France info, la radio qui désherbe, dé[zoom] ou décervelle ?

J’ai entendu sur France info, vers 14 h, ce dimanche 23 mars 2014, jour de premier tour des élections municipales depuis l’élection de M. Hollande, la journaliste  nous convier à un nouveau « round-up » ce soir…

ce qui  signifierait en Anglais*  rassemblement du bétail ou encore rafle de filous !

C’est aussi le nom du fameux désherbant de la firme américaine. On espère seulement que  le nom de l’herbicide ne sert ni à faire de la publicité aux OGM avec pesticides de Monsanto ni à une information liberticide, par manque d’impartialité et d’ouverture d’esprit sur la vie réelle des Français.**

Quant au bétail et aux filous, chacun aura sa petite idée 😉

Et le soir, au « round-up »  de France info, vers 23 h 30,  un autre journaliste bobu, nous expliquait comment « si on dé[zoom] » (?) on avait tout compris  !  … on a surtout compris ce que pensent les journalistes … et le syndicat de la magistrature «si on [zoom] » sur  son « mur des cons ».

Bref, une question est posée : France Info désherbe, «dé[zoom]» ou décervelle ?
Et une seconde : pour qui France Info prend-elle ses auditeurs ?
_________________________

* Selon Harrap’s concise French and English dictionary p. 655

** exemple :  désherber le taux d’abstention de  61,58 % à Roubaix en criant à l’incivisme et en oubliant de parler du cataclysme de la suppression de 1000 emplois à La Redoute bradée par le milliardaire Pinault  ainsi que du chômage à 30% dans le Nord  … etc.

Les Bobus des médias 2011-2012

      Note complétée le 30 mai 2012    

Palmarès des médias français bredouillant le Bobu
 

(langue française devenue jargon des nuls)

 

           ♦ Dans la catégorie  Presse / journaux quotidiens et magazines  – papier et sites 

Le  premier prix est décerné 

                    au journal Le Monde  / Le Monde.fr
« Déluge de crash » du 29 juillet 2011

« le site de CHARLIE HEBDO a été hacké » du 2 novembre 2011

« … son côté girl next door» du 1er février 2012

Pour la typographie erronée de l’écran du monde.fr, rubrique Votre avis :  suppression  de l’apostrophe  – du œ (c  ur) etc. 

                                  ♦♦♦

Mécontent  Mention spéciale

 pour le clin d’œil à M. Strauss- Kahn des lecteurs  du monde.fr le 11 novembre 2011 :

« L’article qu’ils ont le plus « aimé » sur facebook était  : « La taxe sur les nuitées en hôtel de luxe supprimée. » 


Le  second prix ex-æquo est décerné

                      au journal  Le Figaro.fr 

Pour «  l’opening partie LV »  –  « les people sont-ils fashion compatibles ?  Yvan A  et Charlotte G – pas facile quand on est deux people unis  » et  «  kitchen week » «  mass mode par Karl L » et « un dressing noir et blanc » « la robe ultra glam »  du 27 septembre 2011
          
                        au journal Libération.fr 

Pour libéfood (beurk) et «  la prochaine slutwalk  française (sic) n’a pas de dresscode » du 27 septembre 2011

                  

          ♦ Dans la catégorie  Radio/ service public / émissions et sites

Le  premier prix  ex-æquo est décerné

♦  à Radio France :  France Culture / France Culture.fr/ France Inter

 Pour l’impossibilité de neutralité politique qui est respect de l’auditeur : on notera la prégnance de l’opinion à 90% PS des journalistes et des  présentateurs ; avec pour effet secondaire et navrant, la saturation pendant six mois en 2011 des ondes du service public, par  l’affaire américaine des tribulations sexuelles de M. Strauss-Kahn – le  candidat favori des Primaires PS.

Pour  le laxisme « tankiste -de think tank », ravageur pour la langue française, des producteurs de France Culture.
De quelle culture s’agit-il quand ils nous abreuvent « de main stream, de work in progress, de coach et de coaching, de gore, de design, de designer et de designer’s day, de think tank, de relooking, de casting, de crash, de fight club, de pitch, de performer, de podcast et de podcaster,  de timing, de show room, de trash, de people, de live, de buzz, de tweet, de chat, de talk show » …etc.   jusqu’à la nausée ?

Pour France Inter avec «Zi artist a buzzé» et « slice les poireaux» etc.

Mécontent
  Mention spéciale

 Pour le rédacteur de « Au fil des ondes » du 17.01.2012, sur le site,  qui se félicite du « record historique d’audience pour France Culture : 1,9%  d’audience cumulée selon Catch up (sic)  Médiamétrie » et ajoute élégamment :  
« France Culture c’est la radio durable…  avec des podcasts de plus en plus téléchargés » 
                   
 
          ♦ Dans la catégorie  Télévision / avec nos redevances / émissions et sites
Pour le mot live figé sur l’écran de  chaque  spectacle en direct,   pour le très médiocre ARTE webSlam 2008-2010, et pour l’écran d’accueil du site surabondant en expressions bobues.
La  rédaction de la chaîne franco-allemande  titillée par le  « politiquement correct façon bobo-tendance Californie» s’oblige à distordre  et/ou à supprimer le français.
Si Arte affiche dans son rapport d’activité 2011 : « La créativité pour mot d’ordre », on constate que cela n’est pas dans le domaine de la communication avec le public français qui paie la redevance, ni dans la promotion de la francophonie.
 Aucune créativité donc  pour Arte on-screen et Arte off-screen  :   les mots de son internet  sont formatés banalement en webisodes/ webséries/  webfictions/ webdocus / webslam / chats etc.

          Ainsi, comme c’est déjà visible et audible dans tous les autres médias,  on voit disparaître la finesse  d’esprit, l’élégance et  la richesse d’un patrimoine linguistique qui a inventé pendant des siècles avec la pensée des humanistes, la philosophie des Lumières et la volonté d’un peuple,  la liberté de conscience et la libération de l’obscurantisme religieux. 

 Le  second prix ex-æquo  est décerné

                           à  France Télévisions  et à  France 5

Pour le nom du site qui serait dédié à la culture (?) : culturebox et son inévitable rubrique live – où l’on trouve encore des reliquats de live de 2009 (Ce soir ou jamais de  M. Taddeï… avec Orelsan qu’il présente comme « la coqueluche du rap français»(sic ) … Inutile d’y chercher Juliette –  un extrait de Tartuffe ou  une sonate de violoncelle  !
Pour l’utilisation des mots newsletters / e-mail  / prime /   débrief / et   chat
et pour les titres  phonétiques des émissions  C à vous avec  le live  / C à dire / C dans l’air / C l’info avec la bio express  / C politique  /   Comment ca (sic) va bien. 

                                   ♦♦♦
Mécontent   Mention spéciale
♦ Pour le présentateur  David Pujadas du journal de France 2 le 10.01.2012 : « A l’époque des  SMS, à quoi sert l’Académie française ?» 

♦ Pour la présentatrice Alessandra Sublet de C à vous (France 5) qui, de temps en temps, fait parler ses invités la bouche pleine, sans  jamais leur poser les bonnes questions, et annonce   le  « laïve »  de  Juliette qui,  pour notre plus grand plaisir, est bien présente et vive pour chanter les bobos (de France Télévisions et les autres)  réclamant « un cocktail  Picon oignon goudron … mais bio »  le 2 janvier 2012 !

Rubrique télévisions commerciales
♦ Pour  la présentatrice Laurence Ferrari du journal   de TF1 qui,   sur le plateau ( où les invités comme les journalistes sont toujours surexcités comme des puces) de canal +  le 21 décembre 2011, vante « la coulitude   /coolitude » séduisante  du président Obama.
Comme les Bobus s’adorent entre eux, on lit sur libération.fr du 29 mai 2012 que « cette petite punk de Ferrari » quittant TF1  ira rejoindre Direct 8 ( racheté par canal +) pour un « talk show » dans lequel elle brillera autant que sa collègue de France 5.

♦ ♦♦♦  ________________________                

 Le  premier prix  est décerné 

                            à  Arte

Pour  « de l’importance du storytelling … une étude en partie crowdsourcée »  du 25 mars 2011

Les « épreuves « * de campagne de Dominique Strauss-Kahn

    note  modifiée  le  23  mai  2011            

 Une fois terminées les émouvantes manifestations en souvenir du 10 mai 1981 et de l’élection à la présidence de la République de François Mitterrand ; M. Pierre Bergé, grand ami du défunt  président prépare 2012 à la direction de son nouveau journal.

Après avoir soutenu Ségolène Royal en 2007, quel homme providentiel du PS  parfaitement bilingue pourrait-il choisir pour l’année prochaine ? et quel slogan serait le meilleur pour faire florès chez les bobos ?

Il est tout trouvé sur lemonde.fr*, partageant  le tiers de l’écran avec les deux-tiers pour un gros plan de M. Strauss-Kahn : ce sera celui de la montre parfaitement «bling-bling»  R…x, ce sera «Vivre pour la grandeur»  (sic) mais peut-être en anglais** pour faire encore plus bobu côté train de vie que le «care» de Martine Aubry ! 

                Et,  le samedi 14 mai 2011, une autre redoutable   » épreuve «  (prévisible ou imprévisible (?)  de campagne, dans le luxe raffiné  de la suite  2806  ( 3 000 euros) de l’hôtel Sofitel ( New York), attendait le présumé futur candidat aux Présidentielles … au risque de faire de tant de   » grandeur « … une décadence qui entraîne avec elle,  inéluctablement  le  » Pacte de Marrakech  » ***  si cher à la direction du PS … et une perte financière collatérale pour lemonde.fr, car, si les écrans sont saturés de portraits de M. Strauss- Kahn,  la  « grande  » montre ne s’incruste plus à ses côtés.  » Grandeur  » de la marque oblige !

________________                  

* Lemonde.fr 11 mai 2011 La question du train de vie, épreuve de campagne prévisible pour DSK / Alexandre Piquard. 
** Je vous laisse trouver la  traduction anglaise !
*** Lieu d’une résidence somptueuse du candidat éprouvé.

 

Les  » tankistes  » bobus de France Culture

   note modifiée le 25.01.11     

Comme d’autres auditeurs, j’ai dû entendre Brice Couturier* prononcer au moins une trentaine** de fois l’expression « think tank », en quarante minutes ! Un record !

Si l’expression se justifie pour présenter un club anglo-américain, je l’accepte volontiers ; mais en français, nous avons l’équivalent avec  « groupe de réflexion ».

J’ai déjà relevé, dans ce bloc-notes, le laxisme  « tankiste » tellement« bobu » et  ravageur pour la langue française, des producteurs de France Culture (« l’intelligentsia »(?). Ils nous abreuvent  de « main stream, de work in progress, de coaching, de gore, de design, de designer et de designer’s day, de relooking, de crash, de fight club, de performer, de podcast, de casting, de timing, de show room, de trash, de people, de live, de buzz, de tweet, de chat, de talk » …etc. etc.   jusqu’à la nausée…

           On remarquera que la «  culture »   véhiculée par ces envies d’Outre- Atlantique n’est bien souvent qu’une reproduction d’un pesant prêt-à-penser affairiste, proche du décervelage.
 
Et si le jargon « tankiste » était une nouvelle façon de parler pour ne rien dire, voire de nous empêcher de réfléchir avec notre belle langue française ?

         _____________________

NB   Alors que certains s’acharnent contre notre identité nationale, riche d’une pensée et d’une langue qui a magnifié des idéaux universels depuis des  siècles, une oreille attentive peut saisir dans les témoignages de Tunisiens éduqués en  langue française depuis le collège, toute la profondeur et la justesse de leur réflexion démocratique et laïque.
                                         
Cherchons à qui cela peut déplaire ! 

______________________                                         

 *France Culture Du grain à moudre 19.01.2011 Y a-t-il une chance pour une contagion démocratique au reste du monde arabe ?
**  l’exagération serait à mettre au compte de l’agacement Mécontent  et le 25 janvier  mon commentaire n’était pas publié,  encore un effet « tankiste» sur la liberté d’expression  ?   finalement publié dans leurs oubliettes – après le délai de rigueur de 5 jours – le 27 janvier 2011.  

Stéphane Guillon, le vrai petit bobu tout craché !

                    

Je n’avais pas écouté France Inter ce matin du 13 avril 2010 … mais il y a une séance de rattrapage vidéo de «  l’humeur » du jour  de M. Stéphane Guillon  sur le site de cette radio.

On connaît la  cruelle prédilection de M. Guillon  pour les critiques sur l’apparence physique des personnes, ce qui ne me semble pas être une preuve d’humour ni de  finesse d’esprit… mais c’est son style, et les rieurs sont de son côté, tant cela doit soulager d’être méchants par procuration.

Ce matin-là, M. Guillon, au mieux de sa forme, c’est-à-dire au comble de l’excitation, avait choisi de  » faire rire  »  non plus sur  l’apparence du Président de la République, mais sur sa mort, et racontait, se trémoussant sur son siège, agitant frénétiquement les bras, son rêve (sic) du «  crash de N. Sarkozy « .

On avait eu le rappeur qui  » mettait un billet sur la tête d’Eric Zemmour  » ;  là on avait  » l’humoriste  » qui  nous annonçait que l’avion présidentiel  s’était crashé,  et décrivait dans une tirade réjouie, la cérémonie officielle autour du  » cercueil d’enfant  » (sic) .
Comme rien ne l’arrête, et qu’il avait mis dans l’avion crashé tous ceux qu’il soigne, il eut une délicatesse  particulière pour M. Eric Besson et l’Association de défense des fouines.

Bref, de bon matin,  un Stéphane Guillon arrogant, surexcité et gesticulant de façon compulsive comme à son habitude, et forcément fier* de lui ! Le vrai petit bobo bobu tout craché !

_________________                    

 * Chez nous à la campagne, on dit  « excité comme une puce » et «  fier comme un pou ».  Dans le Littré on trouve : «  Il se carre comme un pou sur une gale ». C’est méchant aussi 😉

 voir Les bobos et les bobus       Petit concours anti-bobu        Ou comment être bobu(e)

 Le Petit Bobu franco-anglais