2015 – an 3 de la terreur islamique

Note du 7 janvier 2015

– Complétée et mise en avant ce matin du samedi 14 novembre 2015 après  la nuit sanglante  -130 morts et 352 blessés- du vendredi 13  novembre 2015 à Paris et à Saint-Denis, et à nouveau le 20 novembre 2015.

            Le protocole élyséen aura-t-il prévu pour l’hommage national aux victimes,  le 20 novembre 2015,  comme pour  le 11 janvier de cette même année, les effusions et les embrassades du président, du premier ministre et du ministre de l’intérieur, avec les chefs religieux et les imams salafistes et frères musulmans des organisations islamiques  ? Tout est pardonné ?

             ♠ On a vu comment le président Hollande excelle dans la mimique attristée, le discours compassionnel et pleurnichard.
On sait comment tout cela n’est qu’hypocrisie et double langage :
c’est ce gouvernement PS et ses médias affidés qui accusèrent Charlie Hebdo de « mettre de l’huile sur le feu » avec ses caricatures humoristiques en septembre 2012- alors que six mois avant, en mars 2012, Merah venait d’assassiner au nom du prophète, 7 personnes dont 3 enfants.

Qui mettait de l’huile sur le feu ? Qui assassinait ? Charlie Hebdo ou Merah et les réseaux de la terreur islamique ? Et cela ….. jusqu’au 7 janvier 2015…..puis jusqu’au 13 novembre 2015 …………?



___________________

14 novembre 2015

C’est la guerre islamique
le djihad des salafistes et du groupe État islamique contre la République française.

♦ Interrogé ce matin à 9h sur France Info, un politologue « officiel  » nous informait :  » c’est l’état de guerre » mais sans vouloir nommer l’ennemi de la France.

On reconnaît là toute l’hypocrisie du pouvoir PS et de ses médias : ce n’est pas parce que ce sont des kamikazes et des tueurs qui hurlent allah akbar qu’il faut dire que c’est l’État islamique qui les commandite.

♦♦  Comme Pétain l’avait fait en 1940 en interdisant la commémoration du 11 novembre afin de ne pas offenser la Wehrmacht.

Il ne faudrait pas offenser l’UOIF et fermer les mosquées  djihadistes en expulsant les 90 imams salafistes qui y prêchent, sans relâche, la haine des Français ?

Regardez et écoutez l’imam salafiste, le 16 septembre 2011, devant la mosquée Al Fath de la rue Polonceau (Paris 18ème) endoctriner les hommes musulmans :
 » (…) les jeunes quand y cassent dans les quartiers, y zont plus de courage que nous, (…) on devrait prendre exemple sur les jeunes mais ça va péter en France (…) On va s’lever dans nos quartiers allah akbar / bras levé – index dressé / et les musulmans répètent à l’envi  allah akbar / le jour où ça va péter dans les quartiers  ça va faire un effet de poudre allah akbar (…). »

Il ne faudrait pas arrêter en France tous les assassins djihadistes que l’État islamique a formés en Syrie et en Irak pour nous tuer et qui sont fichés  « S  »  par nos services de renseignement ? etc.

Le drapeau des salafistes EST le drapeau de l'Etat islamique

  Ce drapeau salafiste est aussi celui du groupe   État islamique

Qu’a fait le président Hollande depuis mai 2012 pour démanteler les réseaux djihadistes en France, de Mohamed Merah aux frères Kouachi et aux frères Abdeslam ?  

♠ Regarder ses photos  de groupe, pour voir comment il était beau  Avant le perron de l’Élysée sur la photo de Toulouse ? Et comment dans le printemps djihadiste de 2012   il était « tranquille et satisfait » ?

–  avec M. Valls,  ministre de l’Intérieur, en interdisant  aux gendarmes et aux policiers l’usage d’armes de défense
  en interdisant aux policiers et aux gendarmes d’appliquer la loi sur la burqa, quand on sait que derrière chaque femme en burqa et en voiles se dissimulent des hommes pieux ( père-frères -mari) radicalisés et/ou djihadistes.

–  et avec Mme Taubira, inamovible ministre de la Justice, en supprimant toutes les mesures encadrant les récidives etc.

Cf. la note du 18 août 2014  Paris 1944 : libéré des nazis – Paris 2014 : menacé par les djihadistes

………………………………………
____________________

7 janvier 2015   15h    – note complétée le 9 janvier 2015

En France,
Après l’été  djihadiste de 2014, le mercredi 7 janvier 2015 , des criminels islamiques avec des armes de guerre, formés à l’égorgement et au massacre de masse, en Syrie, en Irak, au Pakistan,  ont exécuté au nom de leur dieu

les plus courageux laïques et les plus républicains journalistes et dessinateurs de toute la presse française, ceux de CHARLIE HEBDO.

Après le massacre, dans la rue, les tueurs ont hurlé en français  :  On a vengé le prophète Mohammed /on a tué CHARLIE HEBDO (1) ,
pour montrer leur allégeance  au «  calife de l’État islamique Abou Bakr Al-Baghdadi  qui  a  appelé les musulmans à tuer des citoyens des pays de la coalition,  en particulier les méchants et sales Français.» en septembre 2014. (2)

Une journée de deuil national serait une première réponse humaniste à la hauteur de la menace islamique qui pèse sur notre pays.

⇒ Il est plus que temps d’ouvrir les yeux et de démystifier la trompeuse phraséologie de l’islamophobie qui n’est que vocifération haineuse d’imams salafistes, relayée par leurs organisations islamiques.
Il est plus que temps de défendre nos droits à la vie, à la paix, à la  liberté de parole et de pensée.
Il est plus que temps de défendre  notre République laïque.

Une seconde réponse humaniste universelle pour sauver le XXI ème siècle de la barbarie islamique  serait de décréter le 7 janvier : Journée de la Laïcité car la liberté de conscience et la liberté d’expression sont les acquis de notre laïcité, et les fondements de la fraternité.
_________


1 Source  : Le Figaro.fr 7.01.2915
« on a vengé le prophète Mohammed / on a tué CHARLIE HEBDO »

2 Source / Le Point.fr 22.09.2014 selon AFP
_______________

 

Mercredi 7 janvier 2015, dans les locaux de CHARLIE HEBDO, deux assassins ont exécuté – sur ordre de l’État islamique en Irak –  12 personnes dont 10 assistaient à la conférence de rédaction et 2 policiers :

les dessinateurs CHARB  CABU  WOLINSKI  TIGNOUS  HONORÉ,  les collaborateurs  Mustapha OURRAD, Elsa CAYAT, Frédéric BOISSEAU, le journaliste Bernard MARIS, un invité Michel RENAUD,

et les policiers Franck BRINSOLARO  Ahmed MERABET.

                       

_____________________

 NB  Pour pointer le silence complice des médias en 2008 et en 2011 et singulièrement du journal (dit de référence)Le Monde, lire ou relire les notes :
 «C’est dur d’être aimé par des cons» (23.09.2008) ◊  On ne disait pas naziphobe mais antinazi (2.11.2011) ◊  Douze rappeurs prêchant l’autodafé et la fatwa ne font pas un bel hommage à La Marche des Beurs (22.11.2013)

Voir aussi la page Humour  sur le droit au blasphème toutes religions confondues 
« Les Débuts d’un prophète » … du 17 janvier 2013  ◊  Entre hommes
___________________

Les commentaires sont clos.