Mettre en résonance les médias et la vie réelle avec juste une petite pointe d'audace.
Random header image... Refresh for more!

Forough Farrokhzad

      Page modifiée le 21 mars 2011             

J’ai le coeur serré 
Je sors sur le balcon
Et caresse de mes doigts la peau tendue de la nuit
Les lumières des liaisons sont consumées
Les lumières des liaisons sont consumées
Personne ne me présentera au soleil
Personne ne me conduira à la fête des moineaux
Souviens-toi du vol
L’oiseau est mortel.

Forough Farrokhzad  (poétesse iranienne 1935-1967)

Poème traduit du persan en allemand par Hossein Mansouri, celui qui dans le ghetto des lépreux avait su nommer «les belles choses de la vie : lune, soleil, fleur, jeu », et que Forough avait adopté.
Hossein écrivait en 2007  : Allein die Stimme bleibt  (Seule la voix reste) pour garder présente la voix de Forough…

La poétesse et le lépreux  Arte 17.08.09   Rediffusion le mardi 1er septembre 2009 à 5h
conte documentaire réalisé par Claus Strigel et Julia Furch en 2007
                             
                      A revoir sur Arte+7  en mars 2011