Mettre en résonance les médias et la vie réelle avec juste une petite pointe d'audace.
Random header image... Refresh for more!

Le sigle LGBT

Le sigle LGBT sorti tout droit de Californie sera-t-il revu au nom de l’égalité ?

L’appellation devenue étendard du communautarisme sexuel sera-t-elle revue et corrigée par leurs linguistes ?

N’ont-ils, n’ont-elles pas discerné dans le sigle américain une distorsion entre le mot lesbian et le mot gay ?

Le premier lesbian est d’origine grecque évoquant l’île de Lesbos où naquit, à Érésos ou à Mytilène, à la fin du VII ème siècle avant notre ère, Sapho « la seule poétesse de la Grèce ancienne »[1] ; alors que le second gay a le même sens en français : gai et ce, depuis des siècles ; mot simple pour dire une émotion commune à l’espèce humaine.

Pour retrouver l’égalité de la notoriété littéraire et historique , il serait fort judicieux de s’inspirer de la Genèse [19 La destruction de Sodome ] rédigée aussi au VII ème siècle avant notre ère.
Les auteurs racontent comment la maison de Lot qui avait accueilli deux anges « fut cernée par les hommes de la ville, les gens de Sodome, depuis les jeunes jusqu’aux vieux, tout le peuple sans exception.
Ils appelèrent Lot et lui dirent : – Où sont les hommes qui sont venus chez toi cette nuit ? Amène -les nous pour que nous en abusions. »[2]

Et dans le Pentateuque, «  Yahvé fit pleuvoir sur Sodome et sur Gomorrhe du soufre et du feu, et il renversa ces villes et toute la plaine, avec tous les habitants des villes et la végétation du sol.  (…)

Ainsi le vrai sigle correct en anglais serait Lesbian -Sodomite -and Co (LSBT), sachant que le pouvoir communautariste et sectaire pourra toujours accuser les autres – non -LSBT,  de lesbianophobie , de sodomitophobie, de biphobie et de transphobie ; ce qui nous promet encore de beaux procès en perspective.

Sinon pour « sensibiliser » contre la sodomitophobie, expliquera-t-on – dès l’école primaire avec la ministre Vallaud-Belkacem – que « la sodomie est une pratique de coït anal (notamment dans l’homosexualité masculine), que «  la première sodomisation fait très mal »(Michel Déon) et que c’est le viol, le crime, que commettent les pédérastes pédophiles sur les jeunes garçons

Mais pour éveiller l’esprit des jeunes collégiens et lycéens à la recherche scientifique, la ministre de l’Éducation nationale ajouterait-elle à la « sensibilisation »,  la découverte du virus du SIDA en 1983 par l’équipe de l’Institut Pasteur, sachant que les premiers cas ont été décrits aux États-Unis en 1981 sous le nom de « gay syndrome » car initialement identifiés chez les homosexuels ?

…  Il fait depuis des millions de morts en Afrique, pauvre parmi les pauvres – c’est dire si le mot « gay » est,  depuis ces trente-cinq dernières années, un contresens tragique.
Encore une vérité qu’il faut taire, black-out sur le sida au Kenya en 2015,  pour le président américain. M. Obama préféra lors de son passage dans le pays de ses ancêtres évoquer la sodomitophobie qui ferait, selon lui, plus de ravages que la pandémie de sida !
  ______________________________________

[1] Histoire littéraire de la Grèce ancienne Robert Flacelière  Fayard

[2] Lot leur répondit : « Je vous en supplie, mes frères, ne commettez pas le mal ! Écoutez : j’ai deux filles qui sont encore vierges, je vais vous les amener : faites- leur ce qui vous semble bon«  [! ?]…

* source Le Grand Robert (Tome VI p.507)

________________________