Mettre en résonance les médias et la vie réelle avec juste une petite pointe d'audace.
Random header image... Refresh for more!

Schizophrénie du gouvernement et paranoïa des médias de masse

29 – 31 août 2017 –  17 septembre 2017  illégalité djihado-islamophile
3 octobre 2017 après le double assassinat au nom d’allah de deux jeunes filles -Mauranne 20 ans et Laura 21 ans *- à Marseille, le 1er octobre 2017.
_________

On a vu comment avec le ministre de l’Intérieur, G. Collomb et son annonce d’une  « mobilisation des psychiatres », la théorie du président  Macron sur le djihadiste fou  pouvait révéler dans le gouvernement, un début …   de  schizophrénie, par refus de voir la réalité (1), compte tenu de tous les documents qui circulent en ce moment sur la préparation d’attentats de plus en plus meurtriers sur le sol français.

Et cela coïncide  actuellement avec l’acharnement décuplé des médias de masse contre « l’islamophobe » CHARLIE HEBDO du 23 août 2017 qui serait hautement dangereux (2) puisque massacré par les djihadistes Kouachi le 7 janvier 2015 …

N’est-ce pas  le symptôme d’une paranoïa (3)  généralisée des médias serviles à la solde des organisations politico- religieuses islamiques (UOIF-Union des organisations islamiques de France, du CFCM– Conseil français du culte musulman) et du CCIF (Collectif contre l’islamophobie en France) leur organe de propagande anti-laïcité-républicaine) ? 

Pour tous ces paranoïaques, le danger ce ne sont pas les milliers de fichés S et leurs réseaux terroristes radicalisés,
c’est «  l’islamophobie » qui ronge  la France » qu’il faut traduire dans leur langage djihadiste intégriste par « le péché de la laïcité « et « le péché de l’égalité des femmes  » qui rongeraient  la France  !

À les lire, on apprend que leur premier combat de paranoïaques salafistes, frères musulmans et affidés,  est le refus archaïque d’accepter que les femmes  se libèrent du voile islamique selon la loi citoyenne républicaine, car cela leur donnerait le droit à la dignité, le droit à la liberté, le droit à l’égalité, le droit à la fraternité

Par contre, les hommes djihadistes ont eux tous les droits : violenter les femmes pour qu’elles obéissent, avoir un  arsenal de contrebande dans les caves payé avec l’argent des drogues,  tirer sur nous dans la rue et tous lieux publics au cri d’allah akbar,  mettre le feu à nos voitures, à nos immeubles, à notre Provence , attaquer les voitures de pompiers et de policiers, poignarder les passants, foncer dans la foule avec un camion

ça c’est bon, ça c’est aimer l’islam, ça c’est être un bon « djihado-islamophile » …

… Mais malheur à CHARLIE HEBDO qui dessine le massacre !

islam, religion de paix ... éternelle !

Illégalité et paranoïa djihado-islamophile

Ainsi,  l’UOIF, le CFCM et le CCIF soutenus par les médias de masse proclament qu’un dessin sur les massacres de personnes par des camions est plus grave et plus sanglant que les vrais actes criminels des djihadistes …

Ils proclament que CHARLIE HEBDO et ses morts du 7 janvier 2015,  leur donnent de plus en plus le droit de bafouer notre République laïque, au nom du dieu et du prophète du djihad de l’État islamique (!).

 l’UOIF, le CFCM et le CCIF (4) s’octroient en toute illégalité républicaine, le droit islamique de blasphème puni de la peine de mort (!),  pour nous menacer et menacer encore les (sur)vivants du CHARLIE HEBDO du 23 août 2017. 

… et pendant ce temps, dans son château avec sa Pompadour en mini jupe,  l’humble président serviteur Macron « joue au grand chef de sa task force anti-daech  » pour mieux contrôler ce que son petit- peuple -qui-n’est-rien (nous)  ne doit surtout pas savoir …

*  Dans l’après-midi du dimanche 1er octobre 2017,  l’humble président serviteur Macron « touite »  qu’il est « profondément indigné par cet acte barbare » (?) [ le djihadiste après avoir poignardé mortellement la première jeune fille est parti … et pour commettre un deuxième acte barbare est revenu égorger la seconde jeune fille.]
« En peine (?) avec les familles et les proches  ….. Bref, massacrer une, deux, dix, cinquante personnes sera toujours pour l’humble président serviteur Macron, « un acte barbare » lui causant de la peine.

… on devine le « touite » présidentiel après le prochain attentat djihadiste : très profondément indigné par cet acte barbare. En grande peine … 

_____________________________

1 par L’ingénue  Impromptu sur le vif :  G. Collomb 23.août – 4 septembre 2017

2  Cf. l’ouvrage posthume de Charb :  Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes
    Seul le Théâtre de l’Oulle en Avignon dans le cadre Off du festival 2017 a accepté la lecture-spectacle du livre …

3    « Structure paranoïaque : structure psychopathique caractérisée par une disposition caractérielle (orgueil démesuré, méfiance, susceptibilité excessive) engendrant de faux jugements et des réactions d’agressivité  et par un délire  de persécution (…) logiquement construit à partir de prémisses fausses ». Le Grand Robert Tome V, p. 204.

3  Cf. Wikipédia  Collectif contre l’islamophobie en France   

 ___________________________________

 

29 août 2017   Commentaires fermés sur Schizophrénie du gouvernement et paranoïa des médias de masse

Ah ! Le président Macron et « sa Première dame » !

22.24 août 2017

En cet été tragique d’attentats et d’incendies djihadistes,  le nouveau président nous inflige sa dame sur tous les écrans … sur LCI (1)  on a dit  que ce serait son « joker » (2) ; c’est-à-dire pour le dictionnaire, sa « carte à jouer à laquelle il  est libre d’attribuer la valeur qu’il désire. »
Et c’est vrai qu’en ce début de mandat, il apparaît  comme un gai luron prompt à jouer de son pouvoir.

Ainsi, pour illustrer son exemplaire moralisation de la vie politique, le président Macron … joue à octroyer au bon peuple une « Première dame de France »  … avec l’étiquette « charte de transparence » !

Nous saurons donc tous que l’autre étiquette sur les vêtements de la dame vient du milliardaire Bernard Arnault qui l’habille gratis en Dior ! 

Bref, avec  la dame de l’humble Macron,  nous allons vivre pendant cinq ans, un vrai conte de fées,  à suivre jour après jour, dans Elle et Paris-Match de Lagardère et dans tous les autres médias de masse dont les patrons et « mécènes du couple » feront leurs une, leurs affiches et leurs choux gras !  Et la dame peut compter aussi sur la com(munication) de l’équipe des chères féministes – dont Sibeth Ndiaye (3) de sa cour -en-marche » avec laquelle elle avait déjà  lancé « le truc Macron ».

♠ Hélas donc ! Notre fidèle et aimant serviteur Macron (4) ne s’intéresse,  ni  à la paix publique ni  à la vraie vie des Français …   il préfère jouer sa  dame.

…  mais jusqu’à quand,  pourra-t-elle  servir de « joker » au- mal- élu- à- 20 %?

____________________________
1 LCI groupe TF1 Bouygues

2 1912, in Höfler ; mot anglais, « farceur » de to joke « plaisanter »
Jeu. Carte à jouer à laquelle le détenteur est libre d’attribuer la valeur qu’il désire.  Le grand Robert Tome IV p. 496.

3  Sibeth Ndiaye, celle qui  a osé dire « la meuf est dead »  à la presse, en guise de marque de respect envers Simone Veil (Cf. « Simone Veil sur la Shoah : Nous n’avons pas parlé parce qu’on n’a pas voulu nous écouter » -France Culture 30.06.2017).


4. Macaron Ier était en campagne devant la pyramide 13-14 mai 2017

Fin de son discours  le 7 mai 2017 :
(…)
« je vous servirai
je vous servirai avec humilité avec force
je vous servirai au nom de notre devise liberté égalité fraternité//////
je vous servirai dans la fidélité de la confiance que vous m’avez donnée
je vous servirai avec amour vive la République vive la France »

_______________________________

22 août 2017   Commentaires fermés sur Ah ! Le président Macron et « sa Première dame » !

Qui veut la peau … du musée des Beaux-Arts de Tours ?

24 – 26- 27 juillet 2017

Qui  refuse la manne pour notre musée des Beaux-Arts de Tours de la donation de Léon et Martine Cligman : 1 200 œuvres d’art d’une valeur totale d’environ 20 millions d’euros  ?

Qui dédaigne  accroître la richesse de ce très beau musée pour offrir au public, à la jeunesse, un tel supplément d’art et de beauté ? Imaginez ! 1 200 œuvres d’art en plus à admirer !
« L’art émeut. De là sa puissance civilisatrice » écrivait V. Hugo (1).

Qui se désintéresse à ce point de la culture pour tous et de notre patrimoine artistique  ?

Faut-il chercher parmi  les 121 élues d’Indre-et- Loire et de la ville de Tours : tous et toutes, très honorables députés, sénateurs, conseillers régionaux avec leur président, conseillers départementaux avec leur président,   conseillers municipaux avec le maire de Tours, et ces 72 membres du nouveau conseil métropolitain de « Tours Métropole Val de Loire » ?

Qui parmi eux a décidé de privilégier le CCC OD  (Centre de Création Contemporaine Olivier Debré), inauguré par F. Hollande, le 10 mars 2017 (2),  en privant le musée des Beaux-Arts de son dû ?

Qui a osé le spolier du legs généreux d’un couple d’esthètes amoureux de la Touraine et de son musée ?
A-t-on peur que le MBA (musée des Beaux-Arts) prenne des visiteurs donc des futurs acheteurs d’ « art contemporain » à leur CCC OD ?

On se souvient comment, en juin 2016, Sophie Join-Lambert, conservateur et directrice du musée, avait accueilli la perspective de ce don exceptionnel : « ce sont vraiment des œuvres de grands noms, des œuvres qui ont marqué la fin du 19ème et le début du 20ème siècle comme Corot, Delacroix ou Degas. C’est vraiment un bel ensemble qui sera ensuite déposé au musée des Beaux-Arts de la ville de Tours. » (3)

En mars 2017, ni le président Hollande ni sa ministre de la Culture ne lui ont apporté  leur soutien  ; la quintessence huileuse de l’art contemporain suffisait à leur sensibilité artistique (!).

♠ ♠ ♠  On s’interroge aussi sur le silence assourdissant des médias qui ont laissé tout ce petit monde politiqueNacer Meddah, préfet du Loiret et de la région Centre- Val de Loire,  Sylvie le Clech, directrice régionale des affaires culturelles (Drac Centre), Jean-Christophe Royoux, conseiller Arts plastiques (Drac Centre),  Pierre Oudart, directeur des arts plastiques, Malika Bouabdellah, « personnalité qualifiée » historienne de l’art, ancienne conservatrice du Louvre etc.   … enterrer un projet magnifique, comprenant une dotation supplémentaire de 5 millions d’euros pour donner au public le bel espace d’un vrai grand musée d’art en Touraine.
Serait-ce juste l’effet du hasard … mais ils/elles sont tous membres du Conseil d’administration du Frac Centre (Fonds régional d’art contemporain de la région Centre-Val de Loire)?

… ♠ Alors, faut-il penser qu’entre un Delacroix, un Corot, un Degas … et de l’huile,
la Direction régionale des affaires culturelles Centre- Val de Loire
 aura œuvré à rejeter la donation Cligman au MBA Tours … pour évincer ce rival du CCC OD ?

… Silence … on  déshérite le peuple de son patrimoine ….   Silence … on  bafoue le Beau …

Ah !(soupir) …  Pouvoir encore choisir entre un Delacroix, un Corot, un Degas … et une flaque d’huile noire   !!

________________________

1    Cf. note Utilité du Beau    Victor Hugo mai 1864   

2   Cf. note  Hollande, la reine … et la flaque d’huile  3-13 avril 2017

3    L’incroyable donation faite au musée des Beaux-Arts      Europe1.fr   23 juin 2016

       Tours : don exceptionnel de 1 200 œuvres au musée des Beaux-Arts    Le Figaro.fr  Marie-Amélie Blin 23 juin 2016

 _________________________

NB  Pour mieux comprendre, lire L’Imposture de l’art contemporain – Une utopie financière Aude de Kerros (Eyrolles 2016)

et par L’ingénue, une note de 2009 – complétée en 2014  : M. Pinault, les milliardaires et Paul McCarthy

Ajout du  27.07. 2017  … où l’on voit comment « Le président Macron et sa première dame » sont  aussi aux côtés des milliardaires …  de la chanson.

________________________

 

24 juillet 2017   Commentaires fermés sur Qui veut la peau … du musée des Beaux-Arts de Tours ?

Le discours du général P. de Villiers à méditer par le « chef » Macron

20.07.2017

E. Macron – qui se disait notre humble serviteur durant sa campagne électorale- et qui déclare sept mois plus tard aux armées et au général d’armée P. de Villiers : « Je suis votre chef » serait bien inspiré d’apprendre que « La force des armes ne peut se concevoir sans un esprit qui la vivifie » (…) que « toute autorité est un service » et que le premier service du président de la République- chef des armées-  est « la protection des Français, avec un seul but : le succès des armes de la France » pour avoir « une paix d’avance »!

 

… Nous attendons « l’esprit qui vivifie » la politique du « chef »notre humble serviteur (1)…  alors que nous sommes en guerre contre le fascisme islamique, dans et hors de nos frontières.

 ____________________

Paris, le 13 décembre 2016

Général d’armée P. de Villiers
aux Officiers de la 24e promotion de l’Ecole de guerre, promotion général Gallois,

Officiers, sous-officiers, officiers mariniers des écoles de formation,

Vous les chefs militaires, d’aujourd’hui et de demain,

Il n’existe pas de service plus noble ni plus exigeant que celui de commander les hommes et les femmes qui vous sont confiés. Jour après jour, pour vous guider dans l’exercice de vos responsabilités, il vous faudra cultiver notre trésor, c’est-à-dire notre style de commandement, notre état d’esprit.

La force des armes ne peut se concevoir sans un esprit qui la vivifie. C’est là l’exorbitante responsabilité du chef. Donner l’élan, donner du souffle, donner du sens, donner la flamme. S’arracher à soi-même pour se donner, sans compter, au bien commun. Cultiver l’obéissance d’amitié, là où l’adhésion l’emporte sur l’autorité.

Il y a cent ans, précipités dans « l’enfer de Verdun » et son effroyable logique de destruction, les « Poilus » semblaient condamnés à s’éteindre dans cette obscurité. Et pourtant, contre toute attente, ils ont illuminé cette nuit noire d’un « feu sacré ».

Nous, les chefs d’aujourd’hui, et vous, les chefs de demain, ne craignons jamais de rappeler ce que ce « feu » doit aux chefs d’alors. Rendons hommage à ceux, qui par leurs attentions fraternelles, ont su réchauffer les cœurs transis de froid et de peur. Rendons les honneurs à ces hommes dont l’exemplarité du comportement a su créer un élan qui a conduit à la victoire.

Derrière cette reconnaissance, point d’idéalisation du passé ! Les chefs de 1916 ont connu les tourments de l’hésitation et du doute ; leurs certitudes se sont effondrées, leurs convictions ont vacillé, mais l’écrasante majorité d’entre eux a tenu bon, obéissant à une règle de vie simple que tout chef militaire doit faire sienne : « penser et agir comme l’honneur le commande » ; l’honneur est la poésie du devoir.

Cette exigence vaut aussi pour tous les chefs d’aujourd’hui, quels que soient leur grade et leur armée. Officiers-généraux, officiers, sous-officiers, officiers mariniers, nous sommes réunis par la proximité de nos obligations. Nos subordonnés, quels qu’ils soient, sont d’abord nos frères d’armes. Nous sommes unis à eux par la fraternité qui relie ceux qui partagent le même engagement et ont accepté l’éventualité d’un même sacrifice.

De nos hommes, nous sommes en droit d’attendre la loyauté. En regard, nous leur devons la vérité et la vision. Car, c’est bien au chef qu’il appartient d’ouvrir des perspectives, d’explorer le champ des possibles, d’organiser l’innovation et d’orienter l’action.

Le général de brigade aérienne Pierre-Marie Gallois offre un parfait exemple de la figure du chef : courageux, précurseur, loyal et visionnaire. A vous, les officiers de la 24e promotion de l’Ecole de guerre, je veux dire combien judicieux est votre choix de le prendre pour parrain.

Jeune officier de l’armée de l’air, il rejoint la Grande-Bretagne, en 1943, et participe aux bombardements stratégiques sur l’Allemagne, jusqu’à la fin de la guerre. Affecté, aussitôt après, en état-major, il ne cède pas à la sinistrose et s’impose, au contraire, comme le principal artisan du plan aéronautique de 1950, qui réorganise en profondeur une aviation militaire au plus mal. Bel exemple d’optimisme de volonté qui incline à ne pas subir.

Ce n’était là que le prélude d’une œuvre, ô combien déterminante, pour la paix et la souveraineté de la France. Alors que beaucoup pensaient la guerre sur le modèle de celle qui venait de s’achever, il affirme que l’atome militarisé crée une nouvelle hiérarchie des puissances entre celles qui « s’autoprotègent  nucléairement » et les autres. Pour défendre sa vision et parvenir à la faire triompher, il combine intelligence, finesse et agilité. C’est un succès. Par la force de son travail et la compréhension de son environnement, le chef militaire Pierre-Marie Gallois a pesé sur le destin de son pays et sur celui du monde, en prônant une paix d’avance.

Vous, les officiers, les sous-officiers, les officiers-mariniers, cultivez ces mêmes valeurs dans la discrétion et le désintéressement de vos missions du quotidien. Aujourd’hui, en cette cour d’honneur des Invalides, haut lieu chargé d’histoire militaire, pas de parole inutile : soyez tout simplement des chefs, à l’image de ceux d’il y a cent ans et dans le sillage du général Gallois. Avec modestie et humilité, mais aussi, avec audace et ténacité, soyez d’abord convaincus que « toute autorité est un service ». Là où vous serez, fédérez toutes les énergies pour accomplir votre mission, au service de la protection des Français, avec un seul but : le succès des armes de la France !

Général d’armée P. de Villiers   Paris, le 13 décembre 2016.

_____________________

Sources : État-major des armées Droits : Ministère de la Défense

1  Cf. la note de L’ingénue  13-14 mai 2017 avec la transcription du discours d’E. Macron le soir du 7 mai 2017 au Louvre : Macaron Ier était en campagne devant la pyramide

Fin – Extrait :
(…)  « je vous servirai avec humilité avec force
je vous servirai au nom de notre devise liberté égalité fraternité
je vous servirai dans la fidélité de la confiance que vous m’avez donnée

je vous servirai avec amour vive la République vive la France »
______________________

20 juillet 2017   Commentaires fermés sur Le discours du général P. de Villiers à méditer par le « chef » Macron

Macron prend la pose entre de Gaulle et Gide

Note du 2.07.2017
complétée le 4, le 21, le 23  juillet et le 12 août 2017

Si  Macron prend la pose entre de Gaulle et Gide…… ce n’est pas le général de la France libre, et victorieuse des nazis qui l’inspire le plus.

Alors que le 3 juillet 2017 , dans notre France pacifique et fraternelle,
15 000 hommes djihadistes en armes, soldats de l’État islamique sont fichés S (Sécurité intérieure),  et menacent journellement notre paix publique,

Alors que 17 393 individus ( ils étaient 11 000 en 2015)  sont inscrits (mars  2017)  sur le fichier de traitement des signalements pour la prévention  de la radicalisation à caractère terroriste ((FSPRT),
Cf. le rapport du Sénat.

Alors que cette armée ennemie dévastatrice en Afrique, en Syrie et en Irak, est en lutte dans notre pays contre nous et notre Constitution démocratique et laïque,  le président Macron – chef des armées-  a déclaré que bien au contraire, c’était l’état d’urgence qui mettait en péril nos libertés (1).

C’est dire si le livre des Mémoires de guerre de Ch. de Gaulle lui est étranger … resterait alors le livre Les Nourritures terrestres d’un A. Gide, jeune, riche, égoïste, pédophile, oisif et jouisseur… comme référence (?) …

♠ ajout du 21.07.2017 
… surtout qu’à le voir endosser l’uniforme de chaque armée, selon chacune de ses visites dans les bases militaires,  et pour lesquelles son costume de président◊ suffirait, on finit par se demander s’il ne préfère pas jouer à la poupée barbie plutôt qu’aux petits  soldats … pour ne pas  affronter la gravité des  vrais enjeux actuels …

◊ Cf. code pénal – Article 433-15  et la note de l’ingénue du 20.07.2017 Le discours du général de Villiers à méditer par le « chef » Macron

________________________________

2 juillet 2017

… une fois de plus…  E. Macron L’humble serviteur (2),  montre sa satisfaction avec un sourire figé de figurine de mode, mais son regard est fixe …  et sans expression.
Entre Ch. de Gaulle et Gide

Il s’est planté là, au milieu de son bureau vide, comme s’il voulait s’asseoir dessus (!),  écartant les bras pour poser les mains de chaque côté, et pour que l’on voit ses bagues (?).
Son veston tiraillé sur un bouton et ses manches étroites lui donnent une allure étriquée, plutôt ridicule.

Tournant le dos au parc aperçu par la fenêtre ouverte, « on nous dit » que c’est le signe de son ouverture d’esprit (!).

… Et puis, sur  le bureau, il y a trois livres dont « on nous dit » les titres  : l’un, Mémoires de guerre de Ch. de Gaulle  est ouvert – à la bonne page (!) –   les deux autres  étant  Le Rouge et le Noir de Stendhal et Les Nourritures terrestres de Gide.
Comme il nous avait dit : « notre tâche est immense », il nous montre aussi qu’il est à l’ouvrage avec ses deux téléphones (!), sa pendule et son coq doré.

Tel Nathanaël,  petit pâtre tunisien, E. Macron semble avoir retenu la leçon du jeune Gide en 1897 et trouvé  sa posture parmi  « mille postures possibles en face de la vie .(…) Ne t’attache en toi qu’à ce que tu sens qui est nulle part ailleurs qu’en toi-même, et crée de toi, impatiemment ou patiemment, ah ! le plus irremplaçable des êtres. »

Ah ! Sera-t-il « le plus irremplaçable » des présidents ? Sa photo officielle et les « décryptages » de son service de presse ne permettent pas de l’affirmer.

________________________

1 Dans son discours devant le Congrès à Versailles le 3 juillet 2017 :
« Je rétablirai les libertés des Français en levant l’état d’urgence à l’automne (…) »

2 Cf. la note de L’ingénue  13-14 mai 2017 avec la transcription du discours d’E. Macron le soir du 7 mai 2017 au Louvre : Macaron Ier était en campagne devant la pyramide

Fin – Extrait :
(…)  « je vous servirai avec humilité avec force
je vous servirai au nom de notre devise liberté égalité fraternité
je vous servirai dans la fidélité de la confiance que vous m’avez donnée

je vous servirai avec amour vive la République vive la France »
______________________

2 juillet 2017   Commentaires fermés sur Macron prend la pose entre de Gaulle et Gide

Macron et le « ça n’a pas voté » le 18 juin

20-21 juin 2017

… Du haut de son vélo,  ce soir-là au Touquet,  le président Macron l’humble serviteur,  parla de nous les citoyens, en ces termes :
« Si ça n’a pas voté (…) c’est aussi que beaucoup d’autres n’ont pas mobilisé (…) » tandis que   » Ceux qui avaient à voter pour nous ont voté pour celles et ceux qui défendaient la majorité présidentielle et les idées que je porte. » (1)

♦◊ Autrement dit « ça » c’est nous, le peuple, c’est-à-dire 27 125 535 citoyens français  ou encore 57,36%  du corps électoral, « ça » c’est l’affaire des autres (?)  et « ça » ne va pas  gâcher sa balade.

Cependant, et  quoi qu’il en dise, Macron l’humble serviteur n’a pas réussi à mobiliser avec son fugace ministre Bayrou l’incertain,  les électeurs qui avaient à  élire leurs 470 députés sur les 577  de l’Assemblée nationale.
C’était pourtant ce que leur avait promis, le 15 juin 2017, « le sondage hebdomadaire Légitrack d’Opinionway-ORPI pour « Les Echos » et « Radio classique » (2). 

Certes, Macron l’humble serviteur avec 7 826 432 suffrages soit 16,55% des inscrits et 43,06% des exprimés obtient 53% soit 308 sièges  et totalise  avec Bayrou l’incertain fugace  350 sièges.

Mais sur un total de  18 176 777 suffrages exprimés,  si 7 826 432  ont dit :  OUI à Macron, ce sont 10 350 345  électeurs qui n’ ont pas voté  pour lui.

Et si l’on regarde  les chiffres abstention (27 125 535) plus blancs (1 397 496)  plus nuls (593 159) …
Le « ça » représente aussi  29 116 190 Français ;
et
plus les 10 350 345  non-marcheurs,
le « ça »  devient  au total   39 466 535  Français – 80% du corps électoral – qui ont dit :  NON à Macron, au second tour des législatives.

♦♦♦

Macron l’humble serviteur  aura-t-il un jour  la lucidité  de le reconnaître ?

Le « ça », c’est nous le peuple – en toute parité hommes-femmes – qui ne l’avons pas plébiscité le 18 juin 2017.
___________________

E. Macron commente l’abstention record lors d’une promenade à vélo  Lexpress.fr 20.06.2017

Sondage législatives  : vers un raz de marée En Marche au second tour Lesechos.fr Isabelle Ficek 15 juin 2017

♦♦♦

20 juin 2017   Commentaires fermés sur Macron et le « ça n’a pas voté » le 18 juin

Le président pressé… sur son « raz de marée »

14 -16 juin 2017

Les « experts des multimédias » en France ont tous exprimé avec les mêmes mots  : (ils disent finement « éléments de langage ») le raz de marée (1)  En Marche » du 1er tour des législatives du 11 juin 2017.

On a lu [et entendu en boucle]  l’expression sur 20 minutes.fr – France info – Le parisien.fr – Huffingtonpost.fr – France bleu  – LCI  – Capital.fr – Business Insider – Les Echos.fr  etc …

…  Et Le Canard enchaîné en fait encore sa Une du 14 juin 2017 : « Raz de marée macroniste annoncé »
Quel esprit ! Quel humour ! Quelle originalité d’être « enchaîné » dans le concert des médias !

 Les « experts » des Echos sont dithyrambiques : « Le parti d’Emmanuel Macron se dirige vers une victoire écrasante aux  législatives … Déferlante Macron en vue à l’Assemblée nationale (…). »

Si l’on reprend le tableau du ministère de l’Intérieur , le raz de marée En Marche avec 6 390 797 suffrages correspond à 13,44% du corps électoral de 47 751 350 Français.
Ou bien encore 6 390 797  sur 22 654 564 suffrages exprimés, cela fait 16 263 767 suffrages contre « le raz de marée En Marche « .

♦  Les « experts des multimédias »  rectifieront-ils leur galéjade,  en qualifiant de « tsunami  » ces 16 millions de voix : « NON à Macron » ?  …    Hélas !  ils ont tous la macronite …

→Le petit plus des « experts  d’ Huffingtonpost »,  est la vidéo que l’on pourrait intituler « Le miracle du Touquet ou comment le président bénit les chauves »

Après « la déferlante Macron », ils nous annonceront bientôt que le président d’En Marche … marche aussi sur les flots !

                                                             ♦♦♦

1 Raz de marée : vague isolée et très haute, d’origine sismique ou volcanique,  qui  pénètre profondément dans les terres.
Fig. Bouleversement moral, social ou politique qui détruit l’équilibre existant.  (le Grand Robert p. 1664).

________________________

7  juin 2017

… Le président pressé … qui marche … mais à Tours, c’est « en voiture » que j’ai vu samedi matin rouler la photo géante de Macron à côté de celle (plus petite (!) de son candidat aux législatives dans la 1ère circonscription d’Indre-et-Loire.

« Ils » tournaient donc en ville ce 3 juin, autour du marché et des Halles en voiture sandwich, pour faire la promotion du  candidat du président.
Tant il est vrai que ces candidat(e)s député(e)s inconnu(e)s de ce parti encore inconnu  ne peuvent être (re)connu(e)s et élu(e)s que grâce (sic) à  la magnifique- photo- couleur- du -jeune -premier -président -aux dents blanches et longues !

Et toujours pour dire vrai, cela fait une bonne dizaine d’années qu’E. Macron ne  marche plus …  il « vole » de Paris à New York ou à Los Angeles ;  il « roule » en France de « think tank en think tank » (1) … ces chars d’assaut de l’idéologie made in USA  de la NED (1983 National Endowment for Democracy) soit en français, la Fondation nationale pour la démocratie (!) , autrement dit  l’idéologie néo-conservatrice.

Tous les discours de campagne présidentielle d’E. Macron en ont repris l’esprit et la lettre.

… la France est « en marche » … vers le nouvel ordre capitaliste mondial US   …  et  Mr Macron  a mis ses bottes de sept lieues … pardon ses bottes de 17 milles …

____________________________

Aspen Institute  de Lyon regroupant des think tank  français et européens « néo-cons »de gauche et de droite après le « NON »  à la constitution européenne en 2005 / Les Gracques 2007 avec Jouyet/La commission Attali (c’est par J. Attali qu’E. Macron entre à la banque Rothschild / La French-American Foundation /Le groupe de la Rotonde pour les programmes de Hollande 2012 et de Macron 2017…

On lit aussi sur le Vanity Fair de mai 2017 (groupe américain Condé Nast) « Macron raconté par ses femmes » :

« Brigitte s’amuse à qualifier son mari de « meuf » -mec extrêmement utile aux femmes » (!?)

et les bons conseils d’Anne Rubinstein, sa première chef de cabinet à Bercy qui  prépare ainsi  l’aspirant président sur son temps de ministre de la République  : «  Trouve des  people pour lancer le truc sinon ça ne prendra pas ! »…

Cf. la page et « le truc » de l’aspirant président Macron   16 juin 2017

__________________

7 juin 2017   Commentaires fermés sur Le président pressé… sur son « raz de marée »

La « main tendue » de Macron a des griffes

17 mai 2017

Le président Macron tente de débaucher un maximum de candidat(e)s-député(e)s des Républicains pour sa majorité hétéroclite de la future Assemblée nationale.

Il cible en priorité tous ceux qui ont voté Juppé à la Primaire de droite et qui -dès le 25 janvier 2017 – ont lâché F. Fillon. Ils avaient largement profité de l’air empoisonné de « l’accusation » d’un journal  pour gonfler leur plan B/ Juppé.
E. Macron, « Grippeminaud, le bon apôtre » de la fable ♦, leur tend le piège d’une éventuelle promesse de maroquin (1).

La majorité que  le nouveau président veut s’offrir ne sera qu’un artefact centriste de « godillots ».
Indispensable pour le président néophyte-en-marche, la majorité composée de vaincus des Primaires PS-LR n’aura plus qu’à enregistrer les lois Macron favorables au grand patronat et à la finance internationale.

… et le petit peuple salarié, paysan, artisan et retraité paiera l’addition … mais sans faire, comme E. Macron, la fête à la brasserie de la Rotonde, dans l’entre-soi du beau monde d’En-marche … dès le premier tour du 23 avril 2017.

_______________

1 C’est comme cela qu’il a jeté ses griffes sur  É. Philippe, B. Le Maire, G. Darmanin (LR), J.Y. Le Drian, G. Collomb (PS), et F. Bayrou (le centriste recalé en 2012 par F. Hollande), pour son premier gouvernement de campagne.

Le Chat, la Belette et le petit Lapin         Jean de La Fontaine   Livre septième,  Fable XVII

17 mai 2017   Commentaires fermés sur La « main tendue » de Macron a des griffes

Macaron Ier était en campagne devant la pyramide

13 – 14 mai 2017
Cf. la transcription du discours ajoutée à la note, mise en avant le 5 juin 2017

Le soir du 7 mai 2017, l’équipe d’En marche! nous avait préparé après Magic System et Cris Cab, un spectacle son et lumière sur la place du Carrousel pour fêter la victoire de Macaron Ier, élu président de la République.
Ce devait être un clin d’œil  grandiose pour le comparer à Bonaparte (fossoyeur de la première République), avec une arrivée triomphale devant la pyramide. Il manquait juste le cheval.

L’élu du jour, aux- dents- qui- rayaient- le- pavé, nous le fit savoir du début à la fin de son discours : il avait toutes les vertus :  l’humilité,  la loyauté, le courage, la bienveillance etc. Son éducation chez les bons pères jésuites avait porté tous ses fruits … avec la  juste mais nécessaire pointe d’hypocrisie. Ces fameuses « restrictions mentales » qui caractérisent tout bon jésuite en campagne d’évangélisation.

Ainsi  Macaron Ier l’humble, ne s’adressait  pas à nous, citoyen(ne)s, mais  à ses amis, car il avait encore besoin d’eux. Et  il parlait, comme le roi parle et impose, il alternait  première personne du singulier, première personne du pluriel : «  Notre tâche est immense et elle imposera l’exigence de la vérité, le courage de la vérité (…)  que je continuerai de porter pour vous /////
Notre tâche est immense et elle imposera de construire dès demain une majorité vraie, une majorité forte, une majorité de changement (…) c’est cela que j‘attends de vous dans six semaines car j’aurai encore et encore besoin de vous. » /////
L’inflexion de la voix est calculée pour déclencher par son crescendo /////, ce qu’il appelle  la ferveur de « vous toutes et vous tous qui êtes à mes côtés depuis tant et tant de jours, tant et tant de nuits (?…) Je sais cette ferveur que vous portez, je sais ce que je vous dois (…) La tâche sera dure, je vous dirai à chaque fois la vérité, mais votre ferveur, votre énergie me porteront »/////

Les chers amis de l’en -marche- Macaron- Ier ne sont pour lui que des démarcheurs pour le faire triompher le 11 juin 2017 aux élections législatives.

Et Macaron Ier l’humble demande toujours beaucoup d’applaudissements à ses amis -comme nous l’avait montré sa prestation avec, pour ses fans, le signal sur l’application telegram au palais des Sports de Lyon (♦♦)– ; aussi laissait-il beaucoup de temps entre chaque mot, chaque phrase pour avoir son lot d’acclamations juvéniles/////, et quand elles ne venaient pas, il s’inquiétait  ! Par humilité  sûrement !

.Macaron Ier l’humble est aussi Macaron Ier le loyal. Mais dit-il  toujours la vérité à ses chers amis qui représentaient « ce soir au Louvre, le peuple de France uni  » ?
Dit-il  toujours la vérité ou est-ce de la mégalomanie  quand il clame  que  « ce soir c’est l’Europe, c’est le monde qui nous regarde » ? ///// L’Europe et le monde attendent que nous défendions partout l’esprit des Lumières (…) que partout nous défendions les libertés, partout nous protégions les opprimés/ ils attendent que nous portions une nouvelle espérance, un nouvel humanisme (…) Le silence des amis l’inquiète, alors il reprend fortissimo : « ils attendent que nous soyons enfin nous« . (euh ?) ///// acclamations tardives…  Cette tirade sur une mission à caractère universel de la France n’est qu’un effet de rhétorique doublé de son verbalisme ordinaire.

Retour en France, Macaron Ier le loyal  sait que « la tâche qui  nous attend est immense et elle commencera dès demain, elle imposera de moraliser la vie publique, de défendre notre vitalité démocratique (…). »

Donc, Macaron Ier le loyal aurait dû depuis lundi 8 mai 2017,  nous dire toute la vérité sur son  patrimoine (♦), toute la vérité sur ses pourvoyeurs de capitaux pour ses sondages et sa campagne à l’américaine. Nous attendons…

Non seulement, nous ne savons pas la vérité sur son patrimoine, mais Macaron Ier le moralisateur nous fait la démonstration depuis le 8 mai, que la désignation de ses députées par trombinoscope, téléphone, vidéo et la toile,  est un véritable déni de démocratie. Elle n’est basée que sur l’arbitraire de sa sélection, selon ses propres critères,  hors de toute la légitimité que donne aux élues, notre suffrage universel.
Macaron Ier cherche à  nous imposer un retour au bon vouloir et au bon plaisir du monarque, à des années-lumière de l’esprit … des Lumières  ! Il a accordé cependant par bienveillance à ses sujets candidates-députées, une journée de formation. Ah ! Qu’il est bon Macaron Ier !

Et comme son maître Hollande, il se décidera par rapport aux sondages.  C’est après un sondage, repris par tous les médias sur une pré-sélection de candidats-premiers-ministres (réels ou fantasmés) qu’hier, le 12 mai, il  a commencé à choisir le Premier ministre en fonction des réactions … des uns et des autres …

Sous le masque de Macaron Ier l’humble serviteur, se cachent Macaron Ier l’hypocrite… Macaron Ier le démagogue … Macaron Ier l’obscur …

——————-

Macaron Ier, à la fin de son discours de campagne,  dit cinq fois  à « ses amis » qu’il allait les « servir » et même « je vous servirai avec amour » (? ♦♦).
Comme il avait dit  « Je vous servirai avec humilité (…) au nom de notre devise Liberté Égalité Fraternité », ajouterait-il l’Amour et le communautarisme  à notre devise républicaine, plutôt que la Laïcité, notre valeur fondamentale de la vraie Fraternité ?

Puis ce fut l’instant suprême (!),  où Dame Trogne, sacrée par Macaron Ier l’humble, première dame de France, bondit sur la tribune pour lui baiser la main, comme on fait au pape.  ///// acclamations.
…………………………

Fin du Ier acte
______________________

♣  Discours transcrit sans ponctuation par L’ingénue  [E. Macron est filmé le visage à la hauteur de la pyramide du Louvre durée  12’ – Les //  marquent ses pauses pour acclamations, en bleu quelques remarques.]

Merci mes amis /  à vous d’être là ce soir / vous êtes des dizaines de milliers et je ne vois que quelques visages/
merci merci d’être là/vous vous êtes battus avec courage et bienveillance /pendant tant de mois/parce que oui ce soir vous l’avez emporté la France l’a emporté/ce que nous avons fait depuis tant et tant de mois n’a ni précédent ni équivalent/tout le monde nous disait que c’était impossible /mais je ne connaissais pas la France ( ??)//////
merci de votre confiance/merci du temps que vous donnez
merci de votre engagement à toutes et tous merci des risques pris par certains (?) je les sais /cette confiance elle m’oblige et j’en suis le dépositaire/ne pas vous décevoir être à la hauteur de celle-ci/et porter pendant les cinq ans qui viennent l’élan qui est le vôtre/ pas de réaction alors il crie l’élan que vous représentez / ////////

je veux aussi ce soir avoir un mot pour les Français qui ont voté pour moi sans avoir vos idées/vous vous êtes engagés et je sais qu’il ne s’agit pas là d’un blanc- seing je veux avoir un mot pour les Français qui ont voté simplement pour défendre la République/il attend face à l’extrémisme /je sais nos désaccords je les respecterai/mais je serai fidèle à cet engagement pris /je protègerai la République (?) ///// et je veux avoir enfin un mot pour ceux qui ont voté pour Mme Le Pen/ne les sifflez pas ils ont exprimé une colère un désarroi parfois des convictions je les respecte mais je ferai tout durant les cinq années qui viennent pour qu’ils n’aient plus aucune raison de voter pour les extrêmes////////

ce soir il n’y a que les Françaises et les Français le peuple de France uni et ce que vous représentez ce soir au Louvre c’est une ferveur un enthousiasme c’est une énergie du peuple de France ///////
et ce lieu dans lequel nous nous retrouvons dit cela il est parcouru par notre histoire de l’ancien régime à la libération de Paris de la Révolution française à l’audace de cette pyramide /
c’est le lieu de tous les Français de toutes les Françaises
ce lieu c’est celui de la France que tout le monde regarde car ce soir c’est l’Europe c’est le monde qui nous regardent (?)///////
l’Europe et le monde attendent que nous défendions  partout l’esprit des lumières menacé dans tant d’endroits
ils attendent que partout nous défendions les libertés partout nous protégions les opprimés/
ils attendent que nous portions une nouvelle espérance/un nouvel humanisme celui d’un monde plus sûr d’un monde de libertés défendues d’un monde de croissance de plus de justice de plus d’écologie……silence il s’inquiète
ils attendent que nous soyons enfin nous /////
la tâche qui nous attend mes chers concitoyens est immense et elle commencera dès demain elle imposera de moraliser la vie publique de défendre notre vitalité démocratique de renforcer notre économie de construire les nouvelles protections de ce monde qui nous entoure de donner une place à chacun par l’école le travail et la culture de refonder notre Europe et d’assurer la sécurité de tous les Français
cette tâche qui nous attend est immense et elle imposera de continuer à être audacieux oui ce soir nous avons gagné un droit un droit qui nous oblige…..
vous avez choisi l’audace et cette audace nous la poursuivrons et chaque jour  qui vient nous continuerons à la  porter  parce que c’est ce que les Françaises et les Français  attendent parce que c’est ce que l’Europe et le monde attendent de nous ////// Ils attendent qu’à nouveau   la France les étonne que la France soit elle-même //////et c’est cela que nous ferons///// il s’essuie //notre tâche est immense mes amis elle exigera l’engagement de chacun l’engagement de nos armées de nos forces de l’ordre de tous nos services publics ton adouci votre engagement à chacune et à chacun, élus associations dirigeants syndicats salariés fonctionnaires commerçants artisans agriculteurs étudiants retraités //// notre tâche est immense et elle imposera l’exigence de la vérité (?) le courage de la vérité (?) celui que dans cette campagne nous avons constamment porté et que je continuerai de porter pour vous ////
notre tâche est immense et elle imposera de construire dès demain une majorité vraie une majorité forte une majorité de changement c’est ce que à quoi le pays aspire et c’est ce qu’il mérite cette majorité de changement c’est cela ce que j’attends de vous dans six semaines car j’aurai encore et encore besoin de vous ///////

Mes chers concitoyens vous toutes et tous qui êtes là à mes côtés depuis tant et tant de jours tant et tant de nuits peuple de France ici rassemblé au Louvre nous avons la force nous avons l’énergie nous avons la volonté ///celle qui nous a porté celle  qui   a fait ce que nous sommes c’est cela qui conduira notre avenir /
nous ne cèderons rien à la peur nous ne cèderons rien à la division
nous ne cèderons rien au mensonge nous ne cèderons même rien /à l’ironie à l’entre-soi (!) à l’amour du déclin ou de la défaite
je sais cette ferveur que vous portez
je sais ce que je vous dois  et
je sais ce soir ce que je dois à ma famille et à mes proches ///émotion il renifle / ce ne sera pas tous les jours facile
je le sais la tâche sera dure
je vous dirai à chaque fois la vérité (?)  mais votre ferveur votre énergie votre courage me porteront/////
je vous protègerai face aux menaces
je combattrai pour vous contre le mensonge l’immobilisme l’inefficacité pour améliorer la vie de chacun
je respecterai chacune et chacun dans ce qu’il est et dans ce qu’il défend
je rassemblerai et
je réconcilierai car je veux l’unité de notre peuple et de notre pays////// et enfin mes amis
je vous servirai
je vous servirai avec humilité avec force
je vous servirai au nom de notre devise liberté égalité fraternité//////
je vous servirai dans la fidélité de la confiance que vous m’avez donnée
je vous servirai avec amour vive la République vive la France

_________________________


(♦)
Cf.  Macron : quand le vernis craque /ou le vrai visage d’Emmanuel Macron  [vidéo 10.03.2017 tvlibertés]

(? ♦♦) Cf. par L’ingénue Macron dit aussi : « Je vous aime farouchement ».

 

13 mai 2017   Commentaires fermés sur Macaron Ier était en campagne devant la pyramide

Du bilan du dernier Hollande à l’élection de Macaron Ier

5 – 6 –  7 – 8 mai   2017

C’est la fin du dernier Hollande. C’était l’heure de son bilan social et économique (Fiscalité, dette, dépenses publiques, chômage). Il a été fait et il est consultable.

C’est l’heure de son bilan politique qui se mesure à l’aune de cette campagne présidentielle indigne.
Indigne de nos valeurs républicaines, dans  le bruit de fond assourdissant des multimédias dominants accompagnant sa manœuvre politico- judiciaire pour « canarder »  F. Fillon, le plus sérieux rival de son favori E. Macron, néophyte- d’un-an-en-marche.

Un bilan politique qui se mesure aussi à l’aune de l’état de son parti, le PS, à la fin de son quinquennat. Ce parti dont il fut pourtant le premier secrétaire quasi perpétuel pendant 11 ans. Il est clair maintenant, que s’il a nommé M. Valls, Premier ministre le 31 mars 2014, au lendemain de la défaite du PS aux municipales, c’était bien pour qu’il s’enfonce avec le PS, dans le bourbier que J. -M. Ayrault lui laissait.

Le dernier Hollande a trahi et renié son parti, ses adhérents et ses militants ;  il a ignoré superbement la Primaire du PS et ses candidats. On l’a vu rejeter B. Hamon élu, que ni lui, ni « les éléphants du parti  » n’avaient soutenu.

Le dernier Hollande ne  préparait-il pas plutôt, depuis le printemps 2014, son éventuelle candidature (?) puis  la résistible ascension de Macaron Ier ?
En effet, « En-Marche » n’est que la  continuité de sa ligne, de cette  fausse gauche PS de centre droit, dont la base gauchiste libertaire et pétard-soixante-huitarde, est ancrée solidement dans  la bourgeoisie citadine, les réseaux sociaux et « la fabrication » de l’opinion par ses médias.
Cependant,  cette succession dans son propre sérail, hors -Primaire- PS,  n’était qu’une solution par défaut, pour celui qui n’avait depuis 2012, que son ambition orgueilleuse d’un second mandat.

Alors pour cela, dès la défaite des municipales de  2014, il fit le grand ménage dans son cabinet (noir) de président, avec son secrétaire général, Jean-Pierre Jouyet- l’ami de trente ansIl lui fallait éviter que se reproduisent les fuites le concernant, dans les médias.
Ayant compris que « la communication, c’est de la politique »(1), il choisit un nouveau conseiller chargé des relations avec la presse, chef du pôle communication, Gaspard Gantzer, énarque proche d’Emmanuel Macron, dont l’ épouse était au service de presse de l’Élysée.  Et quand il s’est agi de possibles manœuvres politico-judiciaires, sa ministre de la Justice, Ch. Taubira, nomma E. Houlette, Procureur du Parquet national financier.
Et c’est ainsi qu’au pôle cabinet pour la justice, en juin 2016, c’est Ariane Amson, qu’il nommera, car elle était à la fois substitut de la Procureur Houlette et l’épouse de Pierre Heilbronn, directeur adjoint de
cabinet du ministre des finances, Michel Sapin – autre ami de trente ans.

Quand il renonce à se présenter pour un second mandat, le 1er décembre 2016, il sait qu’il a largement nui au bon déroulement de la Primaire de gauche, pour mieux servir  E. Macron. Ce dernier a eu le temps (pris sur « la loi travail »)  de créer son parti, En Marche!  (?) en  avril 2016, avant de démissionner de son poste de ministre de l’économie en août 2016, pour déclarer sa candidature à la magistrature suprême en novembre 2016, lui qui n’a  jamais  eu de mandat d’élu.

F. Hollande n’avait aucune compétence pour gouverner notre pays, mais il avait l’art de la combine, il savait ruser, comploter, tendre un piège politico-judiciaire : ce fut « le plan Penelope ou Fillon canardé », pour lequel furent activés dans le même but, les services du ministre des finances, le Parquet national financier, et la rédaction du Canard enchaîné qui enflera la cabale, semaine après semaine, dans les treize « une » du journal, du 29 janvier au 19 avril 2017.

Pendant ces trois mois de campagne électorale empoisonnée, le dernier Hollande, avec la procureur Houlette,  en totale symbiose avec les grands patrons de presse,  tous bons parrains (derrière P. Bergé le Monde et Patrick Drahi Libération et L’Express),  d’E. Macron réussirent à faire proclamer dans le site de l’Express (2)dès le 1er février 2017, la sentence :   »  François Fillon est éliminé de la course ».
Ils avaient dynamité le libre vote citoyen.

Et maintenant, on imagine la jubilation du dernier Hollande, toujours convaincu d’être le plus malin.
Lui, qui aura réussi à placer le plus grand nombre de ses petits valets aux meilleurs postes dans tous les ministères et les grandes institutions de l’État, et qui accueillera ainsi sur le perron de l’Élysée,  son ancien secrétaire, devenu en un an, le roi Macaron Ier !
Quelle victoire pour le dernier Hollande que ce second mandat par contumace ♠ !

Au début de son mandat, F. Hollande avait prononcé sa phrase historique (sic)  :  « Gouverner, c’est pleuvoir. »
Il aura tellement fait  pleuvoir que la France dérive comme le Radeau de la Méduse

… Mais …   En vue,  les élections législatives de juin ! …

________________________________

…. par L’ingénue
Pour mémoire, un aperçu du dernier Hollande en avril-mai 2016   « J’écris ton nom : République »

 1 Citation extraite de l’article :  « Coup de balai à l’Élysée » de Marcelo Wesfreid   29.05.2014  L’express.fr

2 Dans « L’ Édito de Christophe Barbier ».

♠ Au XIII ème siècle, avec la racine latine contumax :   con – (cum intensif) et tumere, on avait aussi le sens « être gonflé d’orgueil ». Le grand Robert Tome II  p. 554.
____________________________________

8 mai 2017

Pour les résultats de l’élection présidentielle  Cf. Le ministère de l’Intérieur,
Résultats définitifs France entière- 8 mai 2017  :

Candidats      Voix
Nombre   % des inscrits % des exprimés
M. Emmanuel MACRON
20 753 798
    43,63     66,10
Mme Marine LE PEN
10 644 118
   22,38     33,90

On notera le score de  M. Macron, bien inférieur à la majorité des inscrits !
_________________________________

                                                                                      (photo  Le Figaro.fr  du 8.05.2017)

5 mai 2017   Commentaires fermés sur Du bilan du dernier Hollande à l’élection de Macaron Ier

Diront-ils NON à E. Macron ? Quel est « l’état d’esprit des Français » ? …

18 avril – ♠ Le soir du 20 avril 2017    ♠♠  ajout du  30 avril 2017

…  Voilà bien la question qui taraudait MM. Bergé, Pigasse et Niel, propriétaires du journal Le Monde et de Rue89 (etc.)-  dix jours avant  le 1er tour de l’élection présidentielle :
Oseront-ils dire NON à LEUR candidat E. Macron, qui est leur pur produit de matraquage publicitaire depuis un an ?
Oseront-ils dire NON  à celui qui poursuivra la politique absurde d’un président exclu du droit à un second mandat ?

Mais quel est donc « l’état d’esprit des Français » ? C’était même venu à l’esprit de M. Bergé : cinq ans d’un  président Hollande de plus en plus impopulaire, vite lâché par ses propres ministres A. Montebourg et B. Hamon,  et les Frondeurs du PS , cela devait donner à réfléchir aux braves citoyens de la République que nous sommes.

Alors ils commandèrent un (soi-disant dernier) sondage à Ipsos Public Affairs, – auprès de 1509 personnes dont 582 ne savent pas /ou ne disent pas (?) s’ils iront voter dimanche et a fortiori pour qui.

Publié le vendredi 14 avril 2017 (1), les quatre jours de Pâques fleuries se sont passés à recompter des suffrages incertains dans les paniers des candidats. En effet, Ipsos Public Affairs  devait avouer qu’avec 38 % de citoyens « indécis », la marge d’erreur  de  2,7%  écartait toute certitude  sur « le rapport de force » entre F. Fillon, M. Le Pen, E. Macron et J.L. Mélenchon.

Ainsi, ces messieurs n’ont pas eu la réponse qu’ils attendaient et ils ne pourront pas faire clamer toute la semaine, dans « leurs groupes multimédias dominants » le nom de leur vainqueur.
Certes, ils ne nous lâcheront pas – on a l’habitude – mais ils devront attendre dimanche pour découvrir « l’ état d’esprit » d’un peuple, qui avait un président qui se disait  « normal exemplaire » et qui n’aurait « pas dû dire ça ».

Nous, par contre,  nous savons  « leur état d’esprit ». Nous savons qu’ils voteront pour continuer  la politique « au fil de l’eau » de F. Hollande mais avec son secrétaire général adjoint E. Macron.
E. Macron est leur création- éclair, un artefact pour nous gouverner En-Marche– du- centre-gauchiste PS – au -centre- banquier-PS -droit.
Mais comment
 cet embryon de parti composite En-Marche,  pourrait-il constituer d’ici le 1er tour des élections législatives, d’ici le 11 juin 2017,  une vraie majorité politique à l’Assemblée nationale ?
Il est clair que la même question se pose pour M. Le Pen et J.L. Mélenchon.

Le programme  du candidat E. M. est celui qu’il avait préparé en 2012, avec l’économiste Élie Cohen, dans  le « groupe de la Rotonde », pour l’élection de F. Hollande ; c’est celui qui a donné les résultats calamiteux du bilan 2017 (2).
Mais avec  E. Macron et son conseiller gris F. Hollande pour le politico-judiciaire, avec  F. Bayrou comme Premier ministre, le « changement « , lundi 8 mai 2017, sera encore  pire :

– avec T. Ramadan, l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), la grande Mosquée de Paris et le Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) – tous fondamentalistes, frères musulmans ou salafistes-comme « conseillers du culte », le modèle « comme au bled  » de la Seine-Saint-Denis » (3) sera reproduit dans tous les départements, de telle façon à imposer la loi islamique à toutes les femmes,  de l’école primaire à l’université,  de la crèche à l’hôpital.(4) … ….
 Notre laïcité sera bafouée partout dans le domaine public, alors qu’elle est le  fondement de notre fraternité citoyenne, de notre vrai savoir-vivre-ensemble –  hors d’atteinte des lois du communautarisme religieux. ♠

– avec T. Pech et le programme californien de Terra Nova (5), on légalisera le cannabis en disant que c’est aussi bon que le tabac pour la santé des jeunes. … …

Et enfin le comble de ce sondage Ipsos Public Affairs  est que, nonobstant le fait que la marge d’erreur est telle qu’il soit absolument impossible de donner un résultat fiable pour le 1er tour, le directeur du Département Opinion et recherche sociale d’ Ipsos Public Affairs, a réussi à chiffrer « L’intention de vote au 2nd tour » qui donne le favori E. Macron vainqueur, quel(le) que soit le (la) rival(e).

Heureusement, face aux sondages de dernière minute, et pour garder un état d’esprit objectif et rationnel, on peut consulter la sérieuse étude comparative de la fondation IFRAP sur l’Évaluation des programmes économiques des candidats à l’élection présidentielle (6) , laquelle chiffre par exemple, le dérapage budgétaire que seraient les stratégies de dépenses publiques selon les programmes de J.L. Mélenchon, M. Le Pen pour le quinquennat et celui d’ E. Macron pour la première année.  Pour le taux de chômage, c’est la stratégie de F. Fillon qui permet la création du plus grand nombre d’emplois marchands en comparaison des trois autres … …

… De fait, dimanche 23 avril 2017, nous aurons l’esprit de ne pas nous priver de notre droit de vote et nous l’exercerons dans le secret, en toute liberté de conscience.
En clair, nul besoin de nous sonder. Nous sommes forts et fiers de notre « état d’esprit de Français libres »
; toujours libres de nous choisir un avenir, toujours libres d’échapper à la médiocre pesanteur des médias de la caste des milliardaires.

                            … « dans la nuit la Liberté nous écoute… » *

……………………………………………..

Le soir du  20 avril 2017♠ , à 20h50, sur les Champs-Élysées, Karim Cheurfi, multirécidiviste de Seine-et-Marne, a tiré à la kalachnikov sur  un car de police, tuant un policier, et  blessant deux autres grièvement.
Cette attaque djihadiste a été revendiquée aussitôt par l’État islamique qui a le pouvoir de commander en France – on le sait-  tous les criminels islamistes multirécidivistes, classés « S », tous passés par la case prison et ses imams salafistes, et remis en liberté par « la justice Taubira -Hollande »… qui sera celle d’E. Macron.

♠♠ 30 avril 2017 : Et pour le 1er tour des législatives du 11  juin 2017,  une autre question se pose  :  le parti « En marche » de Macron  sera-t-il composé de députées islamistes/voilées sélectionnées sur internet, par Mohamed Saou « son référent radicalisé » et par Marwann Muhammad, l’anti- laïque forcené du CCIF ?
…….   
Et puis une autre encore :   le député PS-comme-au-bled  de Seine-Saint-Denis, Benoît Hamon va-t-il  se convertir ? 

À lire l’excellent livre de F. Fillon : Vaincre le totalitarisme islamique  (2016) pour comprendre  « L’aveuglement volontaire et l’état d’indigence » de la politique du gouvernement Hollande, depuis 2012.
_____________________________________

1   Le Monde.fr  / Gérard Courtois 14.04.2017
2  Bilan 2007-2017 Fiscalité, dette, dépenses publiques, chômage n° 176- février 2017 IFRAP

Cf.   par
L’ingénue
« La Seine-Saint-Denis, c’est comme au bled « 

 Chanteloup-les-Vignes, Baby-Loup et la haine de la loi républicaine
L’idéologie dite « black blanc beur » du « Touche pas à mon pote »

Voilà « le char go fast  » de Terra Nova !
L’INSERM et les jeunes face au délire de Terra Nova

6     l’Évaluation des programmes économiques des candidats à l’élection présidentielle  IFRAP

Cf.   par L’ingénue    Le ramadan 2014 en France serait-il djihadiste ?    Suivront trois années sanglantes...

______________________________
*Le Chant des Partisans – paroles de Joseph Kessel et Maurice Druon – musique d’Anna Marly.

18 avril 2017   Commentaires fermés sur Diront-ils NON à E. Macron ? Quel est « l’état d’esprit des Français » ? …

Hollande, la reine et la flaque d’huile …

3 avril 2017  –   13 avril 2017  (relire Utilité du Beau de V. Hugo)

 

… ou comment l’ « art contemporain«  a fait « rigoler » un président et sa compagnie royale …

F. Hollande et la reine Sonja de Norvège devant l'art contemporain

… et comment, chaque jour, depuis sa déclaration de non-candidature à un second mandat, et encore plus, depuis l’article du 25 janvier 2016 du Canard enchaîné, F. Hollande  « rigole  » et suit le précepte Carpe diem  du poète latin Horace – sous la forme d’un « après moi le déluge avec Macron ! « 

Bref, comme on dit chez nous, il en profite !

Nul doute que pour lui, la vie est belle : l’élimination de ses deux (ex)ministres de la Primaire du PS est achevée : B. Hamon minoritaire, n’a plus qu’à pleurer dans les bras de J.L. Mélenchon pendant que M. Valls  tombe dans ceux de E. Macron. Vraiment Hollande « a fait du bon boulot », comme dirait son (ex)ministre des Affaires étrangères, L. Fabius en parlant du « Front Al-Nosra » en Syrie.
Persuadé d’avoir éreinté définitivement F. Fillon, le joyeux drille en CDD,  savoure déjà ce qu’il pense être sa plus belle réussite de secrétaire du PS : devenir le secrétaire général adjoint du président Macron… D’ailleurs tous les instituts de sondage le lui ont prédit !

Alors, à Tours, le 10 mars 2017 , dans le CCC OD [Centre de Création Contemporaine Olivier Debré],  c’est « dans la dernière salle, la nef, là où est installée « La Chambre d’huile » de Per Barclay » (à côté du président mais tourné vers Mme Azoulay)-, que «  le président et la reine ont le plus ri.
Au bord de cette mer d’huile (sic) noire dans laquelle la nef se reflète (…), à la reine qui se penche à son tour, F. Hollande lance en rigolant : « Je vous tiens ! » (1)

Enfin, on sait à quoi sert  l’ « art contemporain » en France (2) !

_____________________________

1 Une visite ultra-privée 11.03.2017 Delphine Coutier – Photo Guillaume Souvant /La Nouvelle République du Centre-ouest

2 lire  L’Imposture de l’art contemporain Aude de Kerros / Eyrolles 2016
………………………..
Autre exemple d’ « art contemporain »  :    » l’artiste contemporain » Poincheval en poule couveuse [un plagiat de Toine, une nouvelle réjouissante de Guy de Maupassant]

Lu sur le site du nouvelobs.com 20.04.2017 :
« Abraham Poincheval, coutumier des performances extrêmes (comme Toine et la poule !) , était très heureux, il n’en espérait pas tant. Il a vraiment réussi », a commenté  avec son « tweet » le porte-parole du centre d’art contemporain du Palais de Tokyo (Paris) :
Palais de Tokyo

@PalaisdeTokyo

Les poussins d’#AbrahamPoincheval sont à présent tous nés et en route vers une ferme en Normandie où ils couleront des jours heureux !  »
…………………………………………………

Cf.    Utilité du Beau  de Victor Hugo

______________________________

3 avril 2017   Commentaires fermés sur Hollande, la reine et la flaque d’huile …

Mais où sont passés « les éléphants » du PS ?

21 mars 2017    …  et quelques retouches le 24 mars 2017

« Hamon et le PS voient grand pour relancer la campagne. Benoît Hamon (…) est entouré de nombreuses personnalités du PS (…) de plusieurs personnalités du Parti socialiste et de la gauche (Najat Vallaud-Belkacem, Christiane Taubira, Aurélie Philipetti, Arnaud Montebourg, Anne Hidalgo, Cécile Duflot, Yannick Jadot ». C’est ce qu’écrivait France 24, le 19 mars 2017 (1).

Mais où sont passés « les éléphants » du PS ? On ne les a pas vus à Bercy, au meeting de B. Hamon.
Seraient-ils en marche vers le nouveau parc d’attraction d’E. Macron, de F. Bayrou, d’A. Madelin et de D. Cohn-Bendit ?  Y seraient-ils accueillis par une sorte de Monsieur Loyal (sic) déguisé en François Hollande ?

Celui qui, chaque jour, depuis 2012, n’aura pensé qu’ à sa réélection plutôt qu’à la France, et qui  les a tous lâchés dans leur primaire PS.  Il lui avait suffi d’apprendre en novembre 2016, la candidature de  son ancien secrétaire adjoint à la présidence, E. Macron devenu le piètre ministre de l’Économie que l’on sait.
Renonçant à briguer un second mandat, le 1er décembre 2016, il se mit à faire un début de scénario,  sans A. Juppé mais avec F. Fillon et E. Macron,  au premier tour des présidentielles . On connaît la suite.

La parution le 25  janvier 2017 du premier article du Canard enchaîné (2) – considéré comme une preuve légale d’accusation, pour les médias – sans présomption d’innocence-,  par Mme la procureur E. Houlette du parquet national financier – tombait au meilleur moment qui soit, pour tenter d’éliminer l’inattendu adversaire de droite ; alors que le programme fantaisiste sinon fumeux de  B. Hamon :  fin du travail – revenu universel et fumerie de cannabis,  enchantait les électeurs d’un PS qui se consume  …

Ayant peu œuvré pour les Français depuis 2012, F. Hollande poursuit son œuvre au noir, pendant ses derniers mois à l’Élysée. Il se complaît, entre ses « menus plaisirs » et son fignolage de la débandade du PS, à préparer pour B. Hamon, le bis repetita du cinglant échec de L. Jospin en 2002.
Et surtout, il cautionne, après la candidature d’opérette de S. Royal , celle d’un dilettante orgueilleux et inexpérimenté qui s’est dérobé à sa mission de ministre de l’Économie, pour sauter en marche dans la campagne présidentielle…

Alors, une question me taraude : comme ils ne soutiennent pas leur candidat Hamon,  peut-on même penser que « les éléphants » du PS voteront  pour lui au premier tour ?  Ou ne faut-il pas plutôt prévoir, dès le premier tour, qu’ils voteront en troupeau, pour le candidat Macron et son Paf ! comme parti attractif et fictif, en marche … mais vers quoi ?

« Marchons, marchons », nous fait chanter la Marseillaise !

Pour la marche des  « éléphants » du PS, les trompes attrapant les queues, le refrain devient :
Tous  en marche /Tous en marche/ pour Macron … C’est farouche !
En avant,  vers la victoire du « courant » de l’ancien secrétaire du PS président par défaut, et de son secrétaire-adjoint à l’Élysée ! …
…   Ils continueront à nous « faire du Macron-Hollande » jusqu’en 2022  !

____________________________

1 Hamon et le PS voient grand pour relancer la campagne  France 24 19 mars 2017

2 Le Canard enchaîné a bénéficié, depuis la fin de l’année 2016, de l’apport de dossiers du ministère des finances. Pour la dixième semaine, demain mercredi 22 mars, le directeur de la rédaction aura eu François Fillon dans sa ligne de mire. D’après Littré (tome 1- p.708) canarder signifie  » Faire feu d’un lieu où l’on est à couvert ».

Cf. « Il n’aura échappé à personne que le postulat démocratique… »  par L’ingénue d’après La fabrication du consentement de Noam Chomsky et Edward Herman 1988  – (Nouvelle édition revue et actualisée 2008 2009 -Texte intégral – Agone).
On notera que l’expression anglaisée de Fillon bashing  a été interdite d’utilisation dans les médias officiels, pour être remplacée par Penelope gate. Cela en dit long sur le pouvoir politique qu’ont les patrons des médias de « décider ce que le bon peuple a le droit de voir, entendre ou de penser, et de gérer l’opinion à coups de campagnes de propagande ».

Macron dit aussi : « Je vous aime farouchement ! » par L’ingénue 
___________________________________________

 

21 mars 2017   Commentaires fermés sur Mais où sont passés « les éléphants » du PS ?

Ubu a dit : si je compte 300 000 citoyens au Trocadéro …

Dimanche 5 mars 2017    Apostille  à 11 h 30   /   À 15 h  « Au Trocadéro… c’est une marée humaine. »

Ubu a dit : si je compte 300 000 citoyens au Trocadéro, je ne vous imposerai pas le candidat A. Juppé-du-plan-B

Mais c’est 300 000, pas un de moins …  Ainsi a parlé Ubu-roi-des-médias, c’est son dernier tour … c’est le dernier (ou l’avant-dernier?) maillon de « la stratégie de communication » du clan Hollande-Macron-Bayrou contre François Fillon.

C’est 300 000, ou Ubu-roi-du-tribunal- des- médias  déclarera nulle et illégale, la légitimité républicaine de l’élection à la Primaire de la droite et du centre du candidat François Fillon.

Pourquoi pas la cage aux lions ou la main dans le feu, comme un retour au  « jugement de dieu » des temps anciens…

C’est l’irrationnel de la pensée magique  comme moyen de « fabrication du consentement » (1) :

 —— Il pleuvait, il n’y avait que  …  000 citoyens au Trocadéro, donc il n’a plus le droit d’être candidat à la Présidence de la République —-

___________

OU comment se finit le mandat de François Hollande, dont une des promesses était « le changement- c’est- maintenant » en 2012.

SI par le- dieu- du- calcul- du- Trocadéro, François  Fillon n’avait plus  le droit de continuer sa campagne électorale, c’est qu’en effet, il y aurait eu un changement.

Le 5 mars 2017, nous ne serions plus dans la même République !
_______________

Apostille

Le 1er mars 2017 Laurent Wauquiez, vice-président du parti Les Républicains, a eu le courage de dire : «Si François Fillon se retire « c’est l’apocalypse» (2).
Et ce
5 mars 2017, le Journal du Dimanche le cite « Je suis écœuré par ceux qui collaient Fillon pour obtenir un poste gouvernemental et qui le poignardent dans le dos dès qu’il a mis un genou à terre. Quel manque de dignité… »

… Pendant ce temps, les rivaux  de F. Fillon à la Primaire de droite et leurs proches, n’ont eux  … que le courage de fuir  … pour se regrouper derrière A. Juppé le deuxième, donné sur le champ par un sondage (!), vainqueur le 7 mai 2017…. C’est un vrai sondage -façon SIG service d’information du gouvernement/ pour les médias/ comme pour la Primaire/ qui le dit, alors c’est vrai (?).

A. Juppé-du-plan-B,  candidat favori  de l’Élysée, devient un « miracle » pour les lâches fuyards de la droite.
————————————————————————————————-

1 Cf. « Il n’aura échappé à personne que le postulat démocratique… »

2  Marc de Boni 01/03/2017  Le Figaro.fr

______________________________

    Merci pour la photo à © Christian Larnet pour Dreuz.info / ajoutée le 6.03.2017

  … On se souvient que  Christophe Barbier, directeur de la rédaction de l’Express*, déclare depuis le 1er février 2017 : « François Fillon est éliminé de la course »…

*… L’Express de MM. Drahi et Laufer…

5 mars 2017   Commentaires fermés sur Ubu a dit : si je compte 300 000 citoyens au Trocadéro …

« Il n’aura échappé à personne que le postulat démocratique… »

21 février 2017

« Il n’aura échappé à personne que le postulat démocratique affirme que les médias sont indépendants, déterminés à découvrir la vérité et à la faire connaître ; et non qu’ils passent le plus clair de leur temps à donner l’image d’un monde tel que les puissants souhaitent que nous nous le représentions.

Ceux qui dirigent les médias crient haut et fort que leurs choix éditoriaux sont fondés sur des critères impartiaux, professionnels et objectifs – ce que cautionnent les intellectuels.

Mais il s’avère effectivement que les puissants sont en position d’imposer la trame des discours, de décider ce que le bon peuple a le droit de voir entendre ou de penser, et de gérer l’opinion à coups de campagnes de propagande, l’idée communément acceptée du fonctionnement du système n’a alors plus grand chose à voir avec la réalité.(…) »

C’est l’Introduction de La fabrication du consentement de Noam Chomsky et Edward Herman 1988  – (Nouvelle édition revue et actualisée 2008 2009 -Texte intégral – Agone).

L’analyse des auteurs porte sur les médias des États-Unis à la fin du XXème siècle, et cependant, il nous semble bien reconnaître ce qui se passe en France actuellement, dans cette période pré-électorale…
C’est le moment d’ouvrir  les yeux  :  la comédie-tragédie ubuesque que nous jouent les médias ne doit pas nous faire oublier la réalité et notre devoir de penser juste  !

______________________________

 

21 février 2017   Commentaires fermés sur « Il n’aura échappé à personne que le postulat démocratique… »