Mettre en résonance les médias et la vie réelle avec juste une petite pointe d'audace.
Vue panoramique de Tours 1787

Impromptu sur le vif : G. Collomb

Note mise à jour le 27.03.2018

___________________

23 août 2017 – mise en avant le 4.09.2017

Pour juger de l’excellence de G. Collomb, ministre de l’Intérieur, sur le dossier de la lutte contre le terrorisme islamique, il suffit de lui poser deux questions :

Le fou est-il un djihadiste de l’État islamique ?   Il répondra « oui ».

Ainsi, par exemple, ce 23 août 2017, on apprend qu’hier soir à Lyon, dans la bonne ville dont M. Collomb fut le maire, un homme qui voulait étrangler une soldate de l’opération Sentinelle a été amené à l’hôpital psychiatrique.
 
Les Hôpitaux psychiatriques français sont-ils des cellules dormantes de l’État islamique ? Il répondra « oui ».

G. Collomb est dans le déni de la présence des milliers de djihadistes  17 393 individus fichés islamistes radicalisés](2), qui vivent parmi nous en toute liberté… en préparant leurs attentats, leurs explosions, leurs incendies, etc.

La théorie du président  Macron sur le djihadiste fou, le piètre discours du Premier ministre, l’annonce d’une  « mobilisation des psychiatres » par le ministre de l’Intérieur, tous ces refus de voir la réalité,  pourraient par contre révéler dans le gouvernement, un début …   de  schizophrénie.

3 Avec encore une troisième question à poser au ministre de l’Intérieur, le 4 septembre 2017, jour de la rentrée des classes à Saint-Denis :

Les coups de feu  à proximité de l’école maternelle Delaunay-Belleville, rue Jacques Duclos, à Saint-Denis, étaient-ils tirés par des fous ?  Il répondra « oui ».

D’ailleurs, le ministre n’est pas étonné puisque l’ on avait déjà localisé fin août, « l’asile de fous » dans la cité Jacques Duclos, avec ses caches d’armes , son lance-roquette anti-char, ses explosifs, ses fusils à pompe, ses 40 kg de résine de cannabis …   et ses 10 000 euros.   (source Le Parisien 20.08.2017)

Par contre, inutile de  poser la question pour savoir pourquoi  l’humble président serviteur n’a pas fait la rentrée le 4 septembre à Saint-Denis, rue Jacques Duclos.

_____________

Extrait de Francetvinfo.tv  22.08.2017 « Le ministre de l’Intérieur veut mobiliser les psychiatres » :

« Après les attentats en Espagne, Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur a indiqué qu’il envisageait de « mobiliser l’ensemble des hôpitaux psychiatriques (et) des psychiatres libéraux, de manière à essayer de parer » aux menaces terroristes individuelles. »

_______________________

1 Cf. Le Rapport d’information   n° 483 (2016-2017) de MM. Jean-Marie BOCKEL et Luc CARVOUNAS :
« Les collectivités territoriales et la prévention de la radicalisation «  , fait au nom de la délégation aux collectivités territoriales, et déposé le 29 mars 2017 au Sénat.

D’après l’AFP, sur Le Point.fr /26.03.2018 / il faut compter désormais sur 20 000 radicalisés inscrits dans le FSPRT –fichier de signalement pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste.
____________

27.03.2018

R. Lakdim, le djihadiste de l’Aude, qui a tué le 23 mars 2018, Jean Mazières, Christian Medves, Hervé Sosna et Arnaud Beltrame, le gendarme héroïque, et blessé seize personnes, était au fichier S (Sûreté de l’État) depuis 2014, puis sur le FSPRT car signalé pour ses relations avec la mouvance islamique radicale.

Marocain, il avait obtenu la nationalité française en 2004.
En 2011, pour détention et port d’armes, un juge l’avait gratifié d’un mois de prison avec sursis !
En 2016, soit deux ans après son inscription sur le fichier S, il est arrêté pour trafic de stupéfiants, et purge une peine d’un mois à la prison de Carcassonne.

Après l’attentat, le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a  osé  déclarer :
« Nous l’avions suivi et pensions qu’il n’y avait pas de radicalisation. Il est passé à l’acte brusquement (…) ».

__________________________