Les « gamins » d’Outre-République viendront avec leurs « kalachs »… et leur « shit »

15 – 19 février 2018 – ♦ note finalisée  le 13 mars 2018 .   Apostille avec J.M. Blanquer (ministre de l’Éducation nationale depuis mai 2017).

Les « gamins » [terme journalistique pour « dédouaner« * les crapules de 18 ans] viendront avec leurs « kalachs »… et leur « shit »[de « merde »] …

…  les « gamines » viendront en burqa ;  les zadistes de Notre-Dame-des-Landes et de Bure, les black blocs et autres « nationalistes » viendront en cagoules …

M. le président Macron a dit, le 13 février 2018, « souhaiter (sic) que le futur service national universel soit « obligatoire » et dure « autour du trimestre », voire de « 3 à 6 mois ». « Il ne s’agit pas de recréer des casernements massifs », a-t-il ajouté, estimant que le coût  de cette mesure ne sera pas « prohibitif »(1) » …

Cela ne coûtera à ceux qui payent  leurs impôts en France que la bagatelle de 3 milliards !

M. le président Macron invente « le service national universel » pour fêter en 2019, la trentième année du port du premier foulard islamique au collège de Creil.

C’était en septembre 1989, et M. Mitterrand n’avait pas bronché… Le petit monde de la politique PS avait déjà commencé à rechigner sur la laïcité et son respect dans l’école de la République.
Le résultat est lamentable : en 2018, les amphithéâtres des facultés françaises pavoisent en burqas … comme si la France était devenue un état islamique, l’Iran ou l’Arabie saoudite !

La classe politique et ses gouvernements successifs depuis 1981  laissent le champ libre dans les villes et les établissements scolaires, aux trafics et à « l’interdiction d’interdire ».  »

La classe politique et ses gouvernements successifs depuis 1981  laissent notre jeunesse fumer, boire et se droguer avec pour seuls slogans : »Hyper réac la morale ! » – « Hyper réac notre Histoire et notre langue française ! » – « Hyper réac notre  appartenance à la République française ! »

La classe politique et ses gouvernements successifs depuis 1981  rognent sur la durée de tous les apprentissages scolaires et surtout sur les exigences  d’excellence de l’apprentissage de la langue française et des mathématiques. L’école française a le bonnet d’âne de l’Europe – et encore plus si l’on ajoutait la Fédération de Russie !

Désormais, de 6 ans à 18 ans, les élèves vivent des journées dans l’agitation permanente voire dans la violence et le crime, à Marseille, à Toulouse, comme en Seine-Saint-Denis, comme partout en France.

  Chaque adolescent, les écouteurs rivés aux oreilles, reçoit quotidiennement sa dose de décibels, sa dose de rap et son « j’ai la haine de la France«  et « j’ai du shit de « merde«  pour vous

♦ Et les idéologues du marais- de- la -droite -girondine- du- PS -et – d’En -marche appellent cela  :  » Le Vivre ensemble » ! 

 Mais M. le président Macron a  dit  » Vive le service national universel  après 18 ans  » !

Le premier service « national universel » à rendre à la France, ce serait, M. le président, de lui redonner son école républicaine paisible  de 6 à 18 ans, avec toutes ses réussites, dans le plaisir d’apprendre ensemble !

____________________________
* J’ai retrouvé la « formule » chez S. de Beauvoir :« Il y a un tas de crapules que vous dédouanez en douce » dans Le Grand Robert tome II, p. 1092. Parole d’ingénue !

« Service national universel » 

♦ Lire (ou relire) le rapport de l’Inspection générale de l’Éducation nationale présenté par Jean-Pierre OBIN  en juin 2004  au ministre de l’Éducation nationale F. Fillon /gouvernement J.P. Raffarin III / président J. Chirac.

J’en extrais le début de la conclusion / écrit en bleu par L’ingénue  p. 31 :

« Ce que nous avons observé dans les établissements scolaires implantés dans les quartiers où sont concentrées des populations issues de l’immigration maghrébine, parfois turque, africaine ou comorienne, quartiers de plus en plus homogènes sur le plan social et religieux, n’est manifestement que la partie scolairement visible d‘un phénomène bien plus profond, dont l’évolution constitue vraisemblablement l’une des clés de notre avenir.
La réalité semble bien en effet être la suivante : pour la première fois dans notre pays, la question religieuse se superpose -au moins en partie- à la question sociale et à la question nationale ; et ce mélange, à lui seul détonnant, entre en outre en résonance avec les affrontements majeurs qui structurent désormais la scène internationale. » (…)

et la fin p. 34 :

« Sur un sujet aussi difficile, et aussi grave puisqu’il concerne la cohésion nationale et la concorde civile, soulignons qu’il est chez les responsables deux qualités qui permettent beaucoup, et qu’on devrait davantage rechercher, développer et promouvoir à tous les niveaux. Ce  sont la lucidité et le courage. »


À lire- à relire   : La Charte de la Laïcité à l’école
La Nation confie à l’école la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République. La République est laïque.
Mais depuis 1989, une grave question se pose : où est-elle appliquée cette charte  de la laïcité de la République ?
____________________ ♦

Apostille    avec M. J.M. Blanquer (2), ministre de l’Éducation nationale du gouvernement É. Philippe/président E. Macron.

De 2007 à 2009, J.M. Blanquer fut recteur de l’académie  de Créteil ;  il a « assisté » à l’instauration de l’Outre-République de Seine-Saint-Denis ;  il connaît donc bien ce communautarisme anti-laïque enraciné dans « les territoires »/comme l’on dit dans les ministères/.
Alors, quand Fatiha Agag-Boudjahlat (3), professeur d’histoire-géographie, dans un collège de Toulouse, lui demande ce qu’il pense des « certificats médicaux d’allergie au chlore » présentés par des collégiennes de 6ème, pour les dispenser d’apprendre à nager à la piscine, comme les autres élèves de leurs classes, il répond seulement : « Ce que vous venez de dire est exact, ces problèmes existent, il ne faut pas faire comme si ça n’existait pas (sic). »
Et il fera comme il a déjà fait … d’ailleurs il dit lui-même quil ne sait pas quoi faire !  Ah ! le brave homme ! Il ne sait même pas que l’on pourrait demander son avis au médecin scolaire 

….Mais M. Blanquer sait comment créer un « Conseil des sages » avec comme présidente une ancienne membre du Conseil constitutionnel. Ce Conseil aura pour mission de « donner la règle du jeu » … quand les enseignants poseront des questions …
Nous, on sait déjà que Jean-Pierre Obin ne sera pas un de ces  « sages ».

Enfin, M. Blanquer sait-il qu’il peut même aller faire un tour à Toulouse pour découvrir « la violente règle du jeu du lycée  Gallieni »  et en tirer des leçons pour l’avenir … ? …  en République ?

Hélas ! Le ministre et son « chef » ne savent pas que les mots, République-loi- laïcité -liberté- citoyenneté- égalité- fraternité, font « les règles du pouvoir-apprendre-ensemble » dans les établissements scolaires, et que ce n’est pas « un jeu ».
On sait désormais qu’ils ne feront pas appliquer nos lois fondatrices
, ils préfèreront leur formule infantile et ludique de « règle du jeu »… comme pour la cour de récréation de l’Élysée, de Matignon ou de Grenelle.

____________________________________
2 Source  actu.fr/occitanie/Toulouse – pour « L’Émission politique » sur France 2 – 15.02.2018.

Fatiha Agag-Boudjahlat est l’auteur de « Le grand détournement » et cofondatrice du mouvement « Vivre dans la laïcité ».
__________________

 

L’idée a germé chez les vieux soixante-huitards …

D’après une page de L’ingénue du 27.9.2011

30  janvier  2018 note complétée le 3 et le 25 février 2018.

Il nous faut commencer à réfléchir à ce que nous préparent M. Macron et le gouvernement d’ E. Philippe pour leur Année du Cinquantenaire de « la Grande Révolution bourgeoise de 1968 avec son  « Sex and Drug »  et ses cris  « CRS/SS »  sous « les pavés de Cohn-Bendit et de ses affidés » !

… Car les néo-soixante-huitards sont aux manettes !…  On les a vus laisser toute liberté aux  anarchistes  « zadistes de NDDL » et autres « black blocs », tous trafiquants, qui ont déclaré la guerre à notre police nationale et à notre gendarmerie nationale !

_____________________

♦ 27 septembre 2011

Lu dans  Le Mai de la C.G.T.       Georges Séguy    (Julliard 1972) 

  p. 54 Chez Renault, à Billancourt/ semaine du 20 au 27 mai 1968

« A un très jeune garçon qui voulait entrer dans l’usine pour démolir les moyens de production du capital, les ouvriers demandent :

– Et après ? Que feras-tu sans moyens de production ?

On plantera des cannes à sucre répond-il, apparemment sérieux.

On en rit encore. »

…  Malheureusement pour la santé de nos jeunes, Daniel Vaillant du PS  et Daniel Cohn-Bendit d’Europe Écologie- Les Verts (1) ont repris l’idée, mais à la place des cannes à sucre, ce sera …   du cannabis  ;

OU comment une idée stupide de gauchiste a germé  pour devenir une idée  STUPÉFIANTE  de vieux soixante-huitards.

1 Le PS et la légalisation du cannabis – PS comme parti stupéfiant   
note de L’ingénue du 16.06. 2011  – complétée  le  14.09.2011

________________________

27.01.2018      ♦ On n’a plus envie d’en rire  !

Surtout en 2018 quand on sait que 50% des jeunes de 17 ans ont désormais plus appris les règles de l’usage des drogues que les règles de grammaire.

♦ Voir l’exemple sur le site psychoactif.org avec  l’annonce rédigée par un « nouveau membre » dont l’illettrisme vaut hélas évaluation de son apprentissage stupéfiant de la langue française -sans -orthographe – sans -grammaire -et -sans -conjugaison :

  « Fermeture éstival des CAARUD (2) et CSAPA (3) d’IDF

Durant l’été un certains nombre de structures se voit dans l’obligation soit de fermé soit de modifier leurs horaires à la restriction de personnel qui a un grand besoin de congé. C’est sûr qu’avec l’arrêter sur la codéine les choses tombent plutôt mal, donc les ARS (4) ont demandé aux structures, tant que faire ce peut de prendre en urgences les nouvelles personnes qui découvriraient leurs addiction ( …)
Pour ce qui est du soins je vous conseil d’appeler votre centre (…). »
—————————–
2 Centres d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques pour usagers de drogues. 3 Centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie. 4 Agence régionale de santé.
——————————-

 3.02.2018

Apostille  avec le  rapport intitulé « Drogues : l’autre cancer »  de la commission d’enquête du Sénat sur la politique nationale de lutte contre les drogues illicites,  publié au Journal officiel, le 29 mai 2003, sous le gouvernement Raffarin II -J. Chirac, président.
Sous le gouvernement Raffarin III, le 9 août 2004, c’est une « loi de réduction des risques en direction des usagers de drogues » qui a été publiée
C’est cette politique qui s’adresse aux déjà- malades de la drogue qui perdure … avec cette fois la menace du risque de dépénalisation et de libre trafic pour toutes les mafias criminelles et/ou islamistes, omniprésentes en France…

Dans un prochain écho de L’ingénue, il sera question des dix premières propositions du rapport de 2003, concernant la  « Priorité à une prévention totale ». On verra comment l’on a perdu une quinzaine d’années, et comment les décideurs politiques et leurs idéologues « fumeux et reniflants » ont laissé basculer dans l’usage de drogues, y compris le tabac et l’alcool, une partie de nos trentenaires de 2018.

Le droit à la santé de la jeunesse a été bafoué.

…Et cela continue … cela continuera en l’absence de volonté politique.

…  on va vers toujours plus de jeunes malades physiquement et mentalement, de jeunes miséreux dans la rue, dans les gares, dans les métros, des violences partout dans l’espace public, des trafics d’armes et des assassinats, des barbares mafieux, islamistes  et milliardaires qui règnent sur la planète …

__25 février 2018_____________________________

2018 – an 6 de la terreur islamique en France

7 – 13  janvier 2018

 QUI fera du 7 janvier la Journée  internationale de la LIBERTÉ  D’EXPRESSION ?

On se souvient que MM. Hollande et Vals s’étaient contentés le 11 janvier 2015  d’une cérémonie d’embrassades et de congratulations  dans un édifice religieux … quand près de cinq millions de Français apportaient leur soutien fraternel aux journalistes de CHARLIE HEBDO et à leurs familles dans le deuil, dans la souffrance, sous les coups et les menaces de mort … qui perdurent depuis pour eux et partout en France …

Δ Nous vous attendons MM. Macron et Philippe. N’y aura-t-il encore que des embrassades ? Δ 

 2018 – an 6 de la terreur islamique en France car nous nous souvenons que l’année 2015 était déjà  l’an 3 de la  terreur islamique en France, puisque le sinistre djihadiste islamiste Mohamed Merah  avait tué à Montauban  et à Toulouse en mars 2012, Imad IBN ZIATEN, Abel CHENNOUF, Mohamed LEGOUAD, et à l’école juive Ozar Hatorah, Jonathan SANDLER et ses fils Gabriel 3 ans et Aryeh 6 ans, puis Myriam MONSONÉGO 8 ans. (1)

______________________________

C’était ma toute première note du  7 janvier 2015 -15h.

En France,
Après l’été  djihadiste de 2014, le mercredi 7 janvier 2015 , des criminels islamiques avec des armes de guerre, formés à l’égorgement et au massacre de masse, en Syrie, en Irak, au Pakistan,  ont exécuté au nom de leur dieu, les plus courageux laïques et les plus républicains journalistes et dessinateurs de toute la presse française, ceux de CHARLIE HEBDO.

Après le massacre, dans la rue, les tueurs ont hurlé en français  :  On a vengé le prophète Mohammed /ON A TUÉ CHARLIE HEBDO (2) , pour montrer leur allégeance  au «  calife de l’État islamique Abou Bakr Al-Baghdadi  qui  a  appelé les musulmans à tuer des citoyens des pays de la coalition,  en particulier les méchants et sales Français.» en septembre 2014. (3)

Une journée de deuil national serait une première réponse humaniste à la hauteur de la menace islamique qui pèse sur notre pays.

Il est plus que temps d’ouvrir les yeux et  d’abandonner la phraséologie de l’islamophobie qui n’est que vocifération haineuse d’imams salafistes, relayée par leurs organisations islamiques.
Il est plus que temps de défendre nos droits à la vie, à la paix, à la  liberté de parole et de pensée.
Il est plus que temps de défendre  notre République laïque.

Une seconde réponse humaniste universelle pour sauver le XXI ème siècle de la barbarie islamique  serait de décréter le 7 janvier : Journée  internationale de la LIBERTÉ  d’EXPRESSION. »
——————————-

C’est plus tard que l’on a appris le nombre et les noms des victimes :

Mercredi 7 janvier 2015, dans les locaux de CHARLIE HEBDO, deux assassins ont exécuté – sur ordre de l’État islamique en Irak –  douze personnes dont dix assistaient à la conférence de rédaction et 2 policiers :

les dessinateurs CHARB  CABU  WOLINSKI  TIGNOUS  HONORÉ,  les collaborateurs  Mustapha OURRAD, Elsa CAYAT, Frédéric BOISSEAU, le journaliste Bernard MARIS, un invité Michel RENAUD, les policiers Franck BRINSOLARO  Ahmed MERABET.

et le nom des deux assassins : Chérif et Saïd Kouachi …

... La semaine sanglante s’est poursuivie avec un autre djihadiste Amedy Coulibaly ayant connu en prison Chérif Kouachi en 2005.
Au nom de l’État islamique, il tue le jeudi 8 janvier une jeune policière Clarissa JEAN-PHILIPPE.
Le vendredi 9 janvier, dès son entrée dans l’Hyper Casher de la porte de Vincennes, il tue Philippe BRAHAM, Yoav HATTAB et François- Michel SAADA et il prend  dix-sept personnes en otage dont Yohan COHEN qu’il tue peu après.(4) [5]

______________________________

LA paix est revenue en Syrie, en Irak, avec les Kurdes,  hommes et femmes exemplaires, et l’Armée française qui a encore une fois accompli son devoir. Ils ont vaincu l’État islamique !
Mais tant de peuples souffrent encore au Yémen, en Afrique, en Iran …
La sanglante religion islamique est en ce XXIème siècle un épouvantable fléau de dieu.
 Cependant les assassins au nom du dieu et de son prophète ne gagneront pas leur ignoble guerre contre l’humanité, contre la liberté et contre la fraternité.
Le XXIème siècle  sera pacifié quand les religions ne profèreront plus de menaces de mort… mais l’on sait aussi comment le pouvoir religieux islamique est le noyau dur et le plus fidèle soutien des théocraties et des dictatures redoutables, de l’Iran à l’Arabie saoudite, en passant par la Turquie…

_____________

1 Source  Wikipédia : Attentats de mars 2012 en France 
2 Source  : Le Figaro.fr 7.01.2915
« on a vengé le prophète Mohammed / on a tué CHARLIE HEBDO »

3 Source :  Le Point.fr 22.09.2014 selon AFP
4 Source Wikipédia : Liste des victimes des attentats de janvier 2015

[5] Après un vandalisme d’inscriptions de  croix gammées le 3 janvier 2018, une épicerie casher a été incendiée dans la nuit du 8 au 9 janvier 2018, à Créteil. Le djihad continue dans le Val-de-Marne.
Cf. Le figaro.fr / AFP. 9.01.2018 :  « un incident » pour la journaliste Esther Paolini (?).
_______________

   Cf. par L’ingénue :

Le ramadan 2014 en France serait-il djihadiste ?  21-30 juillet 2014

Vous seriez CHARLIE si … 10 -11 janvier 2015
_______________

  Extrait de la note Contre l’horreur islamique, le peuple français est entré en Résistance    12 janvier 2015

Δ  Les organisations islamiques réclament  à nouveau l’interdiction du droit au  blasphème et parlent de provocation pour  le numéro de  CHARLIE HEBDO  du  14 janvier publié à trois millions d’exemplaires (1), et sa  une qui est admirable de finesse et de courage devant la tragédie.

  Ce CHARLIE HEBDO des survivants sera tiré à 7 millions d’exemplaires.
Cf. l’article du Monde.fr avec AFP et Reuters du 17 janvier 2015

______________________

Tant que ces responsables islamiques n’auront pas signé la CHARTE de la LAÏCITÉ , ils seront  les complices du prosélytisme intégriste et de sa fabrique d’assassins.

                                  VIVE  CHARLIE  HEBDO !
                                     _____________________

Comme CHARLIE HEBDO avait triomphé face à ses accusateurs islamiques en 2007, le peuple français, en ce dimanche 11 janvier 2015, a repris et porté haut et fort l’esprit de LIBERTÉ qu’il avait gagné depuis deux siècles,  dans le sang de ses combats contre la monarchie absolue, l’aristocratie et le haut clergé  brandissant la bannière du droit divin.

À nouveau, l’intelligence et la conscience du peuple souverain choisissaient  la voie de la RÉSISTANCE à l’oppression et à la barbarie islamique ; cette RÉSISTANCE  a un nom : LAÏCITÉ.

Et qu’avons-nous vu au soir de cet immense souffle de LIBERTÉ ?

L’insupportable TRAHISON  du gouvernement français
finissant la journée de RÉSISTANCE contre la barbarie islamique, dans les applaudissements des  trois monothéismes , dont celui qui avait lancé une fatwa, un arrêt de mort,  sur CHARLIE HEBDO et sur les citoyens français de religion juive, et qui venait d’exécuter les 7,  8 et 9 janvier 2015,  17 victimes innocentes et faire de nombreux blessés !

On comprit alors, indignés,  ce que lui, président Hollande, appelait « union nationale » , c’était l’ union sacrée (sic) du gouvernement avec les trois monothéismes et leurs dogmes, à mille lieues de notre LAÏCITÉ, à mille lieues de l’esprit de LIBERTÉ et de RÉSISTANCE  de  millions de Français  !

__________________
Il est clair que ce gouvernement PS n’avait ni vu, ni entendu, ni compris les messages de CHARLIE HEBDO  mais le peuple français lui, les avait reçus 5 sur 5  : CHARB  CABU  HONORÉ  TIGNOUS  WOLINSKI.

Le peuple français en Résistance exigera que les organisations islamiques signent en 2015  une CHARTE de respect absolu de notre LAÏCITÉ, incluant le droit au  blasphème, la surveillance et le contrôle judiciaire permanent de la formation des imams et des aumôniers de prisons, de leurs prêches et des  enseignements des écoles coraniques.
–  Et comme « NULLE  CONTRAINTE  EN  ISLAM » proclamaient les dirigeants islamiques rassemblés en hommage à HERVÉ GOURDEL égorgé sur ordre de l’État islamique, le peuple français en Résistance exigera que soit levée dès 2015, la charia islamique des frères musulmans et des salafistes, sur les voiles, niqab et burqas  pour les femmes et les interdits alimentaires dans tous les établissements publics.

le peuple français en Résistance attend des députés et des sénateurs la même intelligence et la même conscience laïque.

– La LIBERTÉ d’EXPRESSION sera déclarée Grande Cause Nationale et aura sa Journée, le 7 janvier.

Pour que l’esprit de  LIBERTÉ souffle dans notre histoire et dans l’histoire des  peuples frères opprimés par l’islam djihadiste,
pour le futur de notre humanité.

______________________________________

NB
Loi sur l’interdiction du voile votée le 11.10. 2010  /
jamais appliquée à ce jour /- à cause de l’OPPOSTION à la loi républicaine du PS (dont le secrétaire national était  lui, F.HOLLANDE,  président de la République depuis 2012),  de SOS racisme,  et des organisations et associations  islamiques parmi lesquelles le Collectif contre l’islamophobie en France, la Mosquée de Paris, le Conseil français du culte musulman, l’Union des organisations islamiques de France et la Ligue islamique mondiale.

  ____________________________________

Sur le site du journal
édition du 3 janvier 2018
Édito par Riss : Liberté d’expression, combien ça coûte ?

  CHARLIE  HEBDO est toujours vivant 

_______________

Avec Apollinaire pour le Jour de l’An

1er janvier 2018

Pourquoi ne pas commencer l’année 2018 avec un poète ?

Et pourquoi pas avec  Guillaume Apollinaire  et Le Pont Mirabeau ?
Nous y retrouverons le temps qui passe, celui-là même que l’on a fêté  si joyeusement le 31 décembre à minuit sur toute la planète !

Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu’il m’en souvienne
La joie venait toujours après la peine

Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

Les mains dans les mains restons face à face
Tandis que sous
Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l’onde si lasse

Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

L’amour s’en va comme cette eau courante
L’amour s’en va
Comme la vie est lente
Et comme l’Espérance est violente

Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

Passent les jours et passent les semaines
Ni temps passé
Ni les amours reviennent
Sous le pont Mirabeau coule la Seine

Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

1912 – Apollinaire a trente- deux  ans.
Il enregistre son poème le 24 décembre 1913 :   Le Pont Mirabeau

…  On entend un second poème, Marie (Marie Laurencin) où sa voix est plus naturelle et plus émue. L’amour s’en est allé.
(…)
Je passais au bord de la Seine
Un livre ancien sous le bras
Le fleuve est pareil à ma peine
Il s’écoule et ne tarit pas
Quand donc finira la semaine
_________________

Le 9 mars 1918 –  mort d’Apollinaire
_________________

Naïve apostille de l’ingénue

Le temps  passe*, à Paris, comme partout sur notre planète …
♥ Nous sommes tous de passage … c’est ce lien fraternel qui nous donne le devoir de penser ensemble à l’avenir de la jeunesse du monde. 

_________________________

*Henri Gougaud – Paris ma rose

Le Guinéen Tierno Monénembo, Grand Prix de la Francophonie 2017

4 décembre 2017

Saluons et félicitons l’écrivain guinéen, Tierno Monénembo,  lauréat du Grand Prix de la Francophonie 2017, décerné par l’Académie française pour son œuvre littéraire et théâtrale.
Il a déjà reçu « le grand prix littéraire d’Afrique noire pour Les écailles du ciel (1986), le prix Tropiques pour L’aîné des orphelins (2000), le prix Renaudot pour Le roi de Kahel (2008), le prix Amadhou Kourouma et le prix du roman métis pour Le terroriste noir (2012) » (1).

Son dernier livre Bled  est paru en 2016 aux éditions du Seuil -(comme les autres)- avec cette présentation de l’éditeur :
« Algérie, années 80. Une jeune fille court éperdument à travers la rocaille, son bébé dans les bras. Seule, sans protection, ses chances de survie sont minces, quand la population mâle à l’unisson se déchaîne contre «la pécheresse». Il n’y a pas longtemps, elle vivait paisiblement avec Papa Hassan et Maman Asma. Tout cela est si loin. Chassée du village de la tribu, Zoubida aura beau déployer une énergie surhumaine pour défendre sa vie et celle de son enfant, elle finira par tomber dans les griffes du terrible Mounir, en un lieu hors du temps qui paraît être tout à la fois prison, harem et lupanar. La violence, ici, est plus archaïque que politique, car elle jaillit des entrailles de la société. Et n’en est que plus inquiétante. Mais, avec l’énergie d’un romancier amoureux de la vie et de tous ses plaisirs, Tierno Monénembo nous offre le plus beau portrait qui soit : celui d’une jeune Algérienne dont l’intelligence et le courage, face à l’obscurantisme, rayonnent comme un soleil. » 

                                         Tierno Monénembo, ici dans le studio de RFI.  RFI/Fanny Renard

 

1  Source :  RFI Les Voix du monde/ Littérature sans frontières / Catherine Fruchon-Toussaint  3 décembre 2017