Ubu a dit : si je compte 300 000 citoyens au Trocadéro …

Dimanche 5 mars 2017    Apostille  à 11 h 30   /   À 15 h  « Au Trocadéro… c’est une marée humaine. »

Ubu a dit : si je compte 300 000 citoyens au Trocadéro, je ne vous imposerai pas le candidat A. Juppé-du-plan-B

Mais c’est 300 000, pas un de moins …  Ainsi a parlé Ubu-roi-des-médias, c’est son dernier tour … c’est le dernier (ou l’avant-dernier?) maillon de « la stratégie de communication » du clan Hollande-Macron-Bayrou contre François Fillon.

C’est 300 000, ou Ubu-roi-du-tribunal- des- médias  déclarera nulle et illégale, la légitimité républicaine de l’élection à la Primaire de la droite et du centre du candidat François Fillon.

Pourquoi pas la cage aux lions ou la main dans le feu, comme un retour au  « jugement de dieu » des temps anciens…

C’est l’irrationnel de la pensée magique  comme moyen de « fabrication du consentement » (1) :

 —— Il pleuvait, il n’y avait que  …  000 citoyens au Trocadéro, donc il n’a plus le droit d’être candidat à la Présidence de la République —-

___________

OU comment se finit le mandat de François Hollande, dont une des promesses était « le changement- c’est- maintenant » en 2012.

SI par le- dieu- du- calcul- du- Trocadéro, François  Fillon n’avait plus  le droit de continuer sa campagne électorale, c’est qu’en effet, il y aurait eu un changement.

Le 5 mars 2017, nous ne serions plus dans la même République !
_______________

Apostille

Le 1er mars 2017 Laurent Wauquiez, vice-président du parti Les Républicains, a eu le courage de dire : «Si François Fillon se retire « c’est l’apocalypse» (2).
Et ce
5 mars 2017, le Journal du Dimanche le cite « Je suis écœuré par ceux qui collaient Fillon pour obtenir un poste gouvernemental et qui le poignardent dans le dos dès qu’il a mis un genou à terre. Quel manque de dignité… »

… Pendant ce temps, les rivaux  de F. Fillon à la Primaire de droite et leurs proches, n’ont eux  … que le courage de fuir  … pour se regrouper derrière A. Juppé le deuxième, donné sur le champ par un sondage (!), vainqueur le 7 mai 2017…. C’est un vrai sondage -façon SIG service d’information du gouvernement/ pour les médias/ comme pour la Primaire/ qui le dit, alors c’est vrai (?).

A. Juppé-du-plan-B,  candidat favori  de l’Élysée, devient un « miracle » pour les lâches fuyards de la droite.
————————————————————————————————-

1 Cf. « Il n’aura échappé à personne que le postulat démocratique… »

2  Marc de Boni 01/03/2017  Le Figaro.fr

______________________________

    Merci pour la photo à © Christian Larnet pour Dreuz.info / ajoutée le 6.03.2017

  … On se souvient que  Christophe Barbier, directeur de la rédaction de l’Express*, déclare depuis le 1er février 2017 : « François Fillon est éliminé de la course »…

*… L’Express de MM. Drahi et Laufer…

Vers un coup d’Etat politico-judiciaire en France ?

◊ 14 février 2017    
18 février 2017 / la journée du 16 février  2017/ le déni de la présomption d’innocence.
♦♦  16 -22 février 2017 / » l’exemplarité » de François Hollande « au sommet de l’État ».
♦♦♦  26 février 2017 /  le communiqué de presse final de la Procureur Houlette au  soir du 24 février 2017 sur l’ouverture d’une information judiciaire avec trois juges d’instruction ♦♦♦
……………………………..

Jusqu’à ce jour (14 février) tout se passe « farouchement » bien pour le  pouvoir politico-médiatique de François Hollande.
Ils en sont sûrs.  Foi de milliardaires !   Si E. Macron est élu président de la République française le 7 mai 2017, le ci-devant Hollande aura réussi son coup d’État politico- judiciaire- médiatique !

Pas un grain de sable dans la machinerie exécutive du gouvernement Cazeneuve, dont la force est démultipliée par la machinerie médiatique qui s’est emballée  24 h sur 24,  depuis 21 jours  !

Et pour briser définitivement la légitimité de François Fillon, seul candidat largement élu dans la transparence de la Primaire de la droite et du centre, le président Hollande a gardé dans sa manche, une arme fatale.

C’est le moment, car la période fixée pour le dépôt des 500 parrainages d’élus exigés pour chaque candidat,  au Conseil constitutionnel, approche, ce sera du 23 février au 17 mars 2017.

Ainsi, il ne reste plus que 8 jours, à Mme Houlette, Procureur du Parquet national financier, pour  choisir dans l’arsenal judiciaire, la meilleure flèche pour invalider la candidature de François Fillon et flétrir son honneur.
En effet, comment concevoir que le  pouvoir politico-médiatique puisse gâcher pendant ce dernier laps de temps,  l’effet d’aubaine des articles du Canard enchaîné ?

D’ici le 23 février 2017, il y a fort à penser que Mme Houlette ne classera pas  « L’AFFAIRE » de  sa carrière,  et qu’elle commandera  :
soit d’ouvrir une information judiciaire en nommant un juge d’instruction,
soit le renvoi direct de F. Fillon devant un juge du Tribunal correctionnel.

Alors tout sera « farouchement » en place pour désorganiser gravement le processus de l’ élection présidentielle, en supprimant le candidat de l’opposition de la droite et du centre.

 Tout cela ressemble fort à la survenue imminente         

 d’un coup d’État politico-judiciaire en France.
—————–

—– Suite de la procédure de tentative de coup d’État politico-judiciaire—-

 ♦  Que s’est-il passé Le 16 février 2017 ?

La Procureur, dans un communiqué, a fait savoir que « L’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) lui a remis le 15 février 2017, les premiers résultats de l’enquête préliminaire qui lui a été confiée le 25 janvier 2017.(…) ».

Mme Houlette  ayant oublié -une fois de plus- qu’elle avait le devoir de dire que François Fillon était toujours,  en ce  16 février 2017,  présumé innocent,  déclara : « En tant qu’autorité de poursuite, il est de mon devoir d’affirmer » qu’il n’y aura pas , « en l’état, un classement sans suite de la procédure. »

À réfléchir sur le communiqué, on remarquera la distorsion entre  « le devoir d’affirmer » que « l’Affaire » ne sera pas classée,  au vu « des premiers résultats de l’enquête préliminaire qui lui a été confiée le 25 janvier 2017″, et le fait que ni ces premiers résultats ni les attributions « en l’état » du Parquet national financier, ne lui donneront « le droit d’ouvrir une information judiciaire » contre le député Fillon, candidat élu lors d’une Primaire en vue de l’élection présidentielle d’avril-mai 2017.

Le 16 février 2017, le même jour, encore un hasard (?), François Hollande, à Rennes, a glosé sur son exemplarité au sommet de l’État. Serait-ce  pour sa façon exemplaire d’accueillir  à l’Élysée ses deux concubines  ?
Didier Migaud, dans son dernier rapport de la Cour des comptes du 15 juillet 2016 (p.20)* lui signale  pourtant ce qu’il devrait faire « dans un double souci de transparence et de cohérence (…) »… pour montrer l’exemple.

_______________

* p.20  (…)  La Cour réitère sa recommandation que soit précisé, dans un texte public, le régime juridique des objets mis à la disposition de la Présidence. (…)  Enfin, elle insiste pour que soient intégrés dans le budget de la Présidence les crédits nécessaires à la couverture des frais engagés par le Mobilier national pour restaurer les meubles ou objets rendus par elle. (…)   [note 29 Ce budget devrait intégrer le stock des sommes dues (…), soit une somme totale de 0,5 M€, auxquelles s’ajouteraient en 2016 les frais de restauration du salon doré (bureau du président) pour un montant évalué à 0,2 M€.]

♦♦   22 février 2017 :   » l’exemplarité » de François Hollande « au sommet de l’État ».

Cf.  Photo officielle et carnet rose de 2012 à 2017  

On remarquera que sur le site de l’Élysée, les deux photos du Salon doré – Présidence de la République ont été supprimées (?), seules restent les légendes…    Pourquoi ?

Le Canard enchaîné aurait-il  la vraie réponse ?
Le Canard enchaîné  communiquerait-il  le montant des frais engagés par le Mobilier national pour restaurer les meubles ou objets rendus par la Présidence ?
… Mais non ! Pour Le Canard enchaîné, seuls les articles accusateurs du candidat Fillon  pouvaient lui procurer la manne de cent à cent cinquante mille exemplaires de plus, chaque semaine  …. Il n’en est qu’à sa cinquième semaine !
… On l’attend mercredi prochain, le 1er mars … et les suivants… jusqu’au  mercredi 10 mai 2017, bien sûr !

———————————–

♦♦♦  26 février 2017
 /  le communiqué de presse final de la Procureur Houlette au  soir du 24 février 2017   ♦♦♦ 

Le coup d’État politico-judiciaire du gouvernement PS du président Hollande et de ses alliés milliardaires des médias en faveur de l’élection du « farouche candidat du centre » Emmanuel Macron continuera à se déchaîner dans les médias.

Le  Canard  enchaîné  va encore  réjouir tout ce beau petit monde ; du mercredi des Cendres à la fin du Carême, ce sera la fête, Mardi gras tous les jours,  pour l’ami Macron !

Toujours grossièrement machiavélique, – sans en informer les avocats du candidat Fillon-  le communiqué de la Procureur « tombe pile » dans les médias, à l’heure de sa réunion électorale à Maisons-Alfort (Val- de-Marne).
La ficelle est toujours aussi grosse ; il s’agit de  brouiller une fois de plus dans les médias son discours, surtout  quand il déclare, par exemple : » Si Emmanuel Macron était en situation d’appliquer son programme, il réussirait l’exploit de faire pire que Hollande».

……….. à suivre  ………….

__________________________________________♠

 

Macron dit aussi : « Je vous aime farouchement ! »

11 – 12- 17  février 2017      ♦  et   ajout  le 10 mars 2017

________________________

Aucun orateur politique ne nous l’avait dit avant LUI,  Emmanuel Macron !

Lui, L’Énarque, l’hologramme de Narcisse qui fascine  !

Lui, le « ministre  dilettante et intérimaire »  de  l’Économie qui a valu à F. Hollande  d’être interdit  de second mandat  !

Lui, le chouchou de François Hollande et de Ségolène Royal ! Et de quelques autres  (1) 

Lui, le jeune grand-père des sept petits-enfants de son épouse !

Lui, le « déjà-ÉLU »  qui, comme Alain Juppé avant le premier tour, est né sous la bonne étoile des instituts de sondage ♦ !

Lui, le « déjà-ÉLU » qui séduit partout, dans tous les médias de Paris Match à France Info,  depuis le mois d’avril 2016  !

 LUI, Emmanuel Macron, le 4 février 2017, au palais des Sports de Lyon, a clamé haut et fort :

  « Je vous aime farouchement ! »

Et, enfin, la lumière fut !  Tout s’éclaira   ! 

LUI, Emmanuel Macron vit que cela était bon pour lui,  tant le peuple candide  semblait y voir son vrai programme économique et social !

LUI « déjà-ÉLU » voyait dans le futur, son hologramme de président,  remerciant le peuple !

—————————-

♠  16 -17 février 2017

Aperçu sur le vif  de la campagne électorale  d’E. Macron  !
où  l’on vous dit  : « Likez » !  
*Chronique de la Team Ambiance4 février 2017 .

Ambiance du palais des Sports
de Lyon,
 en présence de M. Gérard Collomb, sénateur maire PS, président de la métropole de Lyon.

⇒ Voir et entendre Gérard Collomb s’égosiller pour faire acclamer le candidat Macron  dans la vidéo « Play … Rewind ». / à 9’13.

….. ………………..
*Les membres fan  doivent être rivés à leur application Telegram car c’est ainsi que le chef de la team Macron  les télécommande  :
Extrait  » Ça va commencer à 15h 30-16 h. Tout au long du meeting on vous enverra des  consignes pour mettre le feu dans la salle !! Il va falloir être à fond, on veut vous entendre applaudir, chanter à coup de « Macron Président », de « En marche » etc… TOUT absolument tout ce qui pourrait mettre le feu à cette salle est permis ! Les Helpers si vous n’êtes pas staffés, vous êtes invités à vous joindre à nous !  » /vidéo « Play …Rewind ».
…………………………..

……Et ce soir-là,  voilà le résumé de France Info :
  France info – France Télévisions / « Ce qu’il faut savoir   Camille Caldini / Pierre Godon / Clément Parrot/ – publié le 04/02/2017  :
« Une enquête, réalisée par BVA-Salesforce,  le donne (Macron) au second tour de la présidentielle avec 21-22% d’intentions de vote, et finalement vainqueur face à Marine Le Pen (66%-34%) dans la course à l’Elysée. » France Info ? Helper ?

____________________________

♦  Note complétée  le 10 mars 2017

 1  « Patrons, économistes, élus… Découvrez les proches du candidat Emmanuel Macron » de Sophie Lécluse / 28/05/2015-mis à jour 16/11.2016 / Capital.fr

 

_____________________♦

Macron canarde !

Mercredi 8 février 2017 – Note revue et corrigée le 9 février 2017
Je ne suis plus depuis longtemps une abonnée au Canard enchaîné ♠.

… et cela risque de durer …  Puisque  depuis  le mercredi 25 janvier 2017, point n’est besoin de l’acheter pour le lire … Le Canard est partout « vêtu  de probité candide et de lin blanc ».

le Canard  est devenu l’accusateur public, aux ordres …  de Macron et de ses milliardaires !

Quel  regain de pouvoir et de célébrité pour le Canard de patauger à leurs côtés , dans la mare fangeuse de la fin du quinquennat de François Hollande !

Ah ! la probité partout !    Ah !  Quelle merveille !

À voir ricaner les « commenteurs » pardon, les commentateurs,  sur les plateaux de télévision,  émerge  l’impression nauséeuse que grâce au Canard, E. Macron « vêtu  de probité candide et de lin blanc »,     L’ ÉLU de  MM. Bergé, Drahi, Soros, Hermant…  tous compères « vêtus  de probité candide et de lin blanc », serait  déjà ÉLU président de la République française.

Comment pourrait-on  supposer,  qu’au nom de l’égalité et de la probité, le Canard ait le courage de détailler – pour que l’on fasse de justes comparaisons-, dans sa parution du 15 février,  le patrimoine de M. Macron et de son épouse, avec les déclarations fiscales et l’origine de leurs biens   …  et pour le 22 février, le patrimoine de M. Hamon et de son épouse ?(où l’on apprendrait qu’ils ont quelques beaux appartements et grandes maisons, et plus de 750 euros par mois pour vivre )…

Comment pourrait-on  supposer que  Mme la Procureur de la République Houlette,  « vêtue de probité candide et de lin blanc financier « , n’attende que les articles du 15 et du 22,  pour les interroger ?

 Ah ! la probité partout !    Ah !  Quelle merveille !

Hélas ! C’est dans mes rêves !

Dans la vraie vie, pour Macron, le Canard canarde François Fillon, en pondant depuis 15 jours, trois articles sur lui, et je pense que dans 20 jours, il aura pondu son sixième pour le mercredi des Cendres, le 1er mars 2017.
Assez sinistre,  cette coïncidence avec le jour des Cendres !

Aura-t-il alors gagné « la palme d’or du Canard de la gauche Macron » sur les cendres de la vox populi des 4 300 000 citoyens qui ont élu leur candidat F. Fillon à 66,5 %  le 27 novembre 2016, pour qu’il se présente à l’élection présidentielle  de 2017 ?

……  Pendant que Macron canarde ………..

……………. »Vox populi  Vox dei »   dit le proverbe ……..

___________________

♠ Le Canard enchaîné – journal satirique, ami de F. Hollande-

Cf. Une fin de quinquennat au goût de fiel et de cendres

Embastiller un rival dans la France républicaine avant les élections de 2017

5  février 2017 : depuis 10 jours     15 février 2017 : depuis 22 jours

Dans le royaume de France, sous la Régence, le jeune François-Marie Arouet, coupable d’une épigramme en latin contre  Philippe d’Orléans, fut enfermé en 1717, pour onze mois à la Bastille. Il n’était alors qu’un fâcheux esprit aux écrits satiriques, qui à sa sortie de prison …  allait prendre le nom de Voltaire…

Et trois cents ans plus tard, comment s’y prend-on  pour embastiller  François Fillon,  désigné comme « fâcheux » pour l’exécutif  PS  et son plan M comme Macron, ou comme Machination médiatique ?

C’est simplissime, puisque tout a été finement préparé… par le gouvernement du président Hollande et le ministère de la Justice de  Mme Taubira, en 2013 – 2014.
D’abord, la création d’un procureur de la République financier,  le 5 novembre 2013,  puis par décret du Président de la République, en date du 30 janvier 2014, la nomination de Mme Eliane HOULETTE, avocat général près la cour d’appel de Paris, nommée avocat général à la Cour de cassation pour exercer les fonctions de procureur de la République financier près le tribunal de grande instance de Paris.

Dans le contexte de la circulaire du 31 janvier 2014,  Mme Taubira a expliqué que la fonction de procureur de la République financier s’exerce selon des critères précis concernant  «la personnalité de l’auteur ou de la victime» la circulaire cite notamment les élus – ou encore de la «médiatisation possible ou effective de la procédure».

Il ne restait plus qu’à « activer » les intermédiaires entre le gouvernement et le Canard enchaîné (source médiatique de la machination)… C’était le sujet de la note précédente : Une fin de quinquennat au goût de fiel et de cendres .

Le 25 janvier 2017, le jour-même de la parution de l’article (!)  Mme Houlette était prête ! Elle ouvrait une enquête préliminaire sur François Fillon, candidat de la droite et du centre, pour le Premier tour de l’élection présidentielle d’avril 2017.

Depuis, la fureur médiatique atteint son paroxysme…..
…………..Qui diable y résisterait ?

____________________________________

Cf. Le Monde du Droit Le magazine des professions juridiques

Décret du 30 janvier 2014 portant nomination (magistrature)

___________________

                                   ♦ Apostille ♦

Dans la scène 8 de l’acte II du Barbier de Séville, Beaumarchais concluait : « Qui diable y résisterait ? »

♦ NOUS si on résiste  en ayant conscience que l’enflure de la calomnie contre François Fillon n’est que la volonté d’un pouvoir honni par les Français, qui se venge en donnant en pâture des informations privées, par le truchement d’un hebdomadaire, aux médias des patrons milliardaires et soutiens de la candidature du ministre démissionnaire,  afin d’imposer  « leur candidat Macron»  par les moyens les plus vils.

♦ NOUS si on refuse de s’incliner devant leur calomnie déferlante, partout, dans tous leurs médias et  réseaux sociaux, depuis le 25 janvier 2017… ♦ depuis 20 jours, 24 heures sur 24…

♦ NOUS car s’incliner  devant cette pratique indigne, c’est renoncer à la présomption d’innocence de François  Fillon, à la démocratie, au libre-arbitre de chacun et chacune d’entre nous, c’est faire allégeance au pouvoir démesuré de l’argent de ceux qui nous méprisent  et nous manipulent  honteusement.

♦ NOUS car s’incliner devant leur calomnie, c’est jurer aux ultras riches qu’ils gagneront encore à la prochaine élection présidentielle de 2022, puisqu’ils seront encore plus riches, encore plus puissants.

♦ NOUS car s’incliner devant leur calomnie, ce serait leur redonner le droit d’embastiller qui bon leur semblerait, comme sous l’Ancien régime, « singulier moyen de se défaire d’un homme », pour Beaumarchais comme pour NOUS.

♦_____________________________♦