Perles de Culture

   Note complétée le 14 juillet 2010       

                      Entendu sur France Culture le 25.11.09 :

  » J’estime que les minorités ont vocation à s’organiser en France : les femmes, les minorités visibles, les homos, les handicapés physiques … » Fallait-il en conclure que les femmes sont une minorité invisible ?

 Et alors comment ne pas repenser à l’émission  sur France 3 du 24.11.09  » Ce soir ou jamais – l’actualité vue par la culture  » de F. Taddeï où, sur le plateau, un guignol, un clown, un écrivain et un  journaliste s’exprimaient en mâles  » dominants  » sur les femmes battues coupables d’être …  victimes,  se défendant  contre   cette minorité devenue visible – avec ses ecchymoses  de la minorité  invisible…   
…..à laquelle il faudrait  – si l’on obéissait au dieu des intégristes –  joindre  les  femmes ensevelies sous la burqa………                    
                

Si  le statut de la  la femme dans le monde est l’avenir de l’humanité, cela ne se voit pas encore !
Déjà, en France  avec la parité à l’Assemblée nationale et au Sénat, ne pourrait-on pas redonner au jeune XXI ème siècle quelques lumières ?                                  Entendu sur France Culture le 12.07.10                

 

Laure Adler  (Hors Champs)  pose à  Abdou Diouf  (Secrétaire général de l’Organisation Internationale de la Francophonie – Ancien Président de la République du Sénégal)   la question suivante :
 –  »  Vous souvenez-vous de cette première fois où on vous a donné un dictionnaire Lavisse ?

–  Abdou Diouf :  » On m’a donné un livre d’ Histoire d’ Ernest Lavisse. J’étais dans les premières classes de l’école primaire (…)

–   » Pas beaucoup de «  black  » (sic) dans toute cette galerie de portraits de Lavisse  »  rétorqua Mme Adler, pour laquelle le mot black doit être beaucoup moins noir en France que le mot noir  qui risquerait de la  faire accuser de racisme ; comme s’il  fallait renier son histoire depuis des milliers d’années et comme si le mot noir était à lui seul une injure et non pas la fierté d’un continent.  

___________________________                     

Les commentaires sont clos.