Mettre en résonance les médias et la vie réelle avec juste une petite pointe d'audace.

Random header image... Refresh for more!

Hollande, la reine et la flaque d’huile …

3 avril 2017  –   13 avril 2017  (relire Utilité du Beau de V. Hugo)

 

… ou comment l’ « art contemporain«  a fait « rigoler » un président et sa compagnie royale …

F. Hollande et la reine Sonja de Norvège devant l'art contemporain

… et comment, chaque jour, depuis sa déclaration de non-candidature à un second mandat, et encore plus, depuis l’article du 25 janvier 2016 du Canard enchaîné, F. Hollande  « rigole  » et suit le précepte Carpe diem  du poète latin Horace – sous la forme d’un « après moi le déluge avec Macron ! « 

Bref, comme on dit chez nous, il en profite !

Nul doute que pour lui, la vie est belle : l’élimination de ses deux (ex)ministres de la Primaire du PS est achevée : B. Hamon minoritaire, n’a plus qu’à pleurer dans les bras de J.L. Mélenchon pendant que M. Valls  tombe dans ceux de E. Macron. Vraiment Hollande « a fait du bon boulot », comme dirait son (ex)ministre des Affaires étrangères, L. Fabius en parlant du « Front Al-Nosra » en Syrie.
Persuadé d’avoir éreinté définitivement F. Fillon, le joyeux drille en CDD,  savoure déjà ce qu’il pense être sa plus belle réussite de secrétaire du PS : devenir le secrétaire général adjoint du président Macron… D’ailleurs tous les instituts de sondage le lui ont prédit !

Alors, à Tours, le 10 mars 2017 , dans le CCC OD [Centre de Création Contemporaine Olivier Debré],  c’est « dans la dernière salle, la nef, là où est installée « La Chambre d’huile » de Per Barclay » (à côté du président mais tourné vers Mme Azoulay)-, que «  le président et la reine ont le plus ri.
Au bord de cette mer d’huile (sic) noire dans laquelle la nef se reflète (…), à la reine qui se penche à son tour, F. Hollande lance en rigolant : « Je vous tiens ! » (1)

Enfin, on sait à quoi sert  l’ « art contemporain » en France (2) !

_____________________________

1 Une visite ultra-privée 11.03.2017 Delphine Coutier – Photo Guillaume Souvant /La Nouvelle République du Centre-ouest

2 lire  L’Imposture de l’art contemporain Aude de Kerros / Eyrolles 2016
………………………..
Autre exemple d’ « art contemporain »  :    » l’artiste contemporain » Poincheval en poule couveuse [un plagiat de Toine, une nouvelle réjouissante de Guy de Maupassant]

Lu sur le site du nouvelobs.com 20.04.2017 :
« Abraham Poincheval, coutumier des performances extrêmes (comme Toine et la poule !) , était très heureux, il n’en espérait pas tant. Il a vraiment réussi », a commenté  avec son « tweet » le porte-parole du centre d’art contemporain du Palais de Tokyo (Paris) :
Palais de Tokyo

@PalaisdeTokyo

Les poussins d’#AbrahamPoincheval sont à présent tous nés et en route vers une ferme en Normandie où ils couleront des jours heureux !  »
…………………………………………………

Cf.    Utilité du Beau  de Victor Hugo

______________________________

3 avril 2017   Commentaires fermés sur Hollande, la reine et la flaque d’huile …

Mais où sont passés « les éléphants » du PS ?

21 mars 2017    …  et quelques retouches le 24 mars 2017

« Hamon et le PS voient grand pour relancer la campagne. Benoît Hamon (…) est entouré de nombreuses personnalités du PS (…) de plusieurs personnalités du Parti socialiste et de la gauche (Najat Vallaud-Belkacem, Christiane Taubira, Aurélie Philipetti, Arnaud Montebourg, Anne Hidalgo, Cécile Duflot, Yannick Jadot ». C’est ce qu’écrivait France 24, le 19 mars 2017 (1).

Mais où sont passés « les éléphants » du PS ? On ne les a pas vus à Bercy, au meeting de B. Hamon.
Seraient-ils en marche vers le nouveau parc d’attraction d’E. Macron, de F. Bayrou, d’A. Madelin et de D. Cohn-Bendit ?  Y seraient-ils accueillis par une sorte de Monsieur Loyal (sic) déguisé en François Hollande ?

Celui qui, chaque jour, depuis 2012, n’aura pensé qu’ à sa réélection plutôt qu’à la France, et qui  les a tous lâchés dans leur primaire PS.  Il lui avait suffi d’apprendre en novembre 2016, la candidature de  son ancien secrétaire adjoint à la présidence, E. Macron devenu le piètre ministre de l’Économie que l’on sait.
Renonçant à briguer un second mandat, le 1er décembre 2016, il se mit à faire un début de scénario,  sans A. Juppé mais avec F. Fillon et E. Macron,  au premier tour des présidentielles . On connaît la suite.

La parution le 25  janvier 2017 du premier article du Canard enchaîné (2) – considéré comme une preuve légale d’accusation, pour les médias – sans présomption d’innocence-,  par Mme la procureur E. Houlette du parquet national financier – tombait au meilleur moment qui soit, pour tenter d’éliminer l’inattendu adversaire de droite ; alors que le programme fantaisiste sinon fumeux de  B. Hamon :  fin du travail – revenu universel et fumerie de cannabis,  enchantait les électeurs d’un PS qui se consume  …

Ayant peu œuvré pour les Français depuis 2012, F. Hollande poursuit son œuvre au noir, pendant ses derniers mois à l’Élysée. Il se complaît, entre ses « menus plaisirs » et son fignolage de la débandade du PS, à préparer pour B. Hamon, le bis repetita du cinglant échec de L. Jospin en 2002.
Et surtout, il cautionne, après la candidature d’opérette de S. Royal , celle d’un dilettante orgueilleux et inexpérimenté qui s’est dérobé à sa mission de ministre de l’Économie, pour sauter en marche dans la campagne présidentielle…

Alors, une question me taraude : comme ils ne soutiennent pas leur candidat Hamon,  peut-on même penser que « les éléphants » du PS voteront  pour lui au premier tour ?  Ou ne faut-il pas plutôt prévoir, dès le premier tour, qu’ils voteront en troupeau, pour le candidat Macron et son Paf ! comme parti attractif et fictif, en marche … mais vers quoi ?

« Marchons, marchons », nous fait chanter la Marseillaise !

Pour la marche des  « éléphants » du PS, les trompes attrapant les queues, le refrain devient :
Tous  en marche /Tous en marche/ pour Macron … C’est farouche !
En avant,  vers la victoire du « courant » de l’ancien secrétaire du PS président par défaut, et de son secrétaire-adjoint à l’Élysée ! …
…   Ils continueront à nous « faire du Macron-Hollande » jusqu’en 2022  !

____________________________

1 Hamon et le PS voient grand pour relancer la campagne  France 24 19 mars 2017

2 Le Canard enchaîné a bénéficié, depuis la fin de l’année 2016, de l’apport de dossiers du ministère des finances. Pour la dixième semaine, demain mercredi 22 mars, le directeur de la rédaction aura eu François Fillon dans sa ligne de mire. D’après Littré (tome 1- p.708) canarder signifie  » Faire feu d’un lieu où l’on est à couvert ».

Cf. « Il n’aura échappé à personne que le postulat démocratique… »  par L’ingénue d’après La fabrication du consentement de Noam Chomsky et Edward Herman 1988  – (Nouvelle édition revue et actualisée 2008 2009 -Texte intégral – Agone).
On notera que l’expression anglaisée de Fillon bashing  a été interdite d’utilisation dans les médias officiels, pour être remplacée par Penelope gate. Cela en dit long sur le pouvoir politique qu’ont les patrons des médias de « décider ce que le bon peuple a le droit de voir, entendre ou de penser, et de gérer l’opinion à coups de campagnes de propagande ».

Macron dit aussi : « Je vous aime farouchement ! » par L’ingénue 
___________________________________________

 

21 mars 2017   Commentaires fermés sur Mais où sont passés « les éléphants » du PS ?

Ubu a dit : si je compte 300 000 citoyens au Trocadéro …

Dimanche 5 mars 2017    Apostille  à 11 h 30   /   À 15 h  « Au Trocadéro… c’est une marée humaine. »

Ubu a dit : si je compte 300 000 citoyens au Trocadéro, je ne vous imposerai pas le candidat A. Juppé-du-plan-B

Mais c’est 300 000, pas un de moins …  Ainsi a parlé Ubu-roi-des-médias, c’est son dernier tour … c’est le dernier (ou l’avant-dernier?) maillon de « la stratégie de communication » du clan Hollande-Macron-Bayrou contre François Fillon.

C’est 300 000, ou Ubu-roi-du-tribunal- des- médias  déclarera nulle et illégale, la légitimité républicaine de l’élection à la Primaire de la droite et du centre du candidat François Fillon.

Pourquoi pas la cage aux lions ou la main dans le feu, comme un retour au  « jugement de dieu » des temps anciens…

C’est l’irrationnel de la pensée magique  comme moyen de « fabrication du consentement » (1) :

 —— Il pleuvait, il n’y avait que  …  000 citoyens au Trocadéro, donc il n’a plus le droit d’être candidat à la Présidence de la République —-

___________

OU comment se finit le mandat de François Hollande, dont une des promesses était « le changement- c’est- maintenant » en 2012.

SI par le- dieu- du- calcul- du- Trocadéro, François  Fillon n’avait plus  le droit de continuer sa campagne électorale, c’est qu’en effet, il y aurait eu un changement.

Le 5 mars 2017, nous ne serions plus dans la même République !
_______________

Apostille

Le 1er mars 2017 Laurent Wauquiez, vice-président du parti Les Républicains, a eu le courage de dire : «Si François Fillon se retire « c’est l’apocalypse» (2).
Et ce
5 mars 2017, le Journal du Dimanche le cite « Je suis écœuré par ceux qui collaient Fillon pour obtenir un poste gouvernemental et qui le poignardent dans le dos dès qu’il a mis un genou à terre. Quel manque de dignité… »

… Pendant ce temps, les rivaux  de F. Fillon à la Primaire de droite et leurs proches, n’ont eux  … que le courage de fuir  … pour se regrouper derrière A. Juppé le deuxième, donné sur le champ par un sondage (!), vainqueur le 7 mai 2017…. C’est un vrai sondage -façon SIG service d’information du gouvernement/ pour les médias/ comme pour la Primaire/ qui le dit, alors c’est vrai (?).

A. Juppé-du-plan-B,  candidat favori  de l’Élysée, devient un « miracle » pour les lâches fuyards de la droite.
————————————————————————————————-

1 Cf. « Il n’aura échappé à personne que le postulat démocratique… »

2  Marc de Boni 01/03/2017  Le Figaro.fr

______________________________

    Merci pour la photo à © Christian Larnet pour Dreuz.info / ajoutée le 6.03.2017

  … On se souvient que  Christophe Barbier, directeur de la rédaction de l’Express*, déclare depuis le 1er février 2017 : « François Fillon est éliminé de la course »…

*… L’Express de MM. Drahi et Laufer…

5 mars 2017   Commentaires fermés sur Ubu a dit : si je compte 300 000 citoyens au Trocadéro …

En passant devant l’université Paris VIII Saint-Denis

6 avril 2017 
Ce  que j’ai appris en passant devant Paris VIII fait écho à la page Au fil de l’actualité – 2017 Les vœux de Mme Vallaud- Belkacemministre de l’Éducation nationale.

  En effet, la mission de la ministre en tant que membre du conseil islamique de la communauté marocaine est accomplie :
Dans l’université Paris VIII, le port du voile-cagoule et de la burqa  bafoue en permanence la liberté laïque et républicaine – hors- tous – signes- religieux, et l
‘atteinte journalière au droit à la santé physique et psychique des étudiants par la libre circulation et consommation de drogues, nous rappelle aussi que le Maroc est le premier producteur mondial de cannabis.
La Seine-Saint-Denis, c’est comme au bled, un territoire outre-République nous dit-on  à Sevran,  alors le roi ici, c’est Mohamed VI ?

De l’université Paris VIII en Seine-Saint-Denis à la France tout entière,  le bilan calamiteux du quinquennat PS- Hollande- Valls- Macron- Vallaud Belkacem- Touraine, devrait nous servir de leçon … pour le choix du prochain.
_______________________

23 – 24 février 2017    23- 28 mars 2017légendes complétées pour les photos 3 –6 et 7

… Ce lundi 20 février 2017, dans l’après-midi, l’apparence extérieure du bâtiment et de son entrée m’est apparue tellement  sale et dégradée  pour un établissement d’enseignement supérieur public, qu’il m’a semblé que ni Mme la ministre de l’Éducation nationale Vallaud-Belkacem, ni M. le président exemplaire Hollande ne s’y étaient jamais invités.
Nul doute qu’ils seraient les bienvenus pour « les portes ouvertes » du 25 février 2017 (1).

À l’intérieur,  Tom L. (2) dans le Bondy Blog,  a observé  « (…)  vandalisme et manque de moyens, séquelles que l’on  constate quotidiennement à « P8″ (…) ». Il nous conduit  vers le bâtiment B :  » À gauche, il y a la bibliothèque universitaire (3) (…). Bon sang qu’elle est belle, grande, calme et lumineuse ! (…). Sur deux étages, ce lieu compte près de 1 500 places et 250 000 ouvrages en accès libre ».  Il constate aussi l’autre banalité de Paris VIII avec le vandalisme, l’omniprésence du trafic et de l’usage de  drogue dans un établissement d’enseignement supérieur  :  « Entre les deux parties du bâtiment B, les passerelles empestent le « oinj (4)». (…)

ALORS  ? Quand fera-t-on honneur à l’université Paris VIII Saint-Denis,  à ses étudiant(e)s, à ses professeurs, à tout son personnel  ?

Quand trouvera-t-on les vraies réponses citoyennes  pour faire  honneur à la République, à  son enseignement supérieur, à Saint-Denis, comme partout en France ?

 

 

Au fronton de la façade, on lit  FIN DU TRAVAIL   ….  et la suite en forme de question d’un autre /ou du même,  sur le mur de la rue de la Liberté :  QU’EST- CE QU’ON FAIT LÀ ?

La paresse et l’ignorance ?   Rue de la Liberté ?  C’est un peu court et  cela ne vous fait pas honneur, jeune homme qui voulez donner des leçons de morale politique !
————————————————-

1 Les lycéens et les lycéennes aussi sont invités aux   Portes ouvertes à l’Université Paris VIII Saint-Denis samedi 25 février 2017 ..

 2 L’esprit de Vincennes à Paris 8  / 22 avril 2015 /Libération Bondy Blog

3 [source Wikipédia] « En 1998, les deux « rives »  de la voie rapide qui traverse le campus de Saint-Denis sont reliées par un pont qui abrite la nouvelle bibliothèque de Paris VIII, lieu impressionnant qui dépasse en superficie la bibliothèque du Centre Pompidou. (…)  Simultanément, une station de métro Saint-Denis Université est inaugurée » (…)

En 2006, le bâtiment D sort de terre, remarquable par ses courbes et sa vêture de panneaux de verre translucide ; il abrite les Unités de formation et de recherche (UFR)ainsi que les laboratoires de recherche.

En 2008, un nouvel immeuble, de couleur rouge brique, est mis en service ; il héberge le restaurant universitaire (2000 repas par jour, 5000 m²), ainsi que 55 chambres pour les étudiants étrangers et un logement de fonction.

En 2010,  une « Maison des étudiants », d’une surface de 730 m², ronde et recouverte d’un treillis de métal argenté, est construite sur le campus. Elle abrite les services liés à la vie étudiante, à la médecine préventive, au Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), ainsi qu’aux organisations étudiantes. »  [Wikipédia]

L’université Paris VIII tolère le déni des lois sur le trafic et la consommation de drogues licites et illicites, sur l’interdiction de fumer tabac, et a fortiori cannabis, dans un lieu public, et qui plus est, dans un lieu d’enseignement supérieur, qui dispose d’un service de médecine préventive.

À l’université Paris VIII,  serions-nous Outre- République française, rue de la Liberté, à Saint-Denis  ?    

________________________________♦

* Photo 6  À propos de l’Affaire d’Aulnay-sous-Bois : les contradictions de Théo lors de son audition   Le Parisien 21 mars 2017 –  J.-M. Decugiset  É. Pelletier

Cf. par L’ingénue
La Seine-Saint-Denis est-elle déjà un territoire d’Outre-République laïque ?
   19 novembre -26 décembre 2013 

« La Seine-Saint-Denis, c’est comme au bled. » 31 décembre 2016

23 février 2017   Commentaires fermés sur En passant devant l’université Paris VIII Saint-Denis

« Il n’aura échappé à personne que le postulat démocratique… »

21 février 2017

« Il n’aura échappé à personne que le postulat démocratique affirme que les médias sont indépendants, déterminés à découvrir la vérité et à la faire connaître ; et non qu’ils passent le plus clair de leur temps à donner l’image d’un monde tel que les puissants souhaitent que nous nous le représentions.

Ceux qui dirigent les médias crient haut et fort que leurs choix éditoriaux sont fondés sur des critères impartiaux, professionnels et objectifs – ce que cautionnent les intellectuels.

Mais il s’avère effectivement que les puissants sont en position d’imposer la trame des discours, de décider ce que le bon peuple a le droit de voir entendre ou de penser, et de gérer l’opinion à coups de campagnes de propagande, l’idée communément acceptée du fonctionnement du système n’a alors plus grand chose à voir avec la réalité.(…) »

C’est l’Introduction de La fabrication du consentement de Noam Chomsky et Edward Herman 1988  – (Nouvelle édition revue et actualisée 2008 2009 -Texte intégral – Agone).

L’analyse des auteurs porte sur les médias des États-Unis à la fin du XXème siècle, et cependant, il nous semble bien reconnaître ce qui se passe en France actuellement, dans cette période pré-électorale…
C’est le moment d’ouvrir  les yeux  :  la comédie-tragédie ubuesque que nous jouent les médias ne doit pas nous faire oublier la réalité et notre devoir de penser juste  !

______________________________

 

21 février 2017   Commentaires fermés sur « Il n’aura échappé à personne que le postulat démocratique… »

Vers un coup d’Etat politico-judiciaire en France ?

◊ 14 février 2017    
18 février 2017 / la journée du 16 février  2017/ le déni de la présomption d’innocence.
♦♦  16 -22 février 2017 / » l’exemplarité » de François Hollande « au sommet de l’État ».
♦♦♦  26 février 2017 /  le communiqué de presse final de la Procureur Houlette au  soir du 24 février 2017 sur l’ouverture d’une information judiciaire avec trois juges d’instruction ♦♦♦
……………………………..

Jusqu’à ce jour (14 février) tout se passe « farouchement » bien pour le  pouvoir politico-médiatique de François Hollande.
Ils en sont sûrs.  Foi de milliardaires !   Si E. Macron est élu président de la République française le 7 mai 2017, le ci-devant Hollande aura réussi son coup d’État politico- judiciaire- médiatique !

Pas un grain de sable dans la machinerie exécutive du gouvernement Cazeneuve, dont la force est démultipliée par la machinerie médiatique qui s’est emballée  24 h sur 24,  depuis 21 jours  !

Et pour briser définitivement la légitimité de François Fillon, seul candidat largement élu dans la transparence de la Primaire de la droite et du centre, le président Hollande a gardé dans sa manche, une arme fatale.

C’est le moment, car la période fixée pour le dépôt des 500 parrainages d’élus exigés pour chaque candidat,  au Conseil constitutionnel, approche, ce sera du 23 février au 17 mars 2017.

Ainsi, il ne reste plus que 8 jours, à Mme Houlette, Procureur du Parquet national financier, pour  choisir dans l’arsenal judiciaire, la meilleure flèche pour invalider la candidature de François Fillon et flétrir son honneur.
En effet, comment concevoir que le  pouvoir politico-médiatique puisse gâcher pendant ce dernier laps de temps,  l’effet d’aubaine des articles du Canard enchaîné ?

D’ici le 23 février 2017, il y a fort à penser que Mme Houlette ne classera pas  « L’AFFAIRE » de  sa carrière,  et qu’elle commandera  :
soit d’ouvrir une information judiciaire en nommant un juge d’instruction,
soit le renvoi direct de F. Fillon devant un juge du Tribunal correctionnel.

Alors tout sera « farouchement » en place pour désorganiser gravement le processus de l’ élection présidentielle, en supprimant le candidat de l’opposition de la droite et du centre.

 Tout cela ressemble fort à la survenue imminente         

 d’un coup d’État politico-judiciaire en France.
—————–

—– Suite de la procédure de tentative de coup d’État politico-judiciaire—-

 ♦  Que s’est-il passé Le 16 février 2017 ?

La Procureur, dans un communiqué, a fait savoir que « L’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) lui a remis le 15 février 2017, les premiers résultats de l’enquête préliminaire qui lui a été confiée le 25 janvier 2017.(…) ».

Mme Houlette  ayant oublié -une fois de plus- qu’elle avait le devoir de dire que François Fillon était toujours,  en ce  16 février 2017,  présumé innocent,  déclara : « En tant qu’autorité de poursuite, il est de mon devoir d’affirmer » qu’il n’y aura pas , « en l’état, un classement sans suite de la procédure. »

À réfléchir sur le communiqué, on remarquera la distorsion entre  « le devoir d’affirmer » que « l’Affaire » ne sera pas classée,  au vu « des premiers résultats de l’enquête préliminaire qui lui a été confiée le 25 janvier 2017″, et le fait que ni ces premiers résultats ni les attributions « en l’état » du Parquet national financier, ne lui donneront « le droit d’ouvrir une information judiciaire » contre le député Fillon, candidat élu lors d’une Primaire en vue de l’élection présidentielle d’avril-mai 2017.

Le 16 février 2017, le même jour, encore un hasard (?), François Hollande, à Rennes, a glosé sur son exemplarité au sommet de l’État. Serait-ce  pour sa façon exemplaire d’accueillir  à l’Élysée ses deux concubines  ?
Didier Migaud, dans son dernier rapport de la Cour des comptes du 15 juillet 2016 (p.20)* lui signale  pourtant ce qu’il devrait faire « dans un double souci de transparence et de cohérence (…) »… pour montrer l’exemple.

_______________

* p.20  (…)  La Cour réitère sa recommandation que soit précisé, dans un texte public, le régime juridique des objets mis à la disposition de la Présidence. (…)  Enfin, elle insiste pour que soient intégrés dans le budget de la Présidence les crédits nécessaires à la couverture des frais engagés par le Mobilier national pour restaurer les meubles ou objets rendus par elle. (…)   [note 29 Ce budget devrait intégrer le stock des sommes dues (…), soit une somme totale de 0,5 M€, auxquelles s’ajouteraient en 2016 les frais de restauration du salon doré (bureau du président) pour un montant évalué à 0,2 M€.]

♦♦   22 février 2017 :   » l’exemplarité » de François Hollande « au sommet de l’État ».

Cf.  Photo officielle et carnet rose de 2012 à 2017  

On remarquera que sur le site de l’Élysée, les deux photos du Salon doré – Présidence de la République ont été supprimées (?), seules restent les légendes…    Pourquoi ?

Le Canard enchaîné aurait-il  la vraie réponse ?
Le Canard enchaîné  communiquerait-il  le montant des frais engagés par le Mobilier national pour restaurer les meubles ou objets rendus par la Présidence ?
… Mais non ! Pour Le Canard enchaîné, seuls les articles accusateurs du candidat Fillon  pouvaient lui procurer la manne de cent à cent cinquante mille exemplaires de plus, chaque semaine  …. Il n’en est qu’à sa cinquième semaine !
… On l’attend mercredi prochain, le 1er mars … et les suivants… jusqu’au  mercredi 10 mai 2017, bien sûr !

———————————–

♦♦♦  26 février 2017
 /  le communiqué de presse final de la Procureur Houlette au  soir du 24 février 2017   ♦♦♦ 

Le coup d’État politico-judiciaire du gouvernement PS du président Hollande et de ses alliés milliardaires des médias en faveur de l’élection du « farouche candidat du centre » Emmanuel Macron continuera à se déchaîner dans les médias.

Le  Canard  enchaîné  va encore  réjouir tout ce beau petit monde ; du mercredi des Cendres à la fin du Carême, ce sera la fête, Mardi gras tous les jours,  pour l’ami Macron !

Toujours grossièrement machiavélique, – sans en informer les avocats du candidat Fillon-  le communiqué de la Procureur « tombe pile » dans les médias, à l’heure de sa réunion électorale à Maisons-Alfort (Val- de-Marne).
La ficelle est toujours aussi grosse ; il s’agit de  brouiller une fois de plus dans les médias son discours, surtout  quand il déclare, par exemple : » Si Emmanuel Macron était en situation d’appliquer son programme, il réussirait l’exploit de faire pire que Hollande».

……….. à suivre  ………….

__________________________________________♠

 

14 février 2017   Commentaires fermés sur Vers un coup d’Etat politico-judiciaire en France ?

Macron dit aussi : « Je vous aime farouchement ! »

11 – 12- 17  février 2017      ♦  et   ajout  le 10 mars 2017

________________________

Aucun orateur politique ne nous l’avait dit avant LUI,  Emmanuel Macron !

Lui, L’Énarque, l’hologramme de Narcisse qui fascine  !

Lui, le « ministre  dilettante et intérimaire »  de  l’Économie qui a valu à F. Hollande  d’être interdit  de second mandat  !

Lui, le chouchou de François H. et de Ségolène R. ! Et de quelques autres  (1) 

Lui, le gentil grand-père des sept petits-enfants de son épouse !

Le « déjà-ÉLU »  qui, comme Alain Juppé avant le premier tour, est né sous la bonne étoile des instituts de sondage ♦ !

Le « déjà-ÉLU » qui séduit partout, dans tous les médias de Paris Match à France Info,  depuis le mois d’avril 2016  !

 LUI, Emmanuel Macron, le 4 février 2017, au palais des Sports de Lyon, a clamé haut et fort :

                                « Je vous aime farouchement ! »

Enfin, la lumière fut !  Tout s’éclaira   ! LUI, Emmanuel Macron vit que cela était bon pour lui,  tant le peuple candide  semblait y voir son vrai programme économique et social !

Ou faut-il penser que,  LUI « déjà-ÉLU » voyait dans le futur, son hologramme de président,  remerciant le peuple ?
—————————-

♠  16 -17 février 2017

Aperçu sur le vif  de la campagne électorale  d’E. Macron  !
où  l’on vous dit  : « Likez » !  
Chronique de la Team Ambiance – Lyon– 4 février 2017 .
Ambiance du palais des Sports de Lyon,  en présence de M. Gérard Collomb, sénateur maire PS, président de la métropole de Lyon. 
….. ………………..

Les membres fan  doivent être rivés à leur application Telegram car c’est ainsi que le chef de la team Macron  les télécommande  :
Extrait  » Ça va commencer à 15h 30-16 h. Tout au long du meeting on vous enverra des  consignes pour mettre le feu dans la salle !! Il va falloir être à fond, on veut vous entendre applaudir, chanter à coup de « Macron Président », de « En marche » etc… TOUT absolument tout ce qui pourrait mettre le feu à cette salle est permis ! Les Helpers si vous n’êtes pas staffés, vous êtes invités à vous joindre à nous !  » /7:52  juste à la fin de la vidéo « Play …Rewind ».
…………………………..

……Et ce soir-là,  voilà le résumé de France Info :
  France info – France Télévisions / « Ce qu’il faut savoir   Camille Caldini / Pierre Godon / Clément Parrot/ – publié le 04/02/2017  :
« Une enquête, réalisée par BVA-Salesforce,  le donne (Macron) au second tour de la présidentielle avec 21-22% d’intentions de vote, et finalement vainqueur face à Marine Le Pen (66%-34%) dans la course à l’Elysée. » France Info ? Helper ?

____________________________

♦  Note complétée  le 10 mars 2017

 1  « Patrons, économistes, élus… Découvrez les proches du candidat Emmanuel Macron » de Sophie Lécluse / 28/05/2015-mis à jour 16/11.2016 / Capital.fr

 

_____________________♦

11 février 2017   Commentaires fermés sur Macron dit aussi : « Je vous aime farouchement ! »

Macron canarde !

Mercredi 8 février 2017 – Note revue et corrigée le 9 février 2017
Je ne suis plus depuis longtemps une abonnée au Canard enchaîné ♠.

… et cela risque de durer …  Puisque  depuis  le mercredi 25 janvier 2017, point n’est besoin de l’acheter pour le lire … Le Canard est partout « vêtu  de probité candide et de lin blanc ».

le Canard  est devenu l’accusateur public, aux ordres …  de Macron et de ses milliardaires !

Quel  regain de pouvoir et de célébrité pour le Canard de patauger à leurs côtés , dans la mare fangeuse de la fin du quinquennat de François Hollande !

Ah ! la probité partout !    Ah !  Quelle merveille !

À voir ricaner les « commenteurs » pardon, les commentateurs,  sur les plateaux de télévision,  émerge  l’impression nauséeuse que grâce au Canard, E. Macron « vêtu  de probité candide et de lin blanc »,     L’ ÉLU de  MM. Bergé, Drahi, Soros, Hermant…  tous compères « vêtus  de probité candide et de lin blanc », serait  déjà ÉLU président de la République française.

Comment pourrait-on  supposer,  qu’au nom de l’égalité et de la probité, le Canard ait le courage de détailler – pour que l’on fasse de justes comparaisons-, dans sa parution du 15 février,  le patrimoine de M. Macron et de son épouse, avec les déclarations fiscales et l’origine de leurs biens   …  et pour le 22 février, le patrimoine de M. Hamon et de son épouse ?(où l’on apprendrait qu’ils ont quelques beaux appartements et grandes maisons, et plus de 750 euros par mois pour vivre )…

Comment pourrait-on  supposer que  Mme la Procureur de la République Houlette,  « vêtue de probité candide et de lin blanc financier « , n’attende que les articles du 15 et du 22,  pour les interroger ?

 Ah ! la probité partout !    Ah !  Quelle merveille !

Hélas ! C’est dans mes rêves !

Dans la vraie vie, pour Macron, le Canard canarde François Fillon, en pondant depuis 15 jours, trois articles sur lui, et je pense que dans 20 jours, il aura pondu son sixième pour le mercredi des Cendres, le 1er mars 2017.
Assez sinistre,  cette coïncidence avec le jour des Cendres !

Aura-t-il alors gagné « la palme d’or du Canard de la gauche Macron » sur les cendres de la vox populi des 4 300 000 citoyens qui ont élu leur candidat F. Fillon à 66,5 %  le 27 novembre 2016, pour qu’il se présente à l’élection présidentielle  de 2017 ?

……  Pendant que Macron canarde ………..

……………. »Vox populi  Vox dei »   dit le proverbe ……..

___________________

♠ Le Canard enchaîné – journal satirique, ami de F. Hollande-

Cf. Une fin de quinquennat au goût de fiel et de cendres

8 février 2017   Commentaires fermés sur Macron canarde !

Embastiller un rival dans la France républicaine avant les élections de 2017

5  février 2017 : depuis 10 jours     15 février 2017 : depuis 22 jours

Dans le royaume de France, sous la Régence, le jeune François-Marie Arouet, coupable d’une épigramme en latin contre  Philippe d’Orléans, fut enfermé en 1717, pour onze mois à la Bastille. Il n’était alors qu’un fâcheux esprit aux écrits satiriques, qui à sa sortie de prison …  allait prendre le nom de Voltaire…

Et trois cents ans plus tard, comment s’y prend-on  pour embastiller  François Fillon,  désigné comme « fâcheux pour l’exécutif  PS  et son plan M comme Macron ou comme Machination médiatique » ?

C’est simplissime, puisque tout a été finement préparé… par le gouvernement du président Hollande et le ministère de la Justice de  Mme Taubira, en 2013 – 2014.
D’abord, la création d’un procureur de la République financier,  le 5 novembre 2013,  puis par décret du Président de la République, en date du 30 janvier 2014, la nomination de Mme Eliane HOULETTE, avocat général près la cour d’appel de Paris, nommée avocat général à la Cour de cassation pour exercer les fonctions de procureur de la République financier près le tribunal de grande instance de Paris.

Dans le contexte de la circulaire du 31 janvier 2014,  Mme Taubira a expliqué que la fonction de procureur de la République financier s’exerce selon des critères précis concernant  «la personnalité de l’auteur ou de la victime» la circulaire cite notamment les élus – ou encore de la «médiatisation possible ou effective de la procédure».

Il ne restait plus qu’à « activer » les intermédiaires entre le gouvernement et le Canard enchaîné (source médiatique de la machination)… C’était le sujet de la note précédente : Une fin de quinquennat au goût de fiel et de cendres .

Le 25 janvier 2017, le jour-même de la parution de l’article (!)  Mme Houlette était prête ! Elle ouvrait une enquête préliminaire sur François Fillon, candidat de la droite et du centre, pour le Premier tour de l’élection présidentielle d’avril 2017.

Depuis, la fureur médiatique atteint son paroxysme…..
…………..Qui diable y résisterait ?

____________________________________

Cf. Le Monde du Droit Le magazine des professions juridiques

Décret du 30 janvier 2014 portant nomination (magistrature)

___________________

                                   ♦ Apostille ♦

Dans la scène 8 de l’acte II du Barbier de Séville, Beaumarchais concluait : « Qui diable y résisterait ? »

♦ NOUS si on résiste  en ayant conscience que l’enflure de la calomnie contre François Fillon n’est que la volonté d’un pouvoir honni par les Français, qui se venge en donnant en pâture des informations privées, par le truchement d’un hebdomadaire, aux médias des patrons milliardaires et soutiens de la candidature du ministre démissionnaire,  afin d’imposer  « leur candidat Macron»  par les moyens les plus vils.

♦ NOUS si on refuse de s’incliner devant leur calomnie déferlante, partout, dans tous leurs médias et  réseaux sociaux, depuis le 25 janvier 2017… ♦ depuis 20 jours, 24 heures sur 24…

♦ NOUS car s’incliner  devant cette pratique indigne, c’est renoncer à la présomption d’innocence de François  Fillon, à la démocratie, au libre-arbitre de chacun et chacune d’entre nous, c’est faire allégeance au pouvoir démesuré de l’argent de ceux qui nous méprisent  et nous manipulent  honteusement.

♦ NOUS car s’incliner devant leur calomnie, c’est jurer aux ultras riches qu’ils gagneront encore à la prochaine élection présidentielle de 2022, puisqu’ils seront encore plus riches, encore plus puissants.

♦ NOUS car s’incliner devant leur calomnie, ce serait leur redonner le droit d’embastiller qui bon leur semblerait, comme sous l’Ancien régime, « singulier moyen de se défaire d’un homme », pour Beaumarchais comme pour NOUS.

♦_____________________________♦

 

5 février 2017   Commentaires fermés sur Embastiller un rival dans la France républicaine avant les élections de 2017

Une fin de quinquennat au goût de fiel et de cendres

1er -3 février 2017    

En 2012, François Hollande fut élu avec une faible majorité sur son rival, Nicolas Sarkozy.

François Hollande sans aucune expérience ministérielle préalable ; François Hollande, homme de l’appareil du PS, de ses congrès et de ses votes truqués ;  François Hollande, réputé depuis l’ENA  seulement pour  « ses petites blagues » ; François Hollande, concubin de Ségolène Royal, première candidate de « fantaisie » avant lui à la magistrature suprême ;  François Hollande, l’homme dont la déclaration de patrimoine ne comportait pas en 2012  de mention de résidence principale …

… Mais, François Hollande, l’homme élu en 2012 et soutenu depuis cinq ans, par les milliardaires des médias, M. Bergé entre autres, ce qui l’assurait  de la bienveillance  quotidienne de la corporation des journalistes, tous médias confondus.
Pourtant, même porté à bout de bras par une majorité PS-EELV, même avec toutes ses béquilles médiatiques, François Hollande, a échoué, dès la nomination de ses ministres et de leurs collaborateurs, en privilégiant son ancienne concubine, ses riches amis comme Mme Touraine et M. Fabius, ses proches de la promotion Voltaire etc. Son gouvernement  a multiplié les incohérences et les reniements, prouvant sa définitive incompétence à gouverner la France.

Cependant, François Hollande, l’homme qui  annonçait le 1er décembre 2016, qu’il ne briguerait pas un second mandat présidentiel, n’avait pas encore perdu son pouvoir, et œuvrait même  contre son propre parti, et contre les candidats PS à la primaire de gauche, lesquels illustraient l’échec de son quinquennat, pour faciliter la montée en puissance  d’Emmanuel Macron .

Et, s’il avait eu encore, lui- président- intérimaire, tout son pouvoir pour préparer  avec Michel Sapin, ministre de l’Économie et des Finances, un mémorable coup de Jarnac contre  François Fillon, à partir d’un dossier fiscal parfaitement légal ?

 

François Fillon, élu le 27 novembre 2017 avec 66,5 % de suffrages à la primaire de la droite et du centre, était devenu l’adversaire, au second tour des présidentielles, d’Emmanuel Macron, le ministre de l’Économie et de l’Industrie, démissionnaire fin août 2016, et dont le parti  « En Marche ! » n’a  pas encore un an , mais ce nouveau-né en politique est déjà le favori de Mme Royal, de M. Hollande et de l’oligarchie du PS.

      La  manœuvre ne fut-elle pas  impeccable ?

….. Laisser se dérouler la campagne du 1er tour de la Primaire de gauche en janvier 2017 ….. (1)

…….  Communiquer le « dossier Fillon » (2)  au conseiller « chargé des relations avec la presse, chef du pôle communication à la présidence de la République française », « l’homme de l’ombre » que  ledit Emmanuel Macron avait recommandé au président en 2014 ….  !   

 …….. Suggérer à l’ oreille attentive de l’homme de l’ombre, qu’un article sur Penelope Fillon serait le bienvenu à la Une du Canard enchaîné, le matin du mercredi 25 janvier 2017, entre les deux tours, afin que les candidats Valls et Hamon puissent s’en saisir dans leur débat télévisé du 26 janvier 2017…

……… Et finir par se réjouir de la surexploitation  de « l’information »  par les médias des milliardaires Bergé, Drahi et autre  Soros,   qui diffusèrent à outrance l’article pour « se défaire » de François Fillon,  et firent de leurs journalistes des porte-parole dévoués, pour soutenir joyeusement leur poulain,  Emmanuel Macron……..

♠ Sachant que le puissant syndicat de la Magistrature, créateur dans ses locaux du  lamentable « Mur des C●●S » était en ordre de marche ; et que  la Procureur du Parquet national financier était prête pour la première audition du candidat François Fillon, dans  l’après-midi du  mercredi 25 janvier 2017, jour de parution de l’article du Canard enchaîné.

♠♠  On avait entendu  François Hollande, en Afrique, se plaindre  du « goût d’inachevé » de son quinquennat. ….  alors qu’il savait  déjà comment il  finirait, dans  « le chorus universel de haine et de proscription » contre François Fillon.

      Le président-intérimaire de 2017 aura achevé son quinquennat dans un complot. La fin du quinquennat de François Hollande a un goût de fiel et de cendres  ♠ 

_____________________♠♠♠

 1  Une Primaire de gauche qui éclaire la félonie du PS…

2  Cf.  Fillon, l’auteur du piège identifié
Chacun sait combien les sources du Canard enchaîné sont « sûres pour qui veut nuire sans crainte », et émanent de hauts-fonctionnaires, « fort soucieux » de leurs promotions futures.  

________________________________

1 février 2017   Commentaires fermés sur Une fin de quinquennat au goût de fiel et de cendres

La calomnie, « singulier moyen de se défaire d’un homme »

30 janvier 2017

Certes, au XXIème siècle, c’est en quelques heures seulement que la calomnie enfle, rinforzando , mais il n’y a toujours « pas de conte absurde, qu’on ne fasse adopter aux oisifs d’une grande ville en s’y prenant bien  ; et nous avons ici des gens d’une adresse !… »    

Tout est dit par Beaumarchais dans Le Barbier de Séville ♦ : Acte II, scène 8

—————-
Bartholo (médecin, tuteur de Rosine et comptant l’épouser), Don Bazile (un fourbe, maître à chanter de Rosine), et Figaro (caché dans le cabinet, paraît de temps en temps et les écoute).

(…)
Bartholo
J’ai passé chez vous sans vous trouver.

Bazile
J’étais sorti pour vos affaires. Apprenez une nouvelle assez fâcheuse.

Bartholo
Pour vous ?

Bazile
Non, pour vous. Le Comte Almaviva est en cette ville.

Bartholo
Parlez bas. Celui qui faisait chercher Rosine dans tout Madrid ?

Bazile
Il loge à la grande place, et sort tous les jours déguisé.

Bartholo
Il n’en faut point douter, et cela me regarde. Et que faire ?

Bazile
Si c’était un particulier, on viendrait à bout de l’écarter.

Bartholo
Oui, en s’embusquant le soir, armé, cuirassé …

Bazile
Bone Deus ! Se compromettre ! Susciter une méchante affaire, à la bonne heure ; et pendant la fermentation calomnier à dire d’Experts ;

Bartholo
Singulier moyen de se défaire d’un homme !

Bazile
La calomnie, Monsieur ? Vous ne savez guère ce que vous dédaignez ; j’ai vu les plus honnêtes gens prêts d’en être accablés. Croyez qu’il n’y a pas de plate méchanceté, pas d’horreurs, pas de conte absurde, qu’on ne fasse adopter aux oisifs d’une grande ville en s’y prenant bien ; et nous avons ici des gens d’une adresse !…
D’abord un bruit léger, rasant le sol comme hirondelle avant l’orage, Pianissimo murmure et file et sème en courant le trait empoisonné. Telle bouche le recueille, et piano, piano vous le glisse en l’oreille adroitement. Le mal est fait, il germe, il rampe, il chemine, et rinforzando de bouche en bouche il va le diable ; puis tout-à-coup, ne sais comment, vous voyez calomnie se dresser, siffler, s’enfler, grandir à vue d’œil.
Elle s’élance, étend son vol, tourbillonne, enveloppe, arrache, entraîne, éclate et tonne ; et devient grâce au Ciel, un cri général, un crescendo public, un chorus universel de haine et de proscription.

               Qui diable y résisterait ? »

(…)
À la fin de la scène VIII, quand Bazile part en disant :
                « Restez, docteur, restez donc.
 Bartholo réplique :
                  « Non pas. Je veux fermer sur vous la porte de la rue. »

C’est alors  ♦ la scène IX,  Figaro, seul, sortant du cabinet, 

« Oh ! La bonne précaution ! Ferme, ferme la porte de la rue, et moi je vais la rouvrir au Comte en sortant. C’est un grand maraud que ce Bazile ! heureusement il est encore plus sot.
Il faut un état, une famille, un nom, un rang, de la consistance, enfin pour faire sensation dans le monde en calomniant. Mais un Bazile ! il médirait qu’on ne le croirait pas. »

_________________________________

♦  À lire dans le vénérable ouvrage Le Barbier de Séville ou la Précaution inutile Comédie en quatre actes ; par  M. de Beaumarchais ;  Représentée et tombée sur le Théâtre de la Comédie Françoise aux Tuileries le 23 Février 1775. A Paris, chez Ruault, rue de la Harpe MDCCLXXV Avec Approbation et Permission./folio 45 /………………………

 

30 janvier 2017   Commentaires fermés sur La calomnie, « singulier moyen de se défaire d’un homme »

Le « tribunal » médiatique, la probité et le coup de Jarnac

28 janvier 2017 – ♠ note complétée le 29 janvier 2017

Il aura suffi  d’un article du Canard enchaîné, le 25 janvier 2017 : « Les 600 000 euros gagnés par Penelope qui empoisonnent Fillon »(1),  pour que soit gommée définitivement dans tous les médias,  l’addition de 350 000 votants au premier tour des Primaires citoyennes du PS , le 22 janvier (2) ;  et  que, pour faire bonne mesure, l’article s’invite dans le débat télévisé du lendemain 26 janvier (sur TF1 / France 2) pour le second tour des élus Valls et Hamon, « vêtus de probité candide et de lin blanc« (3)  qui légiférèrent en direct,  sur la condamnation du rival (!)   devant 2 000 000 de téléspectateurs.

Nul doute  que pour le « tribunal » médiatique et ses mécènes du PS, comme pour celui de M. Mélenchon et celui de M.Macron, ce fut un effet d’aubaine providentiel.

Et depuis soixante-douze heures,  le « tribunal » médiatique est notre  guide suprême, notre  conseiller en vertu ; il nous rappelle combien nous sommes attachés à « La  probité, vertu qui consiste à observer scrupuleusement les règles de la morale sociale, les devoirs imposés par l’honnêteté et la justice (4) ».
Toutes règles  qu’il observe lui-même scrupuleusement à l’en croire…


Peut-on penser une seule seconde que c’est par hasard que le Canard enchaîné a publié  cet article ?

Comment cela serait-il un hasard, alors que se prépare le grand rassemblement du candidat F. Fillon, à Paris La Villette, ce dimanche 29 janvier ?

Comment cela serait-il un hasard, alors que l’article a effacé dans les médias, toutes traces des irrégularités du premier tour de la primaire PS et donc de l’affaiblissement et du déni de justice du parti, auquel il apporte avec l’absolution, une sorte de remontant ?

Ne serait-ce pas plutôt un bon coup de Jarnac, suffisamment perfide, et par lequel le vaincu ne serait pas coupable  ?

Et,  à lire, à voir et à entendre le « tribunal » médiatique, ce n’est pas leur dernier  …

♣_____________________
1 La Une du 25 janvier 2017        

♠ Dans son article du 29 janvier 2017 (1h04), Le Monde.fr  avec AFP  cite le Canard enchaîné :
« Alors que le Canard enchaîné affirme (sic) que Penelope Fillon a touché 500 000 euros comme assistante parlementaire de son mari puis de son suppléant (…) »
De fait, le parangon de vertu de la presse officielle de M. Bergé, est pris en flagrant délit de mensonge, car le Canard enchaîné du 25 janvier écrit : 600 000 euros, lesquels peu à peu – à bas bruit- ont été réajustés (? comment ? pourquoi ?) à 500 000 par le « tribunal » médiatique.

2  (Re)lire    Une Primaire de gauche qui éclaire la félonie du PS

François Fillon face à la fureur médiatique 

 

3 Comme Booz endormi  dans La légende des siècles de Victor Hugo / Première série, Histoire, les petites épopées. Tome 1,Série 1 /  Éditeur :  Michel Levy frères (Paris)  Éditeur :  Hetzel (Paris)  1859

4 Définition de la probité : le grand Robert Tome V  p.1226

_______________________

 

28 janvier 2017   Commentaires fermés sur Le « tribunal » médiatique, la probité et le coup de Jarnac

Une Primaire de gauche qui éclaire la félonie du PS…

Lundi 23 janvier 2017- 10h 50 / note complétée le matin du 24 janvier 2017 * et le matin du 25 janvier 2017 **

Sa capacité à nous mentir/trahir une nouvelle fois … avec la suffisance orgueilleuse de  J.C. Cambadélis, son Premier secrétaire, sur la prétendue réussite d’une mobilisation proche de deux millions d’électeurs, qu’il avait annoncée  au soir du 22 janvier 2017.  De fait, à 0h45,  le total des suffrages exprimés n’était que de 1 249 126 … alors comment est-il passé à 10h, ce matin,  à 1 601 138,  soit avec en plus 350 000 votants ? (1)

Le PS navigue à vue  et au mensonge …  il a non seulement la vue basse sur la réalité … mais  un sens des valeurs morales en politique tellement émoussé qu’il est capable de toutes les félonies. Ce que l’on connaissait bien déjà de Lille à Marseille…

On avait aussi observé celles de  F. Hollande à la manœuvre,  pour propulser V. Peillon contre M. Valls, et avec la complicité des médias PS,  promouvoir le quartier-maître B. Hamon , chargé de saborder le PS, en avril 2017, avec le capitaine de vaisseau E. Macron. Ce dernier ayant déjà largement  participé aux préparatifs de naufrage, en tant que conseiller de F. Hollande depuis 2012, puis ministre, si excellent, que grâce à lui, à son CICE et à la loi « dite Travail », ledit Hollande a dû jeter l’éponge le 1er décembre 2016…
… Et c’est ainsi que, pour mieux les regarder sombrer avec sa lorgnette, sans qu’on lui demande « son sentiment », F. Hollande s’est offert un voyage en Amérique latine ; et depuis  le Chili,  il  a exprimé son « émotion » devant la maison de Salvador Allende (2), l’ancien président socialiste, mort en 1973.

……..Comme la sagesse populaire sait si bien le dire … le rat avait quitté le navire… mais il continuait à jouer, lui-le-Tartuffe, « sa comédie du socialiste humaniste »!

♦ ♦ On attend avec impatience  le deuxième tour de magie de J.C. Cambadélis et de C. Borgel,  dimanche 29 janvier 2017,  et les chiffres qu’ils sortiront de leurs chapeaux. ♦♦

____________________________

* 24 janvier 2017

1 Citation extraite de l’article du Monde.fr du 23.01.2017 à 20h47 • Mis à jour le 23.01.2017 à 21h04 :

« L’organisateur de la primaire, le député socialiste  de Haute-Garonne, Christophe Borgel,  a livré à nos confrères de Libération : « Il y avait beaucoup de pression autour du niveau de participation, j’ai demandé à ce que les résultats soient actualisés au plus vite.
(…)
« Entre minuit [dimanche 22.01.2017] et 10 heures du matin, [lundi  23.01.2017] , 350 000 nouveaux votants sont ainsi apparus dans le décompte (…) »  
(…) « Selon Pierre Kanuty, conseiller régional socialiste d’Île-de-France, le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, aurait même menacé de poursuites ceux contestant les résultats publiés par la haute autorité, à l’occasion du bureau national du parti qui se tient tous les lundis soir. »

** 25 janvier 2017

  Vu et entendu dans l’excellente émission « C’est dans l’air »  de France 5 du 24 janvier 2017 :

Règlement de « mauvais » comptes au PS –  Primaire : Le soupçon
 avec quatre intervenants de qualité  et au parler vrai : Pascal Perrineau, Carl Meus, Cécile Cornudet et Rémi Lefebvre et des extraits vidéo pertinents. 
À voir et à revoir !

Extraits :
Dimanche 22 janvier 2017, M. Thomas Clay, Président de la Haute autorité éthique pour la primaire de la gauche disait à 20h30  : « Nous serons entre 1 million et demi et 2 millions de votants, sans doute  plus proches des 2 millions. » [à environ 12′ – regarder la tête des personnes autour de lui !].
Après lui, J.C. Cambadélis, triomphant s’exclamait : « Nous sommes dans l’épure♦ que nous nous étions fixée : plus d’un million cinq. »

Et  ils firent comme au congrès de Reims en 2008, – où « l’épure fixée » était Martine Aubry et non Ségolène Royal, et où pour sauver « l’épure », il fallait trouver la Fédération ad hoc qui rajouterait les voix qui manquaient à la première  pour battre la seconde.
Et, sans vergogne, ils osent afficher : Primaires citoyennes !
Voilà la culture et la morale PS !

Terme d’architecture. Dessin d’une construction (…) de la grandeur dont l’ouvrage doit être exécuté. Littré Tome 2 p. 2193

2    
« L’ « émotion » de Hollande  Public Sénat.fr
_________________________________

23 janvier 2017   Commentaires fermés sur Une Primaire de gauche qui éclaire la félonie du PS…

Ne rien faire, toucher 750 euros, et fumer du haschich

16-18- et 20 janvier 2017 (après le dernier débat avant le 1er tour de la Primaire  de gauche).

Voilà le programme complet de M. Hamon (ou H. bis), ancien ministre de M. Hollande (ou Ubu H. 1er, et déjà élu selon « les sondages », candidat officiel du PS (qui n’aura jamais autant mérité mon appellation de Parti Stupéfiant) pour briguer la Présidence de la République.

Ce débat du dimanche 16 janvier 2017 était l’avant-dernier avant le 1er tour de la Primaire de gauche du 22 janvier 2017. M.H. bis complétait ainsi le programme de M. Ubu H.1er , qui, après le mariage homosexuel en 2013, aurait dû, selon le cahier des charges de Terra Nova, ce machin à penser du PS, légaliser en 2015, l’usage et le trafic de stupéfiants.

Devant Mme Ruth Elkrief tout sourire, qui avait rentré ses griffes -réservées -aux- candidats- de- la -primaire- de- la- droite- et- du- centre et plaisantait – tant que M. Ubu H.1er est président, tout est farce  (1) en posant la question aux candidats présents,  sur leur usage du haschich,  sachant bien que dans leur petit peuple de décideurs et de journalistes, on trouve les habitué(e)s et/ou les fournisseurs-complices des trafiquants islamistes et/ou sympathisants.
L’ambiance était donc à la franche rigolade. Décidément les ministres choisis par M.Ubu H.1er sont des candidats à la hauteur du maître :

♠  Seraient-ils toujours ainsi imprégnés de substances qu’ils n’auraient plus que cela à proposer aux Français ?

♠  En effet, comment M. H. bis peut- il être assez sot pour prétendre que la légalisation aurait un impact sur la violence et la criminalité des réseaux islamo-mafieux dans les lieux de trafics  partout en France ?

♠ Enfin, comment M. H.Bis peut-il affirmer que la légalisation du trafic et de la consommation augmentera les crédits attribués à la prévention,
-alors qu’elle  libère le trafic et démultiplie les possibilités de l’offre de haschich dès le collège ;
– alors que le gouvernement de M. Ubu H.1er n’a rien fait avec l’ex-Premier ministre et candidat Valls, la ministre Touraine de la Santé, la ministre Vallaud-Belkacem de l’Éducation nationale, la MILDECA (2), les préfets et les municipalités, les présidents de Conseils départementaux et régionaux, pour informer les parents, les enseignants et les Principaux de collège et leur distribuer le document : « Prévention des conduites addictives destinée aux jeunes – Structurer et mettre en œuvre une stratégie territoriale -Mars 2015. » (3)
alors que la recherche scientifique nous le rappelle depuis longtemps, l’usage du haschich abrutit, son addiction préparant celle à l’héroïne…

Mais M. H. bis n’en a cure ! Il y voit la bonne ruse démagogique à la soixante-huitarde, pour l’excitation finale de « la gauche pétard », la sienne, celle qui rechigne avec Mme Taubira et M.L. Wilson à chanter La Marseillaise,  parce qu’elle exprime trop la force de la volonté du peuple !

Allons-nous retrouver dans la campagne pour le premier tour des élections présidentielles le trio :  Hamon  et son chichon, Macron avec nos millionsvoire nos milliards pour ses amis les patrons , et  Mélenchon, le trublion  ?

Que pourra faire M. Hamon (4) de la Belle Alliance Populaire (sic), contre le parti  En marche (créé en avril 2016) de M. Macron (dauphin légitime de M. Hollande et de Mme Royal) et contre le Front de gauche de M. Mélenchon ?

Riront-ils encore avec les journalistes de la bonne farce qu’ils nous ont jouée pendant cinq ans, avec M. Ubu H. 1er ?

           Ou comprendront-ils enfin  que nous, simples citoyens électeurs, ne voulons plus les voir toujours rire à nos dépens !  Qu’ils se le disent !

_________________________________________________

1 D’ailleurs, pendant ce temps-là M. Ubu H. 1er s’amusait ! Il était aux Bouffes-Parisiens avec sa ministre de la Culture qui, elle aussi, se moquait bien du débat des  Sept de la Belle alliance populaire !

2 MILDECA : Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives.

3  C’est un  modèle fort intelligent de « Guide méthodologique pour les acteurs des collectivités territoriales ».  L’ex- Premier ministre l’a gardé sous le boisseau car il ne correspond pas à l’idéologie de l’abrutissement du peuple.

4  De fait, les médias  propulsent M. Hamon parce que c’est son élection à la Primaire de gauche, qui permettrait le plus de reports de voix sur leur favori, M. Macron, au premier tour des Présidentielles 2017.
_____________________________________

16 janvier 2017   Commentaires fermés sur Ne rien faire, toucher 750 euros, et fumer du haschich

Cueille le jour … Cueille le fruit de ce jour…

Note mise en avant le dimanche 6 août 2017 pour nous souhaiter aussi ou malgré tout de bonnes vacances !
————————————————————

4 – 7 janvier  2017 ♦

               Que nous souhaiter d’autre, à l’aube de la nouvelle année 2017, que de vivre avec sagesse et lucidité chaque jour  ?  C’est ce qu’écrivait Horace (1) dans le Livre premier  de ses Odes, dans l’Ode XI  (2).

  À  Leuconoé 

Ne recherche point, toi, – il est sacrilège de la savoir,
– quelle fin, Leuconoé, les dieux ont marquée pour moi, marquée pour toi,
et n’interroge pas les calculs babyloniens.
Comme il vaut mieux subir tout ce qui pourra être !
Que Jupiter t’accorde plus d’un hiver, ou que celui-ci soit le dernier,
qui, maintenant brise la mer tyrrhénienne  contre l’obstacle des falaises rongées,
sois sage, filtre tes vins, et,  puisque nous durons peu, retranche les longs espoirs.
Pendant que nous parlons, voilà que le temps jaloux a fui :
cueille le jour (carpe diem)* sans te fier le moins du monde au lendemain.

———————————————————————-


Alors,
pour ce nouvel an 2017 tout neuf, souhaitons-nous de pouvoir

 Cueillir  le jour !

 Cueillir le fruit de chaque jour… et  mûrir !

…………………………..

♦ (note complétée par « Marquis, je m’en souviens, vous veniez chez ma mère » de V. Hugo)

Mûrir   … chaque jour s’écrit notre histoire … et notre Histoire…

C’est ce que répond Victor Hugo -quadragénaire- en 1846, à la lettre que lui a adressée Charles-Louis de Coriolis, marquis d’Espinouse :   » Depuis ces beaux jours de votre adolescence monarchique, qu’avez-vous fait ? où allez-vous ? »
(I-II-III…) IV

 » Écoutez-moi. J’ai vécu ; j’ai songé.
La vie en larmes m’a doucement corrigé. (…)
La pensée est le droit sévère de la vie. (…)
J’ai pensé. J’ai rêvé près des flots, dans les herbes,
Et les premiers courroux de mes odes imberbes
Sont d’eux-mêmes en marchant tombés derrière moi.
La nature devint ma joie et mon effroi ;
Oui, dans le même temps où vous faussiez ma lyre,
Marquis, je m’échappais et j’apprenais à lire
Dans cet hiéroglyphe énorme : l’univers.
Oui, j’allais feuilleter les champs tout grands ouverts.

La nature est un drame avec des personnages ;
J’y vivais ; j’écoutais, comme des témoignages,
L’oiseau, le lis, l’eau vive et la nuit qui tombait.
Puis je me suis penché sur l’homme, autre alphabet.

Le mal m’est apparu, puissant, joyeux, robuste,
Triomphant ; je n’avais qu’une soif : être juste ; (…)
On avait eu bien soin de me cacher l’histoire ;
J’ai lu ; j’ai comparé l’aube avec la nuit noire,
Et les quatrevingt-treize aux Saint-Barthélémy ;
Car ce quatrevingt-treize où vous avez frémi,
Qui dut être, et que rien ne peut plus faire éclore,
C’est la lueur de sang qui se mêle à l’aurore.
Les Révolutions, qui viennent tout venger,
Font un bien éternel dans leur mal passager.
Les Révolutions ne sont que la formule
De l’horreur qui pendant vingt règnes s’accumule.

V
Ce sont les rois qui font les gouffres; mais la main
Qui sema ne veut pas accepter la récolte ;
Le fer dit que le sang qui jaillit se révolte.

Voilà ce m’apprit l’histoire. Oui, c’est cruel,
Ma raison a tué mon royalisme en duel.
Me voici jacobin. Que veut-on que j’y fasse ?
Le revers du louis dont vous aimez la face,
M’a fait peur. En allant librement devant moi,
En marchant, je le sais, j’afflige votre foi,
Votre religion, votre cause éternelle,
Vos dogmes, vos aïeux, vos dieux, votre flanelle,
Et dans vos bons vieux os, faits d’immobilité,
Le rhumatisme antique appelé royauté.
Je n’y peux rien. Malgré menins et majordomes
Je ne crois plus aux rois propriétaires d’hommes ;
N’y croyant plus, je fais mon devoir, je le dis.
Marc-Aurèle écrivait : « Je me trompai jadis ;
 » Mais je ne laisse pas, allant au juste, au sage,
 » Mes erreurs d’autrefois me barrer le passage. »
Je ne suis qu’un atome, et je fais comme lui ;
Marquis, depuis vingt ans, je n’ai, comme aujourd’hui,
Qu’une idée en l’esprit : servir la cause humaine ».
(…)
——-
Clin d’œil  /  À apprendre par cœur ...  si l’on veut répondre au chœur des adorateurs de Marie-Antoinette, de Louis XVI et de ses petits frères et premiers émigrés, le comte de Provence,  Louis XVIII et le comte d’Artois, Charles X,  qui appelèrent ensemble l’armée autrichienne contre le peuple français !

—————————

Et Victor Hugo -sexagénaire- en 1864, nous invite encore dans Utilité du Beau  à cueillir le Beau car « le Beau entre dans nos yeux rayon et sort larme… c’est une victoire pour l’intelligence que de comprendre cela ».

————————————-

Œuvres complètes de V. Hugo – sous la direction de J. Massin-  Club français du livre : Tome IX et Tome XII.
 ____________________________________

1 Source : HORACE Satires, Odes et Épodes, Épîtres
Texte établi et traduit par François Villeneuve, Professeur à l’Université de Montpellier. Le club français du livre 1969. Coll. Les Portiques.
*« carpe diem  : carpe  élément formateur emprunté au grec karpos  « fruit » dit des fruits de la terre, céréales, récoltes, mais également de raisins, olives, et employé au sens figuré de « profit, avantage ». Ce mot est à rapprocher du latin carpere  « cueillir« .  » Source Le Robert Dictionnaire historique de la langue française  p.392

♥ Introduction / la vie et l’œuvre d’Horace /p.155-156
« Horace (Horatius Flaccus), né en décembre de l’année 65 avant J.-C. (689 de la fondation de Rome), était le fils d’un ancien esclave public de Venouse, colonie romaine, ville de l’Italie méridionale, sur les confins de l’Apulie et de la Lucanie (d’où le nom d’Horatius qu’il prit quand l’affranchissement fit de lui un citoyen : les habitants de Venouse appartenaient à la tribu Horatia). (…)  Le poète, loin d’avoir jamais rougi de cette origine, se fût même jugé ingrat en se proclamant fils de ses œuvres : n’atteste-t-il point qu’il dut à son père une solide formation morale et les moyens de recevoir la même instruction que les enfants des plus nobles familles ?« 

2 Voir aussi le poème en latin dans Œuvres d’Horace traduites par MM. Campenon de l’Académie française et Desprès, conseiller honoraire de l’Université.   Chez L. de Bure Librairie Rue Guénégaud 27 Paris 1821.

  ________________________________

♦ En mémoire des victimes  de CHARLIE HEBDO  que les frères Kouachi ont massacrées à Paris,  le 7 janvier 2015,  « pour venger le prophète », sur ordre du groupe État islamique.
Cf. par L’ingénue  la note des 7- 9- 12- 13 et  17  janvier  2015 / ajout du 9 janvier 2017 :
    Contre la terreur islamique, le peuple français est entré en Résistance ♦

_________________________________________________

 

4 janvier 2017   Commentaires fermés sur Cueille le jour … Cueille le fruit de ce jour…