Mettre en résonance les médias et la vie réelle avec juste une petite pointe d'audace.
Random header image... Refresh for more!

« … jeu de piste dans l’histoire de l’art du XXème siècle « 

27.08.09                    


 Je m’étais étonnée du
  silence total des journalistes critiques de cinéma * du journal Le Monde, à propos du film Musée haut Musée bas de Jean-Michel Ribes. L’ explication était toute simple :  l’art contemporain est totalement tabou  parce que beaucoup trop rentable pour être ridiculisé !

 Ils savaient tous que Jacques Charlier, artiste belge,  préparait (depuis  1973) une série de ” 100 sexes d’artistes ”  et qu’il la présenterait  avec les félicitations du  ministre de la culture de la communauté française de Belgique à la Biennale de Venise 2009. Et cela ressemble fort au sujet de l’exposition dans le film !

Ce qu’ils ne savaient pas, c’est que la série ne serait pas retenue et que la ville de Venise ne voudrait pas non plus des dessins sur ses murs. D’où l’accusation de pudibonderie de Harry Bellet, dans son article Le Monde 1.08.09 Les zizis de J. Charlier, jeu de piste dans l’histoire de l’art du XXe siècle.

Le critique  d’art cherche désespérément à  nous faire découvrir le génie de l’artiste avec l’exemple du sexe de Damien Hirst “ découpé en tranches ” comme ses veaux,  celui de Jeff Koons  “gonflé comme une baudruche ” etc.  Pour celui de Marcel Duchamp, je ne saurais dire si Jacques Charlier a évité la facilité

Verra-t-on prochainement la série au château de Versailles ? Le conservateur, ancien ministre de la culture et  friand du homard en plastique et des aspirateurs balais de Jeff Koons est sans nul doute en train d’y réfléchir …

*     cf. ma note Le musée dans tous ses états  / rubrique cinéma