Mort de rire avec le tabac et le haschich

  28.2 et 26.8 2014 –  8.01.2016      31 mai – 8 juin 2018

Depuis avril 2011, la consommation du tabac est certainement celle qui fait le plus rire … les fumeurs et les fumeuses.

Pour elles et pour eux, c’est à chaque fois la grosse farce, la drôlerie irrésistible, le grand moment d’hilarité, la blague du siècle :
♦ sortir -désormais par tous les temps- et extirper de son sac, de sa sacoche ou de sa poche, le paquet de cigarettes pour y lire en grosses lettres :

Fumer tue

C’est tellement plus drôle, vous m’avouerez, que toutes les saillies douteuses de nos comiques grossiers à la mode.
L‘Organisation Mondiale de la Santé (OMS) le rappelle : une personne qui fume un paquet par jour, lit cette devise, ces bons mots, voit ces images cocasses et s’offre un moment de franche rigolade au moins 7300 fois par an.
Les petits veinards, quel privilège ! Et en mai 2018, pour seulement 3650 euros par an ! Quelle aubaine !

Fumer tue

___________________________

Et voilà encore une blague à mourir de rire ; ce n’est pas une histoire, mais une étude belge parue en août 2014 :

Fumer réduit la vie de 8 ans

Mais est-ce encore assez drôle ? Non, car dès le collège, nos jeunes peuvent déjà rire de :

Fumer du tabac … et des joints tue


….avec l’aide du service public de télévision (France 3)financé par nos impôts, et avec l’accord honteux du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA)qui assure la publicité pour le haschich et le joint (♦ 5 fois plus nocif que le tabac) dans un épisode de Plus belle la vie désormais Plus toxique la vie (cf. par L’ingénue).

On double ainsi le nombre de fumeurs qui rigolent et qui paient (ou paieront) d’une manière ou d’une autre.
Le petit peuple PS s’agite déjà : M. Vaillant (rapporteur) et les député(e)s du PS sont tout prêts à rigoler dès que M. Hollande leur donnera le signal – tant attendu par les trafiquants. La dépénalisation du haschich sera l’autre touche «sociale» du PS après le mariage homosexuel.

 … Et cela continuera sous la quinquennat de M. Macron avec son parti d’En Marche (LREM) …  plébiscité par toute la frange criminelle et gentrifriquée (1) gaucho-narco- kalacho- djihado- écolo- anarchisante …

♠ Le Parlement PS- LREM légalisera le grand fou rire collectif d’une nation sous toxiques et décrétera le 30 juin / 30 joints (2),  fête nationale, pour qu’à Paris soit organisée – sous le haut patronage de Mohamed VI, roi du Maroc (3), de Mme Hidalgo et de M. Delanoë-, une shit pride (!) ou la fierté de la merde (4)  avec, pour ouvrir  le défilé, les fournisseurs officiels de Seine-Saint-Denis, brandissant leurs calicots avec leurs casiers judiciaires et leurs comptes en banque, et comme accessoires, leurs ceintures d’explosifs et leurs kalachnikovs en bandoulière…

⇒ Jusqu’à quand notre chère et belle jeunesse ignorante dira-t-elle avec eux : «  Mort de Rire avec le tabac et le shit  » ?

Nous vous attendons depuis trop longtemps, Messieurs et Mesdames,  présidents de la République,  ministres de l’Éducation nationale et  ministres de la Santé :
… mais RIEN dans vos médias de masse … serait- ce  de la complicité ?
…  RIEN  pour la prévention dans nos collèges et dans nos lycées … serait-ce de la non-assistance à jeunesse en danger ?

………..……………… Êtes-vous tous déjà  Morts de Honte ?
___________________________________________________
1  Les linguistes sensibilisés à la communication correctement hypocrite du pouvoir politique ont remplacé le mot : « embourgeoisement »  par le mot « gentrification / du mot anglais « gentry » d’où mon néologisme, car ils sont riches, les bougres (!). Cf. par L’ingénue Questions sur le trafic de drogue 25 avril 2008. 

2 Nombreux sont les journalistes qui prononcent déjà  [join] à la place de juin !
Rappelons qu’Alain Geismar, qui forma un trio avec Jacques Sauvageot et Daniel Cohn-Bendit en 1968, proposa dans une pétition, il y a quelques années, la date du « 18 juin / 18 joints » pour fêter « la France du joint libre ». On se souvient aussi de M. Delanoë, filmé par Serge Moati [2001,  la prise de l’Hôtel de Ville] fumant un joint avant son dernier discours  électoral. (sans commentaire).

3⇒ Dans Mon cri d’indignation de 2013 à 2015, je note que « le Maroc de Mohamed VI est le premier producteur mondial de cannabis et le premier exportateur en Europe. En 2005, Mohamed VI a fermé l’antenne marocaine de l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC). L’organisation internationale ne peut plus effectuer d’enquêtes sur le terrain… Ainsi Mohammed VI est maintenu en toute impunité hors la loi de l’ONUDC, hors la loi de l’éthique et du respect des droits de l’Homme ! Jusqu’à quand ? »
Voir aussi en 2012 par L’ingénue ⇒ : Notre jeunesse est en danger
4 ⇒ shit / merde, en anglais ; mais il semble que dire « c’est du shit », soit plus valorisant pour les trafiquants et les fumeurs que dire en français, la vérité : « le haschich, c’est de la merde »!

______________________

Pour en savoir plus :

Un joint de cannabis jusqu’à 5 fois plus nocif qu’une cigarette

♦ « La consommation de cannabis est associée à une dégradation du fonctionnement des bronches, avec obstruction respiratoire, ce qui sollicite davantage les poumons. Les fumeurs de joint souffrent de respiration sifflante, de toux, d’oppression de la poitrine, d’expectorations. Cette étude [de l’Institut de recherche médicale de Nouvelle-Zélande], publiée dans la revue spécialisée Thorax, a été réalisée sur 339 patients adultes répartis en quatre groupes : les fumeurs de cannabis, les fumeurs de tabac, les fumeurs de tabac et de cannabis, et les non-fumeurs. Chaque participant a été soumis à des examens de tomodensitométrie des poumons (scanner à rayons X assisté par ordinateur) et à des tests respiratoires.
L’équivalence entre un joint et « 2,5 à 5 cigarettes » est cohérente avec les niveaux de goudron et de carboxyhémoglobine qui sont de trois à cinq fois plus élevés pour un joint que pour une cigarette. La carboxyhémoglobine est une forme d’hémoglobine associée au monoxyde de carbone qui est un gaz très toxique. » (Lemonde.fr avec Reuters 31.07.2007)

« Plusieurs études scientifiques récentes mettent en évidence les liens entre consommation précoce de cannabis, risque de troubles psychotiques et de détérioration des facultés cognitives chez les plus jeunes.
C’est à ce type de conclusion que sont ainsi parvenus les auteurs d’une étude publiée par le British Medical Journal au premier trimestre 2011, à partir d’une cohorte de 1900 personnes suivies pendant 10 ans par les chercheurs. Il serait pour le moins paradoxal de dépénaliser et d’accroître la disponibilité d’un produit dont la dangerosité est de plus en plus mise en avant par la science. »

Lire la suite … MILDT Observations sur les propositions de dépénalisation et de légalisation du cannabis
Voir aussi les excellents spots TV guette l’info ! traque l’intox ! / Et si ton dealer te disait la vérité /  (Source MILDT Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie).
___________________________
Apostille

  Mais, depuis septembre 2012, Danièle Jourdain Menninger a été nommée par M. Hollande, présidente de la MILDT⇒ (MILDECA depuis avril 2014), – à la place d’Étienne Apaire, et nous n’avons plus accès à ce document et à sa mise en garde contre toute dépénalisation du haschich pour la santé physique et mentale de notre jeunesse.

À lire donc « Ne légalisons pas le cannabis » d’Étienne Apaire – entretien du 7 juillet 2011, avec Fabrice Madouas et Marion Géliot / Valeurs Actuelles.
… Quant aux excellents spots, ils ont disparu de la télévision française « à la demande d’un ayant-droit ».

6 juin 2018
⇒ ⇒ QUI, pour la justice française a des droits supérieurs au Droit à la santé des jeunes ?
QUEL gouvernement de la République, aura le courage de faire valoir en justice, ce Droit à la santé des jeunes, face aux avocats de « l’ayant-droit du trafic des drogues en France ?


__________________

Mme Touraine et les seringues

18 mars 2013 / 20 avril 2013 / 9 juin 2013

Mme la ministre de la Santé réagira-t-elle et fera-t-elle réagir le gouvernement de M. Hollande dans un prochain Conseil des ministres ? 
♠Mardi 16 avril 2013*, dans la cour de récréation, trois enfants dont deux petites filles du Cours préparatoire de l’école Émile-Zola (quartier des Beaudottes à Sevran, en Seine-Saint-Denis) se sont piquées avec une seringue souillée.
Depuis des décennies, la ville de Sevran et toute la Seine-Saint-Denis sont gouvernées par les «potes» des mafias de la drogue ; du cannabis à la cocaïne, ils sont désormais passés à l’héroïne  … et aux armes de guerre…
– Et  à quoi pensait ces jours-ci Madame la ministre de la Santé ? A son patrimoine  et  aux  «salles de consommations (shoot) ».

____________________________

   ♠ De même que l’on a vu  en France, le poids du groupe de pression (lobby) homosexuel,  l’on sait également le poids de ce dernier, conjugué et/ou confondu avec celui du groupe de pression (lobby) des consommateurs (revendeurs) de produits  stupéfiantsbobos soixante-huitards, verts écologistes, dirigeants et cadres  politiques, «petit peuple ultra- riche des médias et du spectacle(people)»,  PDG  et cadres supérieurs du Public et du Privé, autres milliardaires, propriétaires de journaux , de ryad à Marrakech et de comptes en banque dans les paradis fiscaux etc.

♠ ♠ Tout ce « beau monde
 » pèsera lourd les mois prochains, pour exiger du gouvernement de M. Hollande et de l’Assemblée nationale, la légalisation définitive de tous leurs toxiques quotidiens.
Leurs slogans  retentiront dans nos avenues lors du gai défilé de la fierté des toxicomanes. Brandissant leurs joints, leurs sachets et leurs seringues, ils /elles clameront :

 De la drogue pour tous, pour tou(te)s les mineur(e)s, collégien(ne)s et lycéen(ne)s !

Vivent les mafieux criminels de Seine-Saint-Denis, de Toulouse, de Lyon  et de Marseille qui nous en fournissent !

 Vivent les trafics d’armes de guerre dans les banlieues pour faire le djihad en France ! …  etc.

♠ ♠ ♠ Pour étayer l’événement, la nouvelle Mission Interministérielle de Lutte contre la Drogue et la Toxicomanie dirigée  par Mme Jourdain Menninger – nouvellement nommée par M. Ayrault – annonce  la bonne nouvelle avec la Fédération Addiction et le Réseau français de réduction des risques *: un deuxième Séminaire de la Réduction des Risques  intitulé« Construire des espaces de consommations dans nos institutions  ?» aura lieu en avril 2013.

De fait, pour réduire les risques (sic) de devenir alcoolique et tabagique, on avait déjà construit charitablement des bistrots avec des  terrasses chauffées !…
pour réduire les risques (sic) liés au tabagisme des lycéen(n)es, les proviseurs les avaient déjà doté(e)s  généreusement d’ un espace-fumoir sur le trottoir ! …..
pour réduire les risques (sic) de fumer du haschisch et de renifler de la cocaïne, les potes des mafias de banlieues avaient déjà installé  gratuitement leurs points de vente dans les cages d’escalier des immeubles de nos bonnes villes, de Lille  à Marseille, en passant par Rennes, Nantes, Lyon  et Saint-Denis ! …

♠ ♠ ♠ ♠  Alors, pour finir en beauté, et réduire tous les risques à la fois, Mme Touraine (ministre de la santé) construira en urgence, près des services de pneumologie et de cancérologie des Hôpitaux, des salles de consommations (shoot) pour que les malades puissent continuer de boire, de fumer,  de renifler et de s’injecter du poison gratuitement – avec une seringue propre***- pour «mourir aux bons  soins  (sic) » des  contribuables, avec les félicitations du Président !

Le Président «normal» appellera cela sa deuxième révolution sociétale, la première étant le remboursement par notre Sécurité sociale, des frais de Procréation médicalement assistée (PMA) des couples unisexes naturellement stériles. 
Et tout sera pour le mieux dans «
le Meilleur des mondes gouverné par le Parti  Stupéfiant ». 

Comme un tel projet façon pouvoir mou  (soft power) du gouvernement, s’imposera vite dans tous les grands médias complices, le Président «normal» se dispensera de l’urgence de bâtir un programme d’information scientifique et clair pour instruire  intelligemment  la jeunesse des collèges, des lycées et des universités, sur les risques des drogues pour leur santé et pour leur avenir …

 L’urgence est pourtant là ! Pour tous les jeunes qui ne savent pas encore qu’ils n’ont qu’un seul corps, un seul cerveau** et une seule vie !
__________________________

 * La Lettre de la MILDT  (mars 2013 n° 67)
** Cf. SCIENCE & VIE  février 2013 N° 1145 pp.70-77  l’enquête d’Elsa Abdoun : Schizophrénie, baisse de QI, dépression… Les dégâts irréversibles du cannabis « Alors que ce sont les jeunes qui en fument le plus, des études montrent que le cannabis perturbe la maturation du cerveau, au risque de troubles mentaux émergeant dix ou 20 ans plus tard ! De quoi en finir [MM. Lang- Jospin- Ayrault- Cohn-Bendit- Vaillant- Peillon- Boutih – Hollande …. etc.] avec le fantasme de la drogue « douce ».
***
sont exclues -bien sûr- celles de la cour de récréation de l’école Émile-Zola, seulement bonnes à piquer et à contaminer des jeunes enfants.
*♠  D’après Le Parisien.fr  /Carole Sterlé/  17 avril 2013
NB  Le matraquage publicitaire obligatoire sur internet est insupportable.

Touche pas à mon pote mais laisse-moi brûler vive Sohane et lyncher Martin, Sofiane et Kévin

Note du 5.10.2012 / complétée le 24.09.2013 –
mise en avant le 13.12.2015  et le 11 novembre 2016

… Parce que du PS (Parti Stupéfiant) à La République-en-marche(arrière), rien ne change(ra), je remets cette note en avant le 28 juillet 2018.

 

 Touche pas à mon pote mais laisse-moi battre mon ex-concubine à grands coups de pied dans le visage    !        

C’est le grand principe moral du président de SOS Racisme Flandre Côte d’Opale, Anthony Simati,  « membre du bureau national de cette structure [de la « diversité black blanc beur« ], fortement impliqué dans la prévention de la violence (sic)… lourdement condamné, avant-hier, en comparution immédiate, pour des violences commises sur son ex-concubine.»
Quand j’ai écrit la note « Touche pas à mon pote … » en octobre 2012 après le lynchage de Sofiane et de Kévin à Grenoble, je n’avais pas lu cet article de La Voix du Nord, signé A.C. du 10 août 2012.
On y apprend que « la victime, hôtesse d’accueil au casino de Dunkerque, âgée de 25 ans, a perdu quatre dents. Son visage a été recousu en plusieurs endroits et, lorsqu’elle a été admise aux urgences, dans la nuit de dimanche à lundi 6 août, elle était couverte de sang de la tête aux pieds. «Il est rare, même pour la justice, de voir une personne défigurée à ce point» a commenté le substitut du procureur.[ Le 14 février 2011, le même Anthony Simati l’avait déjà frappée d’un coup de pied au ventre.]»



*** Photo de F. Hollande avec son « pote » A. Simati
Le « pote » de l’ex-secrétaire national du PS a été condamné à douze  mois de prison dont  quatre mois avec sursis. Il peut de nouveau arborer un sourire éclatant et retrouver les « potes » du PS pour envisager un brillant avenir politique, à Dunkerque  – sa jeune victime, elle, est défigurée à vie… Quant au président Hollande, il est toujours aussi ravi d’avoir pris la place de son «pote » D. Strauss-Kahn, bien connu des services de police de Lille.
__________

… On voit sur la photo suivante, Lilian Thuram, qui a touché des millions pour jouer au ballon avec le pied, et qui a aussi la main leste pour sa concubine,  décoré par M. Hollande, ravi de saluer  « son engagement en faveur de la diversité et contre le racisme. » ( Le Parisien.fr 18.09.13   © Etienne Laurent / AFP Sipa Media)

♠ Mon conseil aux jolies jeunes femmes de la « diversité black blanc beur » : Faites attention aux « potes » qui ne veulent  pas qu’on touche à leur pote ! Vous risquez  l’adversité de leurs décorations indélébiles ; et vous n’aurez pas l’accolade chaleureuse du président des « potes » .

_________________

5 octobre 2012

Dans notre bonne ville de Grenoble, dans notre quartier de la Villeneuve – utopie de cité radieuse*, dans un magnifique parc de 13 hectares, au bord d’un lac, avec piscine et terrains de jeux – ; dans notre douce France, trois jeunes gens ont été lynchés par « une bande de  potes ».

Martin, en avril 2010, Kévin et Sofiane, le 28 septembre 2012 n’ont  pas plu aux « potes »

                   Ils étaient trop corrects, trop calmes, trop instruits, trop sages, trop  citoyens,  pour accepter leur loi du plus fort, leur loi du  plus dangereux, leur loi du plus haineux.

L’idéologie dite « black blanc beur » du « Touche pas à mon pote » est à la dérive, emportée par la haine de l’autre. Cette idéologie est devenue, à l’opposé du vivre ensemble dans la diversité,  une démarche de  discrimination entre « le pote » et  l’autre -celui qui ne l’est pas, l’autre ( fille ou garçon) qui doit baisser son regard par soumission… sinon…

Et en ce XXIème siècle, l’idéologie s’est constituée en véritable machine de guerre ; elle devient même une menace envers notre société, car elle signifie  de plus en plus « Touche pas aux délinquants de ma bande** ».
Désormais, elle nous cible tous – « black blanc beur », si nous n’obéissons pas à leur loi de barbares ;  les  premiers, dans la ligne de mire de leurs armes de mafieux, étant nos si courageux policiers et  gendarmes qui eux, obéissent aux lois de notre République.

___________________________               

*À un  journaliste de France Culture, en septembre 2010,  R……  -« poteau » de Karim Boudouda, le braqueur du casino d’Uriage qui, en fuite avait tiré sur la police le 16 juillet 2010 – disait : « Ici, on a tout pour être heureux ».

**Dans le journal Le Monde / B. Pavan/ du  6.10.12,  nous apprenons d’un policier qu’une « dizaine de caïds» – parmi lesquels on trouve  des potes de Karim Boudouda –  « sont toujours en place dans la cité. » 

*** Avec l’aimable autorisation de © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

               

Les dix commandements   « respect  à mon pote »  selon  le « petit caïdat
(salafiste) du quartier »   :

             Touche pas à mon pote         mais

1- Laisse-moi violer les filles  qu’elles soient black blanc ou beur avec mes potes.
2- Laisse-moi poignarder mon/ma professeur
qu’elles ou ils soient black blanc ou beur pendant que mon pote prend la photo.
3- Laisse-moi brûler mon quartier et massacrer qui je veux
  black blanc ou beur avec mes potes.
4- Laisse-moi vendre de la drogue aux  mineur(e)s 
qu’elles ou ils soient black blanc ou beur avec mes potes.
5- Laisse-moi tirer sur les policiers
qu’elles ou ils soient black blanc ou beur 
avec mes potes.
6- Laisse-moi brûler l’école publique
de mon quartier que les élèves soient black blanc ou beur  avec mes potes.
7- Laisse-moi brûler vives et lapider les filles
qu’elles soient black blanc ou beur avec mes potes.
8- Laisse-moi taper sur les chauffeurs de bus et les passagers
black blanc ou beur avec mes potes.
9- Laisse-moi casser les ascenseurs des immeubles pour habitants 
black blanc ou beur avec mes potes.
10- Laisse-moi faire «
le djihad » en France pour te tuer, toi, le ou la black blanc beur avec mes potes,  avec nos armes de guerre payées avec l’argent sale de la drogue immonde.

 

       Questions :        

            Jusqu’à quand ces dix commandements sanglants et criminels  seront-ils tolérés au sein du quartier de la Villeneuve, comme partout ailleurs en France,  par la Justice, par l’Assemblée nationale, le Sénat et par le Président de la République  ?
Quand
le ministère de la Justice, sera-t-il «sensibilisé»  au désastre annoncé des trafics de drogues et d’armes d’une jeunesse délinquante multirécidiviste ,  au désastre annoncé pour l’avenir de notre pays ?

 ♦  Pourquoi  toute cette indulgence et cette pusillanimité des politiciens et des juges envers  les « potes » mafieux, leur loi anti-républicaine, leur charia islamiste ?
_____________________________

Notre jeunesse est en danger

27 août 2012

Note revue le 15 février 2013   …  À  Marseille,  à  Lyon , à  Paris  …    et dans toutes nos campagnes…  et dans toutes nos banlieues …    

Nos bonnes et belles villes de Marseille, Lille, Lyon, Rennes, Nantes, Toulouse ou Paris suent, puent  la drogue et en crèvent.

                      En 2012 comme en 1792 « la patrie est en danger ».

Certes en 1792, le danger venait des monarchies autrichienne et prussienne, alliées du roi Louis XVI  et de la reine Marie-Antoinette, sœur de l’empereur d’Autriche ; mais en 2012 « l’étendard sanglant**» est celui des haschischins, ces soudards de la drogue ; celle  qui arrive  chaque jour du Maroc, d’Amérique ou d’Afghanistan grâce aux soutiens politico-mafieux des ennemis de notre démocratie.

Ces soudards droguent et enrôlent les mineurs, les mettent aux avant-postes pour «guetter» les policiers, nos gardiens de la paix.
Nommés 
« prophètes (sic) » –après leurs séjours en prison et les sermons de l’imam intégriste de service –  par un cinéaste *, ils furent acclamés en 2009 et en 2010, par le petit peuple ultra –drogué  des médias du Festival de Cannes et des César. 
Leurs armes de contrebande
(par dizaines de milliers)  servent à braquer les banques  – à tuer  ceux qui oublient  le respect dû aux  chefs multirécidivistes – à  saigner les pègres rivales.
♠ Toute cette racaille est  la base du recrutement des réseaux terroristes  islamistes –
exemple : le sinistre Mohamed Merah.
Le champ de bataille est aussi jonché de drogués morts ou condamnés à vivre comme des crétins misérables.

J’entends dans leurs chapelles et leurs mosquées, ceux  qui nous servent le retour du religieux au XXI ème siècle.
Depuis des millénaires, ils ont été, ou sont toujours,  la mauvaise conscience hypocrite des pouvoirs politiques.
Les intégristes islamistes  promettent le paradis  aux  tueurs,  en condamnant  des millions d’innocents à vivre dans l’enfer de la terreur et de la charia. Cherchez les bienfaits du retour du religieux !

                

     Jusqu’à quand les élus du peuple, les maires, les conseillers généraux et régionaux, les députés, les sénateurs, les ministres, les présidents, et les élus des dieux, les cardinaux et les imams, se raseront-ils tous les matins, sans jamais penser à la pourriture qui gagne notre société, ♦à l’illettrisme, au ♦♦crétinisme, ♦♦♦ à la démence, à la violence, à la mort qu’engendrent ces drogues ?  Notre précieuse jeunesse est en grand danger.
Le président Hollande, conseillé
(euh) par Mme Duflot – MM. Boutih et Vaillant – et tou(te)s les drogué(e)s au pouvoir et dans les médias depuis trois générations – osera-t-il dépénaliser le haschisch pour démultiplier sa consommation, les décrochages scolaires, le crétinisme et les violences dans les  collèges et les  lycées  ?

               
*Un prophète de J. Audiard – voir  ma note du 18 septembre 2009 :  Un prophète de mauvais augure.

**
On pourrait transposer La Marseillaise de 1792 –
Ce serait  La Marseillaise 2012  pour  la jeunesse en danger de cinq arrondissements de Marseille, «territoires de non-droit républicain : le Vème – le  XIII ème – le XIV ème – le XV ème et le XVI ème», résultat du lent pourrissement des politiques de MM. Gaudin et Guérini :
      «(…) Contre nous (de la tyrannie) de la truanderie l’étendard sanglant est levé
‘…) Entendez-vous dans nos
(campagnes) quartiers mugir (ces féroces soldats)  ces sinistres haschischins (…)»
Ils viennent jusque
(dans nos bras) dans nos immeubles installer leurs immondes trafics …»
________________

♦  Illettrisme :  On note  rapidement un décrochage chez  les collégiens fumeurs de haschisch : « des troubles de la mémoire à court terme ou du langage, de l’attention, de la coordination perceptivo-motrice Les premiers signes sont un désintéressement vis-à-vis de l’entourage, et une diminution des performances scolaires ou professionnelles.» ». (Professeur Nordmann de l’Académie nationale de médecine) .  Cf. La nullité stupéfiante des médias face à la dangerosité du cannabis (29 juin 2010).
♦♦ Crétinisme :
• Baisse régulière du quotient intellectuel chez celles et ceux qui consomment du haschisch depuis le collège ( étude de Dunedin néo-zélandaise, américaine et anglaise sur une cohorte de 1037 enfants nés en 1972-73 – dernier test en 2010 : les fumeurs de haschisch réguliers depuis l’adolescence ont perdu jusqu’à 8 points de QI (quotient intellectuel).
•• diminution du cortex préfrontal  donnant des troubles de prise de décision et de contrôle de l’impulsivité  (étude du Professeur Churchwell de l’université de l’Utah en 2010). etc.
♦♦♦  Démence :  «Deux fois plus de troubles mentaux chez les fumeurs de haschisch» (étude de l’Office central néerlandais des statistiques rendue publique le 4 octobre 2010).

__________________

A Nanterre, procès du petit peuple stupéfiant de la « culture » et des médias

»    ♦  Note  modifiée le 25 août 2012       _______________________

On avait remarqué, dans ce bloc-notes, l’admiration béate, stupéfiante du petit peuple ( people) du spectacle, de la culture, des arts et des médias envers le monde des trafiquants de drogues à l’école du grand banditisme dans un univers carcéral.
Le  film de J. Audiard, Un prophète avait en effet reçu, sous leurs acclamations, le Grand Prix au Festival de Cannes en 2009.
 Les journalistes, critiques de cinéma, avaient fait ensuite tant de louanges du film, dans de dithyrambiques articles, que l’on aurait pu penser à une sorte de reconnaissance  de leur part. 
Et puis vint encore la reconnaissance de la corporation du spectacle avec Les neuf César stupéfiants que décrocha le film en 2010. 
________________________ 

     ♦ ♦           Deux ans après, il est intéressant de voir le traitement (mièvre et gentillet) de l’information sur les trafics et les usages  de la cocaïne dans et par le petit peuple des médias.

                Dans le journal Le Monde* lors du procès **de Jean-Luc Delarue pour «détention et acquisition de stupéfiants», les fournisseurs sont appelés «cinq petits trafiquants de 24 à 29 ans » même si leur chef, Farès Boughediri empoche  90 000 euros (96 000?) par an grâce à M. Delarue. 
Ce dernier interpellé en septembre 2010, est toujours présenté comme le «client vedette (sic) qui, « outre son statut de VIP célèbre et riche consacre jusqu’à 8 000 euros par mois à son addiction à la cocaïne.» 
La seule dont on apprendra le nom est une galeriste consommatrice et  complice de Farès Boughediri.

»    ♦     Les autres  « petits trafiquants » ainsi que les douze consommateurs-clients
(évidemment on ne dit ni petits ni camésresteront dans un très pudique anonymat.
Bien sûr, ce serait maladroit de se fâcher avec l’un ou l’une d’entre eux ! »    ♦    Ce n’est que du beau monde : « des directeurs artistiques, des publicitaires, des directeurs de marketing, des producteurs, des galeristes, des agents de mannequins.»  »    ♦  
Alors comme disent les malfrats et autres tueurs de banlieue : respect.
 

              Dans Le nouvel Observateur*** encore plus prudent, on tait la profession des clients, mais M. Delarue reste «la star du petit écran». Par contre l’on apprend le surnom du chef et les codes pour les commandes de cocaïne.
«La drogue étant ensuite livrée à domicile par un fournisseur attitré (sic) Osias Anderson, 25 ans (récidiviste) déjà condamné en 2008 pour trafic de stupéfiants, [qui] a refusé [ omerta de la mafia ] de dire aux juges où il se procurait la précieuse (sic) poudre blanche».
 

             Quant à France TV info ****elle se contente de reprendre le premier article, en ne citant que le nom de Farès Boughediri.
Loi du silence ou omerta, comme à Naples ou à Villiers-le-Bel, pour  »    ♦   taire les noms des autres trafiquants et/ou les professions des personnalités que l’on invite régulièrement sur les plateaux de télévision…

La justice toujours clémente a requis de fortes amendes et des peines de prison de six mois à deux ans ferme contre les cinq hommes ; une  amende de 15 000 euros  et une peine de quinze mois avec sursis pour la galeriste. »    ♦ Des peines  requises contre « les directeurs artistiques, les publicitaires, les directeurs de marketing, les producteurs [de cinéma , de spectacles et de télévision], les galeristes, les agents de mannequins.»  on ne saura rien    ♦  

Le trafic de cocaïne, ses mafieux et ses consommateurs ont de beaux jours devant eux
…  Avec la garantie de la bienveillance de la justice française : la multirécidive sera même encouragée par  Mme Taubira  ministre de la justice du gouvernement PS.

_____________________                               
 
*Le dealer (revendeur) de cocaïne de JeanLuc Delarue décrit les exigences de son client vedette  Yves Bordenave Le Monde 4.07.2012
»    ♦    **Pour M. Delarue, malade d’un cancer de l’estomac et du péritoine – »    ♦    mort le 24 août 2012- »    ♦   le procès avait été renvoyé au 1er février 2013.
Cf. ma note  »    ♦   La répugnante recette de la cocaïne  et la page  »    ♦  Lexique de «people à trash – sniffer»  
***  Nanterre : procès d’un vaste réseau de revendeurs de cocaïne sans l’animateur Jean-Luc, jugé en février 2013  Paris AP 2.07.2012
**** Delarue, un client « très pressé », selon son dealer (revendeur)  France TV info 3.07.2012