Mettre en résonance les médias et la vie réelle avec juste une petite pointe d'audace.
Random header image... Refresh for more!

« Vous portez le voile musulman. Avez-vous senti …? »

 Note mise à jour le 4 septembre 2016

 

.. « avez-vous senti  les conséquences des arrêtés anti-« burkini » sur les plages ? »   Témoignez  Partagez votre expérience sur  www.lemonde.fr  24 août 2016

♦ et les autres ? Que sentent-elles ? Cela n’intéresse personne dans le journal de Pierre Bergé.

Ainsi le journal Le Monde n’ interroge dans la France de 2016, que les musulmanes voilées, pour savoir ce qu’elles « sentent », des « conséquences » de l’interdiction islamique de mettre un maillot de bain, comme tout(e) un(e) chacun(e), pour se baigner.

C’est bien  l’expression favorite des journalistes : ils ne demandent plus : « qu’en pensez-vous ? »/chercher pourquoi /, ils demandent : « quel est votre  « sentiment ? » sans songer que « sentir » et « sentiment », cela peut prêter à quelque confusion !

Ainsi, parole d’ingénue, on pourrait demander aux « musulmanes voilées » quand elles sont en burqini :

– d’abord, si elles ne sentent pas qu’elles ont trop chaud avec ?

– si elles ne se sentent pas suer sous leur burqini ? Si elles ne sentent pas la sueur des copines aussi ?

– si elles ne sentent pas la combinaison de plongée  qui colle  sur le sable ?

– si elles sentent que l’UOIF pourrait leur payer des stages de plongée sous-marine, puisqu’ils les obligent à acheter  l’équipement ?

–  et comment se sentent-elles le droit de venir sur une plage où il y a des hommes ? Ne sentent-elles pas que ceux qui les affublent aujourd’hui du burqini, leur interdiront demain les bains de soleil et  les bains de mer sur les plages publiques ?

Ou bien alors,  sentent-elles que  tout cela n’est qu’une mascarade  qui leur est  imposée pour « islamiser » encore un peu plus l’espace public ?

Enfin, sentent-elles la différence entre les CSS  (compagnies salafistes saoudiennes) qui leur inculquent la charia saoudienne et les surveillent, mais qui ne les sauveront pas en cas de noyade, et nos braves  CRS nageurs-sauveteurs qui veillent sur elles  ?

Certes, désormais, ils sont armés, mais c’est encore pour les défendre, elles en burqa ou en burqini, comme les autres, car c’est leur devoir de les protéger, en cas d’attaque islamique … comme on l’a vu sur les plages de Tunisie ….

Et puis encore, sentent-elles la jouissance des frères musulmans  de Tariq Ramadan et du cheikh al-Qardhawi  qui les asservissent ?

 Sentent-elles la jouissance des salafistes, tous prêchant le djihad en France, et dont elles sont à la fois les otages, les victimes et les porte-drapeaux  ?…

Sentent-elles leur jouissance dominatrice, légalisée par les 300 Conseillers d’État – coûtant chaque année environ 25 200 000 euros – qui,  par leur décision dite de jurisprudence, du 26 août 2016, ont proclamé la supériorité de la loi islamique sur  la loi républicaine,  reniant toute égalité entre les hommes et les femmes, et cela dans la violation de notre laïcité, par laquelle AUCUNE religion ne peut gouverner la République ?

 ALORS 
…………………. Libre à nous de penser que ce sera ressenti, une fois de plus, comme une lâcheté munichoise du gouvernement Hollande, lâcheté reconduite par le (futur ?) gouvernement Juppé …………………..

Car,  ni F. Hollande ni A. Juppé ne veulent voir la vérité de cette religion musulmane dont les dirigeants jouent un double jeu infâme. Au lieu de respecter les lois républicaines, ils réclament (au nom du communautarisme islamique) « le label islam de France« , pour imposer aux femmes le statut  musulman de non-citoyenneté, d’infériorité et de soumission , et aux hommes , le statut de garde-chiourme et de réserve militante (ou milice) pour un futur « parti islamique salafiste » français. Cela ressemble fort à la naissance d’un parti fasciste. 

♠ On peut déjà entrevoir  les prochains commandements salafistes- saoudiens  pour les femmes  en France :
interdiction de toute pratique sportive,
interdiction de conduire une voiture
et réclusion perpétuelle sous la burqa…………..


Et le président – élu en 2017- qu’il s’appelle M. Hollande (1) ou M. Juppé (2),  obéira aux ordres ……………… 

_____________________________________
1 Cf.  Ici, le groupe Etat islamique égorge … là, les frères musulmans bâtissent une mosquée  du 1er août 2016    (M. Hollande, valet du roi d’Arabie) 

2 Alain Juppé et l’UOIF- Mosquée de Paris- CFCM -Ligue islamique mondiale- ont le même avocat, Francis Szpiner.

Coïncidence ? Ou  marque de soutien, de connivence ?
♠ le premier, c’était pour ne pas être condamné à dix ans d’inéligibilité avec inscription sur son casier judiciaire en 2004.
♠ Les seconds, pour gagner leur procès contre CHARLIE HEBDO en 2007…  Ils l’ont perdu …

ET l’horrible massacre à CHARLIE HEBDO* le 7 janvier 2015 aux cris de « On a tué CHARLIE ! On a vengé le prophète » ! était la marque infâmante de LEUR justice, celle du djihad et de la terreur islamique ….


* Dans le film du procès contre CHARLIE HEBDO  « C’est dur d’être aimé par des cons », on voit un jeune en habit de salafiste proférant des menaces de mort : « C’est vous qui verrez »  … on demande « on verra quoi ? », et le futur djihadiste redit : « vous verrez » / arrêt sur image………………………….

____________________________

25 – 26 –30 août  – 2 – 4 septembre 2016