Mettre en résonance les médias et la vie réelle avec juste une petite pointe d'audace.
Random header image... Refresh for more!

Les ciseaux de MM Pinault, père et fils

◊___________

Quand Le Point.fr se fait le chantre des libertés … et censure

Jeudi 19 décembre 2013, le Point.fr publiait en exclusivité,  un article de M. Gaspard Koenig  intitulé  Et si la France n’était plus le pays des libertés, se voulant un catalogue sur la suppression des libertés en France.

L’auteur, brave petit  penseur en char d’assaut *, prit le parti de commencer par descendre en flammes La Marseillaise – coup classique-  pour finir en défiant un éventuel lecteur-procureur de lui infliger  la peine  qu’il encourait pour «délit d’outrage public à l’hymne national». Il y raconte ce qu’il sait de Rouget de Lisle d’après les dires de Stefan Zweig ardent défenseur de Marie-Antoinette – celle-là même qui  ne cessa d’appeler son frère, l’empereur d’Autriche à la rescousse pour vaincre les forces armées françaises.

♠ Evidemment, je pensais être libre  de glisser ce commentaire naïf sous l’alias Impromptu,

19/12/2013 08:10  Impromptu « De la tyrannie l’étendard sanglant est levé

Parmi ceux qui critiquent notre Marseillaise, il y a toujours ceux qui s’effarouchent de l’expression « l’étendard sanglant est levé ». Serait-ce parce qu’ils ne savent pas qu’il y a une inversion de termes  et qu’il faut comprendre que c’est l’étendard sanglant de la tyrannie  des monarchies  autrichienne et prussienne, alliées de Louis XVI et de Marie-Antoinette qui allait déferler en France pour rétablir la monarchie de droit divin et les privilèges insupportables de la royauté, de la noblesse et du haut clergé. Si la lecture de Zweig est plaisante pour l’auteur de l’article, je lui conseille, avant de jouer au moraliste, la relecture des discours lucides de Robespierre,  en ces temps de périls immenses qui accouchèrent d’une République, de notre République française. »

♠♠ Mais les modérateurs ont jugé que ce commentaire devait être censuré et l’Anastasie du Point l’a coupé. Les curieux chercheront pourquoi !

Madame Anastasie / André Gill (1874)
Madame Anastasie / André Gill (1874)

J’ai glissé un second petit message à la sympathique équipe aux ciseaux : 19/12/2013 14:14 «Chers amis modérateurs Je ne suis pas procureur, mais mon commentaire : «(…)»  vous a semblé mériter la censure. Soit, de ce fait, vous  avez donné raison à votre collaborateur, M. Koenig,  en ne respectant pas ma liberté d’expression. Joli cas d’école que je pourrai évoquer sur lingenue.net.»

                   Chose promise Chose due

◊___________

* Cf.  traduction de think tank dans Le Petit Bobu