Une Primaire de gauche qui éclaire la félonie du PS…

Lundi 23 janvier 2017- 10h 50 / note complétée le matin du 24 janvier 2017 * et le matin du 25 janvier 2017 **

Sa capacité à nous mentir/trahir une nouvelle fois … avec la suffisance orgueilleuse de  J.C. Cambadélis, son Premier secrétaire, sur la prétendue réussite d’une mobilisation proche de deux millions d’électeurs, qu’il avait annoncée  au soir du 22 janvier 2017.  De fait, à 0h45,  le total des suffrages exprimés n’était que de 1 249 126 … alors comment est-il passé à 10h, ce matin,  à 1 601 138,  soit avec en plus 350 000 votants ? (1)

Le PS navigue à vue  et au mensonge …  il a non seulement la vue basse sur la réalité … mais  un sens des valeurs morales en politique tellement émoussé qu’il est capable de toutes les félonies. Ce que l’on connaissait bien déjà de Lille à Marseille…

On avait aussi observé celles de  F. Hollande à la manœuvre,  pour propulser V. Peillon contre M. Valls, et avec la complicité des médias PS,  promouvoir le quartier-maître B. Hamon , chargé de saborder le PS, en avril 2017, avec le capitaine de vaisseau E. Macron. Ce dernier ayant déjà largement  participé aux préparatifs de naufrage, en tant que conseiller de F. Hollande depuis 2012, puis ministre, si excellent, que grâce à lui, à son CICE et à la loi « dite Travail », ledit Hollande a dû jeter l’éponge le 1er décembre 2016…
… Et c’est ainsi que, pour mieux les regarder sombrer avec sa lorgnette, sans qu’on lui demande « son sentiment », F. Hollande s’est offert un voyage en Amérique latine ; et depuis  le Chili,  il  a exprimé son « émotion » devant la maison de Salvador Allende (2), l’ancien président socialiste, mort en 1973.

……..Comme la sagesse populaire sait si bien le dire … le rat avait quitté le navire… mais il continuait à jouer, lui-le-Tartuffe, « sa comédie du socialiste humaniste »!

♦ ♦ On attend avec impatience  le deuxième tour de magie de J.C. Cambadélis et de C. Borgel,  dimanche 29 janvier 2017,  et les chiffres qu’ils sortiront de leurs chapeaux. ♦♦

____________________________

* 24 janvier 2017

1 Citation extraite de l’article du Monde.fr du 23.01.2017 à 20h47 • Mis à jour le 23.01.2017 à 21h04 :

« L’organisateur de la primaire, le député socialiste  de Haute-Garonne, Christophe Borgel,  a livré à nos confrères de Libération : « Il y avait beaucoup de pression autour du niveau de participation, j’ai demandé à ce que les résultats soient actualisés au plus vite.
(…)
« Entre minuit [dimanche 22.01.2017] et 10 heures du matin, [lundi  23.01.2017] , 350 000 nouveaux votants sont ainsi apparus dans le décompte (…) »  
(…) « Selon Pierre Kanuty, conseiller régional socialiste d’Île-de-France, le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, aurait même menacé de poursuites ceux contestant les résultats publiés par la haute autorité, à l’occasion du bureau national du parti qui se tient tous les lundis soir. »

** 25 janvier 2017

  Vu et entendu dans l’excellente émission « C’est dans l’air »  de France 5 du 24 janvier 2017 :

Règlement de « mauvais » comptes au PS –  Primaire : Le soupçon
 avec quatre intervenants de qualité  et au parler vrai : Pascal Perrineau, Carl Meus, Cécile Cornudet et Rémi Lefebvre et des extraits vidéo pertinents. 
À voir et à revoir !

Extraits :
Dimanche 22 janvier 2017, M. Thomas Clay, Président de la Haute autorité éthique pour la primaire de la gauche disait à 20h30  : « Nous serons entre 1 million et demi et 2 millions de votants, sans doute  plus proches des 2 millions. » [à environ 12′ – regarder la tête des personnes autour de lui !].
Après lui, J.C. Cambadélis, triomphant s’exclamait : « Nous sommes dans l’épure♦ que nous nous étions fixée : plus d’un million cinq. »

Et  ils firent comme au congrès de Reims en 2008, – où « l’épure fixée » était Martine Aubry et non Ségolène Royal, et où pour sauver « l’épure », il fallait trouver la Fédération ad hoc qui rajouterait les voix qui manquaient à la première  pour battre la seconde.
Et, sans vergogne, ils osent afficher : Primaires citoyennes !
Voilà la culture et la morale PS !

Terme d’architecture. Dessin d’une construction (…) de la grandeur dont l’ouvrage doit être exécuté. Littré Tome 2 p. 2193

2    
« L’ « émotion » de Hollande  Public Sénat.fr
_________________________________

Les « nuit debout » ou les qui nuiront ?

Note du 10 avril 2016     Actualisée le 18 avril 2016

 suite à l’émission spéciale « Dialogues citoyens », avec M. Hollande, sur France 2, jeudi 14 avril 2016.

Je m’interroge sur la situation actuelle :

– un président de la République qui n’obéit pas aux lois républicaines, en particulier à  la loi n° 2010-1192 du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public / son décret d’application   circulaire du 2 mars 2011

– un président de la République qui n’interdit pas des attroupements nocturnes, avec trafics de drogues et incitations à la haine et à la violence  (comme ces voix pâteuses qui traitent Alain Finkielkraut de « fasciste »…)

– un président de la République qui  tolère ainsi que des centaines d’hommes cagoulés  sèment la peur et la casse dans les quartiers de Paris, la nuit du 14 avril 2016, blessant des policiers,

– un président de la République qui laisse beugler le fameux slogan éculé  : « CRS  SS »  chers aux  petits bourgeois  trotskistes menés par Cohn-Bendit en 1968,

                               ALORS  que la France  de 2016 est en État d’urgence,  et que le devoir du président est de veiller  à la sauvegarde de sa population, dont la sécurité est assurée par nos courageux militaires,  gendarmes et  policiers, qui luttent quotidiennement contre le terrorisme islamique.

Un tel président de la République n’est-il pas passible  de destitution ?
_______________________________________
_______________________________________

Ils sont arrivés… Ils sont là (1)…  Mais qui sont-ils  les « nuit debout » ?
Des « qui n’ont pas besoin de se lever tôt » ? ou  des  « qui nuiront », qui  lanceront des émeutes, attendues avec impatience par les islamistes ? Avec encore plus de saccages,  plus d’incendies dans nos villes, plus de victimes, avec encore plus de policiers et de gendarmes blessés  et cela pendant un état d’urgence ?

Qui sont ces noctambules qui veulent nous faire croire qu’ils changeront la société, la nuit, en s’égosillant et en fumant un joint ?   La nuit ?  quand seuls déambulent des fêtards alcoolisés, des proxénètes et des trafiquants ?
Mais « l’opération » fonctionne grâce à « la collaboration » des rédactions des médias, presse, radios et télés qui  envoient chaque nuit des journalistes, qui nous « informeront » au petit matin … La ficelle est un peu grosse !

En cette période si difficile pour des millions de familles de chômeurs, de salariés précaires, de retraités pauvres …

En cette période si douloureuse où les émirats islamistes financent le groupe état islamique, pour qu’avec sa haine anti- française, anti-laïque et anti- républicaine, une jeunesse aux ordres des mosquées salafistes, vienne nous assassiner, à Charlie Hebdo, dans nos rues, nos cafés, nos stades…

Mais, l’autre jour (1), dans l’émission C’est dans l’air, M. Revault d’Allonnes, « chargé de l’Élysée (sic) » au journal Le Monde, nous expliquait comment le président Hollande avait été dans une excellente position – après le massacre aux 480 victimes du 13 novembre 2015 – pour envisager sa réélection.

Faut-il  encore du sang et des larmes pour faire réélire M. Hollande ?

Qui a intérêt à créer encore plus de chaos en France ? À qui obéissent-ils, les « nuit debout » ? Seraient-ils les alliés objectifs des islamistes, qui selon l’expert, seraient les meilleurs alliés de M. Hollande ?

Il se pourrait que les « nuit debout » (mais aussi les groupes violents qui nuisent au bon déroulement des manifestations revendicatives des syndicats), soient comme les islamistes, des oiseaux de mauvais augure et qu’ils nuisent gravement à notre paix civile , à notre liberté citoyenne…


Réveillons-nous !

_________________

1 Ils ont joué à « Jacques Facebook a dit ». Mais qui est donc ce « Jacques » qui mène le jeu ?
Serait-ce encore la CIA comme en 1968  avec M. Cohn-Bendit, dont les médias français  assurent à nouveau la promotion ?

2  30 mars 2016   France 5

 

7 janvier – 7 juillet 2015

Note du 7 juillet 2015 – Six mois après le massacre de CHARLIE HEBDO
Mise en avant le 21 novembre 2015  – ♠ ajout du 31 juillet 2017

7 jours après les massacres  du 13 novembre 2015, à Paris et à Saint-Denis ( 130 morts – 350 blessés) commandités par l’État islamique (financé par le Qatar, l’Arabie saoudite et la Turquie) et perpétrés par les haschischins  (assassins) djihadistes suivants :

Omar Ismaïl Mostefai  –  Salah Abdeslam  –  Ahmad Al-Mohammad  –  Brahim Abdeslam  –  Bilal Hadji  –  Sami Aminour  –  Abdelhamid Abaaoud  – Hasna Aït-Boulhacen   –   Fabien Clain (complice de Mohamed Merah dès 2012 et porte-parole de l’État islamique).

(source : Francetvinfo.fr)
…………………………………………………..

 

Le Journal des survivants "Tout est pardonné"

Le Journal des survivants
« Tout est pardonné »

Manuel Valls a ouvert la première réunion de l’instance de dialogue avec l’Islam de France le lundi 15 juin 2015. Elle aura pour objectif de mettre en mouvement et de construire l’Islam de France en réfléchissant, entre autres, à la formation des imams et au financement des mosquées.” ( discours hors sujet du Premier ministre dans la période que nous traversons depuis le 7 janvier 2015).

———————————————————-

Voilà ce qu’un ministre de la République aurait dû dire :

Au nom de l’esprit de liberté et de fraternité laïque du 11 janvier 2015,
Messieurs
de l’Union des organisations islamiques de France et du Conseil français
du culte musulman,

Qu’attendez-vous pour regarder en face l’inhumanité de la charia fondamentaliste, quand il s’agit de notre paix et de notre liberté à tous ?

Qu’attendez-vous pour condamner  vigoureusement dans vos prêches, vos sites et réseaux sociaux, vos conférences, vos congrès,  la folie meurtrière des intégristes et brandir contre les assassins la menace de l’enfer (au lieu du paradis aux 72 vierges)  de votre dieu  ?

Qu’attendez-vous
  depuis des décennies, pour interdire dans vos lieux de prières comme dans nos prisons – où ils représentent 65 % des prisonniers – le prosélytisme meurtrier des frères musulmans et de leur chef Tariq Ramadan ?

Qu’attendez-vous
 pour faire taire les vociférations des salafistes qui attisent la haine de la France dans l’esprit des jeunes et des plus faibles ?

Qu’attendez-vous
  pour comprendre que la France n’est ni le Maroc ni l’Arabie saoudite,  et pour
proclamer devant les millions de musulmans que vous devez être, toutes et tous, des musulman(e)s laïques obéissant à nos lois françaises ?

Qu’attendez-vous pour lutter contre la radicalisation qui se hurle dans les lieux de prières comme dans les prières de rue, depuis des années, jusqu’à ce que vos croyant(e)s défilent impunément le 13 juillet 2014, cagoulés ou en burqas, sur les Champs Élysées, en portant les drapeaux de l’État islamique, aux cris de « djihad résistance » et « égorgez les juifs ?

Qu’attendez-vous
  pour interdire
 à vos imams fondamentalistes  d’asséner à leurs publics d’hommes, des versets sur le devoir religieux de l’homme d’opprimer, de maltraiter, d’enfermer ou d’affubler de voiles, les femmes et les jeunes filles  en France, /comme partout dans le monde ?

Qu’attendez-vous pour vous dresser à nos côtés contre les criminels d’Al Qaïda et de l’État islamique, contre les djihadistes, afin de démanteler leurs réseaux criminels en France ?

Qu’attendez-vous Messieurs, pour diffuser auprès de vos jeunes un vrai message de paix, de fraternité et de respect des autres (qui ont le droit imprescriptible d’être athée, agnostique, ou d’une autre religion que la vôtre),  car,
Messieurs, puisque vous l’ignorez encore,  la France revendique la fraternité dans la laïcité.


Le temps est venu pour vous, MM. les représentants des organisations islamiquesde cesser de nous accuser d’ « islamophobie », alors que, comme des dizaines de pays musulmans,  la France est menacée de mort par un calife néo-hitlérien.

La République française et ses citoyens libres et laïques exigent que vous cessiez votre double langage, car votre  harcèlement idéologique contre nous et nos valeurs laïques,  révèle votre lâche complicité avec le calife de Bagdad, donc avec les futurs massacreurs qu’il commande.

Dans cette instance de dialogue,  manifestez votre respect de nos lois républicaines, signez notre Charte de la laïcité.

L’histoire écoute, disait Victor Hugo ; elle vous jugera.
____________________

28 juin 2015

Après
 
l’attentat djihadiste à Sousse (38 morts) de ce vendredi 26 juin du ramadan 2015, le gouvernement tunisien a décidé de fermer plus de 80 mosquées suspectées de radicalisation des croyants.

Et en France
, après l’attentat et l’égorgement d’un homme dont la tête a été accrochée au grillage de l’usine à Saint-Quentin (Isère) ce même vendredi 26 juin, que vont décider les organisations islamiques ?

Vont-elles toujours exiger les 2000 mosquées à  livrer aux  intégristes ou vont-elles commencer – avec la justice française- par exclure et expulser 2000  d’entre eux ?
____________________
  
23 mai 2015

De 2012 à 2014, avec M. Rachid Zouhhad, directeur du département- techniques de commercialisation de l’IUT de Saint-Denis, les six cents étudiant(e)s ont vu leur cursus universitaire se dégrader et leur avenir compromis. Quand il fut démis de ses fonctions, suite aux dysfonctionnements graves relevés dans le rapport de deux inspecteurs généraux de l’administration de l’Éducation nationale et de la recherche (IGAENR), se sont déchaînées depuis février 2014 des violences intolérables (menaces de mort – agression…) contre M. Samuel Mayol, actuel directeur. Ce sont désormais avec lui, depuis le 17 mai 2015, six autres personnes de l’IUT qui sont menacées de mort ; cinq d’entre elles ont fait valoir leur droit de retrait.

En attendant que les organisations islamiques signent la charte de la laïcité et du respect des personnes à l’IUT, Mme Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale et M. Valls, premier ministre,  vont-ils enfin assumer leur mission de   défense des personnels et des étudiant(e)s de l’IUT  afin que tous puissent travailler et étudier dans le calme et la sécurité que doit la République  à ses établissements scolaires ? Ou bien le département de Seine-Saint-Denis est-il déjà – depuis 2012- Outre- République laïque ?
—————————————
15 mai 2015

Le harcèlement djihadiste continue sa monstrueuse besogne. Les menaces de mort comme celles reçues depuis des années par les journalistes de CHARLIE HEBDO  persistent, s’amplifient, gagnent en cruauté et en sauvagerie.  Zineb El Rhazoui en témoigne sur BFMTV.
♠ M. Lasfar , M. Boubakeur,
combien de temps laisserez-vous terroriser cette jeune femme et sa famille ? Qu’attendez-vous pour les rassurer, les protéger ? Mais quelles valeurs morales sont les vôtres  ? Oserez-vous longtemps prétendre faussement respecter  nos principes de fraternité et de laïcité ?
____________________________________

À quand la signature de la Charte de la Laïcité, MM. Lasfar et Boubakeur de l’Union des Organisation islamiques de France et du Conseil français du culte musulman ? Ou bien l’envoyé spécial des frères musulmans, Tariq Ramadan, est-il  votre conseiller en djihad , votre unique maître à penser ?

Écoutez-le,  écoutez M. Ramadan chanter pour le djihad en France  / 31 juillet 2017 – compte You tube clôturé pour cette vidéo djihadiste de T. Ramadan/afin que « son dieu frappe les ennemis de sa religion» [nous, les laïques républicains et non islamistes] dans notre pays !  C’est pour cela qu’il était au rendez-vous du Bourget au congrès de l’UOIF du 3 au 6 avril 2015 avec vous, MM.Lasfar et Boubakeur.

Grand choix de burqas à la mode de Ryad. Voilà la future femme française rêvée par l’UOIF et Tariq Ramadan ! Ils sont à des années- lumière de notre République !

 Ryad-en Seine-Saint-Denis. Congrès de l'UOIF (Frères musulmans) 6 avril 2015

Le Bourget ou  Ryad-en -Seine-Saint-Denis ? Congrès de l’UOIF (Frères musulmans)  6 avril 2015 / photo C. Chanbraud  le Monde.fr

Et c’est encore M. Lasfar qui apporte, le 16 juin 2015,  le soutien de l’UOIF à Mohamed Morsi, président égyptien du parti islamique et conservateur des Frères musulmans, au nom  « des valeurs de la liberté et la démocratie (?) »,  alors que c’est le peuple égyptien et ses partis laïques qui s’est insurgé, dès le 30 juin 2012, contre l’islamisation du pouvoir par Morsi, usurpateur du Printemps arabe égyptien.

♠ Et l’appel au djihad en France contre les chrétiens et les juifs, ne serait-ce pas du racisme ? Il me semble MM. Hollande et Valls,  que vous avez déjà oublié les paroles des tueurs de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015,  et que vous êtes bien sourds quand Tariq Ramadan chante l’appel au djihad !

Votre nouveau plan d’État a une grave lacune car il oublie  la haine des djihadistes et de l’État islamique envers la France.

Voyez Amar Lasfar, hilare,  le 6 avril 2015 ! Le recteur  des piscines pour femmes voilées et  de la mosquée de Lille fêtait le troisième mois de la semaine djihadiste sanglante du 7 au 9 janvier 2015, en commandant à la République française laïque, en chœur avec  Dalil Boubakeur « 2000 mosquées cathédrales» ! 
 ________________________________

Je suis Charlie

 En  mémoire

Du massacre à Paris par les frères Kouachi, djihadistes de la mosquée Adda’wa (Paris 19 ème – imam :  Larbi Kerchat)

le 7 janvier 2015

Des dessinateurs de CHARLIE HEBDO : CHARB  CABU  WOLINSKI  TIGNOUS  HONORÉ,  des collaborateurs  Mustapha OURRAD, Elsa CAYAT, Frédéric BOISSEAU, du journaliste Bernard MARIS, de l’invité Michel RENAUD, des policiers Franck BRINSOLARO  Ahmed MERABET. ______________________________________


Note mise en avant du bloc le 21 novembre 2015 

Ce mot : « islamique » qu’ils ne sauraient dire

Note du 17 .09. 14 complétée le 17  octobre 2014

Dans la pièce de Molière, Le Tartuffe ou l’imposteur♦
(Acte III scène II Tartuffe, Dorine -suivante de Mariane*),

Tartuffe  tirant un mouchoir de sa poche, disait à Dorine :
« Ah ! mon Dieu, je vous prie
Avant que de parler prenez-moi ce mouchoir.
Dorine
Comment ?
Tartuffe
Couvrez ce sein que je ne saurais voir  (…)

♦ MOLIÈRE  ŒUVRES COMPLÈTES  tome II  -Chronologie, introduction et notices par Georges Mongrédien GF Flammarion
* écrit ainsi dans le texte
____________

Et voilà à nouveau les Tartuffe du XXI ème siècle, politiques et religieux confondus qui nous refont la scène II de l’acte III.

Ils ne veulent pas que l’on dise l’état islamique  comme se désignent eux-mêmes les terroristes islamistes  qui tuent pour instaurer le califat ou  État islamique en Irak et au Levant (EIIL en français -ISIL en anglais) ou encore le califat ou État islamique en Irak et en Syrie (ISIS).

Alors, MM. Obama et Hollande, MM. les imams nous font la leçon – une fois de plus –  et ils proclament leur bonne parole :

Il serait entendu une fois pour toutes que la religion de la soumission dite Islam est une religion pacifique qui n’a pas pour but d’établir un califat en Afrique et au Levant ; que Ben Laden le Saoudien d’ Al-Qaïda, les talibans afghans / tous armés par les États-Unis et l’Arabie saoudite/ et les massacreurs en Syrie et en Irak  sont des bons garçons non islamistes qui n’ont jamais brandi la devise islamique sur leurs drapeaux verts ou noirs.

Faudrait-il qu’en France, l’on  admette que ni le voile, ni la burqa, ni les prières dans la rue, ni les tueries de Merah et de Nemmouche, ni l’appel au djihad à Paris, aux cris de « égorgez les juifs » du ramadan 2014  ne sont pas de coupables interprétations intégristes de l’islam ?
Faudrait-il qu’en France, l’on soit stupide au point de ne pas discerner dans tous ces signes  d’une interprétation haineuse  de la religion islamique, des signaux d’alarme pour tout citoyen humaniste croyant ou non ?

Pour le moment, on assiste au comble de la supercherie. Le petit personnel religieux et politique  adopte hypocritement l’acronyme Daesh qui est la traduction arabe exacte de l’anglais ISIL, afin de censurer le mot islamique que l’on doit taire par soumission  !

Il n’empêche que l’État islamique en Irak et au Levant, encagoulé par Daesh, est l’interprétation guerrière et génocidaire de l’islam, quoi que les Tartuffe associés en disent…

….. et cela tant que la citation du coran sur les drapeaux des égorgeurs sera leur cri de djihadistes, leur cri de guerre sainte islamique contre nous tous …

___________
NB 

Dimanche matin 14 septembre 2014 ♠, on  apprenait l’horreur de la mort par décapitation au couteau – ou égorgement de David Haines, prisonnier de l’État islamique depuis mars 2013.
Dounia Bouzar, conseillère en laïcité (sic) du PS, était interrogée sur une chaîne de télévision. Son premier réflexe, avant toute réponse, fut de ricaner …
Ainsi, non seulement, elle ne dit pas le mot islamique  mais  l’horreur islamique la fait ricaner.

 

  … malaise devant un tel déni de la réalité de l’État islamique en Irak et en Syrie…

Et  8 jours après, le 22 septembre 2014 (Le Point.fr 22.09.2014 selon AFP) :


« Le calife de l’État islamique a appelé les musulmans à tuer 
des citoyens des pays de la coalition,  en particulier les méchants et sales Français.» 


le 24 septembre 2014 – à quelques jours de la fête de l’Aïd – a été égorgé puis décapité, le Français Hervé Gourdel par les Soldats du Califat, djihadistes de l’État islamique issus du sinistre Groupe islamique armé  (GIA) puis d’Al -qaïda au Maghreb islamique (AQMI), dont « l’émir » avait fait allégeance, le 16 septembre 2014 au « calife»  de l’État islamique, Abou Bakr Al-Baghdadi.
                             ________________________

Paris 1944 : libéré des nazis – Paris 2014 : occupé par les djihadistes

18 août 2014

Les mots « minorité » et « communauté »  sont portés depuis les années 80 par la pensée gauchiste de 1968 ; celle qui, en alliée soumise et complice du conservatisme social, ne veut plus désormais du mot citoyenneté   qui  a donné tant de force au peuple français révolutionnaire de 1789. Les mots « minorité » et « communauté »  se déclinent à chaque fois que l’on veut  affaiblir  la volonté d’un peuple à promouvoir la justice et l’égalité des droits et des devoirs.

Dans notre pays à l’avant-garde des droits sociaux, des congés payés, du droit à la retraite, l’on sait que ce sont les luttes sociales et politiques de tout un peuple – en 1789-1830-1848- 1871-1936 et avec la CGT en 1968 – qui ont fait de la France, un pays exemplaire.

Les années ont passé et désormais,  il y a une minorité, une communauté arrogante, celle des intégristes terroristes, contre laquelle il faudrait redoubler de vigilance. Ils ensanglantent la planète au nom de leur dieu et de leur califat islamique. Ils ont développé en France un communautarisme criminel qui prône le djihad c’est-à-dire la guerre islamique, contre notre pays et ses institutions laïques,  contre tous ses citoyens non islamistes.

On les voit dans cette vidéo filmée* le 15 septembre 2012, à Paris. Elle illustre ce que j’avais alors appelé  Un «printemps djihadiste » en France, après les sept assassinats – dont ceux de deux enfants-  par le terroriste Mohamed Merah.

Les années passent et ils arborent toujours les insupportables drapeaux noirs du djihad, même message  de haine que la croix gammée des nazis, les femmes portant toujours la burqa (interdite) ; on entend toujours hurler le slogan nazi « égorgez les juifs » et on assiste toujours à la prière (interdite) des hommes en juillet 2014.

La République française attend encore une déclaration officielle indignée du président Hollande et du PS.

Les citoyens français attendent toujours une condamnation de telles incitations au crime de la part de M. Dalil Boubakeur, président du Conseil français du culte musulman (CFCM) et de M. Amar Lasfar, président de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF).

…. et je ne peux m’empêcher de penser qu’il y a 70 ans, sur ces mêmes Champs-Élysées, avaient défilé les chars de la 2ème DB de Leclerc qui libéraient Paris des nazis, – grâce à nos glorieux soldats de l’armée d’Afrique, aux Forces françaises libres, et aux volontaires, parmi lesquels de nombreux républicains espagnols,- le 25 août 1944…

Pour mémoire cet extrait ** :
« Le 25 août, Paris est libéré par l’action conjuguée de la police parisienne, des forces de l’intérieur levées dans la capitale et de la division blindée du général Leclerc qui a brisé les positions allemandes dans la banlieue sud et les derniers centres de résistance de l’ennemi au Majestic, au Luxembourg, au Palais-Bourbon, rue Royale, etc.
Le général de Gaulle fait son entrée dans la ville à 4 heures du soir par la porte d’Orléans. Il va d’abord à la gare Montparnasse, où le général Leclerc reçoit la capitulation du Commandant des forces allemandes de Paris, et donne ses ordres pour assurer la couverture de la capitale vers le nord. Il s’installe ensuite au ministère de la Guerre, rue Saint-Dominique, et y établit le siège de la Présidence du gouvernement.
Après une visite à la Préfecture de police, où ont commencé les combats pour la libération de Paris, le général de Gaulle se rend à l’Hôtel de Ville où l’attendent la Municipalité provisoire (Comité parisien de la Libération), le Comité national de la Résistance, des détachements de combattants ainsi qu’une foule immense.
Après les discours que lui adressent M. Marrane, au nom du Comité parisien de la Libération, et M. G. Bidault, président du Comité national de la Résistance, il prononce l’allocution improvisée que voici :
 Pourquoi voulez-vous que nous dissimulions l’émotion qui nous étreint tous, hommes et femmes, qui sommes ici, chez nous, dans Paris debout pour se libérer et qui a su le faire de ses mains.
Non ! nous ne dissimulerons pas cette émotion profonde et sacrée. Il y a là des minutes qui dépassent chacune de nos pauvres vies.
 Paris ! Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! mais Paris libéré ! libéré par lui-même, libéré par son peuple avec le concours des armées de la France, avec l’appui et le concours de la France tout entière, de la France qui se bat, de la seule France, de la vraie France, de la France éternelle.(…)
__________________

* par Guy Sauvage pour Riposte Laïque
** Charles de Gaulle.org