Mettre en résonance les médias et la vie réelle avec juste une petite pointe d'audace.
Random header image... Refresh for more!

Chronique d’en (Iles de) France

par L’ingénue

       ou  Comment faire pour assurer une meilleure protection anti-drogue à la jeunesse née depuis 1989 ( les dix/vingt ans de 2009) ?

            Dans cette chronique, il  m’apparaît juste de m’exprimer sur le  Comment faire,  face à la prolifération des « offres « de drogues illicites, s’ajoutant à  » l’offre ciblée « jeunes  » de drogues licites, aux mineur(e)s et aux jeunes majeur(e)s de nos 36 000 communes.

             L’observation attentive, les enquêtes statistiques ou les études médicales permettent de SAVOIR quelle est l’ampleur de la menace *qui pèse sur notre jeunesse.

Cette menace est multiforme : de la dégradation précoce de la santé  physique de nos jeunes, avec des effets puissants sur leur lucidité, leurs capacités d’apprentissages, leur comportement en famille et en classe, l’augmentation des risques d’accident en scooter, moto ou voiture au glissement dans la délinquance par leur complicité (consciente ou non) avec les trafiquants.

              Cette  chronique sera un aperçu de mes essais pour chercher dans les  administrations, les institutions, les associations etc. quels pourraient être les leviers qui permettraient d’agir.

              En 2009, il m’apparaît juste de continuer à  chercher :  –  celles et ceux qui sont (seront) les plus malins et les plus inventifs face aux trafiquants,     –   celles et ceux  qui prennent (prendront) les bonnes décisions, –    celles et ceux  qui savent (sauront) comment faire auprès des collégien(ne)s et des lycéen(ne)s.

___________________________

* Tendances n°64 OFDT / INSERM : Alcool, tabac et cannabis à 16 ans
_______________________

NB  
 ♦ Les parents doivent SAVOIR que,  tous  médias confondus (presse magazine, radio, tv, cinéma, internet, jeux vidéo etc.),   chacun(e) de leurs enfants a été, est ou sera confronté(e) à la violence , à la pornographie, à la pédophilie, aux publicités mensongères sur les drogues etc.  Ainsi dans LA VRAIE VIE  en   France, il n’y a plus aucun espace où l’enfance puisse se vivre paisiblement. Je sais, c’est terrible, c’est affligeant, mais le nier serait ajouter l’aveuglement à l’inacceptable..

 ♦ Les parents doivent SAVOIR que  lorsqu’ils LAISSENT leurs filles ou leurs fils de 13 à 18 ans, SORTIR le vendredi soir, le samedi soir et pendant les longues vacances scolaires jusqu’à 4 heures du matin, ils devraient être eux-aussi prêts pour la promenade,  ils découvriraient tout près de chez eux, la « drôle de vie  noctambule » de leurs enfants….


à  suivre…….

 Chronique de Petiteville en France  épisode 1         été 2008