Mettre en résonance les médias et la vie réelle avec juste une petite pointe d'audace.
Random header image... Refresh for more!

Articles de — mai 2017

Un gouvernement de Macron ou l’Inventaire de Prévert ?

18 mai 2017

Le président Macron  a choisi son très aléatoire gouvernement disparate.
Ses ministres ne se connaissent pas ; ils ne se sont jamais rencontrés ; seul l’arbitraire de la volonté présidentielle les a réunis.
Ils n’ont en commun que leur reconnaissance béate d’avoir été choisi par le chouchou du président d’avant.
Ils devront simplement être aux ordres et obéir.

♠ Quant à  Nicolas Hulot, ministre de l’écologie déjà inamovible puisque ne dépendant d’aucun vote citoyen aux législatives, il a déjà réussi à faire baisser le cours d’EDF !

Bienvenue dans le paradis de l’ère Macron,  nouvel inventaire de Prévert !

INVENTAIRE (*)

Une pierre
deux maisons
trois ruines
quatre fossoyeurs
un jardin
des fleurs

un raton laveur

une douzaine d’huîtres un citron un pain
un rayon de soleil
une lame de fond
six musiciens
une porte avec son paillasson
un monsieur décoré de la légion d’honneur

un autre raton laveur
(…)

un ecclésiastique un furoncle
une guêpe
un rein flottant
une écurie de courses
un fils indigne deux frères dominicains  trois sauterelles  un strapontin
deux filles de joie un oncle Cyprien
une Mater dolorosa trois papas gâteau deux chèvres de Monsieur Seguin
un talon Louis XV
un fauteuil Louis XVI
un buffet Henri II  deux buffets Henri III  trois buffets Henri IV
un tiroir dépareillé
une pelote de ficelle deux épingles de sûreté  un monsieur âgé
une victoire de Samothrace un comptable deux aides-comptables un homme du monde  deux chirurgiens
trois végétariens
(…)
un jour de gloire
une semaine de bonté
un mois de Marie
une année terrible
une minute de silence
une seconde d’inattention
et …

  Le gouvernement de « campagne » d’E. Macron  (photo Le Figaro.fr 17.05.2017) 

cinq ou six ratons laveurs
……………………….
……………………….

 *Paroles  Jacques Prévert  Collection folio Gallimard p.208

18 mai 2017   Commentaires fermés sur Un gouvernement de Macron ou l’Inventaire de Prévert ?

La « main tendue » de Macron a des griffes

17 mai 2017

Le président Macron tente de débaucher un maximum de candidat(e)s-député(e)s des Républicains pour sa majorité hétéroclite de la future Assemblée nationale.

Il cible en priorité tous ceux qui ont voté Juppé à la Primaire de droite et qui -dès le 25 janvier 2017 – ont lâché F. Fillon. Ils avaient largement profité de l’air empoisonné de « l’accusation » d’un journal  pour gonfler leur plan B/ Juppé.
E. Macron, « Grippeminaud, le bon apôtre » de la fable ♦, leur tend le piège d’une éventuelle promesse de maroquin (1).

La majorité que  le nouveau président veut s’offrir ne sera qu’un artefact centriste de « godillots ».
Indispensable pour le président néophyte-en-marche, la majorité composée de vaincus des Primaires PS-LR n’aura plus qu’à enregistrer les lois Macron favorables au grand patronat et à la finance internationale.

… et le petit peuple salarié, paysan, artisan et retraité paiera l’addition … mais sans faire, comme E. Macron, la fête à la brasserie de la Rotonde, dans l’entre-soi du beau monde d’En-marche … dès le premier tour du 23 avril 2017.

_______________

1 C’est comme cela qu’il a jeté ses griffes sur  É. Philippe, B. Le Maire, G. Darmanin (LR), J.Y. Le Drian, G. Collomb (PS), et F. Bayrou (le centriste recalé en 2012 par F. Hollande), pour son premier gouvernement de campagne.

Le Chat, la Belette et le petit Lapin         Jean de La Fontaine   Livre septième,  Fable XVII

17 mai 2017   Commentaires fermés sur La « main tendue » de Macron a des griffes

Macaron Ier était en campagne devant la pyramide

13 – 14 mai 2017
Cf. la transcription du discours ajoutée à la note, mise en avant le 5 juin 2017

Le soir du 7 mai 2017, l’équipe d’En marche! nous avait préparé après Magic System et Cris Cab, un spectacle son et lumière sur la place du Carrousel pour fêter la victoire de Macaron Ier, élu président de la République.
Ce devait être un clin d’œil  grandiose pour le comparer à Bonaparte (fossoyeur de la première République), avec une arrivée triomphale devant la pyramide. Il manquait juste le cheval.

L’élu du jour, aux- dents- qui- rayaient- le- pavé, nous le fit savoir du début à la fin de son discours : il avait toutes les vertus :  l’humilité,  la loyauté, le courage, la bienveillance etc. Son éducation chez les bons pères jésuites avait porté tous ses fruits … avec la  juste mais nécessaire pointe d’hypocrisie. Ces fameuses « restrictions mentales » qui caractérisent tout bon jésuite en campagne d’évangélisation.

Ainsi  Macaron Ier l’humble, ne s’adressait  pas à nous, citoyen(ne)s, mais  à ses amis, car il avait encore besoin d’eux. Et  il parlait, comme le roi parle et impose, il alternait  première personne du singulier, première personne du pluriel : «  Notre tâche est immense et elle imposera l’exigence de la vérité, le courage de la vérité (…)  que je continuerai de porter pour vous /////
Notre tâche est immense et elle imposera de construire dès demain une majorité vraie, une majorité forte, une majorité de changement (…) c’est cela que j‘attends de vous dans six semaines car j’aurai encore et encore besoin de vous. » /////
L’inflexion de la voix est calculée pour déclencher par son crescendo /////, ce qu’il appelle  la ferveur de « vous toutes et vous tous qui êtes à mes côtés depuis tant et tant de jours, tant et tant de nuits (?…) Je sais cette ferveur que vous portez, je sais ce que je vous dois (…) La tâche sera dure, je vous dirai à chaque fois la vérité, mais votre ferveur, votre énergie me porteront »/////

Les chers amis de l’en -marche- Macaron- Ier ne sont pour lui que des démarcheurs pour le faire triompher le 11 juin 2017 aux élections législatives.

Et Macaron Ier l’humble demande toujours beaucoup d’applaudissements à ses amis -comme nous l’avait montré sa prestation avec, pour ses fans, le signal sur l’application telegram au palais des Sports de Lyon (♦♦)– ; aussi laissait-il beaucoup de temps entre chaque mot, chaque phrase pour avoir son lot d’acclamations juvéniles/////, et quand elles ne venaient pas, il s’inquiétait  ! Par humilité  sûrement !

.Macaron Ier l’humble est aussi Macaron Ier le loyal. Mais dit-il  toujours la vérité à ses chers amis qui représentaient « ce soir au Louvre, le peuple de France uni  » ?
Dit-il  toujours la vérité ou est-ce de la mégalomanie  quand il clame  que  « ce soir c’est l’Europe, c’est le monde qui nous regarde » ? ///// L’Europe et le monde attendent que nous défendions partout l’esprit des Lumières (…) que partout nous défendions les libertés, partout nous protégions les opprimés/ ils attendent que nous portions une nouvelle espérance, un nouvel humanisme (…) Le silence des amis l’inquiète, alors il reprend fortissimo : « ils attendent que nous soyons enfin nous« . (euh ?) ///// acclamations tardives…  Cette tirade sur une mission à caractère universel de la France n’est qu’un effet de rhétorique doublé de son verbalisme ordinaire.

Retour en France, Macaron Ier le loyal  sait que « la tâche qui  nous attend est immense et elle commencera dès demain, elle imposera de moraliser la vie publique, de défendre notre vitalité démocratique (…). »

Donc, Macaron Ier le loyal aurait dû depuis lundi 8 mai 2017,  nous dire toute la vérité sur son  patrimoine (♦), toute la vérité sur ses pourvoyeurs de capitaux pour ses sondages et sa campagne à l’américaine. Nous attendons…

Non seulement, nous ne savons pas la vérité sur son patrimoine, mais Macaron Ier le moralisateur nous fait la démonstration depuis le 8 mai, que la désignation de ses députées par trombinoscope, téléphone, vidéo et la toile,  est un véritable déni de démocratie. Elle n’est basée que sur l’arbitraire de sa sélection, selon ses propres critères,  hors de toute la légitimité que donne aux élues, notre suffrage universel.
Macaron Ier cherche à  nous imposer un retour au bon vouloir et au bon plaisir du monarque, à des années-lumière de l’esprit … des Lumières  ! Il a accordé cependant par bienveillance à ses sujets candidates-députées, une journée de formation. Ah ! Qu’il est bon Macaron Ier !

Et comme son maître Hollande, il se décidera par rapport aux sondages.  C’est après un sondage, repris par tous les médias sur une pré-sélection de candidats-premiers-ministres (réels ou fantasmés) qu’hier, le 12 mai, il  a commencé à choisir le Premier ministre en fonction des réactions … des uns et des autres …

Sous le masque de Macaron Ier l’humble serviteur, se cachent Macaron Ier l’hypocrite… Macaron Ier le démagogue … Macaron Ier l’obscur …

——————-

Macaron Ier, à la fin de son discours de campagne,  dit cinq fois  à « ses amis » qu’il allait les « servir » et même « je vous servirai avec amour » (? ♦♦).
Comme il avait dit  « Je vous servirai avec humilité (…) au nom de notre devise Liberté Égalité Fraternité », ajouterait-il l’Amour et le communautarisme  à notre devise républicaine, plutôt que la Laïcité, notre valeur fondamentale de la vraie Fraternité ?

Puis ce fut l’instant suprême (!),  où Dame Trogne, sacrée par Macaron Ier l’humble, première dame de France, bondit sur la tribune pour lui baiser la main, comme on fait au pape.  ///// acclamations.
…………………………

Fin du Ier acte
______________________

♣  Discours transcrit sans ponctuation par L’ingénue  [E. Macron est filmé le visage à la hauteur de la pyramide du Louvre durée  12’ – Les //  marquent ses pauses pour acclamations, en bleu quelques remarques.]

Merci mes amis /  à vous d’être là ce soir / vous êtes des dizaines de milliers et je ne vois que quelques visages/
merci merci d’être là/vous vous êtes battus avec courage et bienveillance /pendant tant de mois/parce que oui ce soir vous l’avez emporté la France l’a emporté/ce que nous avons fait depuis tant et tant de mois n’a ni précédent ni équivalent/tout le monde nous disait que c’était impossible /mais je ne connaissais pas la France ( ??)//////
merci de votre confiance/merci du temps que vous donnez
merci de votre engagement à toutes et tous merci des risques pris par certains (?) je les sais /cette confiance elle m’oblige et j’en suis le dépositaire/ne pas vous décevoir être à la hauteur de celle-ci/et porter pendant les cinq ans qui viennent l’élan qui est le vôtre/ pas de réaction alors il crie l’élan que vous représentez / ////////

je veux aussi ce soir avoir un mot pour les Français qui ont voté pour moi sans avoir vos idées/vous vous êtes engagés et je sais qu’il ne s’agit pas là d’un blanc- seing je veux avoir un mot pour les Français qui ont voté simplement pour défendre la République/il attend face à l’extrémisme /je sais nos désaccords je les respecterai/mais je serai fidèle à cet engagement pris /je protègerai la République (?) ///// et je veux avoir enfin un mot pour ceux qui ont voté pour Mme Le Pen/ne les sifflez pas ils ont exprimé une colère un désarroi parfois des convictions je les respecte mais je ferai tout durant les cinq années qui viennent pour qu’ils n’aient plus aucune raison de voter pour les extrêmes////////

ce soir il n’y a que les Françaises et les Français le peuple de France uni et ce que vous représentez ce soir au Louvre c’est une ferveur un enthousiasme c’est une énergie du peuple de France ///////
et ce lieu dans lequel nous nous retrouvons dit cela il est parcouru par notre histoire de l’ancien régime à la libération de Paris de la Révolution française à l’audace de cette pyramide /
c’est le lieu de tous les Français de toutes les Françaises
ce lieu c’est celui de la France que tout le monde regarde car ce soir c’est l’Europe c’est le monde qui nous regardent (?)///////
l’Europe et le monde attendent que nous défendions  partout l’esprit des lumières menacé dans tant d’endroits
ils attendent que partout nous défendions les libertés partout nous protégions les opprimés/
ils attendent que nous portions une nouvelle espérance/un nouvel humanisme celui d’un monde plus sûr d’un monde de libertés défendues d’un monde de croissance de plus de justice de plus d’écologie……silence il s’inquiète
ils attendent que nous soyons enfin nous /////
la tâche qui nous attend mes chers concitoyens est immense et elle commencera dès demain elle imposera de moraliser la vie publique de défendre notre vitalité démocratique de renforcer notre économie de construire les nouvelles protections de ce monde qui nous entoure de donner une place à chacun par l’école le travail et la culture de refonder notre Europe et d’assurer la sécurité de tous les Français
cette tâche qui nous attend est immense et elle imposera de continuer à être audacieux oui ce soir nous avons gagné un droit un droit qui nous oblige…..
vous avez choisi l’audace et cette audace nous la poursuivrons et chaque jour  qui vient nous continuerons à la  porter  parce que c’est ce que les Françaises et les Français  attendent parce que c’est ce que l’Europe et le monde attendent de nous ////// Ils attendent qu’à nouveau   la France les étonne que la France soit elle-même //////et c’est cela que nous ferons///// il s’essuie //notre tâche est immense mes amis elle exigera l’engagement de chacun l’engagement de nos armées de nos forces de l’ordre de tous nos services publics ton adouci votre engagement à chacune et à chacun, élus associations dirigeants syndicats salariés fonctionnaires commerçants artisans agriculteurs étudiants retraités //// notre tâche est immense et elle imposera l’exigence de la vérité (?) le courage de la vérité (?) celui que dans cette campagne nous avons constamment porté et que je continuerai de porter pour vous ////
notre tâche est immense et elle imposera de construire dès demain une majorité vraie une majorité forte une majorité de changement c’est ce que à quoi le pays aspire et c’est ce qu’il mérite cette majorité de changement c’est cela ce que j’attends de vous dans six semaines car j’aurai encore et encore besoin de vous ///////

Mes chers concitoyens vous toutes et tous qui êtes là à mes côtés depuis tant et tant de jours tant et tant de nuits peuple de France ici rassemblé au Louvre nous avons la force nous avons l’énergie nous avons la volonté ///celle qui nous a porté celle  qui   a fait ce que nous sommes c’est cela qui conduira notre avenir /
nous ne cèderons rien à la peur nous ne cèderons rien à la division
nous ne cèderons rien au mensonge nous ne cèderons même rien /à l’ironie à l’entre-soi (!) à l’amour du déclin ou de la défaite
je sais cette ferveur que vous portez
je sais ce que je vous dois  et
je sais ce soir ce que je dois à ma famille et à mes proches ///émotion il renifle / ce ne sera pas tous les jours facile
je le sais la tâche sera dure
je vous dirai à chaque fois la vérité (?)  mais votre ferveur votre énergie votre courage me porteront/////
je vous protègerai face aux menaces
je combattrai pour vous contre le mensonge l’immobilisme l’inefficacité pour améliorer la vie de chacun
je respecterai chacune et chacun dans ce qu’il est et dans ce qu’il défend
je rassemblerai et
je réconcilierai car je veux l’unité de notre peuple et de notre pays////// et enfin mes amis
je vous servirai
je vous servirai avec humilité avec force
je vous servirai au nom de notre devise liberté égalité fraternité//////
je vous servirai dans la fidélité de la confiance que vous m’avez donnée
je vous servirai avec amour vive la République vive la France

_________________________


(♦)
Cf.  Macron : quand le vernis craque /ou le vrai visage d’Emmanuel Macron  [vidéo 10.03.2017 tvlibertés]

(? ♦♦) Cf. par L’ingénue Macron dit aussi : « Je vous aime farouchement ».

 

13 mai 2017   Commentaires fermés sur Macaron Ier était en campagne devant la pyramide

Du bilan du dernier Hollande à l’élection de Macaron Ier

5 – 6 –  7 – 8 mai   2017

C’est la fin du dernier Hollande. C’était l’heure de son bilan social et économique (Fiscalité, dette, dépenses publiques, chômage). Il a été fait et il est consultable.

C’est l’heure de son bilan politique qui se mesure à l’aune de cette campagne présidentielle indigne.
Indigne de nos valeurs républicaines, dans  le bruit de fond assourdissant des multimédias dominants accompagnant sa manœuvre politico- judiciaire pour « canarder »  F. Fillon, le plus sérieux rival de son favori E. Macron, néophyte- d’un-an-en-marche.

Un bilan politique qui se mesure aussi à l’aune de l’état de son parti, le PS, à la fin de son quinquennat. Ce parti dont il fut pourtant le premier secrétaire quasi perpétuel pendant 11 ans. Il est clair maintenant, que s’il a nommé M. Valls, Premier ministre le 31 mars 2014, au lendemain de la défaite du PS aux municipales, c’était bien pour qu’il s’enfonce avec le PS, dans le bourbier que J. -M. Ayrault lui laissait.

Le dernier Hollande a trahi et renié son parti, ses adhérents et ses militants ;  il a ignoré superbement la Primaire du PS et ses candidats. On l’a vu rejeter B. Hamon élu, que ni lui, ni « les éléphants du parti  » n’avaient soutenu.

Le dernier Hollande ne  préparait-il pas plutôt, depuis le printemps 2014, son éventuelle candidature (?) puis  la résistible ascension de Macaron Ier ?
En effet, « En-Marche » n’est que la  continuité de sa ligne, de cette  fausse gauche PS de centre droit, dont la base gauchiste libertaire et pétard-soixante-huitarde, est ancrée solidement dans  la bourgeoisie citadine, les réseaux sociaux et « la fabrication » de l’opinion par ses médias.
Cependant,  cette succession dans son propre sérail, hors -Primaire- PS,  n’était qu’une solution par défaut, pour celui qui n’avait depuis 2012, que son ambition orgueilleuse d’un second mandat.

Alors pour cela, dès la défaite des municipales de  2014, il fit le grand ménage dans son cabinet (noir) de président, avec son secrétaire général, Jean-Pierre Jouyet- l’ami de trente ansIl lui fallait éviter que se reproduisent les fuites le concernant, dans les médias.
Ayant compris que « la communication, c’est de la politique »(1), il choisit un nouveau conseiller chargé des relations avec la presse, chef du pôle communication, Gaspard Gantzer, énarque proche d’Emmanuel Macron, dont l’ épouse était au service de presse de l’Élysée.  Et quand il s’est agi de possibles manœuvres politico-judiciaires, sa ministre de la Justice, Ch. Taubira, nomma E. Houlette, Procureur du Parquet national financier.
Et c’est ainsi qu’au pôle cabinet pour la justice, en juin 2016, c’est Ariane Amson, qu’il nommera, car elle était à la fois substitut de la Procureur Houlette et l’épouse de Pierre Heilbronn, directeur adjoint de
cabinet du ministre des finances, Michel Sapin – autre ami de trente ans.

Quand il renonce à se présenter pour un second mandat, le 1er décembre 2016, il sait qu’il a largement nui au bon déroulement de la Primaire de gauche, pour mieux servir  E. Macron. Ce dernier a eu le temps (pris sur « la loi travail »)  de créer son parti, En Marche!  (?) en  avril 2016, avant de démissionner de son poste de ministre de l’économie en août 2016, pour déclarer sa candidature à la magistrature suprême en novembre 2016, lui qui n’a  jamais  eu de mandat d’élu.

F. Hollande n’avait aucune compétence pour gouverner notre pays, mais il avait l’art de la combine, il savait ruser, comploter, tendre un piège politico-judiciaire : ce fut « le plan Penelope ou Fillon canardé », pour lequel furent activés dans le même but, les services du ministre des finances, le Parquet national financier, et la rédaction du Canard enchaîné qui enflera la cabale, semaine après semaine, dans les treize « une » du journal, du 29 janvier au 19 avril 2017.

Pendant ces trois mois de campagne électorale empoisonnée, le dernier Hollande, avec la procureur Houlette,  en totale symbiose avec les grands patrons de presse,  tous bons parrains (derrière P. Bergé le Monde et Patrick Drahi Libération et L’Express),  d’E. Macron réussirent à faire proclamer dans le site de l’Express (2)dès le 1er février 2017, la sentence :   »  François Fillon est éliminé de la course ».
Ils avaient dynamité le libre vote citoyen.

Et maintenant, on imagine la jubilation du dernier Hollande, toujours convaincu d’être le plus malin.
Lui, qui aura réussi à placer le plus grand nombre de ses petits valets aux meilleurs postes dans tous les ministères et les grandes institutions de l’État, et qui accueillera ainsi sur le perron de l’Élysée,  son ancien secrétaire, devenu en un an, le roi Macaron Ier !
Quelle victoire pour le dernier Hollande que ce second mandat par contumace ♠ !

Au début de son mandat, F. Hollande avait prononcé sa phrase historique (sic)  :  « Gouverner, c’est pleuvoir. »
Il aura tellement fait  pleuvoir que la France dérive comme le Radeau de la Méduse

… Mais …   En vue,  les élections législatives de juin ! …

________________________________

…. par L’ingénue
Pour mémoire, un aperçu du dernier Hollande en avril-mai 2016   « J’écris ton nom : République »

 1 Citation extraite de l’article :  « Coup de balai à l’Élysée » de Marcelo Wesfreid   29.05.2014  L’express.fr

2 Dans « L’ Édito de Christophe Barbier ».

♠ Au XIII ème siècle, avec la racine latine contumax :   con – (cum intensif) et tumere, on avait aussi le sens « être gonflé d’orgueil ». Le grand Robert Tome II  p. 554.
____________________________________

8 mai 2017

Pour les résultats de l’élection présidentielle  Cf. Le ministère de l’Intérieur,
Résultats définitifs France entière- 8 mai 2017  :

Candidats      Voix
Nombre   % des inscrits % des exprimés
M. Emmanuel MACRON
20 753 798
    43,63     66,10
Mme Marine LE PEN
10 644 118
   22,38     33,90

On notera le score de  M. Macron, bien inférieur à la majorité des inscrits !
_________________________________

                                                                                      (photo  Le Figaro.fr  du 8.05.2017)

5 mai 2017   Commentaires fermés sur Du bilan du dernier Hollande à l’élection de Macaron Ier