de la Loi de 1905 sur la séparation de l’Église et de l’État.  / alors qu’elle n’est toujours pas appliquée totalement dans les départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle – dans lesquels le régime concordataire de 1801, reste le souvenir sinistre des occupations prussienne et nazie et n’est toujours pas aboli.

 ___________________________________________________________

Cf. Macron, le porte-malheur, le porte-brulôt

1 Alfred Jarry, Ubu Roi,  p.25, Le Livre de poche.

2 Cf.  « J’ai été sélectionné par le Groupe Bilderberg »
 Macron leaks / Julian Assange
E.M. En Marche !
 » Moi on m’avait dit ‘tu obéis à notre vision européiste et on te fera grimper les échelons’ donc j’ai dit banco. » 

  mercredi 4 avril 2017
E.M. répond à Greg :
 » Note cette mesure à appliquer par décret dès mon investiture : imposer  l’utilisation  du mot « chocolatine » à tout l’hexagone. »
_____________________________________
Cf. Wikipédia  [crystal/méthamphétamine ou chocolatine ]
Extrait :« Les médecins militaires allemands bourraient aussi le chocolat de méthamphétamine, donnant le Fliegerschokolade ou « chocolat des aviateurs » aux soldats ».

 ____________

L’abstention, piège fatal pour le peuple souverain

6- 7 – 8 – 10- 18 avril 2022

 

Lorsque le 3 mars 2022, je m’interrogeais sur le véritable M. Macron : « serait-il « mondialiste » avant d’être Français ? »,   je découvrais « en même temps », qu’il avait enfin officialisé sa candidature  « par une lettre adressée à l’ensemble des titres de la presse régionale ».

M. Macron  qui avait commencé sa campagne électorale depuis un an, avec tous  ses grands médias de  milliardaires (ses donateurs en-marche) , reste
 « leur seul grand favori » dans tous leurs sondages, dans tous leurs journaux, leurs radios et  leurs télévisions, et ils le proclameront « grand vainqueur » jusqu’au second tour. Cf. La Fabrication du consentement.

 M. Macron avait ainsi prévu avec ses richissimes soutiens, un véritable lynchage médiatique durant toute la campagne, pour ses rivaux sérieux, telle Valérie Pécresse, qui aura été sa victime, dès son premier meeting au Zenith, le 13 février 2022, d’un déferlement de critiques. C’est lui qui  était  aux commandes, comme il l’avait été,  cinq ans auparavant, en février 2017,  pour éliminer
François Fillon. Cf. Macron serait-il mondialiste (…) ?
__________________________________________

L’Article premier de la Constitution du 4 octobre 1958 de la Vème République  proclame  :

«La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale».

«Une République indivisible» : aucune partie du peuple, ni aucun individu, ne peut s’attribuer l’exercice de la souveraineté nationale.

« Seul le peuple exerce cette souveraineté par la voie de ses représentants, les députés et les sénateurs, ou du référendum ».

  «Le caractère démocratique de la République implique le respect des libertés fondamentales et la désignation des différents pouvoirs au suffrage universel (ouvert à tous les citoyens majeurs), égal (chaque électeur dispose d’une voix) et secret (chacun vote librement à l’abri de toute pression)».

_____________________________________

Mais la Constitution de la Vème République, et l’élection au suffrage universel du président, ne permet plus aux Français,  de se prononcer réellement pour élire démocratiquement – avec une vraie majorité de citoyens électeurs,  quand on laisse 12 candidats se présenter.

L‘élection d’un président avec 12 candidats devient une caricature de la souveraineté  nationale.

Nous serons 48 747 876 millions à pouvoir exercer notre devoir citoyen et démocratique d’électeurs, les  10 avril et 24 avril 2022. La Constitution de 1958 nous oblige donc à être encore plus vigilant sur la vraie valeur des candidats

et tout particulièrement sur le vrai bilan du quinquennat de M. Macron, qu’il achève en disant cyniquement aux lecteurs du journal Le Parisien, (de son richissime ami B. Arnault) , invités à L’Élysée le 4 janvier 2022, qu’il avait «très envie d’emmerder (?)» les non-vaccinés, après avoir cessé de payer « sa promesse (!) » du 12 juillet 2021–  les personnels soignants non- vaccinés, le 15 septembre 2021.
⇒  Alors que dans Le Parisien  du 31.12.2021,  la constatation que  « La virulence des variants du Covid et la pénurie de personnel, en particulier infirmier, met encore plus à mal l’hôpital. Le bateau va tanguer en janvier 2022, prévient Martin Hirsch, le patron de l’AP-HP. Pour les soignants, il coule déjà » [Carole Sterlé].
_______________________________

 Pour mémoire, en 2017, M. Macron avait été élu au 1er tour par 18,19 % soit 8 657 326 sur  47 582 183 de Français inscrits ;  et au second tour -par l’addition des abstentions et des votes blancs et nuls-, il était élu par 43,61% ,  sans la vraie majorité des Français inscrits.

Où est alors le pouvoir démocratique du peuple ?  La France est-elle encore une démocratie  ?

Il faudra  s’interroger  sur cette Constitution de 1958 qui a  introduit non seulement, un nouveau mode d’élection au suffrage universel du président, avec en plus  « huit pouvoirs propres », dont celui de dissoudre l’Assemblée nationale (article 12) – mais aussi le recours à  l‘article 16 pour mettre en  oeuvre ses pouvoirs exceptionnels  et celui de signer des ordonnances (article 38) et des décrets délibérés en Conseil des ministres (article 13). 

Et il faut se représenter, en ce mois d’avril 2022,  la force républicaine que constituerait le véritable pouvoir de 48 747 876 millions de vrais votes : ni abstention, ni refus de se prononcer [vote blanc ou nul], c’est-à-dire avoir le véritable pourcentage de voix pour le candidat « vainqueur » [avec la majorité des électeurs inscrits]

♦ Ainsi, cette élection ne doit pas être un déni de notre démocratie.
Notre grand devoir citoyen est de voter, tous, au 1er tour, en ayant la vue la plus juste possible sur l
es candidat(e)s, sur leurs qualités, leurs compétences, et leur bonne expérience concrète et réussie en politique – en tant qu’élu(e)-, sur le plan social et humain, comme sur le plan des grands enjeux agricoles et industriels .

♦ Notre République indivisible, laïque, démocratique et sociale,
ne doit pas devenir une chimère, avec un président Macron qui,
possédant ces pouvoirs exceptionnels, se prépare à gouverner,
dans son second mandat, à contresens de tous nos fondamentaux,
au risque de provoquer le pire pour l’avenir de la France.
_____________________________________________

     Cf. Élection présidentielle 10 avril 2022 1er tour       

  Voix pour M. Macron  au 1er tour :
  9 783 058  soit  20,07%  des 48 747 876 électeurs inscrits.
  ⇒  38 964 818 Français n’ont pas voté pour lui.
 L’élection présidentielle, au suffrage universel,
  est devenue un véritable leurre, une imposture de démocratie.

______________________________________________

Macron serait-il « mondialiste » avant d’être Français ?

3 – 78- 9- 20 mars 2022

 

M. Macron serait-il le délégué des États-Unis-les grands maîtres-de-l’OTAN, qui aiment tellement la paix,  que leur dernière guerre infâme en Irak  de 2003 à 2011,  avait pour seul but de lui voler son pétrole ?
En 2022, c’est le peuple ukrainien qui est pris au piège de la volonté des États-Unis, de pointer des missiles à ses frontières avec la Russie./ Cf. (3 La dernière déclaration du président ukrainien Zelensky, à la chaine américaine de télévision ABC).

 M. Macron a choisi de délaisser le sol national, pour survoler l’Europe en sauveur de l’Ukraine, et en négociateur à Moscou,  pour aussi survoler la campagne électorale en France, se démarquer des autres candidats, pour mieux échapper à tout débat économique et politique.

Aucune déclaration de candidature, il s’est mis en congé de la République.
Il n’a pas à s’expliquer sur  ses fameux  «Grands dossiers du Président de la République  (1) » :  « la France de 2030 qui se prépare aujourd’hui » que son équipe – avec la participation du cabinet McKinsey –  a rédigés pour lui (comme en 2017).

Il n’a pas à expliquer pourquoi :

–    Ses grands dossiers sont pour :

Écologie « Notre planète, notre biodiversité, nos vies sont en danger» 55 publications
L’- Nos vies  sont tous les jours  en danger avec l’islam terroriste.  

Europe  « construire un projet commun »  57

– Avec les Américains et les Allemands , comme l’ont fait Jean Monnet et Robert Schuman [bien rémunérés] dès 1948 ?

Quand en France, les gouvernements et les parlements  violent depuis 17 ans  – depuis le 29 mai 2005, l’opposition démocratique des Français votant à près de  55%  contre le projet de Constitution européenne (dite de Lisbonne). 


– Quand les Français exigent un vrai projet pour leur France, un vrai projet social, un vrai projet de politique industrielle dans le secteur public, sans la dictature des injonctions de lobbyistes, maîtres d’une Commission de Bruxelles, non-représentative du peuple français.

Nos aïeux Patriotes de 1789 n’auraient pas accepté une telle humiliation.


Et ses dossiers très minces sont : 

Égalité des chances «la République  aide chacun selon ses besoins»(sic ?) 27

– Titre dérisoire à la manière des Actes des Apôtres – Macron le jésuite , gouvernera  avec l’Évangile dans sa poche pour réduire les Français  à l’aumône.

Souveraineté et sécurité « un État fort capable de protéger ses citoyens »  23

– Nous avions déjà appris le 5 mai 2017, par « la fuite des dossiers secrets de Macron, [ou Macron Leaks] »(2), tout ce qu’il ne proposerait pas pour lutter contre le terrorisme.

– Et nous avons vécu 5 ans, le djihadisme au quotidien, ses morts et ses blessés par centaines, les violences, les incendies, les explosions , dans tous les territoires (toutes les villes – y compris dans les écoles),  conquis par l’islamisme.  … Mais pour nous protéger, le Père Ubu- Macron n’a qu’une seule idée : construire « le musée du terrorisme ». Jusqu’où ira-t-il dans son machiavélisme ?

Économie 16 pour poser les fondations d’un nouvel essor

– Il serait temps !
L’Écologie et l’Europe ne font pas un programme social, industriel et démocratique pour la France et les Français de 2022 à 2027.
Mais pour M. Macron, c’est le seul  programme  que les tenants du mondialisme lui ont dicté.
_________________________

M. Macron a-t-il manqué de traducteur pour ne pas avoir compris le discours de Vladimir Poutine qui demandait le lundi 23 février 2022  « le non-déploiement d’armes offensives près des frontières de la Russie – les missiles de l’Otan pouvant atteindre Moscou en quatre à cinq minutes ​et attaquer des villes russes jusque dans l’Oural » ? (3) .

Ce lundi 23 février, M. Macron, grand chef des Armées, convoquait dès 19 h, son Conseil de défense et de sécurité nationale (sic) pour examiner la situation entre l’Ukraine et la Russie. On doute fort,  que le dit Conseil  ait eu des oreilles pour saisir le sens du discours de V. Poutine.
______________________

Bref, M. Macron serait-il uniquement le valet européen  des États-Unis,  avant d’être Français et d’avoir le temps et l’envie, de déclarer sa candidature  ?

Jusqu’à quand profitera-t-il  de l’affrontement entre les États-Unis et la Russie sur le sol ukrainien, pour fuir cette campagne électorale qu’il voulait justement, sans aucun contact avec les autres candidats, avant le 10  avril 2022  ?

La lâcheté du personnage est flagrante. Il a été sélectionné par le camp Bilderberg pour accomplir sa mission mondialiste  .  .  .  . 

Et quand il s’écriera  « Vive la France ! » nous ne le croirons plus.

_______________________________________________________________

1 Les grands dossiers du Président de la R
épublique  2022 -2027 / Il pense mériter la prolongation jusqu’en 2030 (?).
♦___________________________________                     

2 M.Macron, banquier fusion-acquisition chez Rothschild, puis intérimaire au ministère des Finances, prépara son élection de mai 2017 avec « ses grands dossiers secrets », élaborés grâce à son équipe de favoris bien rémunérés par de généreux donateurs. 

 Emmanuel Macron : « J’ai  été sélectionné par le Groupe Bilderberg. Il n’y a pas de démocratie à proprement parler en France. » – Michelduchaine

Cf.  Deux extraits  du début  de «l’inquiétude de M. Macron»   après  la fuite de ses grands dossiers secrets  [ou Macron Leaks] :

1 / «Communiqué de presse de la Commission nationale de contrôle
Paris, le 6 mai 2017
Recommandation aux médias suite à l’attaque informatique dont a été victime l’équipe de campagne de M. Macron.» 


2 / La tactique de M. Macron : déshonorer le rival et augmenter les abstentions, pour mieux déposséder les citoyens français électeurs de leur pouvoir démocratique. 
C’est une véritable atteinte à notre Constitution.

Ci-dessous le message interne de « l’équipe de campagne de M. Macron », avant la 5ème parution de l’article du Canard enchaîné du 22 février 2017, contre le seul vrai rival qu’était François Fillon /nom de code : « Version martyre ».
Ce  fut une attaque qui dura jusqu’au 13ème article du 19 avril 2017, quatre jours avant le 1er tour des Présidentielles du 23  avril 2017. Le candidat  Fillon aura été visé par une
attaque avec « lynchage médiatique et judiciaire ».
Notre vote démocratique est banni de la doctrine des tout-puissants idéologues de Bilderberg et Cie /3/,  les maîtres de M. Macron qu’il fréquente et qui l’ont endoctriné.

 

Je suppose que M. Hollande,  M. Macron et sa fine équipe de campagne, en rient encore dans leurs barbes.

3/  Groupe Bilderberg/ Wikipédia  /En 2014 : La réunion s’était tenue du au 1er juin à Copenhague au Danemark. Parmi les invités : Emmanuel Macron, Fleur Pellerin et François Baroin.
 
 __________________________________♦

3  Les trois demandes de Vladimir Poutine (23 février 2022)

En écho, La dernière déclaration du président ukrainien Zelensky, à la chaine américaine de télévision AB, le 8 mars 2022.

Cf.  l’article
publié
le 9 mars 2022, à 7h45  dans LA DEPECHE.fr :

 Guerre en Ukraine : Zelensky prêt à ne plus adhérer à l’Otan et à un « compromis » avec les Russes… 

« « Nous nous battrons jusqu’au bout », a lancé ce mardi 8 mars, le président ukrainien par lien vidéo depuis Kiev, devant le parlement britannique. Dans un entretien avec la chaîne américaine de télévision ABC, Volodymyr Zelensky a par ailleurs déclaré ne plus insister sur une adhésion de l’Ukraine à l’Otan, une des questions invoquées par Moscou pour justifier l’invasion. Le Président Zelensky s’est aussi dit prêt à un « compromis » sur le statut des territoires séparatistes de l’est de l’Ukraine dont Vladimir Poutine a reconnu unilatéralement l’indépendance. »
Salomé D. avec AFP

À noter que cette information n’aura été reprise le 9 mars 2022 par aucun des autres médias français / journaux/radios/télévisions !

Seulement en fin de journée, et  sur Boursorama :

    Rebond de Wall Street après quatre séances dans le rouge – 09/03/2022 à 16:17 – Boursorama

Pendant que le CAC 40  reprenait  7,13  % .   .   .     .

 

………..  et M. Macron continuait de faire la mouche du coche européen, et  d’être le « grand » favori des médias français, avec « son seul » drapeau européen, pendant sous l’Arc de Triomphe et sur la tombe du Soldat inconnu !  …………………..

_____________ 

Ouvrons l’Encyclopédie de Diderot à la page Fanatisme

20 juillet 2021

                Il y a 270 ans paraissait  le  Premier Volume  de l’Encyclopédie !

 

Les extraits suivants sont tirés de l’article Fanatisme  (1) de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, qui fut une œuvre considérable, une véritable bataille encyclopédique (2) du Premier Volume paru  le 1er juillet 1751,  aux derniers Tomes VIII à XVII, parus  à la fin de 1765, et « distribués clandestinement aux souscripteurs au début de 1766 », sous le règne de Louis XV.

L’article Fanatisme rédigé par Alexandre Deleyre (1726-1796) (3) a été repris par Voltaire dans son Dictionnaire philosophique.

____________________________

                                                                                   FANATISME

p. 171
  « C’est un zèle aveugle et passionné, qui naît des opinions superstitieuses, et fait commettre des actions ridicules, injustes et cruelles, non seulement sans honte et sans remords, mais encore avec une sorte de joie et de consolation. Le Fanatisme n’est donc que la superstition (4) mise en action.[…]

p.175

   Enfin, de quelque part que vienne l’idée de satisfaire à la divinité par l’effusion du sang, il est certain, dès qu’il a commencé de couler sur les autels, il n’a pas été possible de l’arrêter ; et qu’après l’usage de l’expiation*, qui se faisait d’abord par le lait et par le vin, on en vint de l’immolation du bouc ou de la chèvre,  au sacrifice des enfants.
Il ne fallut qu’un exemple mal interprété, pour autoriser les horreurs les plus révoltantes.  […]


Il est affreux de voir comment
cette opinion d’apaiser le Ciel par le massacre, une fois introduite, s’est universellement répandue dans presque toutes sortes de religions, et combien on a multiplié les raisons de
ce sacrifice, afin que personne ne pût échapper au couteau. […]

p. 181

Mais voici le fanatisme qui, l’Alcoran (5) d’une main et le glaive de l’autre, marche à la conquête de l’Asie et de l’Afrique. C’est ici qu’on peut demander si Mahomet était un fanatique ou bien un imposteur (6)  ? Il fut d’abord un fanatique, et puis un imposteur.
Comme on voit parmi les gens destinés par état aux cultes des autels, les jeunes plus souvent enthousiastes, et les vieillards hypocrites, parce que le fanatisme est un égarement de l’imagination qui domine jusqu’à un certain âge, et l’hypocrisie une réflexion de l’intérêt, qui agit de sang-froid et avec des longues combinaisons. […]
Mahomet une fois désabusé, il lui coûta moins de soutenir son illusion par des mensonges, que d’avouer qu’il s’était égaré ; son génie ardent lui avait fait voir ce qui n’était pas, un Archange Gabriel, un prophète dans lui-même ; et quand il se fut assez rempli de son vertige pour le communiquer, il ne lui fut pas difficile d’entretenir dans les esprits un mouvement qui avait cessé dans le sien. […]

p. 184

Ainsi ne balancez pas à détester la fanatisme partout où vous le verrez, fût-il au milieu de vous.
Parcourez tous les ravages de ces fléaux sous les étendards du croissant, et voyez dès le commencement un Calife assurer l’Empire de l’ignorance et de la superstition, en brûlant tous les livres, comme inutiles, s’ils sont conformes au livre de Dieu, ou comme pernicieux, s’ils lui sont contraires : raisonnement trop politique pour être divin.
Bientôt un autre Calife contraindra les Chrétiens à la circoncision, tandis qu’un Empereur Chrétien force les Juifs à recevoir le baptême ; zèle d’autant plus blâmable dans celui-ci, qu’il professait une religion de grâce et de miséricorde
. […]

p.189

 En effet, lorsque la religion nous pousse à faire mourir les hommes pour l’amour de Dieu, et à les envoyer en enfer le plus tôt qu’il est possible, lorsqu’elle ne sert qu’à nous rendre enfants de la colère et de la cruauté, ce n’est plus une religion, mais une impiété.
Il vaudrait mieux qu’il n’y eût point de révélation, et que la nature humaine eût été abandonnée à la discrétion de ses penchants ordinaires, qui sont beaucoup plus doux et plus humains, beaucoup plus convenables au repos et au bonheur de la société, que de suivre les maximes d’une religion qui inspirerait une fureur si insensée, et qui travaillerait à  détruire le gouvernement de l’état et les fondements de la prospérité du genre humain. […]

p.194
«
Qu’est donc le fanatisme ?
C’est l’effet d’une fausse conscience qui abuse des choses sacrées, et qui asservit la religion aux caprices de l’imagination et aux dérèglements des passions. […]

Les sources particulières du fanatisme sont :

1/   Dans la nature des Dogmes.

S’ils sont contraires à la raison, ils renversent le jugement, et soumettent tout à l’imagination, dont l’abus est le plus grand de tous les maux. […]
Les dogmes obscurs engendrent la multiplicité des explications, et par celles-ci la division des sectes.

La vérité ne fait point de fanatiques. Elle est si claire qu’elle ne souffre guère de  contradiction ; si pénétrante, que les plus furieux ne peuvent rien diminuer de sa jouissance. Comme elle existe avant nous, elle se maintient sans nous et malgré nous par son évidence. Il ne suffit donc pas  de dire que l’erreur a ses martyrs ; car elle en a fait beaucoup plus que la vérité, puisque chaque secte et chaque école compte les siens.

2/   Dans l’atrocité de la morale.

Des hommes pour qui la vie est un état de danger et de tourment continuel, doivent ambitionner la mort, ou comme le terme, ou comme la récompense de leurs maux : mais quels ravages ne fera pas dans la société celui qui désire la mort, s’il joint aux motifs de la souffrir, des raisons de la donner ?
On peut donc appeler fanatiques tous les esprits outrés, qui interprètent les maximes de la religion à la lettre, et qui suivent la lettre à la rigueur ; ces Docteurs despotiques, ces Casuistes  impitoyables, qui désespèrent la nature, et qui après vous avoir arraché l’œil, et coupé la main, vous disent encore d’aimer parfaitement la chose qui vous tyrannise.

3/   Dans la confusion  des devoirs.

Quand des idées capricieuses sont devenues des préceptes, et que de légères omissions sont appelées de grands crimes, l’esprit qui succombe à la multiplicité de ses obligations ne sait plus auxquelles donner la préférence ; il viole les essentielles par respect pour les moindres ; il substitue la contemplation aux bonnes œuvres, et les sacrifices aux vertus sociales ; la superstition prend la place de la loi naturelle, et la peur du sacrilège conduit à l’homicide. […]
Dès qu’un zèle barbare a fait un devoir du crime, est-il rien d’inhumain qu’on ne tente ? Ajoutez à toute la férocité des passions, les craintes d’une conscience égarée, vous étoufferez bientôt les sentiments de la nature.
Un homme qui se méconnait lui-même au point de se traiter cruellement, et de faire consister l’esprit de pénitence dans la privation et l’horreur de ce qui a été fait pour l’homme, ne ramènera-t-il pas son père à coup de bâton dans le désert qu’il avait quitté ?
Un homme pour qui un assassinat est un coup de fortune éternelle, doutera-t-il un moment d’immoler celui qu’il appelle l’ennemi de Dieu et de son culte ? […] Que pensez-vous de cela ?

4/   Dans l’usage des peines diffamantes, parce que la perte de la réputation entraîne bien des maux réels. Les révolutions doivent être plus fréquentes ou les abus affreux, dans les pays où tombent ces foudres invisibles qui rendent un Prince odieux à tout son peuple. mais heureusement il n’y a que ceux qui n’en sont pas frappés, qui les craignent ; car un Monarque n’a pas toujours la faiblesse de subir le châtiment des esclaves pour redevenir Roi.

5/   Dans l’intolérance d’une religion à l’égard des autres, ou d’une secte entre plusieurs de la même religion, parce que toutes les mains s’arment contre l’ennemi commun. La neutralité même n’a plus lieu avec une puissance qui veut  dominer, et quiconque n’est pas pour elle, est contre elle. Or, quel trouble n’en doit-il pas résulter ? La paix ne peut devenir générale et solide que par la destruction du parti jaloux ; car si cette branche venait à ruiner toutes les autres, elle serait bientôt en guerre avec elle-même ; ainsi le qui vive (7) ne cessera qu’après elle.
L’intolérance qui prétend mettre fin à la division, doit l’augmenter nécessairement. Il suffit qu’on ordonne à tous les hommes de n’avoir qu’une façon de penser, dès-lors chacun devient enthousiaste de ses opinions, jusqu’à mourir pour leur défense.
Il s’ensuivrait de l’intolérance, qu’il n’y a point de religion faite pour tous les hommes ; car l’un n’admet pas de savant, l’autre point de Rois ; l’autre pas un riche ; celle-là rejette les enfants ; celle-ci les femmes ; telle condamne le mariage, et telle le célibat. […]


p. 198
6/   Dans la persécution. 

Elle naît essentiellement de l’intolérance. Si le zèle a fait quelquefois des persécuteurs, il faut avouer que la persécution a fait encore plus de zélateurs. À quel excès ne se portent pas ceux-ci, tantôt contre eux-mêmes, bravant les supplices ; tantôt contre leurs tyrans, prenant leurs places, et ne manquant jamais de raisons pour courir tour à tour au feu et au sang ?
Il courut dans les XIème siècle un fléau, miraculeux, selon le peuple, qu’on appela la maladie des ardents ; c’était une espèce de feu qui dévorait les entrailles.

Tel est le fanatisme, cette maladie de religion, qui porte à la tête, et dont les symptômes sont aussi différents que les caractères qu’elle attaque.
Dans un tempérament flegmatique, elle produit l’obstination qui fait les zélateurs ; dans un naturel bilieux, elle devient une frénésie qui fait les sicaires (8), nom particulier aux fanatiques d’un siècle, et qu’on peut étendre à toute l’espèce divisée en deux classes.

La première ne fait que prier et mourir ; la seconde veut régner et massacrer ; ou peut-être est-ce la même fureur qui, dans toutes les sectes, fait tour-à-tour des martyrs et des persécuteurs, selon le temps.  »

…     
_____________________________________________________

 

1   Cf. Dans L’esprit de l’ Encyclopédie,  Fanatisme   pp.171-211.
ou choix des articles les plus curieux, les plus agréables, les plus piquants, les plus philosophiques de ce grand dictionnaire par Joseph de La Porte. 

2   Cf. XVIII ème siècle   DIDEROT  Collection Lagarde et Michard

Dans un article d’octobre 2018 :
Lycée : des nouveaux programmes sous influence réac

le journal Libération  – qui ne serait pas réac car juste « de gauche » !-  évoquait pour ces nouveaux programmes
des matières sensibles (histoire, français, sciences économiques et sociales) avec Viviane Youx,  une  » vision très chronologique de type  Lagarde et Michard » (sic !)  et Denis Paget y voyait aussi  « une hausse du niveau d’exigence (?) et une survalorisation de l’aspect chronologique  » (re sic) !

 

3  Cf. Alexandre Deleyre    (Wikipédia) 

4    Superstition :  Sentiment de vénération religieuse fondé sur la crainte ou l’ignorance, par lequel on est souvent porté à se former de faux devoirs, à redouter des chimères, et à mettre sa confiance dans des choses impuissantes.  Littré  pp. 6110-6111.

*   Expiation  : Cérémonie religieuse en vue d’apaiser la colère céleste. Littré p. 2332.

5    L’Alcoran  : Le livre qui contient la loi de Mahomet. Littré p.153.

6    Imposteur :  Celui qui impose, qui trompe  –
[Mahomet]  Imposteur à La Mecque, et prophète à Médine  /Voltaire fanatisme I 1   Littré p. 3128.

7    Qui – vive : Terme de guerre.  Cri d’une sentinelle, d’une patrouille, etc. qui entend du bruit, aperçoit une personne ou une troupe. Littré p.5163.

8     Sicaire : Assassin gagé. Littré p. 5889.

_______________________________________________________________ 

La patrie en danger – « Notre armée est infiltrée »

27 mai 2021

 

Sur le site de Place d’Armes, le même jour que la Tribune des  militaires d’active, le 10 mai 2021,  était publiée la Lettre explosive ! (1) du Capitaine  de gendarmerie Alexandre Juving-Brunet.

Fort de son expérience d’officier de liaison de la gendarmerie à la Direction de la Protection et de la Sécurité de la Défense (DPSD), devenue le 9 octobre 2016, la Direction du Renseignement et de la Sécurité de la Défense (DRSD), il  nous éclaire sur la menace de guerre civile.

Voici quelques extraits « …  » de sa lettre courageuse :

– En 2007, jeune lieutenant en brigade de gendarmerie, le procureur l’avait autorisé à inspecter l’armoire personnelle d’un soldat présumé coupable d’homicide involontaire, dans une rixe en boîte de nuit, la veille au soir. Il y découvrit le portrait de Zarkaoui / Abou Moussab al-Zarkaoui – djihadiste jordanien, responsable d’Al-Qaida en Irak (2),   « alors que des Français étaient projetés en Afghanistan, au nom des valeurs universelles françaises pour justement lutter contre Al-Qaida. […]

 La Raison d’État est ce qui justifie la défense de nos intérêts fondamentaux ; ici la vie des Français sur leur propre sol.
Mais les politiciens l’ont manifestement oublié, la Raison d’État ne servant ici qu’à masquer leurs mensonges et leurs trahisons. Et ces trahisons répétées vont provoquer une crise sociétale de forte amplitude : la guerre civile que tout le monde redoute
(3).
La taqiyya (4) existe bel et bien […] L’infiltration de nos armées existe.»

 

Le Capitaine dénonce alors l’insuffisance de préparation à une guerre  contre-insurrectionnelle (5), « en raison du noyautage politico-juridique dont souffrent nos forces depuis 25 ans, par une magistrale opération de démembrement de notre outil militaire : abandon du service militaire pour d’obscures raisons budgétaires mais d’évidentes raisons de destruction du lien Armée-Nation (alors que le soldat de l’an II appartient au « mausolée républicain »), abolition des juridictions spéciales militaires […], et aussi point majeur, infiltration de nos Forces Armées par des citoyens binationaux.

C’est le point le plus grave. […] la France est  l’une des seules grandes puissances au monde à autoriser à leur majorité que des Citoyens puissent conserver deux nationalités. (6) […]

Quel drapeau serviraient ces militaires ? Sont-ils actuellement aux mains des Services de Renseignements étrangers qui exploitent justement cette double allégeance ? »

 

Enfin, le capitaine Alexandre Juving-Brunet nous dresse un tragique aperçu  de la  situation :
« Si demain, une guerre civile éclate, les forces de 1ère et 2ème catégories feront face à plus de 100 000 belligérants salafistes (7)  constituant le noyau dur d’une possible vague s’appuyant sur des appartenances ethno-religieuses. Si seulement 1% des compatriotes français de confession musulmane, soit 100 000 individus, et leurs acolytes migrants et autres étrangers en situation irrégulière estimés à 600 000 individus  se rebellaient, la France se retrouverait face à une crise majeure, où plus de 500 000 individus agiraient directement contre elle sur son sol. »


.   .   . 
Il  faut lire sa lettre pour découvrir quelles seraient les ressources de notre armée pour  vaincre  l’ennemi     .   .   .

♦      ♦      ♦          ♦      ♦      ♦           ♦      ♦      ♦           ♦      ♦      ♦       

___________________________________

 

1 Lettre explosive ! Le Capitaine Alexandre Juving-Brunet rejoint Place d’Armes
  
  Les notes de lectures sont celles du Capitaine.

 Dr ZARKAOUI : Abou Moussab al-Zarqaoui le 30 octobre 1966, à Zarka, en Jordanie, et mort le 7 juin 2006, à Hibhib, en Irak, est un djihadiste jordanien. Il était le responsable d’Al-Qaïda en Irak et les hommes qu’il menait sont responsables de plusieurs centaines d’attentats- suicides au cours de l’invasion de l’Irak par les États-Unis à partir de 2003. En effet, Abou Moussab al-Zarqaoui a mené une importante campagne d’attaques suicides qui a culminé avec l’attentat de la mosquée de Hasen al-Askari à Samarra en 2006. Il a d’ailleurs été réprimandé par ses supérieurs au sein d’al-Qaida pour avoir tué plusieurs musulmans chiites durant ses attaques.

 3   Sondage Harris-Interactive. Cité dans Valeurs Actuelles publié le 29 avril 2021 :
49% des Français sondés estiment qu’une guerre civile est inévitable.
     

Taqiyya ou « dissimulation », « mensonge », « double jeu » : la taqiyya est depuis trente ans, au cœur de la stratégie des frères musulmans pour infiltrer la République.
Cf. TAQIYYA !  le livre de Mohamed  SIFAOUI  Éditeur : J’AI LU (03/02/2021)

Guerre contre-insurrectionnelle. Le colonel Lacheroy, le général Jacques Hogard et Jean Némo élaborèrent différentes versions de la « doctrine de la guerre révolutionnaire » (DGR), mise en œuvre lors de la bataille d’Alger, qui devient un cas d’école enseigné dans les écoles de guerre. David Galula contribue à la conceptualisation de ce domaine de guerre (Harvard, 1964 ) ainsi que Roger Trinquier dont La Guerre moderne (1961) est considéré comme l’un des manuels clés de la guerre contre-insurrectionnelle, soulignant l’importance du renseignement, de la guerre psychologique et du volet politique des opérations armées.

6   Loi n° 98-170 du 16 mars 1998 relative à la nationalité, loi « Guigou », JORF n° 0064 du 17 mars 1998.

7   100 000 : Sur le plateau de CNEWS / LE POINT/ LES ÉCHOS, Brice Hortefeux déclare le dimanche 11 octobre 2020, que l’estimation de nombre de salafistes sur notre sol serait de 100 000 individus, d’après ses sources au Ministère de l’Intérieur.

  –  5 novembre 2020 : Sondage IFOP pour le Comité Laïcité et République (CLR) souligne une fracture qui sépare les jeunes musulmans de l’ensemble des Français.
 ⇒   
Pour 57 % des jeunes musulmans français,
la charia est plus importante que la République.

♦      ♦      ♦          ♦      ♦      ♦           ♦      ♦      ♦           ♦      ♦      ♦
____________________________________________________________