Mettre en résonance les médias et la vie réelle avec juste une petite pointe d'audace.
Random header image... Refresh for more!

Catégorie — Recherche scientifique

Ne rien faire, toucher 750 euros, et fumer du haschich

16-18- et 20 janvier 2017 (après le dernier débat avant le 1er tour de la Primaire  de gauche).

Voilà le programme complet de M. Hamon (ou H. bis), ancien ministre de M. Hollande (ou Ubu H. 1er, et déjà élu selon « les sondages », candidat officiel du PS (qui n’aura jamais autant mérité mon appellation de Parti Stupéfiant) pour briguer la Présidence de la République.

Ce débat du dimanche 16 janvier 2017 était l’avant-dernier avant le 1er tour de la Primaire de gauche du 22 janvier 2017. M.H. bis complétait ainsi le programme de M. Ubu H.1er , qui, après le mariage homosexuel en 2013, aurait dû, selon le cahier des charges de Terra Nova, ce machin à penser du PS, légaliser en 2015, l’usage et le trafic de stupéfiants.

Devant Mme Ruth Elkrief tout sourire, qui avait rentré ses griffes -réservées -aux- candidats- de- la -primaire- de- la- droite- et- du- centre et plaisantait – tant que M. Ubu H.1er est président, tout est farce  (1) en posant la question aux candidats présents,  sur leur usage du haschich,  sachant bien que dans leur petit peuple de décideurs et de journalistes, on trouve les habitué(e)s et/ou les fournisseurs-complices des trafiquants islamistes et/ou sympathisants.
L’ambiance était donc à la franche rigolade. Décidément les ministres choisis par M.Ubu H.1er sont des candidats à la hauteur du maître :

♠  Seraient-ils toujours ainsi imprégnés de substances qu’ils n’auraient plus que cela à proposer aux Français ?

♠  En effet, comment M. H. bis peut- il être assez sot pour prétendre que la légalisation aurait un impact sur la violence et la criminalité des réseaux islamo-mafieux dans les lieux de trafics  partout en France ?

♠ Enfin, comment M. H.Bis peut-il affirmer que la légalisation du trafic et de la consommation augmentera les crédits attribués à la prévention,
-alors qu’elle  libère le trafic et démultiplie les possibilités de l’offre de haschich dès le collège ;
– alors que le gouvernement de M. Ubu H.1er n’a rien fait avec l’ex-Premier ministre et candidat Valls, la ministre Touraine de la Santé, la ministre Vallaud-Belkacem de l’Éducation nationale, la MILDECA (2), les préfets et les municipalités, les présidents de Conseils départementaux et régionaux, pour informer les parents, les enseignants et les Principaux de collège et leur distribuer le document : « Prévention des conduites addictives destinée aux jeunes – Structurer et mettre en œuvre une stratégie territoriale -Mars 2015. » (3)
alors que la recherche scientifique nous le rappelle depuis longtemps, l’usage du haschich abrutit, son addiction préparant celle à l’héroïne…

Mais M. H. bis n’en a cure ! Il y voit la bonne ruse démagogique à la soixante-huitarde, pour l’excitation finale de « la gauche pétard », la sienne, celle qui rechigne avec Mme Taubira et M.L. Wilson à chanter La Marseillaise,  parce qu’elle exprime trop la force de la volonté du peuple !

Allons-nous retrouver dans la campagne pour le premier tour des élections présidentielles le trio :  Hamon  et son chichon, Macron avec nos millionsvoire nos milliards pour ses amis les patrons , et  Mélenchon, le trublion  ?

Que pourra faire M. Hamon (4) de la Belle Alliance Populaire (sic), contre le parti  En marche (créé en avril 2016) de M. Macron (dauphin légitime de M. Hollande et de Mme Royal) et contre le Front de gauche de M. Mélenchon ?

Riront-ils encore avec les journalistes de la bonne farce qu’ils nous ont jouée pendant cinq ans, avec M. Ubu H. 1er ?

           Ou comprendront-ils enfin  que nous, simples citoyens électeurs, ne voulons plus les voir toujours rire à nos dépens !  Qu’ils se le disent !

_________________________________________________

1 D’ailleurs, pendant ce temps-là M. Ubu H. 1er s’amusait ! Il était aux Bouffes-Parisiens avec sa ministre de la Culture qui, elle aussi, se moquait bien du débat des  Sept de la Belle alliance populaire !

2 MILDECA : Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives.

3  C’est un  modèle fort intelligent de « Guide méthodologique pour les acteurs des collectivités territoriales ».  L’ex- Premier ministre l’a gardé sous le boisseau car il ne correspond pas à l’idéologie de l’abrutissement du peuple.

4  De fait, les médias  propulsent M. Hamon parce que c’est son élection à la Primaire de gauche, qui permettrait le plus de reports de voix sur leur favori, M. Macron, au premier tour des Présidentielles 2017.
_____________________________________

16 janvier 2017   Commentaires fermés sur Ne rien faire, toucher 750 euros, et fumer du haschich

Qui laisse sortir les lycéens pour qu’ils fument sur les trottoirs ?

Note mise en avant le 1er septembre 2017  …. alors que le terrorisme islamique s’aggrave et que le président Macron  a déclaré à Versailles qu’il lèverait l’état d’urgence « à l’automne » …

Note du 1er mars 2011 – complétée le 29 décembre 2011 / actualisée le 23 avril 2016  –  lors de l’état d’urgence face au terrorisme islamique – quand les proviseurs, à la demande des lycéens (et de leurs parents ?),  semblent (s’ ) être « autorisés »  à recréer « un lieu de tabagie » dans la cour de leur établissement – ce qui est formellement interdit par la loi….
__________________

Revenons à notre interrogation :

Qui laisse sortir les lycéen(ne)s pour qu’ils et elles  fument sur les trottoirs pendant les interclasses ?
Qui laisse enfreindre les lois de santé publique sur l’interdiction du tabagisme dans les établissements d’enseignement : «lieux d’exemplarité, de prévention et d’éducation à la santé» * ?

L’Assemblée nationale ? Le Sénat ? Le Président de la République ? Le Premier ministre ? Le ministre de  l’Éducation nationale ? Le ministre de la Santé ? Le Conseil constitutionnel ? Le Conseil d’État ? Les proviseurs ?  Le rectorat ?  Les conseils d’administration des lycées  ? Les représentants élus des  associations de parents d’élèves ? …? …?

Serait-ce cela la théorie du « vivre-ensemble »
(?)  en commençant par condamner la jeunesse à « mourir-ensemble à petit feu » … pour engraisser les monopoles  et ruiner notre sécurité sociale  ?…

Pourquoi laisse-t-on perdurer depuis 1991 et depuis 2006, un tel détournement de  l’esprit des lois  interdisant  de fumer dans un établissement scolaire  ?
Quelle est cette tartufferie qui voudrait que fumer sur le trottoir ne soit pas aussi nocif que fumer dans la cour ?
Quels sont ces cyniques qui laissent s’installer chez  les lycéens une redoutable  dépendance,  à laquelle s’accrocheront facilement d’autres dépendances [cannabis, alcool, cocaïne etc.],  sans jamais s’interroger sur  leur part de responsabilité ?

Est-ce un aveu d’impuissance et de soumission face aux actionnaires milliardaires de l’internationale capitaliste tobacco et cie ?

Est-ce par indifférence ?  par négligence ?  par lâcheté ?  par démagogie ?  par penchant libertaire ?  par malveillance ?

Est-ce par l’incapacité d’anticiper le devenir de ces jeunes ?  par ignorance  ? par déni des acquis de la recherche médicale et des chiffres de la mortalité ? (10%  de malades atteints d’un cancer du poumon à métastases survivent)

Ne savent-ils pas qu’au bout de 25 ans de tabagisme, [ prix : 50 000 à 100 000  eurosles lycéen(ne)s de la loi Evin (environ 40 ans en 2016), commenceront à avoir  la voix rauque, une toux persistante, l’organisme asphyxié par le monoxyde de carbone, le souffle court,  les problèmes cardiaques, et  à bas bruit, le cancer – annoncé sur le paquet ?                 

 Celles et ceux qui laissent sortir les lycéens pour qu’ils  fument sur les trottoirs devant les lycées, pendant les interclasses, se contentent-elles et se contentent-ils, de dire tranquillement :  

             « Il faut bien mourir de quelque chose »  ? 
 ________________________

Le décret n° 2006-1386 du 15 novembre 2006 (publié au JO du 16 novembre 2006), fixant les conditions d’application de l’interdiction de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif, modifie les dispositions réglementaires du code de la santé publique prises pour l’application de la loi n° 91-32 du 10 janvier 1991 relative à la lutte contre le tabagisme et l’alcoolisme. L’interdiction, à partir du 1er février 2007, de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif concerne tout particulièrement les établissements d’enseignement et de formation.
En effet, ceux-ci, de par leur vocation même, se doivent d’être des lieux d’exemplarité, de prévention et d’éducation à la santé.»
_____________________
Apostille

♥ Pour la protection des futures mamans et des futurs bébés des futurs parents

« Dans les maternités, il faut compléter systématiquement l’interrogatoire des futures mères sur leur tabagisme par un dosage du monoxyde de carbone (CO) dans l’air expiré, car ce dosage objective le niveau de tabagisme auquel la femme enceinte a été exposée.
Le taux de CO dans l’air expiré est fortement corrélé au poids à la naissance, à la durée de la gestation, donc à la vulnérabilité du nouveau-né, au périmètre crânien qui est un indicateur du développement cérébral et aux troubles du rythme cardiaque du fœtus.
Il accroît les risques au moment de l’accouchement, période où le fœtus à particulièrement besoin d’être correctement oxygéné pour supporter son passage de l’utérus maternel à la vie aérienne extra-utérine. Ultérieurement, chez le nourrisson qui a été intoxiqué in utero, on observe une augmentation  du risque d’infection respiratoire. »
(Rapport sur le tabagisme coordonné par Maurice Tubiana mai 2009  Académie Nationale de Médecine)

__________________

 23 avril 2016
INFO supplémentaire  pour la ministre de la Santé, la ministre de l’Éducation nationale, pour le Premier ministre et le Président de la République   :

Hors état d’urgence, puisqu’ils laissent alors les lycéens sortir « fumer » sur le trottoir,  il serait judicieux que ces décideurs politiques se demandent s’ils (les lycéens) ne « fument » pas aussi le joint de cannabis qui les abrutira immanquablement, au cours suivant.

Un joint de cannabis  jusqu’à 5 fois plus nocif qu’une cigarette : … »La consommation de cannabis est associée à une dégradation du fonctionnement des bronches, avec obstruction respiratoire, ce qui sollicite davantage les poumons. Les fumeurs de joint souffrent de respiration sifflante, de toux, d’oppression de la poitrine, d’expectorations.  Cette étude [de l’Institut de recherche médicale de Nouvelle-Zélande], publiée dans la revue spécialisée Thorax, a été réalisée sur 339 patients adultes répartis en quatre groupes : les fumeurs de cannabis, les fumeurs de tabac, les fumeurs de tabac et de cannabis, et les non-fumeurs. Chaque participant a été soumis à des examens de tomodensitométrie des poumons (scanner à rayons X assisté par ordinateur) et à des tests respiratoires. L’équivalence entre un joint et « 2,5 à 5 cigarettes » est cohérente avec les niveaux de goudron et de carboxyhémoglobine qui sont de trois à cinq fois plus élevés pour un joint que pour une cigarette. La carboxyhémoglobine est une forme d’hémoglobine associée au monoxyde de carbone qui est un gaz très toxique.  (Lemonde.fr avec Reuters 31.07.2007)

______________________________

1.03.2011- 29.12.2011 / 23-25 avril 2016 /  1er septembre 2017

23 avril 2016   Commentaires fermés sur Qui laisse sortir les lycéens pour qu’ils fument sur les trottoirs ?

Voilà « le char go fast  » de Terra Nova et de Mme Touraine !

Mercredi 12 octobre 2016
M. Hollande n’a pas exécuté en entier la feuille de route  de Terra Nova, le- machin- à- penser- stupéfiant- du- PS.  Aussi, Mme Touraine, sa ministre de la Santé (?) n’a-t-elle que six mois pour faire voter la dépénalisation du cannabis -qui est si bon pour financer en milliards d’euros, les crapules des mafias et autres terroristes djihadistes en France.
Si, depuis 2012,  Mme Touraine s’est abstenue de toute action médiatisée d’envergure nationale, pour prévenir la consommation de drogues dans les collèges et les lycées,  nul doute qu’elle veuille laisser son nom à la postérité, à la fois comme la ministre du « shoot » et la ministre du « shit » .
Quel palmarès, ce sera pour la femme politique,  et pour le petit peuple des conseillers de l’Élysée, autour de M. H. et de son gouvernement PS !

Voir aussi  ma Lettre  ouverte aux élu(e)s du peuple français (2013)
_________________________________

Note du 22 décembre 2014 – complétée le 31 décembre 2014   le 15 janvier 2015 ou le double jeu du PS 

A toute vitesse, pour laisser le moins de temps possible aux citoyens, voilà  « le char  go fast » de Terra Nova(1) qui arrive avec ses obus de haschich (2) anti-jeunesse, pendant la trêve des confiseurs 2014 !

Après le cadeau électoraliste du PS en 2013 avec le mariage des homosexuel(le)s qui fera naître des bébés avec un père ou une mère en éprouvette numérotée, dans le déni total du droit des enfants à avoir accès à leurs origines et à leur hérédité biologique, voilà l’autre cadeau de Noël empoisonné de MM. Hollande et Valls rêvant de victoire en 2017.

Conjointement comme il se doit, puisqu’ils affichent la même idéologie, Terra Nova «la boîte à droguer de Thierry Pech et du PS» et « les décodeurs » du journal Le Monde ont publié, le 19 décembre 2014, les bans de la légalisation d’une drogue dont on sait les effets calamiteux sur les plus jeunes, s’ajoutant au tabac et à l’alcool.

Arguant que la France est championne d’Europe de consommation du cannabis – drôle de médaille pour les drogués – MM. Kopp, Ben Lakhdar, Perez et Laurent, promus champions du joint- sont convaincus que pour faire gagner le PS en 2017, il faut rallier désormais les vendeurs-soigneurs, en liaison directe avec le Maroc, et leurs deux millions et demi de drogués.

Arguant du fait que les drogués seraient sévèrement réprimés alors que le laxisme est quasi total, ils nous disent hypocritement que « la politique française est résolument répressive.»
Il faut avoir vu des extraits de  gentils « stages de sensibilisation » pour juger de leurs effets répressifs sur les drogués.

Pour finalement prouver avec « les calculs de M. Ben Lakhdar, économiste spécialiste de la question à Terra Nova   que « fumer des joints peut renflouer les caisses de l’État » grâce à « la légalisation de la production, de la vente et de l’usage dans le cadre d’un monopole public ».

Évidemment, M. Ben Lakhdar ne nous dit pas si sur le paquet de haschich, il veut que l’on imprime : fumer des joints tue –  fumer des joints abrutit – fumer des joints fabrique des schizophrènes –

 

Alors que s’est éteint définitivement le monopole d’État de la culture, de la fabrication et de la distribution du tabac en France ; alors que l’usine de Carquefou dans la banlieue de Nantes qui produisait 12,2 milliards de cigarettes blondes principalement des Gauloises et des Gitanes, a fermé en avril 2014 ; et cela  parce que le groupe Seita/ Altadis a été racheté  par Imperial Tobacco de Bristol qui relocalise en Grande-Bretagne, on peut être sûr  que  le soi-disant « monopole public du haschich »  sorti de la boîte de Pandore de  Terra Nova serait rapidement laminé par l’importation de la drogue « légale » américaine.

 

C’est peu dire que le projet PS -Terra Nova est aussi fumeux que dangereux, à l’image du modèle américain et de la drogue qu’il défend, et  qu’il serait temps de consulter les  millions de parents et citoyens français encore sains de corps et d’esprit.

 

 

___________________________

1   Les bobos  disent que  Terra Nova est un « think tank », expression que j’ai traduit librement dans Le Petit Bobu par « Les penseurs en char d’assaut » et désormais par « boîte à droguer du PS» .

2    haschich ou seum : mélange dit  sum  de l’arabe  semm سم   qui signifie poison
______________

NB
Δ
On reviendra sur l’impact pour les jeunes de la légalisation du haschich, qui annulerait de facto, toute tentative de prévention, au prétexte que la République juge bon pour ses finances de leur fabriquer du poison.


Le Projet PS est une atteinte grave à la mission d’éducation à la santé
de notre société, un déni du droit à la santé pour notre jeunesse.

Le gai journal fumeux et  libertin, Libération  a ouvert ses colonnes  le 30 décembre  2014 à M. Farid Ghehiouèche  se disant fondateur  de « cannabis sans frontières », et auquel on pourrait rétorquer qu’il vient longtemps après  les souverains marocains.

Ledit Ghehiouèche, fumeur en chef, qui défend les fumeurs et qui n’est ni scientifique, ni médecin est catégorique, il donne l’ordre au Premier ministre : « M. Valls, libéralisez le cannabis ! »
Son discours est affligeant  : « Logiquement (sic), il s’agit d’accepter que les dommages individuels et sociétaux causés par la consommation de cannabis psychotrope sont en réalité (sic) moindres – et sûrement surévalués (resic) du fait d’une approche privilégiant la répression policière à la prévention sanitaire — en les comparant [cumulant ?] objectivement aux  dommages causés par l’alcool ou ceux du tabac. En changeant le statut légal du cannabis psychotrope, votre gouvernement permettrait de nombreuses innovations sociales (?)  dont les retombées positives (?) seraient rapidement perceptibles. »

Ledit Ghehiouèche, fumeur en chef, ignorant de tous les rapports scientifiques sur les effets du haschich pour les adolescents, exige la mise en place  d’un  comité d’évaluation scientifique composé d’associations de défense des usagers.

Bref,  ledit Ghehiouèche et tous les revendeurs de haschich marocain en Seine-Saint-Denis, à Marseille, en Avignon, à Lyon, à Toulouse, à Lille, à Bordeaux et en Indre-et-Loire etc. exigent la dépénalisation qui – on le comprend bien – décuplerait leurs chiffres d’affaires  pour acheter des armes. Ah ! Les braves gens ! Ah ! Merci Terra Nova !

Pas de doute ! Pour M. Hollande, Mme Touraine  et leur  Parti Stupéfiant,  pour MM. Pech,  Kopp, Ben Lakhdar, Perez  (Terra Nova), et Laurent (décodeur – Le Monde)  forcément concernées par le produit :

                         Le shit, c’est maintenant.
2015 sera l’année stupéfiante ou ne sera pas.

        Tout est prêt ! Pour la cocaïne et l’héroïne aussi !

C’est même le fils cadet  de la stupéfiante Cie Royal-Hollande au pouvoir, qui assure,  avec  ses séries shlag- et- rap- street- culture- touch (!),  la promotion des ventes en Seine-Saint-Denis et au-delà, de toutes les substances psychoactives illicites.

_____________________

Pour Mieux connaître  Terra Nova  « le machin à penser – le machin à droguer du PS »

Voir les mécènes qui financent  Terra Nova   pour « favoriser la rénovation intellectuelle (sic)    de la social-démocratie [et] contribuer à la refondation de la « matrice idéologique (!) » de la gauche progressiste (!) et à la promotion de ses idéaux (!) »  parmi lesquels figure la  dépénalisation du haschich qui sera la future mission de M. Hollande et de Mme Touraine.
♠ Parmi ces mécènes, on trouve la MAIF, qui fut le fleuron des instituteurs laïques et  la  Mutualité Française qui «rassemble 500 mutuelles santé dont la MGEN (la grande absente de la prévention des conduites addictives au collège et au lycée) qui représentent 38 millions  de personnes.»

Que diront ces millions de Français mutualistes lorsque le projet de loi, sur la vente libre du haschich aux lycéens dans les bureaux de tabac, arrivera au Parlement ?
________________________

 ♠ Le double jeu du PS  le 15 janvier 2015 :
Le PS   s’avance toujours masqué : idéologie libertaire avec Terra Nova,  il vendrait la drogue aux adolescents

♠ ♠ Mais avec  la Mildeca  (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives),  il  soutiendrait le colloque scientifique INSERM ?

Le  Gouvernement PS   atteint un paroxysme d’ incohérence politique et sanitaire

 Colloque Inserm
« Conduites addictives chez les adolescents, usages,
prévention et accompagnement »

Ce   colloque, organisé par le Pôle expertise collective de l’Inserm et soutenu   par la MILDECA, aura lieu le mardi 20 janvier 2015 à Paris. Il   s’inscrit dans la continuité de la publication en 2014 de l’expertise   collective de l’Inserm Conduites addictives chez les adolescents,   commandée par la MILDECA dans le cadre de la préparation du plan   gouvernemental sur les drogues et les conduites addictives 2013-2017.La journée sera l’occasion de présenter les principaux constats et   recommandations de l’expertise en présence des chercheurs français et   internationaux (Professeure Myriam Laventure, Université de Sherbrooke) qui   ont contribué à cette publication. L’après-midi sera plus spécifiquement   consacrée à sensibiliser chercheurs et acteurs de prévention autour de   l’évaluation scientifique des programmes de prévention des conduites   addictives.

22 décembre 2014   Commentaires fermés sur Voilà « le char go fast  » de Terra Nova et de Mme Touraine !

Lettre ouverte aux adolescentes et aux adolescents

 8 février 2009 / Déjà six ans  ! les collégiens et les lycéens d’alors sont devenus des adultes !    25 mai et 6 juin 2015   – Pour vous,  collégiens et lycéens d’aujourd’hui !

   Note remise en avant le 9 février 2016            

À  vous, ami(e), j’aimerais proposer deux ou trois questions que vous pourriez vous poser à vous-même. On essaie ?
La première serait de savoir si vous cherchez à être lucide, à mieux approfondir votre réflexion sur vous-même, sur ce que vous aimez, sur ce qui vous semble bon et juste à faire, à entreprendre, sur vos faiblesses mais surtout sur vos forces. Bref, comme le demandait Socrate, vous connaissez- vous vous-même ?
La deuxième serait de savoir l’énergie dont vous disposez pour approfondir vos connaissances, vos savoir – faire, pour choisir vos loisirs sportifs et culturels, pour participer à des projets d’entraide, pour développer votre intuition sur l’adulte que vous voulez devenir, sur votre place et votre rôle dans la société de demain.
La troisième serait de savoir si vous avez envie de vous sentir libre et responsable de votre vie pendant ce temps d’adolescence, face aux marchands d’illusions de plaisirs : fabricants d’alcools sucrés et de cigarettes  » light », revendeurs de cannabis et de cocaïne.
Depuis ces vingt dernières années, les réseaux de trafics de drogues se sont démultipliés sur tout le territoire, essaimant la délinquance. Vous subissez leur emprise comme vous subissez les pressions publicitaires. Sachez-le : seul l’argent les intéresse, d’abord celui de vos parents, puis le vôtre, et le plus longtemps possible.

Mais n’ayez crainte, vous pouvez être plus fort(e) qu’eux !

Certes, vous connaîtrez la frustration de  ne pas adhérer au  modèle stéréotypé de « la -culture-jeune -et- festive » dans tous les médias ( internet – radios publiques ou « libres » – chaînes publiques ou commerciales de télévision- journaux et magazines – littérature – chansons /raps etc. – théâtre et  mises en scène – et bien sûr, les films /cinéma/ télévision), le modèle que l’on cherche à vous imposer  pour vous faire glisser rapidement dans le moule du consommateur ou de la consommatrice docile puis dépendant(e).
Certes, vous connaîtrez la frustration de ne pas goûter au « plaisir festif annoncé  »  si éphémère  et si dérisoire,  mais vous y gagnerez l’immense plaisir de renforcer l’estime de vous-même avec la  fierté  de leur dire NON.
Devant votre  refus, ils ou elles n’insisteront pas ;
et même si
leur pouvoir d’influence et de nuisance sur vous  était grand, plus fort encore serait  l’appui et plus chaleureux serait le réconfort que vous trouveriez auprès de vos parents, de vos grands-parents, de toutes celles et de tous ceux qui vous aiment vraiment.

Vous pouvez résister aux marchands d’illusions qui sont vos ennemis redoutables ; vous pouvez  aider aussi vos ami(e)s  à apprendre la résistance. Vous y serez gagnant(e) pour longtemps ! 

À vous ami(e), sincèrement, tous mes vœux de bonheur !

                                                                                     

NB   Et comme je vous sais curieux de savoir, avide d’apprendre, autrement dit de vraieApprenties Chercheurs , je vous laisse lire l’Infolettre n° 92 – 01 juin 2015 de la Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites Addictives -MILDECA.
« Le dispositif Apprentis Chercheurs est développé depuis 2004 par l’Arbre des Connaissances, association de chercheurs désireux d’éveiller l’esprit critique des jeunes à travers l’initiation à la démarche scientifique.  »

 Cinq congrès Apprentis Chercheurs  MAAD  en juin 2015 dans toute la France pour valoriser les recherches des Apprentis Chercheurs :
À Marseille, le lundi 1er juin, 18h30, à Amiens le mardi 2 Juin à 18h, à Paris le mercredi 3 Juin 2013 à 18h, à  Bordeaux le jeudi 4 Juin, 18h30, à Poitiers le mardi 9 juin  à 18h.

——————————–

♦ Cf. ma note   Ni le cannabis ni la cocaïne ne rendent intelligent ( 13 juin 2008 revue le 26 mai 2015)
ou la page L’INSERM et les jeunes   face au délire de Terra Nova (26 février 2015 revue le 6 juin 2015) ?
Ou bien encore celle de La bienfaisante méditation ou le souffle apaisant  ?
 _________________________

8 février 2009   1 Comment