Mettre en résonance les médias et la vie réelle avec juste une petite pointe d'audace.
Random header image... Refresh for more!

Le « tribunal » médiatique, la probité et le coup de Jarnac

28 janvier 2017 – ♠ note complétée le 29 janvier 2017

Il aura suffi  d’un article du Canard enchaîné, le 25 janvier 2017 : « Les 600 000 euros gagnés par Penelope qui empoisonnent Fillon »(1),  pour que soit gommée définitivement dans tous les médias,  l’addition de 350 000 votants au premier tour des Primaires citoyennes du PS , le 22 janvier (2) ;  et  que, pour faire bonne mesure, l’article s’invite dans le débat télévisé du lendemain 26 janvier (sur TF1 / France 2) pour le second tour des élus Valls et Hamon, « vêtus de probité candide et de lin blanc« (3)  qui légiférèrent en direct,  sur la condamnation du rival (!)   devant 2 000 000 de téléspectateurs.

Nul doute  que pour le « tribunal » médiatique et ses mécènes du PS, comme pour celui de M. Mélenchon et celui de M.Macron, ce fut un effet d’aubaine providentiel.

Et depuis soixante-douze heures,  le « tribunal » médiatique est notre  guide suprême, notre  conseiller en vertu ; il nous rappelle combien nous sommes attachés à « La  probité, vertu qui consiste à observer scrupuleusement les règles de la morale sociale, les devoirs imposés par l’honnêteté et la justice (4) ».
Toutes règles  qu’il observe lui-même scrupuleusement à l’en croire…


Peut-on penser une seule seconde que c’est par hasard que le Canard enchaîné a publié  cet article ?

Comment cela serait-il un hasard, alors que se prépare le grand rassemblement du candidat F. Fillon, à Paris La Villette, ce dimanche 29 janvier ?

Comment cela serait-il un hasard, alors que l’article a effacé dans les médias, toutes traces des irrégularités du premier tour de la primaire PS et donc de l’affaiblissement et du déni de justice du parti, auquel il apporte avec l’absolution, une sorte de remontant ?

Ne serait-ce pas plutôt un bon coup de Jarnac, suffisamment perfide, et par lequel le vaincu ne serait pas coupable  ?

Et,  à lire, à voir et à entendre le « tribunal » médiatique, ce n’est pas leur dernier  …

♣_____________________
1 La Une du 25 janvier 2017        

♠ Dans son article du 29 janvier 2017 (1h04), Le Monde.fr  avec AFP  cite le Canard enchaîné :
« Alors que le Canard enchaîné affirme (sic) que Penelope Fillon a touché 500 000 euros comme assistante parlementaire de son mari puis de son suppléant (…) »
De fait, le parangon de vertu de la presse officielle de M. Bergé, est pris en flagrant délit de mensonge, car le Canard enchaîné du 25 janvier écrit : 600 000 euros, lesquels peu à peu – à bas bruit- ont été réajustés (? comment ? pourquoi ?) à 500 000 par le « tribunal » médiatique.

2  (Re)lire    Une Primaire de gauche qui éclaire la félonie du PS

François Fillon face à la fureur médiatique 

 

3 Comme Booz endormi  dans La légende des siècles de Victor Hugo / Première série, Histoire, les petites épopées. Tome 1,Série 1 /  Éditeur :  Michel Levy frères (Paris)  Éditeur :  Hetzel (Paris)  1859

4 Définition de la probité : le grand Robert Tome V  p.1226

_______________________