Mettre en résonance les médias et la vie réelle avec juste une petite pointe d'audace.
Random header image... Refresh for more!

Hommage aux 480 victimes des djihadistes de l’Etat islamique

30 novembre – 3 décembre 2015

L’hommage national aux  victimes des attaques islamiques du 13 novembre 2015 à Paris et à Saint-Denis a eu lieu dans l’immense cour glaciale de l’Hôtel des Invalides, le 27 novembre 2015.

♠ Il s’agissait d’évoquer, pour leur rendre hommage, les drames vécus par les 480 victimes (dont 130 décédées) et par leurs familles, de tirer les leçons de cette soirée tragique qui survenait 10 mois après la semaine sanglante de janvier 2015.

Dès le début de son discours F. Hollande fait une description floue de  l’attaque : ♦ »un acte de guerre organisé de loin » (Paris, Saint-Denis, France ?, Belgique ?, Allemagne ?) exécuté par une horde d’assassins (…) au nom d’une cause folle et d’un dieu trahi ».

Dans cette « horde d’assassins », il y a six Français ( Brahim Abdeslam- Ismaïl Omar Mostefaï – Samy Aminour /ancien conducteur de bus RATP/ Salah Abdeslam-  Bilal Hadfi – Mohamed Amri – et une Française – Hasna Aït Boulahcen.

Et quand ils crient « allah akbar », « c’est un dieu trahi »  / par qui ?
« C‘est l’obscurantisme d’un islam dévoyé » / Dans quel but ? 
« C‘est la culture de la mort » / Qui  propage une telle culture, de tels dogmes infâmes  dans nos villes ?
 » C‘est la haine qui tue » /  Qui dirige cet endoctrinement criminel dans les mosquées et les prisons ?
 « C‘est le fanatisme qui veut soumettre l’homme à un ordre inhumain » / Qui  veut triompher et nous dominer ?
Quand et comment retrouverons-nous  l’ordre paisible, l’ordre citoyen,  la paix civile  dans nos villes ?

C’est clair, M. Hollande n’a pas dit les noms, n’a pas prononcé les paroles qui « offenseraient » l’UOIF et le CFCM,  les noms qui désigneraient  les imams dévoyés de Paris, de la prison de Fresnes, de Saint-Denis et ceux de cent autres mosquées, tous complices de la subversion islamique.

Il n’a pas dit que tous les Français de l’attaque du 13 novembre étaient des djihadistes de l’État islamique, créature  de la monstrueuse guerre des États-Unis et du Royaume Uni  pour le pétrole irakien, – financé par les émirs d’Arabie et du Qatar, avec la complicité frauduleuse du président turc- qui sont tous les meilleurs amis du président Hollande.

Il le sait mais il n’a pas dit non plus que  » les fous dévoyés » par les barbus salafistes ou frères musulmans, vont continuer à générer « l’ordre inhumain »,   à mettre le feu aux voitures et aux poubelles, aux établissements publics (écoles publiques, gymnases, postes, point sécu … aux ponts, aux voies de chemin de fer, etc.(1) au nom d’allah et au nom de « la haine qui tue«  nos principes, nos valeurs républicaines.

♠ Le gouvernement de la République laissera-t-il les hordes d’imams « fous dévoyés du dieu trahi », décerveler des centaines d’autres Français (?) qui prendront la relève de l’équipe de Molenbeek ?
Pour l’instant, le président ne demande pas aux organisations islamiques de se mettre en conformité avec la loi républicaine et la laïcité.
Non, c’est à nous, les pacifiques, les paisibles laïques, les victimes  et  leurs familles qu’il déclare :  
« C’est
chaque Français et chaque Française qui doit faire preuve de vigilance, de résolution, d’humanité, de dignité »
On croirait entendre Pétain, conseiller aussi aux Français(e)s  en 1940, d’être polie(s) avec les nazis ; l’insupportable trahison pétainiste voulait instaurer  le « vivre ensemble » avec la Wehrmacht et la gestapo.
♠ Et  le président du « changement- laïque- inch’allah »  se permet de nous faire la même leçon de morale lors de cette nouvelle tragédie du  mourir ensemble.

Enfin, comme chaque discours du président, celui-ci était ponctué d’un aphorisme ambigu :

« La liberté ne demande pas à être vengée mais à être servie » (?).  Le président nous ressert encore sa lâcheté en reniant  le dernier couplet de notre Marseillaise (2).
C
omme Mme Taubira, il préfère se servir d’une Justice qui laisse la liberté aux djihadistes de nous assassiner au nom d’allah !

♠ Mais quelle est cette Justice qui  ne veut ni sauvegarder ni défendre notre Liberté , notre Laïcité républicaine, hors de tous ces dogmes religieux, despotiques,  sanglants, archaïques ?
Au niveau d’alerte où nous sommes,  on s’aperçoit combien la Justice fait défaut, combien elle nous trahit.

♠ Il est clair qu’il faudrait au gouvernement PS, à  l’actuelle ministre de la Justice, à l’École de la magistrature et  au Syndicat du  » mur des cons », comme aux chefs religieux des organisations islamiques (créatures des pays arabes où la charia est dans la constitution) une solide et longue formation laïque et citoyenne, pour retrouver la raison …qu’ils ont perdue.
Le  suffrage universel  le leur rappellera bientôt.

_________________________________________________ 

♦ »En italique et entre guillemets » les extraits du discours présidentiel.
NB
En ce temps de réunion à Paris de la Conférence des Parties ou COP 21 sur le réchauffement climatique, M. Hollande – comme la grenouille de la fable s’enfle d’orgueil. Pourtant, il n’est pas sans savoir que chaque incendie de voiture, au nom du dieu de la haine qui tue, chaque fin de semaine et à chaque fête,  produit 8 kg de CO2 pour chaque pneu, soit 40 kg de CO2 pour les 5, donc environ 80 kg  de CO2 pour l’ensemble du véhicule qui comporte beaucoup de plastiques.
Et, s’il compte par milliers, l’ensemble des incendies criminels par an, cela fait  des milliers de tonnes de CO2…

2    la Marseillaise  (dernier couplet ou le triomphe de la liberté  interprété lors de la cérémonie) :

 » Amour sacré de la patrie
Conduis, soutiens nos bras vengeurs
Liberté, Liberté chérie
Combats avec tes défenseurs ! (bis)
Sous nos drapeaux, que la victoire
Accoure à tes mâles accents
Que tes ennemis expirants
Voient ton triomphe et notre gloire !
Aux armes…

Au fait, qui a dit qu’il fallait que la Marseillaise plaise aux djihadistes et aux intégristes ?

___________________
« Ami, entends-tu
Le vol noir des corbeaux
Sur nos plaines
…………………
Sifflez, Compagnons
Dans la nuit la liberté
Nous écoute. »
(  Le Chant des Partisans  Paroles de Joseph Kessel et Maurice Druon Musique d’Anna Marly
____________________