Mettre en résonance les médias et la vie réelle avec juste une petite pointe d'audace.
Random header image... Refresh for more!

Les Théologiens

4 juin 2014

Éloge de la folie        C’est toujours la folie qui parle :

Au chapitre LIII     Folie des théologiens*

Érasme  n’évoque que les théologiens chrétiens du XVI ème siècle, mais ses propos sont toujours aussi vrais pour le  XXI ème siècle et s’appliquent avec pertinence aux théologiens de toutes les religions, et en particulier ceux de l’islam intégriste  qui font des ravages partout dans le monde et se déchaînent sauvagement au Moyen-Orient et en Afrique, sur les populations qu’elles soient chrétiennes ou musulmanes.
En ce mois de juin 2014, les Syriens vivent depuis trois ans sous le feu des djihadistes (parmi lesquels des Français) armés par l’Arabie saoudite – le grand allié des États-Unis- et fondateur de l’Organisation de la coopération islamique – avec délégation permanente aux Nations Unies.

_________________________

Écoutons la folie :

 « Il vaudrait mieux, sans doute, passer sous silence les Théologiens, éviter de remuer cette Camarine**, de toucher à cette herbe infecte.

Race étonnamment sourcilleuse et irritable, ils prendraient contre moi mille conclusions en bloc et, si je refusais de me rétracter, me dénonceraient sans délai comme hérétique.
C’est la foudre dont ils terrifient instantanément qui leur déplaît. Je n’ai rencontré personne qui soit moins reconnaissant qu’eux de mes bienfaits, quoique je les en accable. L’amour-propre, par exemple, les juche au troisième ciel. Du haut de ce séjour enchanté, ils regardent le reste des mortels, troupeau rampant sur la terre, et le prennent en pitié. (…)

Innombrables sont leurs subtiles niaiseries. (…) Mais vous croyez que je dis tout cela par moquerie ?
Ce serait naturel, puisque les théologiens instruits aux bonnes lettres ont eux-mêmes la nausée de ces subtilités théologiques, et les jugent balivernes. Il en est qui regardent comme exécrable et presque sacrilège, et d’une suprême impiété, de traiter si irrévérencieusement des choses saintes, qui appellent l’adoration plutôt que l’explication, d’en discuter avec les mêmes profanes arguties que les païens, de les définir avec tant d’arrogance, et de souiller de paroles si vaines et de pensées si sordides la majesté de la divine Théologie.

Malgré cette opposition, nos gens jouissent d’eux-mêmes et se congratulent, nuit et jour absorbés par d’aimables bouffonneries (…)Combien ils sont heureux quand ils exercent cette activité, et lorsqu’ils décrivent minutieusement toutes les choses de l’Enfer, comme s’ils avaient passé des années au sein de cette République ; (…)

Je ris souvent, à part moi, en constatant de quelle façon ils établissent leur supériorité théologique. C’est à qui emploiera le langage le plus barbare et le plus grossier ; c’est à qui balbutiera au point de n’être entendu que par un bègue. (…)»

____________________

* Cf. Érasme Éloge de la Folie / traduction de P. de Nolhac / Présentation Maurice Rat / GF Flammarion  pp.63-68

** marais empesté « Ne pas remuer Camarine » est un adage grec qui signifie « éviter un péril », par allusion au marais méphitique voisin de la ville de Camarine, à l’embouchure de l’Hipparis, sur la côte sud de la Sicile, que les habitants desséchèrent malgré l’oracle, ce qui facilita l’approche de l’ennemi. CF. Hérodote, VII, 154
____________________________