Mettre en résonance les médias et la vie réelle avec juste une petite pointe d'audace.
Random header image... Refresh for more!

La répugnante recette de la cocaïne

     note du 19 décembre 2009 ♦  complétée  le  8  avril  2011     

« Quand les gringos  vont voir comment on fait la drogue, ça leur passera l’envie d’en prendre !»

___________________________             


A
lors
pour les fêtes de Noël et de fin d’année faire confiance à la drogue qu’ont concocté  les paysans esclaves des mafieux internationaux, les grossistes et leurs revendeurs en (Ile-s de) France, ce serait choisir d’être les dupes d’apprentis sorciers qui trompent, abusent et nuisent, en faisant payer aussi cher à la santé publique qu’à la démocratie tant il y a de risques de dépendance, de maladies mentales  et de corruptions.

  En effet ce n’est pas pour la bonne santé des gringos  que les chefs des cartels de la drogue font appel à des empoisonneurs dont les recettes épouvantables sortent tout droit des chaudrons de sorciers ;  d’infâmes mélanges de  feuilles de coca avec du kérosène et de la chaux, puis avec de l’ammoniaque, de l’acide sulfurique et  de l’acide chlorhydrique, sans oublier l’éther et  l’acétone.

Mais la cuisine n’est pas finie car il faut continuer à changer la poudre en  euros, en grosses voitures, en armes – de guerre,  en sociétés mafieuses ou en tourisme de luxe etc.  Le grossiste   la « coupe »  avec sa propre sauce exécrable à laquelle ses revendeurs ajouteront leur touche peu ragoûtante…  sans parler de celle qui provient du transit intestinal des passeurs…

Au menu de la « coupe », des médicaments, des antiparasitaires, de la peinture, de la mort-aux-rats et même de la fibre de verre pour faire saigner le nez qui renifle**.

♦ J’en conclus que si cette drogue a toujours été, selon la formule consacrée,« l’apanage de la jet-set» ,« la drogue préférée des stars », ou la machine à faire fonctionner ce que l’on appelle trompeusement « l’élite», c’est  que les unes et les autres ont depuis longtemps très mauvais goût, une absence totale d’esprit critique et de sens moral, et des relations  avec des trafiquants dont ils peuvent même tirer des profits crapuleux.        

________________________________             

* Témoignages recueillis par les journalistes de France 3 Pièces à conviction Cocaïne, au coeur du trafic 16.12.09

** Commentaire en forme de témoignage de willd64  / 27 mars 2011 -Le Monde/  :  

« 5 ans de cocaïne tous les jours, et pas de petites doses. Une migraine qui m’a suivi 3 ans après l’arrêt, des parois nasales quasi inexistantes, des sinus grands ouverts et douloureux. Le nez sec ou coulant. Valium pour dormir. Je n’explique que le principal, alors c’est simple, ne touchez pas à ce poison …  plus rapide et destructeur que l’alcool. »

 

          MILDT   cocaïne   Si les dealers disaient la vérité