La loi du talion, du silence et de la burqa à Villiers-le-Bel

    Note du 30 novembre 2007 revue le 1er septembre 2009  et le 6 juillet 2010       

Un tragique accident de moto  où deux adolescents ont trouvé la mort  a été le déclencheur de deux nuits d’émeute. La moto étant entrée en collision avec une voiture de police, il s’agissait pour « une centaine de garçons bien organisés* » de se transformer en  justiciers  selon la loi du talion « œil pour œil, dent pour dent ». Il s’agissait dès lors de tuer (lyncher) deux policiers et/ou d’en blesser le plus grand nombre possible, « dès qu’un policier est touché, les garçons fêtent ça, les bras levés au ciel.* »   Et   pour faire bonne mesure on   incendiait,  on saccageait,  on pillait …

Inutile de se contrôler, inutile de réfléchir à la gravité et aux conséquences de ses actes pour la collectivité. On a hurlé que la cause était juste, la haine salutaire,  la vengeance  légitime … on savait que les armes et les munitions étaient prêtes dans les caves, et les projectiles sur les toits des immeubles.

Pour jouer aux guerriers, les «  garçons  » ont eu besoin des « petits »- certains n’ont même pas dix ans*« .  Les  » garçons  » ont pris le risque qu’ils soient blessés, traumatisés. Mais comme les  » garçons  » ont toujours raison,  ils savent ce qui est bien pour les  » petits « .  Ils savent que pour leur éducation, il faut brûler leurs écoles laïques, leurs bibliothèques municipales. Les  » grands frères   » ont de  » grands projets  »   pour l’avenir de la  » communauté  » de Villiers-le-Bel. Pour le moment, les  » petits frères  » doivent apprendre à guetter, à repérer et  à jeter des cocktails Molotov.

Jusqu’à quand laisserons- nous aux seuls «  grands frères  » le monopole de l’éducation de la jeunesse ?  Jusqu’à quand la loi communautariste du talion remplacera- t-elle dans nos banlieues la loi républicaine ?
____________________________________

* citations extraites de l’article de Mustapha Kessous et Ariane Chemin – Le Monde 28/11/07

                    1er septembre 2009

La loi du talion, mais aussi pendant l’enquête judiciaire sur les émeutes, la loi du silence  (menaces et agressions de  témoins) et …                   la loi de la  burqa  ( » l’épouse d’un des accusés n’a pas pu être auditionnée par les policiers, celle-ci s’étant présentée  » vêtue entièrement d’une burqa dont elle refusait de dévoiler le haut pour permettre la vérification de son identité « .*   La loi du silence règne à Villiers-le-Bel article de Luc Bronner citation en italique Le Monde 10.07.09

La « communauté  des émeutiers  » de Villiers-le-Bel  oppose désormais à la justice française la charia des talibans, en se cachant derrière la burqa de leurs épouses, de leurs soeurs et de leurs mères.
Jusqu’à quand la loi communautariste du talion, la loi mafieuse du silence et la loi islamiste de la burqa remplaceront-elles dans nos banlieues la loi républicaine ?

            ________________________________________

   6  juillet 2010  

Des compte-rendus du procès des accusés : Abdheramane Kamara, Adama Kamara, Ibrahima Sow, Maka Kante et Samuel Lambalamba, meneurs des émeutiers de Villiers-le-Bel qui ont blessé  » des dizaines de policiers  » *en novembre 2007, on retiendra la peur des témoins des tirs.Les témoins qui auront eu malgré tout le courage de venir dans la cour d’assises de Pontoise sont restés cachés, leurs voix étant déformées.  Ces preuves accablantes des menaces reçues n’empêchent pas le journaliste ** de prendre le ton de la dérision et l’avocat d’un accusé, Me Konitz, de  » rigoler « .

 

*** Et pourtant, des témoins qui ont peur de parler, cela en dit long sur l’emprise qu’ont les accusés et leurs complices sur leurs voisins de quartier. Cela en dit long sur ce qui est imposé comme violences – encore maintenant– à toute une population par une centaine d’émeutiers qui  veulent toujours  faire régner  » leur loi  » à Villiers-le-Bel. Les peines de prison de 3 à 15 ans  rappellent à tous que la loi républicaine protège autant les victimes qu’elle punit les coupables.***

* Lemonde.fr avec AFP et reuters ne peuvent en  donner le nombre exact 4.07.10
** Franck Johannès : «  Procès de Villiers-le-Bel : les témoins font faux bond, l’accusation est fragilisée  »  Le Monde 30.06.10
*** mon commentaire *** a été censuré par Lemonde.fr le 5 juillet 2010

_________________________________________            

Les commentaires sont clos.