Mettre en résonance les médias et la vie réelle avec juste une petite pointe d'audace.
Random header image... Refresh for more!

Lettre ouverte aux adolescentes et aux adolescents

 8 février 2009 / Déjà six ans  ! les collégiens et les lycéens d’alors sont devenus des adultes !    25 mai et 6 juin 2015   – Pour vous,  collégiens et lycéens d’aujourd’hui !

   Note remise en avant le 9 février 2016            

À  vous, ami(e), j’aimerais proposer deux ou trois questions que vous pourriez vous poser à vous-même. On essaie ?
La première serait de savoir si vous cherchez à être lucide, à mieux approfondir votre réflexion sur vous-même, sur ce que vous aimez, sur ce qui vous semble bon et juste à faire, à entreprendre, sur vos faiblesses mais surtout sur vos forces. Bref, comme le demandait Socrate, vous connaissez- vous vous-même ?
La deuxième serait de savoir l’énergie dont vous disposez pour approfondir vos connaissances, vos savoir – faire, pour choisir vos loisirs sportifs et culturels, pour participer à des projets d’entraide, pour développer votre intuition sur l’adulte que vous voulez devenir, sur votre place et votre rôle dans la société de demain.
La troisième serait de savoir si vous avez envie de vous sentir libre et responsable de votre vie pendant ce temps d’adolescence, face aux marchands d’illusions de plaisirs : fabricants d’alcools sucrés et de cigarettes  » light », revendeurs de cannabis et de cocaïne.
Depuis ces vingt dernières années, les réseaux de trafics de drogues se sont démultipliés sur tout le territoire, essaimant la délinquance. Vous subissez leur emprise comme vous subissez les pressions publicitaires. Sachez-le : seul l’argent les intéresse, d’abord celui de vos parents, puis le vôtre, et le plus longtemps possible.

Mais n’ayez crainte, vous pouvez être plus fort(e) qu’eux !

Certes, vous connaîtrez la frustration de  ne pas adhérer au  modèle stéréotypé de « la -culture-jeune -et- festive » dans tous les médias ( internet – radios publiques ou « libres » – chaînes publiques ou commerciales de télévision- journaux et magazines – littérature – chansons /raps etc. – théâtre et  mises en scène – et bien sûr, les films /cinéma/ télévision), le modèle que l’on cherche à vous imposer  pour vous faire glisser rapidement dans le moule du consommateur ou de la consommatrice docile puis dépendant(e).
Certes, vous connaîtrez la frustration de ne pas goûter au « plaisir festif annoncé  »  si éphémère  et si dérisoire,  mais vous y gagnerez l’immense plaisir de renforcer l’estime de vous-même avec la  fierté  de leur dire NON.
Devant votre  refus, ils ou elles n’insisteront pas ;
et même si
leur pouvoir d’influence et de nuisance sur vous  était grand, plus fort encore serait  l’appui et plus chaleureux serait le réconfort que vous trouveriez auprès de vos parents, de vos grands-parents, de toutes celles et de tous ceux qui vous aiment vraiment.

Vous pouvez résister aux marchands d’illusions qui sont vos ennemis redoutables ; vous pouvez  aider aussi vos ami(e)s  à apprendre la résistance. Vous y serez gagnant(e) pour longtemps ! 

À vous ami(e), sincèrement, tous mes vœux de bonheur !

                                                                                     

NB   Et comme je vous sais curieux de savoir, avide d’apprendre, autrement dit de vraieApprenties Chercheurs , je vous laisse lire l’Infolettre n° 92 – 01 juin 2015 de la Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites Addictives -MILDECA.
« Le dispositif Apprentis Chercheurs est développé depuis 2004 par l’Arbre des Connaissances, association de chercheurs désireux d’éveiller l’esprit critique des jeunes à travers l’initiation à la démarche scientifique.  »

 Cinq congrès Apprentis Chercheurs  MAAD  en juin 2015 dans toute la France pour valoriser les recherches des Apprentis Chercheurs :
À Marseille, le lundi 1er juin, 18h30, à Amiens le mardi 2 Juin à 18h, à Paris le mercredi 3 Juin 2013 à 18h, à  Bordeaux le jeudi 4 Juin, 18h30, à Poitiers le mardi 9 juin  à 18h.

——————————–

♦ Cf. ma note   Ni le cannabis ni la cocaïne ne rendent intelligent ( 13 juin 2008 revue le 26 mai 2015)
ou la page L’INSERM et les jeunes   face au délire de Terra Nova (26 février 2015 revue le 6 juin 2015) ?
Ou bien encore celle de La bienfaisante méditation ou le souffle apaisant  ?
 _________________________

8 février 2009   1 Comment

Un chat n’est plus un chat

On connaît tous le jeu de Chat. Moi par exemple, je me souviens de sa variante Chat perché qui me valut deux mois de vacances à Bretonneau au CE1, ainsi que de sa variante Chat ferré et des glissades sur les grilles mouillées des platanes ou des marronniers.
Enfin, /soupir/comme j’ai dû grandir, j’ai fini par savoir que l’on pouvait appeler un chat, un chat, ce qui n’a pas manqué d’affermir mon jugement…

…Sauf que désormais un chat n’est plus un chat en jargon informatique. Certes, ce jeu de chat se joue toujours à plusieurs, mais on ne se court plus après en riant, on se sert d’une souris – la souris étant, cependant, ce qui fait toujours courir le chat, même anglais 😉

Ainsi, plutôt que de vous tenir ces propos débonnaires, j’aurais pu participer au Chat événement de la Société Nationale des Chemins de fer Français,  ce mercredi 21 janvier 2009 entre 17h et 18h.

Pour ce nouveau Chat ferré, la SNCF pouvait  » créer l’événement « ,  en utilisant le mot français ♥ pour dire le chat anglais ; et comme il est écrit :   » Venez dialoguer en direct avec … » son Président,  ce dernier pouvait  alors nous inviter à un Dialogue événement. Dialoguer vaut toujours mieux que jouer au chat et à la souris !

 

NB        ♥   le mot français   

Les publicitaires qui jouent beaucoup au chat et à la souris avec nous et notre argent raffolent du chat anglais. Dans leur jargon, ils le conjuguent soit à l’impératif :  » Chat(t)ez !  »  soit  à l’indicatif présent :  » Je tchate avec mes amis dans la rue  » D’où la morale de leur fable : «  Vous (t)chat(t)iez, j’en suis fort aise, et bien payez maintenant ! Cependant le chat anglais peut améliorer notre diction de la même façon que les chaussettes de l’archiduchesse. Répétez dix fois «  tchateras -tu dans le tchat du Kamtchatka ?  »    …

Le chat modéré  (le monde.fr 5.03.09 ) permet aussi de dialoguer  sur la consommation immodérée d’alcool chez certains jeunes   ;  d’où la devise du chat modéré :  » du lait, encore du lait, toujours du lait. « 

        10.03.09 On peut lire sur le monde.fr  l’annonce de  Tous les prochains chats de mars, que l’on distinguera facilement des lièvres et des violettes de … mars.
Le chat en cour(s)  sur la suppression du juge d’instruction avec   » Philippe Léger, président du comité de réflexion sur la justice pénale [qui] estime que  » le juge d’instruction apparaît comme un personnage ambigu« .
Déjà Jean de La Fontaine dans sa fable Le chat, la belette et le petit lapin l’avait dit de Raminagrobis … » Un chat faisant la chattemite,/ Un saint homme de chat, bien fourré, gros et gras, / Arbitre expert sur tous les cas. / Jean Lapin pour juge l’agrée./ Les voilà tous deux arrivés devant Sa Majesté fourrée (…) ».

         30.03.09  Le Monde.fr présente grossièrement le chat : Adjani sans son flingue  suite au succès du film de J-P Lilienfeld  » La Journée de la Jupe  » sur Arte.
1.04.09  non moins grossièrement, lemonde.fr ne le donne pas à lire ,  tout en laissant le carré pour la première réaction. MécontentNe donnant pas ma langue au chat, j’ai répondu :  » C’est la mère Lemonde qui a perdu   le chat  d’Isabelle !  Heureusement, on l’a retrouvé sur Télétchat ! Non pardon, sur Télérama  ! – sur telerama.fr un chat est un tchat« … le chat n’est pas perdu / sur l’air du tra la la ….!  »  ma réponse a bien pris à rebrousse-poil la moustache  de la mère Lemonde qui l’a  jetée  ! Mécontent  6.04.09 Est-ce le père Lustulu ? mais une mise à jour courtoise est apparue avec le début du chat : Isabelle Adjani :  » Je ne me rends pas compte du temps qui passe « 

        Une (petite) lueur cependant sur le monde.fr         on ne dit pas l’intégralité du chat  mais l’intégralité du débat ! Serait-ce suite à une intervention d’une célèbre amie des bêtes et de sa fondation ?

Sur libération.fr, le chat s’écrit aussi le tchat. Et le prochain tchat du 6.03.09 a pour sujet : « Les côtes de bettes » d’où la recette préférée du tchat :  » les bettes à la betchatmel  » 🙂
… et l’hiver prochain y aura-t-il un tchat sur le rhume Atchatchoum… à vos souhaits !

1er juin 2009            On a vu le chat  * de Marcel Rufo, pédopsychiatre          

Ou comment, selon le chat de Marcel Ruffo, le chat n’étant pas supérieur au bébé ;-) on peut bien dormir avec  son bébé comme avec son chat.  Si le chat et le bébé deviennent  » collants , anxieux « , c’est justement parce qu’ils en avaient besoin !

* vidéo  Le mieux c’est d’en parler     sur france 3.fr

NB     Selon un rituel anglais de baptême au XIV ème siècle *  
le célébrant disait : (…)  »  que cet enfant (…) ne dorme pas près de son père et sa mère jusqu’à ce qu’il puisse dire  » Ecartez-vous  » [ prescription visant à empêcher les morts d’enfants par étouffement accidentel ou volontaire] … »

…….  le rituel ignore le chat, créature par trop diabolique
;-) ..…….…… * La vie quotidienne pendant la guerre de cent ans. France et Angleterre Philippe Contamine  Hachette

 

     à suivre….           

21 janvier 2009   Commentaires fermés sur Un chat n’est plus un chat

Principe de précaution : veiller sur les plus fragiles

              

Dans l’espace public fermé, la loi a réussi à redonner aux fumeurs le respect des autres, et tout particulièrement des enfants beaucoup plus fragiles qu’eux.

Mais c’est aussi à  nous, parents, de veiller  sur la santé  de nos adolescents ;  une santé que peuvent fragiliser l’alcool et le tabac, auxquels s’ajouteraient désormais, en une chimie redoutable pour le corps et pour l’esprit, le cannabis et la cocaïne fabriqués par les mafias.   

Pour parler franc, avec  ces dernières substances, nos adolescents courent le risque de fréquenter des délinquants et de glisser à la fois dans la multidépendance, l’échec scolaire et la complicité anti-police.

Il nous faut appliquer le principe de précaution :
* en les protégeant, en ne les laissant pas seuls sous l’ influence  des mensonges des publicitaires et  des revendeurs
* en rétablissant  la vérité sur cette culture dite jeune que la société marchande – licite ou illicite- veut leur imposer pour décupler ses ventes, et qui les met si gravement en danger.

Si nos adolescents nous font sincèrement confiance, ils pourront apprendre à résister à ces marchands d’illusions, apprendre à être (à nouveau) responsables et fiers d’eux-mêmes.                       

             

  NB            Les parents doivent SAVOIR que,  tous  médias confondus (presse magazine, radio, tv, cinéma, internet, jeux vidéo etc.),   chacun(e) de leurs enfants a été, est ou sera confronté(e) à la violence , à la pornographie, à la pédophilie, aux publicités mensongères sur les drogues etc.  Ainsi dans LA VRAIE VIE  en   France, il n’y a plus aucun espace où l’enfance puisse se vivre paisiblement. Je sais, c’est terrible, c’est affligeant, mais le nier serait ajouter l’aveuglement à l’inacceptable..   

                      Les parents doivent SAVOIR que  lorqu’ils LAISSENT leurs filles ou leurs fils de 13 à 18 ans, SORTIR le vendredi soir, le samedi soir et pendant les longues vacances scolaires jusqu’à 4 heures du matin, ils devraient être eux-aussi prêts pour la promenade,  ils découvriraient tout près de chez eux, la drôle de vie  noctambule de leurs enfants…. 

 Info    Un joint de cannabis  jusqu’à 5 fois plus nocif qu’une cigarette :
… »La consommation de cannabis est associée à une dégradation du fonctionnement des bronches, avec obstruction respiratoire, ce qui sollicite davantage les poumons. Les fumeurs de joint souffrent de respiration sifflante, de toux, d’oppression de la poitrine, d’expectorations.
 Cette étude [de l’Institut de recherche médicale de Nouvelle-Zélande], publiée dans la revue spécialisée Thorax, a été réalisée sur 339 patients adultes répartis en quatre groupes : les fumeurs de cannabis, les fumeurs de tabac, les fumeurs de tabac et de cannabis, et les non-fumeurs. Chaque participant a été soumis à des examens de tomodensitométrie des poumons (scanner à rayons X assisté par ordinateur) et à des tests respiratoires.
L’équivalence entre un joint et « 2,5 à 5 cigarettes » est cohérente avec les niveaux de goudron et de carboxyhémoglobine qui sont de trois à cinq fois plus élevés pour un joint que pour une cigarette. La carboxyhémoglobine est une forme d’hémoglobine associée au monoxyde de carbone qui est un gaz très toxique.  (Lemonde.fr avec Reuters 31.07.2007)

MILDT 2009 paroles vraies sur les drogues illicites Et si ton dealer te disait la vérité ?

UNAF – Colloque du 24 janvier 2009  » Le cannabis : ce n’est pas seulement les enfants des autres  »
                                            Ecoute cannabis : 0811-912-020.            

10 janvier 2009   Commentaires fermés sur Principe de précaution : veiller sur les plus fragiles

Une tarte à la crème

          … à mettre dans le corbillon du réveillon             

 Avec cet extrait du dialogue entre Arnolphe/  (rôle tenu par Molière -l’auteur- et son ami Chrysalde (Acte I Scène 1) dans L’Ecole des femmes -1662

……………………………………………………………

 (v. 73) Arnolphe
 Mon Dieu, notre ami, ne vous tourmentez point ;
Bien huppé qui pourra m’attraper sur ce point.
Je sais les tours rusés et les subtiles trames
Dont pour nous en planter* savent user les femmes,
Et comme on est dupé par leurs dextérités ;
Contre cet accident j’ai pris mes sûretés ;
Et celle que j’épouse a toute l’innocence
Qui peut sauver mon front de maligne influence.

Chrysalde
Et que prétendez-vous qu’une sotte, en un mot…

Arnolphe
Epouser une sotte est pour n’être point sot.
(…)   Moi, j’irais me charger d’une spirituelle
Qui ne parlerait rien que cercle et que ruelle,
Qui de prose et de vers ferait de doux écrits,
Et que visiteraient marquis et beaux esprits,
Tandis que sous le nom du mari de Madame,
Je serais comme un saint que pas un ne réclame ?
Non, non, je ne veux point d’un esprit qui soit haut,
Et femme qui compose en sait plus qu’il ne faut.
Je prétends que la mienne, en clartés peu sublime,
Même ne sache pas ce que c’est qu’une rime ;
Et s’il faut qu’avec elle on joue au corbillon
Et qu’on vienne à lui dire à son tour :  » Qu’y met-on ?  »
Je veux qu’elle réponde :  » Une tarte à la crème  » ;
En un mot, qu’elle soit d’une ignorance extrême ;
Et c’est assez pour elle, à vous en bien parler,
De savoir prier Dieu, m’aimer, coudre et filer.

Chrysalde
Une femme stupide est donc votre marotte ?

Arnolphe
Tant, que j’aimerais mieux une laide bien sotte
Qu’une femme fort belle avec beaucoup d’esprit.
………………………………………………………………..

……….fin de la scène 1 : Chrysalde s’en allant
Ma foi, je le tiens fou de toutes les manières. 

………………………………………………………………………..

 * des cornes 

                                                                                                     

                                          

 

30 décembre 2008   Commentaires fermés sur Une tarte à la crème

” Soyez patientes… on arrive ! “

  Intéressante soirée Théma Le mâle du siècle *  sur Arte, le 9 septembre 2008,  avec deux documentaires : Où sont les femmes ? **de Cyril de Turckheim  et Les monologues du pénis ***de Laurent Fléchaire et François Bordes ;  propos masculins croisés et toniques sur la (ou les) femme(s) … mais avec suffisamment de discrétion et de pudeur pour que l’on n’en sache pas trop….

 J’ai préféré le second où en groupe, ils trouvent  le courage de parler vrai, de chercher à mieux réfléchir sur eux-mêmes, à mieux comprendre  leur vie de couple. Ils disent sans tabou leur souffrance, leur peur mais aussi l’attachement à leurs enfants, et leur formidable envie d’être heureux avec celle(s) qu’ils aiment.

Pour finir, ils adressent chacun sur une petite ardoise un court message aux femmes,  qui vaut par sa spontanéité et sa sincérité. J’ai craqué pour deux d’entre eux :  » Soyez patientes  »  et  » On arrive !  » comme une invitation à leur faire confiance dont l’écho pourrait sûrement parvenir jusqu’à la gent  féminine…

…Rassurée qu’elle serait par leurs messages aux hommes  :  » Ouvrez-vous, n’ayez pas peur ! « ,  » Soyez authentiques « ,  » Affrontez vos propres faiblesses « .

 Ainsi, une fois banalisée la  » libération sexuelle « , on pourra repenser aux devoirs que confère le plaisir de donner la vie à d’adorables bambins. Le temps sera alors venu  de passer des monologues au dialogue, afin de ne plus laisser filer tout le bonheur d’être ensemble … quelques instants de plus.

 Vous avez dit patience ?  Il faudra sûrement qu’elle soit réciproque et toujours dans le respect de l’autre, avec ce je ne sais quoi de tendresse…  mais vous le savez bien.                                             

* Le mâle du siècle    

**  rediffusions les 22 et 29 septembre 2008

***  rediffusions les 22 septembre et 3 octobre 2008

                                               

16 septembre 2008   Commentaires fermés sur ” Soyez patientes… on arrive ! “