Petite mythologie de l’ère Jupiter-Macron

12  – 20 août – 6 septembre  2019           

 

Le dieu Jupiter-Macron a dans le gynécée de l’Olympe élyséen , trois déesses dont le rayonnement éblouit la France entière, bien au-delà du périmètre de sécurité des gendarmes, entre le palais de l’Élysée et le pavillon de la Lanterne.
Depuis qu’il nous les a présentées, les gazettes, les radios et les télévisions en font quotidiennement des portraits flatteurs et des éloges vibrants.

 

  ♦ Sa première déesse, Junon-Brigitte à l’éternelle jeunesse, riche héritière de la célèbre dynastie des Macarons, est aussi sa  première dame.
Elle compte parmi ses excellents amis et soutiens en espèces sonnantes et trébuchantes, des banquiers comme le baron de Rothschild et son épouse Olimpia (sic), ou autres milliardaires fort prisés, comme Arnault-de Vuitton-Moët- et- Chandon etc.
Comme son divin époux, elle aime les jeunes et beaux poètes (1), tels ceux qu’ils avaient invités dans leur Olympe élyséen, pour leur plus grand plaisir, lors de leur première Fête musicale.

 

  ♦  La deuxième, Minerve-Belloubet, déesse de la Justice enchante le palais quand elle apparaît coiffée de son hijab masquant ses cheveux et son cou (sic), et portant sur le bras, l’abaya noire, offrande à Jupiter du prince héritier d’Arabie saoudite, Ben Salman (2).

Le satyre Belattar (3)  a reçu de Jupiter l’ordre d’accompagner Minerve-Belloubet, avec le bandeau de la Justice sur les yeux,  à chaque nouvelle épreuve sportive de l’Olympe.

Elle montre ainsi « l’exemple aux simples mortelles », suivant le précepte du faune Aurélien Taché, amoureux fou des nymphes emburqinées de la Sorbonne et des piscines olympiques municipales du Mont- de l’Olympe-Saint-Denis.

Ce faune, écho de Jupiter, Junon, Minerve et Vénus, les ravit quand il chante avec sa lyre :
                          « le hijab démocratise la pratique sportive ».

C’est lui qui prédit  que les prochaines championnes des Jeux olympiques de Paris, en natation, en course et en saut à la perche, seront des musulmanes en burqas et en burqinis de compétition.


           ♠ 26 août 2019   / La loi de création bioéthique d’orphelins et d’orphelines de père de Jupiter-Macron, réclamée par tous « les  marcheurs » (sic)  sera présentée le 24 septembre 2019, devant l’Assemblée nationale. 
   
♦ ♦ Car Minerve-Belloubet est aussi, avec son Jupiter-père-Macron, la déesse de la création bioéthique d’un orphelin de père par insémination artificielle, [bien connue des éleveurs]pour un couple de femmes, à l’état-civil : mère (1 )  et mère  (2) . . . père inconnu ?. . .
La mention : « de père inconnu » ne résonnera que plus tard dans l’oreille de l’enfant  …

Quant à la femme seule, pour la création bioéthique d’un orphelin de père, il suffira pour l’état-civil, de l’inscription : mère . . . père inconnu ? . . . 
La mention  » de père inconnu »  résonnera aussi plus tard, dans l’oreille de l’enfant … 

Vers 2020-21 (?). . .  viendra, à n’en pas douter  à l’ordre du jour,  la création bioéthique d’un orphelin de mère… pour un couple d’hommes, à l’état-civil : père (1 ) et père (2). . . mère inconnue ?. . .
Ce sera la grande victoire politique – à défaut d’être humaniste- des homosexuels en marche pour la gestation par mère porteuse inconnue ou GPMPI « . . .

La mention : « de mère inconnue » ne résonnera que plus tard dans l’oreille de l’enfant   …

Ainsi, « le Parlement des marcheurs » aura décrété, avec sa majorité -de-la-république-bioéthique-en-marche  que :
   Désormais, grâce à  Jupiter-Macron, l’enfant n’a plus besoin ni d’un  vrai père, ni d’une vraie mère, puisque le microscope du Comité national de bioéthique « a aperçu » pour lui, son père dans un spermatozoïde, ou sa mère dans un ovocyte   …  

 
…… Et la troisième mais non la moindre :

  ♦ Vénus-Schiappa, la déesse de l’Égalité entre les femmes et les hommes en France, toujours vêtue de tenues légères ou transparentes afin de prouver au monde …  combien elle est égale …  à elle-même.

Elle a un tel sens de l’Égalité  qu’elle en  perçoit l’absence, dans la présence « des hôtesses de podium » qui entourent et embrassent le coureur, vainqueur de l’étape dans le Tour de France … Alors qu’il n’y a pas « d’hôtes de podium  » pour une femme !
À noter cependant côté embrassade, que ces charmantes jeunes femmes avec bouquet ou peluche, en font beaucoup moins que Jupiter-Macron  tapotant, caressant, et bécotant sans se lasser.

Un autre dossier de Vénus-Schiappa est celui de l’excision rituelle des petites filles mais la déesse de l’Égalité entre les filles et les garçons oublie que la circoncision rituelle des garçons  selon les religions juive et islamique est aussi barbare.

♠ D’ailleurs, Vénus-Schiappa de l’Égalité entre les femmes et les hommes est  totalement aveugle et insensible à l’insupportable Inégalité femmes-hommes, que la très « virile et guerrière » religion islamique impose aux femmes qui ne peuvent se cacher …  derrière une barbe.
♠ Pour Vénus-Schiappa comme pour Minerve-Belloubet, l’Égalité entre les femmes et les hommes doit rester impérativement interdite, pour les femmes de la tribu islamique.
⇒ ⇒ Et plutôt que d’assurer l’Égalité femmes-hommes, elle cherche tout ce qui peut accroître l’inégalité entre les femmes selon la dictature du communautarisme islamique.
 Ce qu’elle veut, c’est instituer l’Inégalité entre les femmes musulmanes sous la loi de la charia islamique du VII ème siècle (4) et les femmes libres et citoyennes françaises du XXI ème siècle.

Bref, en terme d’Égalité entre les femmes et les hommes,  pour le dieu Jupiter-Macron, la déesse Minerve-Belloubet, et la déesse Vénus-Schiappa, ce sera la tenue islamique sur les plages et dans les piscines :
–  pour les femmes, la combinaison  de plongée avec lunettes …
 –  et pour les hommes, le slip.
... avant d’instituer des heures de marée haute et  des heurse de piscine – en alternance – pour les hommes et pour les femmes.
______________________________________

1 Cf. par L’ingénue : (3) La Résistible extension de la ligue des minorités sexuelles : 26 juin 2018- Paris

Cf. par L’ingénue : La chape de silence sur le crime quotidien dans l’espace public – 16 septembre 2018

Cf. par L’ingénue :  12 mars 2019  Humour noir … et sombre perspective pour les musulmanes

4   Selon la sourate 96, al-Alaq (« l’adhérence »).   En 610, Mahomet avait  quarante ans, quand il vit apparaître, depuis la grotte de Hirâa, dans l’immensité du ciel,  Jibrîl (Gabriel), qui lui révéla les premiers versets du Coran. [Extrait de  La vie de Mahomet  1ère partie – Charb -Zineb / hors-série Charlie Hebdo/ 2013. Charb a été tué par les frères Kouachi  lors de l’attentat du 7 janvier 2015  – Zineb est sous la menace permanente des tueurs]. 

Apostille du 21 août 2019

♠   Tuer, poignarder, massacrer tous ceux et toutes celles qui s’expriment librement sur la religion islamique, incendier les églises et les synagogues sont « la Loi islamique du Vivre ensemble » selon les membres du Conseil français du culte musulman (CFCM) et de son président Ahmet Ogras ».

Pour montrer son adhésion radicale à « leur Loi islamique du Vivre- ensemble- en- guerre- de- religion », le dieu Jupiter-Macron les avait reçus chaleureusement avec  sourire et accolade,  le 7 janvier 2019, dans son Olympe élyséen, alors que se déroulaient les cérémonies du souvenir du massacre de Charlie Hebdo. 
Cf. par L’ingénue  9 janvier 2019 : Le président Macron, l’islam radical et la loi de 1905  

__________________________________