Mettre en résonance les médias et la vie réelle avec juste une petite pointe d'audace.
Random header image... Refresh for more!

La laïcité  » inch’allah » de M. Hollande

Note du 6 février 2015  complétée sur le vif le 9 février 2015

Certes, nous avons pris l’habitude de sa manière de parler, de son élocution ralentie, laborieuse, de sa voix molle et monocorde, de sa piètre rhétorique. Nous le savons, l’homme n’est pas un brillant orateur ; il n’est pas Jean Jaurès. Bref, là où le métier de président demanderait de l’énergie, du courage et de la clarté, il préfère égrener péniblement des mots vagues qui ne l’engagent à rien.

Sa conférence de presse du 5 février 2015 – (à peine un mois après les journées sanglantes au nom d’ allah et de son prophète) – n’a nullement dérogé à ses vieilles habitudes. Elle fut comme les précédentes, longuement préparée par ses conseillers qui avaient  choisi avec soin  les intervenants et leurs questions, tout en sachant que, aussi médiocre soit-il, les médias godillots  assureraient le service après-vente et le couvriraient d’éloges.

Voilà le président qui nous parle de sa laïcité, de la laïcité officielle de son parti, le PS [le Parti Si dieu le veut / PS inch’allah]. Mais il ne nous dit rien de  notre laïcité bafouée dans les écoles, menacée, sacrifiée par des djihadistes de  l’État islamique. Il ne nous en dit rien alors que c’est maintenant qu’ils nous égorgent et nous abattent comme des « chiens » ! Ouvrez les yeux, vous qui rechigniez à chanter la Marseillaise  !

Mais qu’importe pour M. Hollande ! Il va en quelques phrases justifier sa trahison du 11 janvier 2015 avec le prêchi-prêcha des hommes de dieu(x). Face au péril, il nous renvoie dans leurs pattes.

♦ Le président utilise même une formule réductrice : « La laïcité doit être comprise pour ce qu’elle est : la liberté de conscience, et donc de religion» ; ainsi les imams sont libres d’appeler au djihad contre nous puisque nous sommes des croisés et des mécréants. Sa laïcité ne serait que « liberté de religion » ?  nous ne serions libres – nous citoyens français-  que d’être « croyants »  et aux ordres des prêcheurs de mosquées ♠?

Il n’y  aurait rien à imposer aux organisations islamiques qui  auraient toute liberté d’enfreindre nos lois et de nuire gravement à la paix civile ?

Les dites organisations n’auraient jamais le devoir de signer une charte de la laïcité incluant, parce qu’il en est le fondement, le droit de blasphème, tant que leur religion portera atteinte à la vie et  à la liberté d’expression des citoyens ?

LA QUESTION est posée : quand les dirigeants musulmans de France deviendront -ils laïques pour faire passer le message, et donner l’exemple  à l’ensemble des musulmans de France ?

La République vous attend, MM. Dalil Boubakeur et  Abdallah Zekri ( président et membre du Conseil français du culte musulman),  Mohamed  Moussaoui (président de l’Union des mosquées de France ),  Amar Lasfar (proche de Martine Aubry/ président de l’Union des organisations islamiques de France /UOIF) et vous aussi M. Ahmed Jaballah (vous pourrez même venir avec « le frère » Tariq Ramadan).

 

Exemple de prêche du 7 février 2015 – organisé par l’UOIF (un mois après le massacre du 7 janvier à Paris) sur «l’humanisme du prophète», histoire de rallier de nouveaux (et anciens) convertis à la même haine envers nous que les Kouachi et Coulibaly, histoire d’essayer de tuer CHARLIE HEBDO et notre laïcité une troisième fois – (la première, c’était leur procès perdu en 2007 contre le journal).

♦ M. Hollande utilise aussi une définition négative et un conditionnel, juste pour faire diversion. La laïcité pour le président n’est  « pas un principe qui devrait subir des accommodements». Alors pourquoi le PS a-t-il refusé d’appliquer la loi sur l’interdiction de la burqa ? Tout simplement parce que  sa laïcité  est la laïcité inch’allah, celle qui interdit qu’on interdise Δ aux femmes d’être à visage découvert.

♦ Le président ne prononcera pas le mot citoyenneté pour y inclure la laïcité. Il préfèrera  l’expression « vivre ensemble » qui inclut  la discrimination des femmes et le prosélytisme des barbus (chaque burqa  signale un milieu intégriste haineusement anti-laïque)  ainsi que les massacres puisque les 17 victimes des terroristes multirécidivistes représentaient parfaitement la société française haïe par les tueurs, parce que justement unie par les liens de la citoyenneté  ; si bien que l’on peut dire que la laïcité inch’allah du président conduit au « mourir ensemble » /// mais avec les hommages du président.

♦ Et il se répète, sa laïcité  « ce sont des valeurs et des règles de droit qui consistent à protéger ce qui nous est commun, mais aussi ce qui nous est singulier ».  Donc, on continuera à protéger ce qui est singulier : les burqas, les kalachnikovs dans les caves, l’argent sale des drogues et les cagoules, les lapidations, les viols, les multirécidivistes sortis des prisons réservoirs de malfrats islamistes, les prêches incendiaires, les programmes scolaires revus et corrigés par les islamistes etc. sans protéger ce qui nous est commun, notre liberté de pensée et d’expression dans un espace public libéré totalement des dogmes et des interdits religieux.

Les effets de la laïcité inch’allah sont partout

1/ La guérilla urbaine entre racailles de trafiquants de drogues (sous influence islamiste),  avec tirs en rafale sur les policiers 9 février 2015
Alors que MM. Valls et Caseneuve ainsi que Mme Vallaud- Belkacem sont à Marseille et se félicitent des «excellents résultats sur la sécurité (sic), lundi matin, aux alentours de 9 heures,  dix jeunes vêtus de noir et cagoulés porteurs de gilets pare-balles circulaient à scooter, armés de fusils-mitrailleurs de type AK-47.» Ils ont investi la cité de la Castellane et « les 130 enfants et les 9 instituteurs et membres du personnel de l’école maternelle ont été évacués…et déplacés sous l’escorte de 6 policiers armés en équipement lourd. (source Aziz Zemouri  Le Point.fr 9.02.2015)
Il est à noter que Marseille avait le plus faible taux de participation dimanche 11 janvier à la marche républicaine et laïque : 60 000 personnes pour 1 700 000 habitants, quand Lyon pour 1 400 000 habitants réunissait 300 000 personnes

2/ La censure
Depuis les massacres de janvier 2015, le gouvernement qui ne peut garantir notre sécurité de citoyens à cause des menaces du communautarisme islamiste – interdit de fait l’affiche et le spectacle LAPIDÉE ( sur la lapidation des femmes au Yémen),

 

et  censure de fait  le film TIMBUKTU* d’Abderrahmane Sissako,  le  film l’APÔTRE** de Cheyenne Carron, ainsi qu’une œuvre représentant « des paires d’escarpins posées sur des tapis de prière musulmans ». etc.***

La guérilla entre mafias islamistes des drogues, la censure, l’autocensure et la peur se sont installées dans notre société laïque. la laïcité inch’allah  que définit le président nous plonge dans l’obscurantisme  en totale infraction de la liberté d’expression. Ah ! nom de dieu !
_________________

♠La surveillance des prêches dans les moquées en France devrait être déclarée grande cause nationale 2015  si l’on veut mettre fin à l’endoctrinement islamiste et djihadiste.  

Voir Les # qui rechigne  15.05.2014 #  dièse  pour la Marseillaise, c’est plus musical que le bobu hashtag – lourd, crétinisant ou  mortel comme le haschich, la schlag, le goulag, le stalag …

En italique, les paroles prononcées par F. Hollande dans sa conférence de presse / source Le Point.fr 5.02.2015

Δ Vieille formule soixante-huitarde  et qui s’annule d’elle-même !  Cf. Un peu de sociologie / Paris, samedi 4 mai 1968

__________________

* TIMBUKTU   En compétition au Festival de Cannes 2014, le film méritait la palme d’or. Les 4 jurys (Longs métrages / Jane Campion– Un certain regard / Pablo Trapero – Caméra d’or / Nicole Garcia – et  Cinéfondation / Gilles Jacob) ne lui ont décerné aucun de leurs 16 prix. Cherchez l’erreur ou … la censure !

On peut encore voir le film en France mais ni à Saint-Denis, ni à Marseille  

** L’APÔTRE    Le film qui raconte la conversion d’un jeune homme musulman au catholicisme est interdit en salles par le ministre de l’Intérieur. Puisque l’apostasie est punie de mort par l’islam,  et puisque M. Hollande est laïque inch’allah, la République française devrait obéir à la charia ?  M. Hollande n’a jamais été Charlie.

*** Cf. Après Charlie hebdo, la culture s’autocensure Cécile Bourgneuf / 29.01.2015 /  Libération .fr

___________________________